La Couche d'ozone

Le terme de "couche d'ozone" est attribué au domaine de la stratosphère où la concentration en ozone est maximale, soit entre 20 et 30 km d'altitude. C'est dans cette couche que se produit parfois un "trou   d'ozone".
ozotrou.gif (3947 octets) Cette couche n'est pas uniforme. il s'agit plutôt d'un domaine où le nombre de molécules d'ozone présentes par unité de volume est plus important qu'ailleurs.

Le schéma ci-contre explicite cette notion : Si on imagine un mince tube d'atmosphère de 50 km de hauteur, les molécules d'ozone, représentées en rouge, atteignent une concentration maximum vers 25 km d'altitude (cas A).

la notion de "trou d'ozone" est illustrée par le cas B. Une situation de "trou d'ozone" correspond à une décroissance de la teneur en ozone stratosphérique, vers 25 km d'altitude, par rapport à la situation moyenne décrite dans le cas A. Il en résulte évidemment que le nombre total de molécules présentes dans le tube B est inférieur au nombre total de molécules dans le tube A, si bien que, dans le cas B, l'absorption des rayonnements UV par l'ozone stratosphérique est moins efficace.