Le pilier des Nautes, symbole de la Pax romana

« TIB CAESARE
AVG IOVI OPTVMO
MAXSVMO
NAVTAE PARISIACI
PVBLICE POSIERVNT »

 

« À Tibère César Auguste, à Jupiter très bon, très grand, les Nautes du territoire des Parisii, aux frais de leur caisse commune ont érigé [ce monument]. »

pilier des nautes

Maquette de restitution du pilier des Nautes, Musée de Cluny © Wikimedia Commons

 

Le dé de Jupiter

Esus 

Esus

 

Dieu gaulois de la guerre, de l'agriculture, du commerce, il est représenté comme un homme en train d’abattre ou élaguer un arbre avec une serpe. Son équivalent romain est Mars ou Mercure.

Le taureau Tarvos trigaranus, « taureau aux trois grues »

Derrière un arbre se tient un taureau, sur le dos et la tête duquel sont perchés trois échassiers : cela fait allusion à un mythe perdu.

Tarvos

Jupiter

Jupiter, dieu majeur du panthéon romain, est appuyé sur un long sceptre et porte le foudre. Son aigle est posé à ses pieds.

Jupiter

 

Vulcain

Fils de Jupiter, Vulcain est représenté en tant que dieu des forges. Vêtu d’une courte tunique et d’un bonnet de cuir, il tient un marteau et une pince.

Vulcain

 

Le bloc des quatre divinités

Smertrios

Smertrios

 

Assimilé à Mars, dieu de la guerre, considéré comme protecteur de richesses, il est associé à la déesse de la fertilité et de l’abondance Rosmerta. Représenté comme Hercule, il tient une massue, prêt à assommer un serpent.

Cernunnos, le « dieu cornu »

Cernunnos

 

Dieu de la nature, des animaux, de la prospérité, la fécondité et du renouveau, il est représenté chauve, barbu, assis en tailleur, doté d’oreilles animales et de bois de cervidé auxquels pendent des torques.

Castor et Pollux

castorPollux

 

Ils sont tous deux armés d’une cuirasse, portant une lance et tenant les rênes de leur monture.

La pierre des huit divinités

Mars + ?

Mars

 

Il est accompagné d’une déesse : Minerve, Vénus, Boudana (divinité celtique de la victoire) ou Cérès ? Le bandeau supérieur portait une inscription disparue. Le guerrier, cuirassé et armé, porte son manteau de général, le paludamentum, replié sur le bras.

Mercure + ?

 

Mercure

 

Dieu du commerce, il est accompagné d’une divinité qui pourrait être Rosmerta, Minerve ou Junon.

Vénus + ?

Vénus

 

Il s’agit peut-être de Vénus se regardant dans un miroir. Elle favorise la fécondité.

Fortuna + ?

Fortuna

 

C’est la déesse qui porte chance. Elle est peut-être accompagnée de Junon à gauche, tenant un sceptre ou une torche. Le bandeau supérieur porte l’inscription incomplète FOR […].

 

Le bloc de la dédicace

Les Nautes, armés de lances et de boucliers, moustachus et barbus, sont désignés par l’inscription « EURISES », terme gaulois signifiant « dédicants » ou « les plus âgés ». En dessous, on distingue le bordage d’un navire, symbole de la construction navale.

Peut-on voir ici de jeunes Nautes devant un élément de navire ou bien des dieux ou des héros gaulois secondaires combattants ?

On distingue deux personnages de face, dont l’un au moins est féminin, et un visage de profil au front ceint d’une couronne à médaillons. L’inscription partielle « SENANT […] » est-elle à lire comme la racine sen, qui peut indiquer la vieillesse ou fait-elle allusion aux gallisenae, les vierges prêtresses des navigateurs ? Il s’agit de l’illustration d’un mythe oublié.

Dédicace

 

Le pilier porte une dédicace (reproduite ci-dessus) à l'empereur Tibère, fils adoptif d'Auguste. L'inscription latine "PUBLICE" nous enseigne que les Nautes disposaient d'une caisse commune. Ils sont la première société morale de Lutèce.

 

Crédits photographiques : 

© RMN-Grand-Palais. Musée de Cluny

© Wikimedia Commons 

 

  • Le pilier des Nautes est une colonne monumentale cinq mètres de haut environ, érigée en l'honneur de Jupiter par les Nautes de Lutèce au Ier siècle, sous l'empereur Tibère.
  • Il se compose de quatre blocs découverts lors de la construction d'une crypte sous la cathédrale Notre-Dame de Paris le 16 mars 1711. Il est aujourd’hui exposé dans la salle du frigidarium des thermes de Cluny à Paris.
  • Les Nautes (du grec ναύτης, marin) sont une confrérie d'armateurs mariniers naviguant sur les fleuves et rivières des Gaules. Assez riches sans doute, ils possédaient certains privilèges : primes, faveurs personnelles, octroi du droit de cité romain, dispense de charges municipales.
  • En dédiant le pilier à Jupiter, les Nautes voulaient montrer aux peuples de la Gaule la voie de la Pax romana (longue période de paix au début de l’Empire). Contemporain de l'interdiction faite aux druides de se réunir, le pilier donne figure humaine aux dieux gaulois et affaiblit la position des druides, intermédiaires entre les dieux et les hommes.
  • Le pilier reposait sur un socle nu et était peut-être couronné d’une statue à son sommet. Il est constitué de quatre blocs de forme cubique, en pierre de l'Oise, orné de bas-reliefs représentant diverses scènes et des divinités gauloises et romaines, ainsi qu’une dédicace certainement rehaussée d’ocre rouge à l’origine. C'est à ce jour le plus ancien monument autochtone daté de Paris. 

Pistes de recherche : 

  • Les liens entre Auguste, Tibère et la Gaule 
  • Les grands principes de la Pax Romana 
  • La généalogie de Zeus : le mythe de Castor et Pollux
  • Les Gaulois
  • Les Druides
Besoin d'aide ?
sur