Dynamique sédimentaire dans l'estuaire de la Loire

François CORDELLIER
Lycée Jean Perrin de REZE

Composition colorée géoréférencée de l'estuaire de la Loire en juillet 1990 © CNES image traitée par IGARUN Université de Nantes

 

PROBLÉMATIQUE

Une simple visite de la classe dans l'une des zones humides qui borde la Loire permet d'observer la très forte turbidité de la Loire dans son estuaire et de mettre cette turbidité en relation avec les placages de vases déposés sur les prairies à l'occasion des grandes marées. Le terme de "bouchon vaseux" désigne la zone de turbidité maximum de l'estuaire.

L'acquisition auprès d'un laboratoire universitaire de trois images SPOT de l'estuaire, à différents moments permet de poser différents problèmes :
Nous en avons choisi trois :
    - la mise en oeuvre d'une technique de classification adaptée à l'étude de la turbidité
    - les facteurs régissant les déplacements et la taille du bouchon vaseux.
    - les conséquences géologiques, écologiques et économiques du fonctionnement du bouchon vaseux.

SOMMAIRE

- Approche globale de l'estuaire

- Radiométrie du bouchon vaseux

- Classification de la turbidité de l'eau

- Variations de l'emplacement et de la taille du bouchon vaseux

- Action de l'Homme et dynamique sédimentaire dans l'estuaire de la Loire

- Bibliographie

 

ligne.gif (3727 octets)

 
suite.gif (2345 octets) retour.gif (2345 octets)