Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 1129 fois

 

Rencontre de l’infiniment petit et de l’infiniment grand 2014

(Expérimentation terminée)
 

Circonscription Ien Pointe-à -Pitre

0 RUE ECOLE LEON FEIX, 97110 POINTE A PITRE
Site : site de l'académie de la Guadeloupe
Auteur : MONTOUT
Mél : sonia.montout@ac-guadeloupe.fr
  Les élèves des écoles maternelles de GS s’initient à la découverte du monde scientifique; ils sont tutorés par des élèves de 3ème du collège de leur secteur. Les acteurs se déplacent à tour de rôle les uns vers les autres grâce à un calendrier prédéfini. La transmission de savoirs des plus grands profite à l’envie d’apprendre des plus petits. La chose scientifique suscite le désir et l’émerveillement chez les uns, et révèle des compétences encore inavouées chez les autres. L’autonomie, l’estime de soi et la prévention du décrochage scolaire sont au rendez-vous à travers ce projet qui pourrait profiler des parcours de réussite à plus long terme.

  Plus-value de l'action
  Une meilleure vision des élèves tout au long de leur parcours scolaire pour les enseignants Construction d’un projet personnel à plus long terme Prise de conscience de ses compétences débouchant sur une meilleure estime de soi Orientation réussie L’engagement dans un projet qui permet de développer la capacité à communiquer ses savoirs à l’autre et à l’aider l’autre à rendre sa communication plus efficiente. La dimension de tutorat des élèves de collèges au service de la solidarité : - Pour transmettre des savoirs, des savoirs-faire et des savoirs-être à des élèves de la maternelle en donnant l’exemple, et en se projetant dans l’avenir. - Pour permettre à l’autre de se projeter et d’avoir envie d’apprendre
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  GS : 5 classes, soit 130 élèves ; MS-GS : 1 classe, soit 26 élèves 4ème :2 classes 55 élèves 3ème :3 classes 85 élèves
  A l'origine
  Les élèves ont de plus en plus de mal à se projeter dans l’avenir. Nous avons choisi l’axe scientifique pour susciter dès le plus jeune âge des envies ou même des vocations qui permettraient aux enfants de mieux appréhender leur futur. Les constats qui ont motivé notre action sont les suivants : Mauvaise estime de soi, difficulté à se projeter et à être acteur du développement scientifique, culture scientifique pauvre, peu ou pas d’argumentation, peu d’intérêt pour le domaine scientifique, manque d’autonomie.
  Objectifs poursuivis
  Mettre en œuvre une collaboration entre l’école et le collège Emmener les collégiens à partager leurs connaissances scientifiques avec des élèves de Grande section, en utilisant un vocabulaire approprié et commun compris de tous. Susciter l’intérêt, la curiosité des élèves de maternelle dans le domaine de la découverte du monde Prévenir le décrochage scolaire par la construction et la valorisation de l’estime de soi en s’engageant dans un projet Valoriser et respecter ses pairs à travers des comportements citoyens Savoir écouter et prendre en compte l’autre pour communiquer et l’aider à communiquer Faire acquérir les compétences n°1, 3, 6 et 7 du socle commun
  Description
  Les élèves du collège jouent le rôle de tuteurs et partagent leurs savoirs scientifiques avec les élèves de la maternelle. Les "échanges-rencontres" s'alternent : les élèves du collège se rendent à la maternelle et vice-versa.
  Modalité de mise en oeuvre
  Mise en place d’un tutorat d’un élève de GS par un élève de 3e, dès la première rencontre 1ère visite : mi-octobre 13, les collégiens viennent, ils restituent les notions acquises (caractères héréditaires, on est tous pareils mais uniques) 2ème visite : participation à la fête de la science du 25 au 30 novembre 2013 ; les petits vont au collège ; sensibilisation aux instruments d’optique 3ème visite : avant pâques, le monde invisible des microorganismes (les microbes) ; bien se laver les mains, laver les fruits 4ème : mai ; les dinosaures ; projection de film sur le monde des dinosaures suivi d’un échange oral conduit par les 3ème 5ème Juin : représentation théâtrale ; succession de plusieurs tableaux théâtraux mettant en scène différentes espèces de dinosaures ; dialogue question –réponse entre les 3èmes et les GS ; utilisation des fiches techniques « si j’étais un dinosaure…je serai (description) » par les 3èmes puis évolution des GS (réponse) avec une pancarte correspondant à l’animal évoqué « Je suis le… ».
  Trois ressources ou points d'appui
  La communication entre l’équipe enseignante et l’équipe de coordonnateurs La collaboration entre les personnels de direction La connaissance de l’environnement
  Difficultés rencontrées
  L'adaptation du nombre de classes de collège au nombre de classes de la maternelle (le nombre insuffisant de classes du collège du fait du nombre de classes de la maternelle plus important que prévu au départ) L’exiguïté des locaux de certaines classes de la maternelle
  Moyens mobilisés
  Enseignants des classes de maternelle et de collège Matériel d’une salle scientifique du collège ; matériel de projection du collège Collectivité pour mise à disposition de transport et du site pour la pièce de théâtre
  Partenariat et contenu du partenariat
  Ecole/collège : Réunion équipe de direction du collège/équipe de circonscription Réunions des équipes enseignantes/ enseignants coordonnateurs Collectivité : demande de transport et mise à disposition du site pour la manifestation prévue en fin d’action
  Liens éventuels avec la Recherche
  Thème de la fête de la science novembre 2014 La génétique - « On est tous pareils », - fête de la science 25 au 30 novembre 13 « On est tous différents : visite d’une salle spécialisée pour expo avec instruments d’optique (loupes, microscope, loupes binoculaires)» L’immunologie - les microbes qu’on ne voit pas L’histoire de la terre - l’infiniment grand, l’espace (le télescope) Textes ministériels Sur la prévention du décrochage scolaire Sur les nouveaux rythmes scolaires Sur Liaison école/collège
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  Evaluation diagnostique, intermédiaire (à la fin de chaque rencontre) et finale. Recours à l'auto-évaluation. Indicateurs : comportement et acquisition des compétences 1, 3, 6 et 7.
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Incidence de l’action sur le comportement de l’élève (écoute, autonomie, respect du matériel, estime de soi, motivation…) Auto-évaluation Maternelle : - après chaque rencontre (imagiers, devinettes…) - en fin de parcours : pièce de théâtre Collège : - après chaque rencontre : questionnaire écrit « spécial tutorat » après chaque rencontre, fiche technique à remplir concernant la notion transmise - en fin de parcours : rédaction d’un autoportrait (en comparaison avec celui réalisé avant le projet) ; pièce de théâtre
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Maternelle : Ils abordent les apprentissages autrement, dans d’autres lieux, avec d’autres acteurs Ils apprennent avec d’autres acteurs et communiquent comme avec des « grands frères ou des grandes sœurs » Motivation : ils retiennent et réinvestissent Comportement : ils prennent des responsabilités Collège : Estime de soi : les élèves se rendent compte qu’ils sont capables d’aider ; de faire apprendre ; de communiquer leur savoir Ils découvrent des habiletés et des compétences non encore révélées Motivation : ils retiennent et réinvestissent Comportement : ils se sentent grandir, ils prennent des responsabilités
  Sur les pratiques des enseignants : Amélioration de l’efficacité de l’enseignement Évolution des pratiques Amélioration des rapports enseignants/élèves Adaptation de l’enseignement au niveau des élèves
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Engagement collectif et amélioration de la communication inter /école, Recherche de l’efficacité dans la collaboration sur des modalités différentes avec les uns et les autres
  Sur l'école / l'établissement : Dynamisme pédagogique Meilleure prise en compte des compétences des élèves
  Plus généralement, sur l'environnement Meilleure orientation des élèves Collaboration école/collège plus effective




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte