Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 671 fois

 

Histoire des sciences au lycée 2014

(Expérimentation terminée)
 

Lycée polyvalent Léonard de Vinci, lycée des métiers de la micro-technologie, de l'optique et ses se

4 avenue GEORGES POMPIDOU , 92304 LEVALLOIS PERRET CEDEX
Site : http://www.lyc-vinci-levallois.ac-versailles.fr
Auteur : Husson Matthieu
Mél : hussonmatthieu@gmail.com
  Nous souhaitons aider les élèves de secondes à se déterminer sur leur choix d'orientation par une meilleure connaissance d'eux-mêmes et de leurs centres d'intérêt. Nous avons décidé de passer par un enrichissement de leur culture générale, construit autour de l'Histoire des Sciences comme passerelle entre les pans scientifiques et littéraires de la culture scolaire. Ce travail est mené par une équipe interdisciplinaire de professeurs, depuis deux ans dans le cadre d'un enseignement d'exploration dérogatoire.

  Plus-value de l'action
  Constituer des équipes interdisciplinaires qui aident les élèves à déterminer leur orientation tout en renforçant leur culture générale et leurs compétences transversales. Contribuer ainsi à un lycée dynamique et ouvert sur l'enseignement supérieur.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  Une classe de seconde à 35 élèves
  A l'origine
  Enseignants dans un lycée d'enseignement général, nous avons constaté d'une part, les difficultés de nos élèves de seconde à se déterminer dans leur choix d'orientation et, d'autre part, une demande d'approfondissement de leur culture générale.
  Objectifs poursuivis
  L'un des principaux objectifs de l'expérimentation est d'aider les élèves à se déterminer sur le choix d'orientation par une meilleure connaissance de soi et de ses centres d'intérêt. Nous avons décidé de passer par un enrichissement de leur culture générale, construit autour de l'Histoire des Sciences comme passerelle entre les pans scientifiques et littéraires de la culture scolaire.
  Description
  Enseignement d'exploration. Grâce à différentes expérimentations commencées en 2008 (ateliers, voyages scolaires, sorties etc) les équipes se sont progressivement constituées autour de leur intérêt pour l'Histoire des Sciences et ont pris l'habitude de travailler en interdisciplinarité. C'est en 2012 que s'est imposée l'idée de proposer la création d'un enseignement d'exploration dérogatoire spécifiquement dédié afin d'installer la pratique de façon pérenne et de l'intégrer au projet d'établissement. Cet enseignement a été mis en place, en coordination avec la MAE et les Inspections de l'Académie de Versailles, à partir de la rentrée 2012. Il implique les professeurs de Mathématiques, Sciences Physiques, Sciences de la Vie et de la Terre, Histoire et Philosophie, ainsi que la documentaliste. Des intervenants extérieurs issus de l'Enseignement supérieur participent régulièrement.
  Modalité de mise en oeuvre
  L'organisation s'est voulue dès le départ très souple, en accord avec le chef d'établissement et les équipes. Le temps d'enseignement a été annualisé de manière à pouvoir varier la durée hebdomadaire des séances : en général de une à deux heures, quelques-unes ont été plus longues pour des sorties par exemple. Chacune des séances a été conçue puis animée par au moins deux professeurs de l'équipe. Suivant les besoins, la classe a donc pu être séparée en demi-groupes, a pu travailler sur plusieurs salles, etc. La co-conception et co-animation des séances et des séquences est un élément essentiel du projet Outre la souplesse d'organisation, elle a permis de construire des séances véritablement interdisciplinaires sur le plan des contenus comme sur celui des approches pédagogiques. Enrichissants pour les professeurs, ces échanges l'ont été aussi grandement pour les élèves qui pouvaient au sein d'une même séance et sur un même objet d'étude confronter des approches littéraires et historiques à des approches scientifiques et constater ainsi leurs différences et leurs complémentarités. L'enseignement est organisé de manière trimestrielle autour de trois thèmes principaux, correspondant à trois époques différentes, et à trois disciplines différentes (voir Annexe 1) : - Lors du premier trimestre, les mathématiques sont abordées autour des sciences antiques et médiévales (naissance de l’algèbre et liens avec la géométrie). - Lors du second trimestre, nous nous sommes concentrés sur la révolution scientifique du 17e siècle et la nouvelle physique. - Nous avons terminé notre parcours par l’étude des révolutions que la biologie a connue aux 19e et 20e siècles avec l’apparition puis le mariage des théories de l’évolution et de la génétique. Sur chaque période, les points de vue de l’histoire, de la philosophie et de la science sont croisés autour d’un moment fort et structurant comme l’intervention d’un conférencier, la visite d’un musée ou d’un lieu patrimonial, la reproduction d’une expérience ou d’une observation ancienne. D’une période à l’autre, les élèves sont amenés à prendre de plus en plus d’autonomie dans le choix des problématiques et des moyens mis en œuvre pour les traiter ; cela permet de les accompagner dans l’acquisition de la palette de compétences qui rend cet enseignement fécond sur le long terme.
  Trois ressources ou points d'appui
  Une attention toute particulière a été apportée au choix de l'équipe de professeurs intervenant dans la classe et dans le projet afin d'assurer une cohérence aux enseignements et de faciliter le travail interdisciplinaire. D'une part, la majorité des professeurs participant à l'expérimentation était présente dans un ou plusieurs projets préalables (voir supra). Les membres de l'équipe avaient donc des habitudes de travail en commun qui ont pu, grâce à ce projet, être approfondies. D'autre part, tous les professeurs intervenants étaient des professeurs de la classe, à l'exception du coordonnateur et du professeur de Philosophie, à savoir : le professeur d'Histoire-Géographie, de Sciences Physiques et Chimie, de Sciences de la Vie et de la Terre, de Mathématiques, de Lettres et du professeur documentaliste de l'établissement. Cela a permis de construire de façon naturelle des liens multiples entre l'Enseignement d'Exploration et les enseignements disciplinaires. Ces liens constituent un élément clé de la réussite du projet. Enfin le professeur coordonnateur d'Histoire des Sciences était volontairement choisi en dehors de l'équipe disciplinaire afin de faciliter la mise en place de l'interdisciplinarité et la lisibilité du dispositif par les élèves. Le professeur coordonnateur ainsi que le professeur d'Histoire, présents tous deux tout au long de l'année et porteurs du projet, ont été rémunérés pour partie par une demi HSA et quelques HSE. Les autres intervenants ont reçu les HSE correspondantes aux heures dispensées, c'est-à-dire une vingtaine d'heures.
  Difficultés rencontrées
  Le suivi de cohorte est complexe compte-tenu de la diversité des choix d'orientation des élèves. Le temps de concertation important nécessite une forte implication des enseignants dans le projet, notamment dans une phase de mise en place de l'enseignement.
  Moyens mobilisés
  Deux heures hebdomadaires Salles informatiques, CDI, Salles de TP physiques et SVT, TICE.
  Partenariat et contenu du partenariat
  L'enseignement s'appuie sur un partenariat avec la Société française d'Histoire des Sciences et des Techniques et le laboratoire SPHERE (UMR 7219, Paris 7) le centre Koyré (EHESS, Paris) et l’association animath. Ces partenaires nous soutiennent par les intervenants qu’ils nous proposent, mais ils nous offrent également un cadre de réflexion pédagogique, didactique et historique sur nos pratiques. Ainsi nous avons pu mettre en place une formation « atelier d’histoire des sciences et des techniques », inscrite en 2009 et 2010 au PAF de l’académie de Versailles. Cette formation, très liée aux expérimentations menées au lycée, était interdisciplinaire et ouverte à tous les enseignants du secondaire.
  Liens éventuels avec la Recherche
  Ces partenaires nous soutiennent par les intervenants qu’ils nous proposent, mais ils nous offrent également un cadre de réflexion pédagogique, didactique et historique sur nos pratiques. Ainsi nous avons pu mettre en place une formation « atelier d’histoire des sciences et des techniques », inscrite en 2009 et 2010 au PAF de l’académie de Versailles. Cette formation, très liée aux expérimentations menées au lycée, était interdisciplinaire et ouverte à tous les enseignants du secondaire. Ainsi le porteur du projet est associé au projet de recherche « Sciences et techniques en interférences », Alain Bernard (UPEC, Centre Koyré), UPEC. Ainsi qu'au projet « Séries de problèmes », Alain Bernard (UPEC, Centre Koyré), Grégory Chambon (UBO, centre François Viète), HASTEC. Ces différents partenariats donnent lieu à plusieurs interventions dans des congrès spécialisés nationaux dont voici les plus marquantes: Avec Alain Benard (UPEC-Centre Koyré) et Frédéric Brechenmacher (IUFM d’Artois), « Sur l’ingénierie des formations pluridisciplinaires en épistémologie et histoire des sciences pour les enseignants du secondaire » actes du colloque Les sciences humaines dans les parcours scientifiques et techniques professionnalisant: quelles finalités et quelles modalités pratiques ? UPEC-IUFM de Créteil-STEF, 2014 « L’atelier d’histoire des sciences dans l’académie de Versailles » congrès de la SFHST, session l’enseignement de l’histoire des sciences, pour quels publics ?, Nantes, 18-20 mai 2011.
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  Nous souhaitons évaluer l'impact de cet enseignement d'exploration sur les pratiques enseignantes et les parcours et les savoir-faire des élèves. Pour ce faire, l'enseignement n'est pas noté mais évalué par compétences sous forme notamment de fiches d'auto-évaluation. Nous avons choisi de pratiquer une pédagogie du travail de groupe autour d'un projet, dont la mise en œuvre permet d'évaluer la qualité du travail et de l'investissement des élèves. Pour évaluer l'impact sur le parcours des élèves nous mettons en place des outils de suivi de cohortes au niveau des TPE et de l'adéquation des choix d'orientation. Les enseignants , par deux ou trois, co-animent et conçoivent ensemble toutes les séances, ce qui conduit à l'enrichissement mutuel de leurs pratiques pédagogiques et à des séances innovantes.
  Documents
 
Titre Schéma heuristique de l'enseignement
Condensé Représentation schématique du déroulement de l'enseignement d'exploration avec les compétences transversales travaillées et les types de séance
URL http://www.scoop.it/t/veille-histoire-geographie
Type image

  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Fiches d'auto-évaluation par compétences Travail par groupe et par projet Fiche de suivi de cohorte
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Une plus grande autonomie. Apprentissage du travail en groupe. Meilleure maîtrise des TICE (notamment dans l'attention portée aux sources). Plus grande culture générale. Meilleure connaissance de ses centres d'intérêts.
  Sur les pratiques des enseignants : Travail en interdisciplinarité : meilleure connaissance des programmes des autres matières et des axes de concordance, réflexion commune sur les compétences demandées et développées. Travail sur l'évaluation non sommative.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Travail de collaboration en amont et de co-animation devant les élèves. Chaque matière a su trouver sa place, en complémentarité des autres (notamment en ce qui concerne la philosophie, normalement absente en classe de seconde).
  Sur l'école / l'établissement : Une partie des actions et des projets menés par les élèves concerne l'établissement dans son ensemble: réalisation d'une exposition au CDI et réalisation d'une "gazette d'histoire des sciences" diffusée aux élèves du lycée. Par ailleurs, ce projet fort tisse des liens au sein des équipes pédagogiques qui sont le ferment d'autres actions concertées dans l'établissement.
  Plus généralement, sur l'environnement Ce projet pertinent et innovant contribue à l'image positive et dynamique du lycée.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte