Les interactions entre le rayonnement 
et la matière

 

2 - Les interactions rayonnement - matière : l'émission

Tout corps dont la température diffère du zéro absolu (0 Kelvin, ou – 273° Celsius) émet un rayonnement électromagnétique propre et le spectre d’émission de ce rayonnement est caractéristique de sa température. En fait, cette loi n’est parfaitement vérifiée que pour le « corps noir » (parfaitement émissif et parfaitement absorbant), mais beaucoup de milieux naturels, l’eau en particulier, ont un comportement très proche de celui du corps noir.

Le maximum d’émission du corps noir dépend de la température de celui-ci.

Les courbes ci-dessus traduisent ces propriétés : plus la température d’un corps est élevée, plus son maximum d’émission se situe vers les courtes longueurs d’ondes.

Un corps dont la température est de l’ordre de 15°C présente un maximum d’émission pour une longueur d’onde de 10 mm. Ce rayonnement n’est pas visible.

Un corps dont la température est de l’ordre de 1800°C présente un maximum d’émission pour une longueur d’onde de 1,4 mm, dans le proche infrarouge, mais le spectre recouvre largement le domaine du visible, notamment dans le rouge-orangé.

La Terre peut être globalement considérée comme un corps noir qui présente un maximum d’émission spectrale pour une longueur d’onde de l’ordre de 10 mm (infrarouge qualifié de « thermique »).

 

ligne.gif (3727 octets)