Éduscol
Accueil    Actualités    Des ressources en ligne pour préparer les nouvelles questions (lycée)

Actualités

Des ressources en ligne pour préparer les nouvelles questions (lycée)

Publication des programmes limitatifs d’histoire des arts en lycée pour l’année scolaire 2020-2021 : nouvelles questions

Les programmes limitatifs d’histoire des arts à compter de la rentrée scolaire 2020 ont été publiées au bulletin officiel de l’éducation nationale n°21 du 21 mai 2020. Pour mettre en œuvre les nouvelles questions au programme (première option et terminale spécialité), des pistes sont disponibles en ligne grâce à certaines ressources numériques, notamment issues des partenaires du portail Éduthèque.

L’art du portrait en France, XIXe - XXIe siècles (classe de première, option)

La Bibliothèque nationale de France (BnF) consacre une exposition virtuelle à l’art du portrait qui peut servir d’introduction à la question. Des pistes sont proposées en peinture mais aussi dans la photographie et la littérature. 
Une autre exposition virtuelle de la BnF est dédiée aux Nadar qui se sont rendus célèbres par leurs portraits photographiques.

Le musée des beaux-arts de Tours propose un document qui offre une histoire de l’art du portrait (format PDF, environ 809 kO) mais aussi un guide d’analyse de ce genre artistique à partir des collections du musée.

Paru dans la revue en ligne Études en 2007, un article de Nathalie Sarthou-Lajus fait le point sur le portrait en littérature.

Partenaire de l’offre Éduthèque, le site de la RMN-Grand Palais propose l’analyse détaillée de différents portraits du XIXe siècle notamment le Portrait d’une femme noire par Marie-Guillemine Benoist (1768-1826) présenté au Salon de 1800.

En 2017, le musée d’Orsay a consacré une exposition aux Portraits de Cézanne : une présentation de l’exposition et des œuvres exposées est accessible en ligne.

En 1994, le musée national d’art moderne - Centre Georges Pompidou exposait des portraits lors d’un accrochage intitulé Face à face.

Le site de France Culture met à disposition une conférence de l’Association du cinéma indépendant pour sa diffusion (ACID) sur la question du portrait au cinéma.  Des contenus supplémentaires sont disponibles sur le site de l’association ACID.

L’émission Les Nouvelles Vagues consacrait en 2016 sur France Culture un épisode à la question de l’art contemporain du portrait.

L’émission La Fabrique de l’histoire (France Culture) analyse le portrait d’Émile Zola par Édouard Manet en 1868 dans une tentative d’épuisement d’un tableau.

Un(e) artiste en son temps : Charlotte Perriand (classe de terminale, spécialité)


En guise d’introduction à cette nouvelle question, le site dédié à l’exposition sur Charlotte Perriand (7 décembre 2005 - 27 mars 2006) au musée national d’art moderne - Centre Georges Pompidou offre des pistes d’études très variées et une présentation chronologique de son travail. Le dossier pédagogique de cette exposition renvoie vers les œuvres accessibles en ligne.

Le musée des arts décoratifs (MAD) de Paris permet une visite virtuelle de certaines œuvres de Charlotte Perriand accompagnée de notices enrichies comme la cuisine conçue en 1947 pour l’unité d’habitation de Le Corbusier ou encore la bibliothèque murale Nuage.

En 2013, France Culture diffusait l’émission Une vie, une œuvre portant sur le travail de Charlotte Perriand et accompagnée d’une bibliographie et d’une autographie.

Dernière en date, l’exposition organisée par la Fondation Louis Vuitton du 2 octobre 2019 au 24 février 2020 permet de comprendre le travail de Charlotte Perriand au travers de la notion de « synthèse des arts ». Le site de l’exposition rend accessible une conférence d’1h41 sur la vie et l’œuvre de Charlotte Perriand. 



Du 13 février au 15 mars 2020, l’Académie des beaux-arts a organisé une exposition à Paris au pavillon de la comtesse de Caen consacrée aux photographies de Charlotte Perriand.
 
Dans une série de 8 courtes vidéos (environ 5 minutes chacune) accessibles jusqu’en septembre 2021, Arte propose d’analyser huit exemples d’objets ou d’architectures dessinées par Charlotte Perriand.

Arts, ville, politique et société : le voyage des artistes en Italie, XVIIe-XIXe siècles (classe de terminale, spécialité)

La Bibliothèque nationale de France (BnF) consacre une exposition virtuelle à la question des Voyages en Italie. Elle propose aussi un dossier en ligne sur la question du voyage artistique en Italie des écrivains associé à des dessins d’artistes.

Le musée Gustave Moreau consacre une page de son site au travail du peintre en Italie au milieu du XIXe siècle.

Le sommaire de l’ouvrage de Laurent Bolard édité en 2012 par Les Belles Lettres donne des pistes pour mener l’analyse sur la question du voyage des peintres en Italie au XVIIe siècle.

Les Cahiers d’études italiennes consacrent un article portant sur les expériences italiennes des personnages de fiction dans la littérature européenne au courant des XVIIIe et XIXe siècles.

Le site de la RMN-Grand Palais offre des exemples de vues d’Italie par des artistes durant les XVIIIe et XIXe siècles.

Le site L’Histoire par l’image fait le point sur le prix de Rome en peinture. Sur ce sujet, le site de la Grande Masse, une association d’élèves et anciens élèves des Écoles Nationales Supérieures d’Architecture et des Écoles Nationales Supérieures des Beaux-Arts, propose une liste des Grand Prix de Rome en peinture, sculpture et architecture entre 1864 et 1967. Le site de la Villa Médicis à Rome met en ligne un dictionnaire biographique des pensionnaires de l'Académie de France à Rome.

En musique, un article de la revue Romantismes aborde le lien de Charles Gounod au prix de Rome alors qu’une émission de France musique donne à écouter le rapport entre les musiciens et le prix de Rome.

La revue Études germaniques décrit les séjours italiens de Franz Liszt en 1837-1839 et en 1861-1886 dans un article en ligne.  Une émission de France musique complète cette analyse des voyages italiens par l’étude des Années de pèlerinage de Franz Liszt.

Partenaire d’Éduthèque, le portail de la Philharmonie de Paris met à disposition en ligne des analyses commentées d’œuvres musicales et des études thématiques ou biographiques de compositeurs ayant voyagé en Italie ou dont les personnages de fiction se rendent en Italie, comme par exemple la symphonie de Hector Berlioz, Harold en Italie en 1834.

Publié le 25.05.2020

Retour aux articles