L'hémisphère nord ; février 1990

fevs02.gif (4540 octets)

fevs03.gif (4533 octets)

fevs04.gif (4533 octets)

fevs05.gif (4506 octets)

fevs06.gif (4789 octets)

fevs07.gif (4795 octets)

fevs08.gif (4769 octets)

fevs09.gif (4733 octets)

fevs10.gif (4723 octets)

La série d'images ci-dessus met en évidence l'apparition d'un "trou d'ozone" au dessus des régions scandinaves, particulièrement marqué les 5,6 et 7 février, puis s'étalant vers les latitudes plus faibles du 8 au 10 février. Ces observations ont été corrélées par les résultats de la mission CHEOPS III qui se déroulait au même moment en Scandinavie et au cours de laquelle une comparaison était effectuée entre les mesures SAOZ et les sondages par ballons stratosphériques. Ces destructions de l'ozone sont liées à la présence de nuages stratosphériques polaires.