Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 3540 fois
 

Projet liaison CM2/6ème LVE 2014

(Expérimentation terminée)
 

Circonscription Ien Capesterre Belle-Eau

39 RUE JOLIOT CURIE , 97130 CAPESTERRE BELLE EAU
Site : e-kotovan.fr
Auteur : HALBRUN
Mél : laure.halbrun@ac-guadeloupe.fr
  Un certain nombre de compétences langagières attendues en fin de cycle 3 pour l'anglais a été mis en œuvre par une classe de CM2 de la circonscription de Capesterre Belle-Eau en proposant une mise en scène de leur adaptation du texte de l’auteur de littérarture de jeunesse trinidadien Faustin Charles « The selfish crocodile ». Cette transposition des personnages et des lieux (de la rivière en forêt aux toilettes du collège) a été remarquablement présentée lors d'un spectacle face à public après un travail de préparation de six mois conjuguant initiation théâtrale et correction phonologique sur les structures langagières étudiées nécessaires à la production de leur tapuscrit.

  Plus-value de l'action
  - La représentation filmée des élèves de la classe de CM2 au ciné-théâtre du Lamentin.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  4 classes de CM et deux 6ème (soit 150 élèves environ)..
  A l'origine
  étiolement de la liaison CM-6ème, nécessité d'établir des passerelles entre école et collège, réduire le décallage entre résultats corrects aux évaluations académiques et un faible niveau « décrié » / « évalué»par les enseignants à l’entrée en 6ème, besoin de répondre aux préoccupations réelles des élèves par des situations d'apprentissage et de communication en LVE adaptées à leur âge
  Objectifs poursuivis
  1. Etablir une liaison-passerelle CM-6ème : ↔ proposition d’un moment de formation commune des enseignants (1er et 2nd degrés) en stage de liaison CM-6ème permettant d’amorcer une réflexion commune sur la différenciation pédagogique en LVE (types de différenciations possibles, variables de la différenciation) . ↔ élaboration d’une séquence d’apprentissage commune selon les différents objectifs ciblés pour chaque classe (niveau de compétences respectifs A1 et A2) en visant la validation du LPC par le projet de liaison CM-6ème. (Il s’agira d’établir un parallèle entre les attendus de la discipline à l’école et au collège). 2. Recenser et résorber les principaux obstacles à l’apprentissage : ↔ Utiliser l’initiation à la pratique théâtrale comme moyen pour : - faciliter la transition et l’adaptation des élèves de l’école au collège. -réduire les appréhensions des écoliers à l'entrée en 6ème. 3. Augmenter les performances des élèves aux évaluations de classe (CM et 6ème), aux évaluations académiques fin CM2, voire aux évaluations d’entrée en 6ème. ↔améliorer les capacités langagières des élèves par la pratique de la langue en situation de communication authentique par la pratique de l’initiation théâtrale en LVE. ↔impliquer et motiver les élèves, procurer du plaisir dans l'apprentissage par la scénarisation (jouer et parler en LVE), développer un comportement autonome de l’élève par le rôle d’observation, de spectateur.
  Description
  1. Prioriser des compétences similaires parmi celles attendues pour chaque niveau du socle commun, CECRL (cadre européen commun de référence pour les langues) tenant compte d’une différenciation pédagogique lors de la mise en oeuvre. 2. Indicateurs retenus : -Evaluer en début d’initiation en langue cible par des exercices simples faisant varier la voix (modulation, intensité et espace scénique) permettra de vérifier si l’élève parvient à dompter sa timidité, articuler, parler fort et moduler sa voix… Comme dans tout apprentissage, il est important d’évaluer en début, milieu et fin d’apprentissage. -Proposer une mise en œuvre commune avec une classe de collège (cf : dossier « Utiliser le théâtre pour enseigner la LVE. » Personne Ressource Académique théâtre et MI LVE.) Vous pouvez donner les éléments lexicaux importants à l’aide de « flash cards » par exemple, faire un jeu de loto pour les plus jeunes. Veillez à travailler sur les sons et bien les faire reproduire pour que les élèves puissent les jouer correctement pendant la pièce. Un chant permet également de faire travailler les sons par les rimes. Proposer des exercices qui permettent d’identifier les personnages dans la situation et de faire travailler des blocs lexicalisés plus complexes. Il est possible de faire travailler le schéma intonatif des questions et de l’exclamation. Les enfants peuvent se préparer à jouer des extraits de la pièce. Les plus grands(CM ou encore les collégiens) pourraient travailler sur les pronoms en passant de « I’ll be… » à « the character will be »et « He’ll be… » par exemple pour une différenciation. - Initier au rôle de spectateur-écouter, regarder, porter un regard critique sur ce qui est présenté et mesurer ainsi l’implication, la motivation des élèves. -Elaborer une grille d’évaluation fixant les attentes de réussite pour l’amélioration de la pratique de la langue vivante de l’école au collège. 3. Mesurer les progrès des élèves aux évaluations de classes avec les objectifs et compétences ciblés au départ ; Comparer les évaluations académiques de fin d’année scolaire de l’année en cours aux résultats de l’année précédente. Analyser les résultats et l’effet de la démarche.
  Modalité de mise en oeuvre
  -Calendrier établi avec les personnes ressources LVE-THEATRE : choix du support – adaptation – initiation théâtrale – travail des structures langagières -répétitions-représentation. Exemple de formulations mise en œuvre : -prise de conscience de l'usage des pronoms personnels : I’m a +nom des animaux I live in a house, a river, the forest, in a city, I feel + adj (snappy, selfish, to be afraid, thirsty, terrible, in pain, sad, scared, sorry, safe, They are+adj(stupid, selfish, mean, cruel,wicked)
  Trois ressources ou points d'appui
  -Le jeu dramatique au service de l'amélioration des compétences langagières soit comme enrichissement de la langue cible (ex : par imprégnation des sentiments, des émotions (la joie, la colère, la peur, dans le jeu théâtral, par mémorisation des structures ou du lexique...) -Le jeu dramatique au service des compétences transversales soit comme point d'appui pour apprendre à parler fort, écouter, et analyser par retour critique les élèves (à tour de rôle spectateurs-acteurs). -L'ouvrage de Joëlle Aden et du comédien Kester Lovelace 3,2,1...action sur l'expérimentation de l'adaptation de conte, fable pour le jeu dramatique.
  Difficultés rencontrées
  -Jouer en LVE face à un public scolaire (parler fort, articuler en respectant le schéma intonatif...) -Incarner un personnage et jouer un sentiment -S'approprier l'espace scénique
  Moyens mobilisés
  -Personne ressource théâtre -Maître itinérant LVE -Coordonnateur LVE du 2nd degré-enseignants du second degré (LVE) -Préfet des études 6ème -Salle de représentation – camescope-appareil photo-
  Partenariat et contenu du partenariat
  Implication de tous les parents d’élèves. La maîtrise des langues vivantes est aussi un facteur de la réussite scolaire. Elle sera facilitée par le lien renforcé entre l’école et le collège et le recours aux outils numériques et toute pratique innovante ; améliorer le dialogue entre l’école, ses partenaires et les familles sera encouragée ici en cherchant à associer les parents à la réussite scolaire etéducative comme le préconise la circulaired’orientation n°2013-060 du 10-4-2013 MEN-DGESCO (cf : NOR : MENE1309444C). - Médiathèque, bibliothèque, support, décor fourni. Le choix du lieu de représentation est un élément à déterminer dès le début pour habituer les élèves à l’espace scénique de représentation finale.
  Liens éventuels avec la Recherche
  3,2,1…action ! Le drama pour apprendre l’anglais au cycle 3 , joelle ADEN(didacticienne en langue vivante, formatrice IUFM académie de Créteil et Kester LOVELACE(comédien professionnel) sceren, CRDP de Créteil
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  Validation à 100% de la compétence »parler en continu » de l’évaluation académique Augmentation de 50% du pourcentage de réussite de l’évaluation de classes(10 compétences priorisées)
  Documents
 
Titre Projet liaison CM2/6ème LVE 2014
Condensé
URL
Type diaporama

  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  1. Critères d’évaluation : - L’élève réussi la moyenne des items de l’évaluation de classe pour les 10 compétences priorisées. -L’élève est capable de remplir la compétence parler en continue de l’évaluation académique des compétences attendues fin CM2 à 100%. -L’élève valide tous les 10 items de la grille d'évaluation -évaluation par les élèves spectateurs-acteurs. Indicateurs: Résultats aux évaluations académiques Résultats aux évaluations de classe Nombre de classes inscrites Nombre de support utilisés Effet sur la motivation(implication, comportement 2. Etapes -Choix du support (album de littérature de jeunesse, fable, conte…) -Elaboration du tapuscrit (trame de l’histoire en français puis en langue cible) -Découpage de l’histoire en plusieurs parties (chaque partie est travaillée par un groupe puis jeu collectif) -Utilisation de la grille d’observation -Repérage des dysfonctionnements, proposition de solutions par lesélèves ou la PRA théâtre pour les jeux de scène, l’enseignant ou la MI pour la correction phonologique -Retour sur des jeux d’initiation théâtrale spécifiques pour la LVE ( jeux en FLE ou virelangues-tongue-twisters pour améliorer la diction ou production de phonèmes). -Répétitions avec remaniements opérés et utilisation de la grille d’observation pour mesurer les progrès. -Représentation finale face autre classe puis évaluation finale du projet face à public. 3. Type d’évaluation, outils. « GRILLE D’EVALUATION INITIATION THEATRALE » Contenu de la grille d'évaluation d'initiation théâtrale: Articule Parle fort Mets le ton Ne tourne pas le dos Etre dans la peau du personnage Exprime sa timidité Utilise l’espace Exprime avec le corps personnage et émotion Crée un espace virtuel pour le mime -auto-évaluation du comportement d’acteur-spectateur -évaluation interne (classes de l’école, les parents). puis externe (autres classes de la circonscription ou de l’Académie).
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Augmentation des capacités langagières
  Sur les pratiques des enseignants : Evaluer l'oral
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Décliner un axe du projet d'école en classe de LVE (la place de l'oral, de l'autonomie et de l'initiative, l'implication dans un projet), le présenter aux autres classes. Travailler en partenariat (Personne-ressources ; Médiathèque, Collectivités territoriales.)
  Sur l'école / l'établissement : Montrer l'usage de la LVE en situation authentique de communication.
  Plus généralement, sur l'environnement Donner du sens à l'apprentissage de la LVE plus particulièrement pour ces élèves de secteur difficile en suscitant l'envie de prendre en charge leur apprentissage.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte