Cicéron, Tusculanes, II, 12-13 et De finibus, V, 39-40 : juxtalinéaires

Cicéron, Tusculanes, II, 12-13

 

Nonne verendum est igitur,
N’est-il pas donc pas à craindre,

si est ita,
s’il en est ainsi,

ut dicis,
comme tu dis,

ne philosophiam falsa gloria exornes ?
que tu ornes trop la philosophie d’une gloire fausse ?

Quod est enim majus argumentum
Qu’y a-t-il en effet comme argument plus grand

nihil eam prodesse
qu’en rien elle n’est utile

quam quosdam perfectos philosophos
que (le fait que) certains parfaits philosophes

turpiter vivere ?
vivent de façon honteuse ?

Nullum vero id quidem argumentum est.
Mais assurément cet argument est nul.

Nam
Car

ut agri non omnes frugiferi sunt
de même que ne sont pas tous porteurs de fruits les champs

qui coluntur,
qui sont cultivés,

falsumque illud Accii :
et qu’est fausse cette fameuse (affirmation) d’Accius :

‘Probae etsi in segetem sunt deteriorem datae fruges,
‘Même si des semences honnêtes sont mises dans un sol de qualité inférieure,

tamen ipsae suapte natura enitent’,
cependant elles-mêmes par leur propre nature produisent des fruits brillants’,

sic animi non omnes culti fructum ferunt.
de même, toutes les âmes que l’on cultive ne portent pas de fruits.

Atque,
Et en outre,

ut in eodem simili verser,
pour m’en tenir à la même comparaison,

ut ager
de même qu’un champ,

quamvis fertilis
bien que fertile,

sine cultura
sans la culture,

fructuosus esse non potest,
ne peut donner de bons fruits,

sic sine doctrina animus ;
de même l’âme sans enseignement ;

ita est utraque res
ainsi chacune des deux choses

sine altera debilis.
sans l’autre est impuissante.

Cultura autem animi
Or, la mise en culture de l’âme

philosophia est ;
est la philosophie ;

haec extrahit vitia
c’est elle qui arrache les vices

radicitus
dès la racine

et praeparat animos
et qui prépare les âmes

ad satus accipiendos
à recevoir les graines,

eaque mandat iis
et leur confie

et, ut ita dicam, serit,
et, pour ainsi dire, sème

(ea) quae adulta
ce qui, une fois développé,

fructus uberrimos ferant.
doit porter les fruits les plus riches.

 

Cicéron, De finibus, V, 39-40

 

Earum etiam rerum,
Parmi les choses aussi

quas terra gignit,
que la terre engendre,

educatio quaedam et perfectio est
existe une sorte d’éducation et de perfectionnement

non dissimilis animantium.
non sans similitude avec celle des êtres animés.

Itaque
C’est pourquoi

et vivere vitem et mori dicimus
nous disons que la vigne vit et meurt

arboremque
et qu’un arbre

et novellam et vetulam
(est) plutôt jeune et plutôt âgé,

et vigere et senescere.
et qu’il est en pleine vigueur et qu’il est vieillissant.

Ex quo
À la suite de quoi

non est alienum (putare),
il n’est pas déplacé de penser que,

ut animantibus, sic illis
de même que pour les êtres animés, de même pour celles-ci (= les choses que la terre engendre),

et apta quaedam ad naturam putare
(il existe) certaines choses adaptées à la nature

et aliena earumque augendarum et alendarum
et que de celles-ci (= les choses que la terre engendre), pour les faire croître et les nourrir,

quamdam cultricem esse,
il existe un certain mode de culture,

quae sit scientia atque ars agricolarum,
qui soit à la fois science et art des agriculteurs,

quae circumcidat, amputet, erigat, extollat, adminiculet,
qui élague, taille, redresse, relève, place des tuteurs,

ut, quo natura ferat, eo possint ire,
pour que, là où la nature (les) porte, elles puissent y aller,

ut ipsae vites,
si bien que les vignes elles-mêmes,

si loqui possint,
si elles pouvaient parler,

ita se tractandas tuendasque esse fateantur.
avoueraient que (c’est) ainsi (qu’)elles doivent être traitées et soignées.

Et nunc quidem,
Et maintenant certes,

quod eam tuetur,
ce qui prend soin d’elle,

ut de vite potissimum loquar,
pour parler de préférence de la vigne,

est id extrinsecus ;
c’est (un facteur) extérieur ;

in ipsa enim
en elle-même en effet

parum magna vis inest,
existe une force trop peu grande,

ut quam optime se habere possit,
pour que le mieux possible elle puisse se porter,

si nulla cultura adhibeatur.
si aucune mise en culture ne (lui) est appliquée.

At vero
Mais à la vérité

si ad vitem sensus accesserit,
si le sentiment vient à la vigne,

ut appetitum quemdam habeat
de façon à ce qu’elle ait une sorte d’appétit

et per se ipsa moveatur,
et qu’elle se meuve par elle-même,

quid facturam putas ?
que penses-tu qu’elle fera ?

logo
Besoin d'aide ?
sur