Traitement numérique des       images TOMS  

 

Les cartographies du trou d'ozone présentées dans cette étude ont été réalisées en effectuant un traitement numérique simple des images TOMS. La méthode mise en oeuvre est un seuillage manuel, opération aisément réalisable avec le logiciel TITUS.

titus.jpg (64876 octets)

 

Chacun des nombres du fichier-image correspond à une certaine épaisseur de la couche d'ozone, pour le pixel considéré. Par exemple, pour le pixel situé en colonne 35 et en ligne 20 (cf. ci-dessus), la valeur 73 correspond à 279 unités Dobson. Un tableau de conversion permet de passer des valeurs numériques aux unités Dobson et inversement .

Par analyse de l'ensemble des valeurs numériques de l'image, puis par découpage manuel de l'histogramme, on peut isoler une classe de pixels caractérisés par des valeurs inférieures à la valeur choisie comme seuil (ici, la valeur 48 qui correspond à 200 unités Dobson). Dans l'exemple ci-dessous, 6573 pixels ont une valeur inférieure ou égale à 1 (il s'agit de l'espace) et 1141 pixels ont une valeur inférieure à 48, c'est à dire que l'épaisseur de la couche d'ozone y est inférieure à 200 unités Dobson. Sur la cartographie, l'espace sera représenté en noir, les pixels de valeurs inférieures à 200 unités Dobson seront représentés en bleu et les autres en vert. On peut ainsi isoler géographiquement le "trou d'ozone" sur le document final.

 

histo.jpg (33122 octets)