Éduscol

Ressources universitaires

Arts plastiques

112 résultats trouvés dont 8 affichés
  • La méthodologie de l’analyse d’image : quelques exemples tirés de la peinture britannique Nouvelle fenêtre

    A travers quelques exemples provenant de la peinture britannique, cet article présente des pistes pour aborder l’analyse d’image au lycée. Deux thèmes du cycle terminal servent d’ancrage : les lieux et formes de pouvoir sont associés à la représentation du pouvoir royal, tandis que l’idée de progrès est rattachée à la Révolution industrielle et aux développements qu’elle a induits.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Self-portraits Nouvelle fenêtre

    A self-portrait is a drawn, engraved, painted, photographed or sculpted representation of an artist by himself. Self-portraits have been a common art form since the Renaissance, a period when artists had a prominent part in society and when a distinct interest in the individual as a subject arose.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Feigned and real madness in King Lear Nouvelle fenêtre

    Cette page propose plusieurs extraits du "Roi Lear" de Shakespeare, ainsi qu'une reproduction d'un tableau de William Dyce représentant le personnage du Roi Lear. Ces documents sont accompagnés d'exercices de compréhension et d'analyse d'image..
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Ophelia's lyrical madness in Hamlet Nouvelle fenêtre

    Cette page propose deux extraits de "Hamlet" de Shakespeare, ainsi qu'une reproduction d'un tableau de John Everett Millais représentant le personnage d'Ophelia. Ces documents sont accompagnés d'exercices de compréhension et d'analyse d'image..
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Macbeth - Conveying madness through language Nouvelle fenêtre

    Cette page propose plusieurs extraits de "Macbeth" de Shakespeare, ainsi qu'une reproduction d'un tableau d'Henry Fuseli représentant le personnage de Lady Macbeth. Ces documents sont accompagnés d'exercices de compréhension et d'analyse d'image..
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Madness in Shakespeare Nouvelle fenêtre

    La folie est un thème récurrent dans l'oeuvre de Shakespeare. Ce dossier propose une sélection de textes et de peintures en relation avec ses tragédies les plus célèbres (Hamlet, Macbeth et le Roi Lear), accompagnée d'exercices de compréhension et/ou d'analyse d'image (ce dossier fait partie du programme de Littérature étrangère en langue étrangère - LELE). .
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Finis, on The Bathos Nouvelle fenêtre

    Reproduction commentée de l'oeuvre "Finis, on The Bathos" du graveur anglais William Hogarth.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • The Medley Nouvelle fenêtre

    Reproduction commentée de l'oeuvre "The Medley" du graveur anglais William Hogarth.
    ENS Lyon La Clé des Langues

Cinéma et photographie

77 résultats trouvés dont 8 affichés
  • Broken Arrow / La flèche brisée (Delmer Daves - 1950) et Devil's Doorway / La porte du diable (Anthony Mann – 1950) Nouvelle fenêtre

    En juillet 1950 sort Broken Arrow, premier western de Delmer Daves. En septembre de la même année sort Devil's Doorway, premier western d'Anthony Mann. Coïncidence ? Quelque chose semble être dans l'air et le genre est peut-être mûr pour une nouvelle approche de la représentation des amérindiens. Dans deux registres différents, Daves et Mann livrent deux films magnifiques qui marquent un vrai tournant dans le genre.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Violent Saturday / Les inconnus dans la ville (Richard Fleischer – 1955) Nouvelle fenêtre

    Trois hommes débarquent dans une petite ville américaine. Ils sont venus pour dévaliser la banque, un samedi, à la fermeture. Le hold-up va impliquer nombre d'habitants et révéler leurs secrets et les zones d'ombre de la ville en question. Le film, à l'instar du hold-up, est une mécanique de précision. En 90 minutes, savoir-faire oblige, Fleischer dresse un certain portrait de l'Amérique, à travers une galerie de personnages, tous crédibles, servis sur un pied d'égalité, sans moralisme bon marché.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Elephant* (Alan Clarke - 1989 / Gus Van Sant - 2003) Nouvelle fenêtre

    Au début des années 2000, on propose à Gus Van Sant, metteur en scène américain, de réaliser un long-métrage à partir de la tuerie de Columbine, alors le dernier "school shooting" qui a choqué l'Amérique.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Laura (Otto Preminger – 1944) Nouvelle fenêtre

    L'histoire, c'est celle de Pygmalion, revisitée par Hollywood, sous la direction d'Otto Preminger. Waldo Lydecker, chroniqueur aristocrate mondain, prend sous son aile une jeune publiciste, Laura. Il en fait sa "chose" et la conduit au succès. Elle rencontre Shelby, gigolo charmeur, et s'en éprend au point de vouloir l'épouser. Elle est assassinée. L'inspecteur Mark McPherson mène l'enquête. Film sur le pouvoir de la création et du désir, Laura marque une date dans l'histoire alors naissante du film noir, et lui donne une dimension autre.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Ghost Dog : The Way of the Samourai / Ghost dog : la voie du samouraï (Jim Jarmusch – 1999) Nouvelle fenêtre

    Avec Ghost Dog, Jarmusch s'attaque à un autre genre, le film noir, pour lequel il revient paradoxalement à la couleur. Un tueur à gages, Forest Whitaker, adepte du code d'honneur des samouraïs de l'époque médiévale, vit simplement, connu seulement sous le nom de Ghost Dog. Il considère comme son maître un mafieux qui lui a autrefois sauvé la vie. À cause d'un témoin gênant, au cours de l'exécution d'un contrat, il devient lui-même la cible de la mafia. Film sur la transmission, sur la confrontation des anciens et des modernes, sur la conscience de l'histoire, cette œuvre ravira les cinéphiles et enchantera les autres.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • To Kill a Mockingbird / Du silence et des ombres (Robert Mulligan - 1962) Nouvelle fenêtre

    La voix d'un enfant chantonne pendant que sa main ouvre une boîte. Contre-plongée. Nous découvrons un crayon, des fusains, des pastels, des billes, une clé, des pièces, un petit couteau, une montre, et deux figurines de bois. Puis la main se saisit d'un fusain, commence à écrire, à dessiner. Le titre et les noms défilent, toujours sur fond de chansonnette insouciante, bientôt couverte par une belle musique. La montre, pourtant sans aiguilles, laisse entendre un tictac imaginaire. Le temps, l'histoire peut commencer.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Two for the Road / Voyage à deux (Stanley Donen - 1967) Nouvelle fenêtre

    Tout le monde connait le Stanley Donen de Singing in the Rain (Chantons sous la pluie, 1952), ou de On the Town (Un jour à New York, 1949), comédies musicales brillantes et hautement toniques, à revoir évidemment. On connaît moins le Stanley Donen de Charade (1963), et pas davantage celui de Two for the Road (Voyage à deux, 1967). Le film raconte une quinzaine d'années de la vie d'un couple, en l'occurence Albert Finney et Audrey Hepburn. Thème simple, banal même. Pourtant, il pose d'emblée le problème de la forme. Faut-il opter pour la linéarité et user de stratagèmes pour évoquer le passage du temps, ou bien recourir aux bons vieux flash-backs ?
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Festival Lumière 2016 : Masterclass de Walter Hill Nouvelle fenêtre

    Le 10 octobre 2016, à l'occasion du Festival Lumière, Walter Hill est venu donner une Masterclass à la Comédie Odéon à Lyon. L'entretien mené par Yves Bongarçon est l'occasion de revenir sur le parcours de ce géant du cinéma américain. Producteur, réalisateur et scénariste, il a notamment produit les trois premiers Aliens, et réalisé le film 48 heures, avec Nick Nolte et Eddie Murphy. Ce texte est une transcription de l'entretien entre Walter Hill et Yves Bongarçon. Il a été par endroits modifié pour l'adapter au format écrit. Un enregistrement audio est disponible sur la plateforme Souncloud.
    ENS Lyon La Clé des Langues

Littérature américaine

53 résultats trouvés dont 8 affichés
  • Clue (Kate Summerscale) Nouvelle fenêtre

    Chaque année les invités anglophones des Assises Internationales du Roman rédigent la définition d'un mot de leur choix. Les traductions françaises de ces textes ainsi que les mots-clés des auteurs de langue française des sept premières saisons des AIRs sont éditées par Christian Bourgois dans un volume intitulé le Lexique Nomade.Nous vous invitons ici à découvrir le texte Clue, de Kate Summerscale.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • William Finnegan: Memory Nouvelle fenêtre

    Tous les ans, la Clé anglaise publie les textes inédits écrits par les auteurs invités des Assises Internationales du Roman.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Interview de Percival Everett - Assises Internationales du Roman 2011 Nouvelle fenêtre

    In May 2011, Percival Everett took part in the fifth edition of the Assises Internationales du Roman, organised by the Villa Gillet and Le Monde. He was kind enough to grant us an interview at the Hotel Carlton in Lyon.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • "How does art come out of common clay?": The Ordinary and the Extraordinary in Alice Munro’s Dance of the Happy Shades Nouvelle fenêtre

    Cet article a été rédigé dans le cadre d'une journée d'étude consacrée aux thématiques de l'agrégation (session 2017), qui a eu lieu à l'Université de Caen-Normandie.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • American Transcendentalism - Texts, context and legacy Nouvelle fenêtre

    Clifford Armion propose dans cette conférence, donnée aux élèves de CPGE à l'Institution des Chartreux, une contextualisation du transcendantalisme américain. Sa présentation s'attache à présenter et définir ce mouvement, à détailler son influence sur la conception de l'éducation aux Etats-Unis et à analyser son rapport avec la nature. Elle s'appuie sur de nombreux extraits de textes fondateurs du transcendantalisme.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • David Samuels: My Troubles, and Yours Nouvelle fenêtre

    David Samuels nous propose dans ce texte inédit, écrit à l’occasion des Assises Internationales du Roman 2015, une réflexion saisissante sur le principe d’ « auto-imagination » en dressant un parallèle entre l’autofiction et la montée des extrémismes politiques et religieux.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Dana Spiotta: Disillusion Nouvelle fenêtre

    Ce texte original de Dana Spiotta a été écrit dans le cadre des Assises Internationales du Roman 2015.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Lionel Shriver: L'obsession Nouvelle fenêtre

    Ce texte original de l'auteur de "We Need to Talk about Kevin" a été écrit dans le cadre des Assises Internationales du Roman 2015.
    ENS Lyon La Clé des Langues

Littératures britannique et irlandaise

120 résultats trouvés dont 8 affichés
  • Clue (Kate Summerscale) Nouvelle fenêtre

    Chaque année les invités anglophones des Assises Internationales du Roman rédigent la définition d'un mot de leur choix. Les traductions françaises de ces textes ainsi que les mots-clés des auteurs de langue française des sept premières saisons des AIRs sont éditées par Christian Bourgois dans un volume intitulé le Lexique Nomade.Nous vous invitons ici à découvrir le texte Clue, de Kate Summerscale.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • We’re Going on a Bear Hunt: Traditional and Counter-traditional Aspects of a Classic Children’s Book Nouvelle fenêtre

    The read-aloud book We’re Going on a Bear Hunt, "retold" by Michael Rosen and illustrated by Helen Oxenbury designed for very young children may be unlikely teaching material for EFL students in French middle and senior schools. But if studied in conjunction with the video released by The Guardian in 2014 to celebrate the 25th anniversary of the book, and if additional literary and artistic references are brought into the lesson plan, the teaching project may prove rewarding on many levels.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Rencontre avec Salman Rushdie Nouvelle fenêtre

    À l’occasion des Assises Internationales du Roman, Vanessa Guignery, Professeur à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon, a organisé à la Villa Gillet le 30 mai 2017 une rencontre entre Salman Rushdie et des étudiants. La rencontre portait en partie sur le dernier roman de Salman Rushdie, Two Years, Eight Months and Twenty-Eight Nights, mais également sur ses autres œuvres, son métier d’écrivain et son rapport à la littérature.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Entretien avec Zia Haider Rahman: In the Light of What We Know Nouvelle fenêtre

    Zia Haider Rahman, originaire du Bangladesh, écrit son premier roman, In the Light of What We Know, après une carrière sur Wall Street et auprès de l’ONU. Une plume sobre et fluide mène le lecteur du Bangladesh rural à New York et aux campements de l’ONU en Afghanistan. Les deux personnages principaux, vivant chacun des décalages culturels entre leurs origines et le monde qu’ils habitent, semblent marqués par le constat qu’un exilé pourrait finalement n’être « qu’un immigré avec une bibliothèque ». Le 26 mai 2016, à l'occasion des Assises Internationales du Roman, Zia Haider Rahman a accepté de nous parler de son roman. En résulte un entretien passionnant qui couvre des sujets aussi variés que les mathématiques, l'industrie de l'édition, le passé colonial de la Grande-Bretagne et la lutte des classes.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Lire les Romantiques dans un monde «post-littéraire» (Seconde partie) Nouvelle fenêtre

    Cet article propose d’examiner la façon dont notre rapport au romantisme britannique a été influencé par les débats académiques des dernières décennies. Il est le fruit d’une recherche portant sur la construction de l’autorité littéraire et culturelle à l’époque romantique. La communauté dans laquelle je m’inscris lorsque je parle de « notre rapport au romantisme » est celle des personnes qui étudient la littérature en ce début du 21e siècle : enseignants, étudiants, critiques et chercheurs.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Lire les Romantiques dans un monde «post-littéraire» (Première partie) Nouvelle fenêtre

    Cet article propose d’examiner la façon dont notre rapport au romantisme britannique a été influencé par les débats académiques des dernières décennies. Il est le fruit d’une recherche portant sur la construction de l’autorité littéraire et culturelle à l’époque romantique. La communauté dans laquelle je m’inscris lorsque je parle de « notre rapport au romantisme » est celle des personnes qui étudient la littérature en ce début du 21e siècle : enseignants, étudiants, critiques et chercheurs.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Wish You Were Here de Graham Swift Nouvelle fenêtre

    La guerre est un thème récurrent chez Graham Swift. La seconde guerre mondiale est par exemple évoquée dans Last Orders (1996) ou encore dans Shuttlecock (1981), où le récit du père du narrateur, retenu prisonnier, constitue le cœur du texte. Wish You Were Here (2011) semble s’inscrire dans la lignée de ces romans puisque le récit est notamment marqué par les allusions aux commémorations annuelles de la première Guerre mondiale.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Le passé comme fantôme dans Wish You Were Here de Graham Swift Nouvelle fenêtre

    Cet article étudie la figure du fantôme dans l'un des romans de Graham Swift, Wish You Were Here (2011). Si les représentations de la spectralité sont souvent rattachées au fantastique et au gothique, elles semblent ici faire partie de l'ordinaire et en deviennent presque banales: ainsi, loin de susciter l'effroi, le fantôme de Wish You Were Here est assimilé à un personnage parmi d'autres. Néanmoins, son rôle est prépondérant dans le récit, puisqu'il agit comme un révélateur des traumatismes du passé, qui sont comme condensés dans les lieux revisités par Jack Luxton. L'espace semble en fait constituer le cœur même de la hantise, dont le fantôme n'est qu'une illustration.
    ENS Lyon La Clé des Langues

Littérature du Commonwealth

32 résultats trouvés dont 8 affichés
  • Clue (Kate Summerscale) Nouvelle fenêtre

    Chaque année les invités anglophones des Assises Internationales du Roman rédigent la définition d'un mot de leur choix. Les traductions françaises de ces textes ainsi que les mots-clés des auteurs de langue française des sept premières saisons des AIRs sont éditées par Christian Bourgois dans un volume intitulé le Lexique Nomade.Nous vous invitons ici à découvrir le texte Clue, de Kate Summerscale.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Cinematic (Manu Joseph) Nouvelle fenêtre

    As a lonely young man largely forgotten by the world and invisible to the mostgorgeous women whom you adore, should you not be writing melancholy poetry or the vain prose of deep self-regard. Instead you are drawn to cinema, you derive so much from movies, and it appears that you have been infected by the unsung altruism of commercial cinema, its duty to entertain. Is it because you think you know how to entertain? Is that your conceit? Or is it humility that pushes you to entertain? Is it not true that you find the need to have a deal with your audience – ‘I have something to say and I am afraid you may not be interested, but I seek the right to say it by giving you something in return’. Isn’t that the humility of cinema?
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Satyajit Ray, ambassadeur de Tagore Nouvelle fenêtre

    Il y a quelque chose de délicat, subtil, dans l’œuvre du cinéaste Satyajit Ray. Il nous prend par la main et nous invite à pénétrer une culture autre en douceur. On est immédiatement happé par son univers même si la langue et la culture sont distantes. Comment parvient-il à se faire l’ambassadeur de l’Inde en pleine mutation ? On suit ses films de l’intérieur. On est invité à placer notre regard au centre du film et non à l’extérieur, sans pour autant à aucun moment nous identifier aux personnages qui sont totalement autres. On se glisse derrière la caméra, et la lenteur des plans nous permet de nous imprégner de la vie qui se déroule. Les villageois passent le long d’un chemin, les personnages entrent et sortent des plans. Partout, qu’il tourne des scènes d’intérieur ou d’extérieur, le flux de la vie anime l’image...
    ENS Lyon La Clé des langues
  • Qui est Tagore ? Nouvelle fenêtre

    Au vingtième siècle, la culture fut dominée par un immense génie Rabindranath Tagore, l’un des plus grands philosophes et poètes de l’histoire du monde. On a dit de Rabindranath Tagore (7 mai 1861-7 août 1941) qu’il fut le Léonard de Vinci de la Renaissance bengali. Tagore naît le 7 mai 1861 au Bengale, à Calcutta, la plus importante ville de l’Inde à cette époque. Il est le quatorzième enfant d’une famille aisée, il grandit dans l’ombre d’un père savant et réformateur religieux. Dans une vision prophétique, son père lui donna le prénom « Robindra » qui signifie le soleil « car plus tard comme lui, il ira par le monde et le monde sera éclairé ».
    ENS Lyon La Clé des langues
  • Actes du colloque international Tagore - Ray Nouvelle fenêtre

    Nous avons le plaisir de publier sur nos pages une sélection de communications du colloque SCRIPT « Tagore-Ray » qui s’est déroulé les 27 et 28 Septembre 2013 aux Cinoches de Ris Orangis à l'initiative de Brigitte Gauthier, directrice du laboratoire de recherche SLAM (Synergies Langues Arts Musique).
    ENS Lyon La Clé des langues
  • Charulata (la femme solitaire) : Tagore / Ray Nouvelle fenêtre

    Charulata (1964) est également connu sous son titre anglais : The Lonely Wife (La femme solitaire). Ce film est une adaptation du roman Nastanirh (Le nid brisé) de Rabindranath Tagore, publié en 1901. Les acteurs principaux sont Madhabi Mukherjee, Sailen Mukjerjee et Soumitra Chatterjee dans les rôles principaux de Chârulatâ, son mari Bhupati et son cousin Amal. Comme la plupart des films de Ray, ce film est en noir et blanc et dure 117 minutes. Il en a également composé la musique. Il a été produit par R. D. Banshai, et le directeur de la photo était Subrata Mitra. Celui-ci a fait la photo de la plupart des films de Ray et en particulier de ses premiers chefs-d'œuvre : la Trilogie d'Apu : Pather Panchali (La complainte du sentier, 1955), Apu Sansar (Le monde d’Apu, 1959) et Aparajito (L’Invaincu, 1956).
    ENS Lyon La Clé des langues
  • Lorna Goodison: a short story Nouvelle fenêtre

    Dans le cadre de notre partenariat avec la Villa Gillet, nous avons le plaisir de publier cette délicieuse historiette de Lorna Goodison sur les rapports conjugaux… "Would anybody like more chicken, more rice and peas?" asks Marion. Allison declines, declaring she is full. Winston accepts another helping saying, "You can taste the love in this food. I can tell that the two of you are still on your honeymoon." "So you can taste the love in the food?" says Allison, "Well then maybe you can get a job; a job as a food psychic who tastes food and pronounces on the cook’s state of mind"
    ENS Lyon La Clé des langues
  • Goldie Goldbloom: Portraits and Faces - Appearance and Disfigurement Nouvelle fenêtre

    Chekhov is well known for his impartial observations of his characters and for his grasp of "realism". When I first read his description of the lady with the little dog, I discovered that she is "a fair-haired young lady of medium height, wearing a beret." I was puzzled. This less than enthusiastic description of the woman Gurov will come to love leaves out many basic details such as the colour of Anna Sergeyevna’s eyes and whether she has an attractive figure. I wondered why Chekhov departs from the wordier earlier traditions of written portraiture, and how his simple sketch of Anna illustrated the "realism" for which he is known.
    ENS Lyon La Clé des Langues

Musique

13 résultats trouvés dont 8 affichés
  • Nikolai Grozni: The Whispers of Music Lost Nouvelle fenêtre

    "Only the words break the silence, all other sounds have ceased," writes Beckett in his Texts for Nothing. Or does he sing it? If words were the only sounds, then a sentence would be the only melody. We might never understand which came first—the words or the melody. Perhaps the first humans knew how to sing long before they knew how to talk. In this Dionysian vision of antiquity, all mortals were originally musicians. Music was the only thing that mattered. People understood each other by inventing mimetic melodies and singing together in tune. They appeared, loved, suffered, worshipped the gods and died like opera singers on stage.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Feel the Sound, Thoughts on Music and the Body Nouvelle fenêtre

    Our relationship with sound is an intimate one – arguably the most intimate with any of our five senses. We live in a visual society. Many people would say that sight is our primary sense. We hear before we see. In the womb, the fetus begins to develop an auditory system between seventeen and nineteen weeks. Already we are in a world of sound, of breath and heartbeat, of rhythm and vibration. Already, we are feeling the sound with our bodies.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • "As Many Fingers as Needed": The Body as Musician and its Fetishes Nouvelle fenêtre

    "To comfortably acquire, so to speak, as many fingers as needed," said one of Bach’s sons, Carl Philipp Emanuel, in his Essay on the True Art of Playing the Keyboard (1753). And these words are remarkable, as long as we are prepared to take them literally, and not hastily consider them as one of the metaphors that adorn discourse about music and on the bodies that it evokes.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Les tubes de la Grande Guerre en Angleterre (Partie 2) Nouvelle fenêtre

    La vie des Britanniques il y a un siècle était souvent très dure. Comme à toute époque, le divertissement, et spécialement la musique, était essentiel pour toutes les classes sociales. Les couches privilégiées organisaient des concerts chez elles, aidées par leurs domestiques, ou allaient dans les salons de danse. La classe ouvrière rejoignait des fanfares ou des chorales, mais surtout allait au music-hall. Dans cet article nous avons choisi 10 chansons à succès des années de guerre qui peuvent illustrer les priorités de leur public. Pour chacune, nous fournissons un extrait des paroles, un enregistrement de l’époque, et une image.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Les tubes de la Grande Guerre en Angleterre (Partie 1) Nouvelle fenêtre

    La vie des Britanniques il y a un siècle était souvent très dure. Comme à toute époque, le divertissement, et spécialement la musique, était essentiel pour toutes les classes sociales. Les couches privilégiées organisaient des concerts chez elles, aidées par leurs domestiques, ou allaient dans les salons de danse. La classe ouvrière rejoignait des fanfares ou des chorales, mais surtout allait au music-hall. Dans cet article nous avons choisi 10 chansons à succès des années de guerre qui peuvent illustrer les priorités de leur public. Pour chacune, nous fournissons un extrait des paroles, un enregistrement de l’époque, et une image.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Three Words for Dmitri Dmitriyevich Shostakovich Nouvelle fenêtre

    As an element in Shostakovich's music, the shame is perhaps not as audible as the dread, but it is everpresent nonetheless. One cannot point to a precise place in the music where you can hear it, but it underlies and supports most of the other painful emotions, and if it were removed from the mix, you would certainly notice the difference. The shame is apparent in the harshness with which Shostakovich treats himself and his own feelings; it saves the saddest quartets (like the Eighth) from self-pity, and it saves the more cheerful ones (like the Sixth) from any tincture of smugness or self-assurance...
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Chords and Discords - Musical Patterns of Affinities Nouvelle fenêtre

    Les « tables d'affinités » établies par les chimistes ont souvent servi de modèle aux rencontres sentimentales. Or, la concordance et la discordance qui résultent des affinités sont plus proches des phénomènes musicaux, où les associations redistribuent infiniment les correspondances harmoniques. Pierre Bayard, auteur de Comment parler des livres que l'on n'a pas lus, abordera cette question avec Wendy Lesser, auteur de Music for Silenced Voices : Shostakovich and His Fifteen Quartets, et François Noudelmann, qui explore, dans Le Toucher les philosophes (en cours de traduction) la relation que Barthes, Sartre et Nietzsche avaient avec leur propre pratique du piano.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Sonic Affinities Nouvelle fenêtre

    En jouant, littéralement, avec la notion d'« affinités » et ses amples résonances, Jay Gottlieb a élaboré un programme constitué de morceaux des compositeurs desquels il se sent proche, en incorporant les relations variées que ces compositeurs ont avec leur matériau sonique.Il a créé, par exemple, une vaste sculpture de sons qui inclut des passages des dix symphonies de Mahler. Il jouera aussi des morceaux de Donatoni, qui montre comment les affinités peuvent être instables ; de Berio, qui joue brillamment avec le temps libre et le temps mesuré ; de Crumb, le transcendantaliste moderne américain, qui montre qu'il existe de l'unité dans la diversité ; d'Ohana, dont les contrepoints libres se déploient de manière organique et s'amalgament à loisir ; et de Mantovani enfin, qui, comme Mahler, allie la musique de concert la plus exigeante à des moments de pure exubérance.
    ENS Lyon La Clé des Langues