Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 1831 fois

 

2014 Classe comédie-ballet pour lutter contre l'illettrisme et le décrochage scolaire

(expérimentation art.34)
(Expérimentation terminée)
 

Collège Richard Samuel

RUE WALKANAER , 97113 GOURBEYRE
Site : académie de guadeloupe
Auteur : XARRIE Annabelle PROCIDA Valèri-
Mél : annabelle.xarrie@ac-guadeloupe.fr
  Projet qui se déroule sur 4 ans (6ème à 3ème). Il a pour but de lutter contre l'absentéisme, l'échec scolaire, la marginalisation, de venir en aide aux élèves dyslexiques. Utiliser le spectacle vivant pour accrocher les élèves, les rendre actifs en leur permettant de rencontrer des professionnels du spectacle, d'assister à des spectacles, de rédiger des critiques, de faire des représentations théâtrales. Le spectacle vivant permet aux élèves de reprendre confiance en eux et d'amorcer un tournant vers les apprentissages fondamentaux afin de réussir au brevet et d'accéder en classe supérieure. les collégiens sont évalués par compétences et non notés.

  Plus-value de l'action
  Mise en place d'une pédagogie de détour en offrant aux élèves la possibilité de se faire du bien (kinésiologie : pratique qui permet d'identifier les facteurs qui contribuent aux blocages dont le corps a gardé la mémoire et de faciliter le retour à l'équilibre), de se mettre en scène : de se sentir exister pour mieux aborder les enseignements fondamentaux.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  21 élèves volontaires. La classe débutée en sixième sera poursuivie jusqu'en troisième. (Niveaux : 6°/5°/4°/3°)
  A l'origine
  A l’origine :  Il y a 5 ans, nous avons eu un groupe d'élèves entrant en sixième en très grande difficulté concernant la lecture. Les heures de soutien mises en place n'ont pas permis de résoudre le problème et les résultats, 4 ans plus tard, au brevet ont confirmé la fragilité des élèves. De plus, cette dernière année a été marquée par une augmentation des incivilités et des violences. Le chef d'établissement et une équipe d'enseignants motivés ont souhaité mettre en place une classe dans laquelle serait tentée une autre approche pédagogique. Les évaluations d'entrée en 6° révèlent un nombre important d'élèves non lecteurs ou en difficulté (15%). Selon une enquête de l'INSEE (2009), 25% de Guadeloupéens âgés entre 16 et 25 ans se trouvent en situation d'illettrisme. Les raisons en sont multiples dont la dyslexie qui touche 6 à 8% des enfants. Cette situation d'échec est accompagnée d'un sentiment de dévalorisation de soi qui entraîne souvent un comportement violent. Absentéisme, échec scolaire, marginalisation. Le livret de compétences renseigné par les enseignants du primaire et les résultats des tests d'entrée en sixième nous ont permis de faire une évaluation précise de la classe: 3 élèves dé-passent de peu les 50%,18 élèves réussissent moins de 50% du test en français, 5 n'atteignent pas les 30% (En moyenne, dans les autres 6° de notre collège, les élèves réussissent 54 % du test). 5 élèves sont suivis par un orthophoniste et sont diagnostiqués dyslexiques. Un entretien particulier avec les parents d'élèves a permis de compléter les informations sur les difficultés rencontrées par les enfants.
  Objectifs poursuivis
  1-Lutter contre l'illettrisme 2-Redonner la confiance en soi et le goût d'apprendre 3-S'approprier une culture littéraire et artistique en relation avec le patrimoine culturel 4- S'ouvrir aux autres, au monde par le biais du spectacle vivant
  Description
  Collège situé en zone rurale: commune de Gourbeyre située en Basse-Terre (Guadeloupe). Les évaluations d'entrée en 6° révèlent un nombre important d'élèves non lecteurs ou en difficulté (15%). Le livret de compétences renseigné par les enseignants du primaire et les résultats des tests d'entrée en sixième nous ont permis de faire une évaluation précise de la classe: 3 élèves dé-passent de peu les 50%,18 élèves réussissent moins de 50% du test en français, 5 n'atteignent pas les 30% (En moyenne, dans les autres 6° de notre collège, les élèves réussissent 54 % du test). 5 élèves sont suivis par un orthophoniste et sont diagnostiqués dyslexiques. Un entretien particulier avec les parents d'élèves a permis de compléter les informations sur les difficultés rencontrées par les enfants.
  Modalité de mise en oeuvre
  Les élèves créent un spectacle avec l’aide de leurs professeurs et d’une comédienne , Magalie Solignat, qu’ils présentent en fin d’année devant un public lors de plusieurs représentations et dans différents endroits ( en 6°, ils ont fait 4 représentations : 2 à Gourbeyre, Salle G Floro, 1 au Raizet à la Cité des Métiers, 1 à St Louis de Marie-Galante). Tout au long de l’année, les élèves rencontrent des artistes ( comédiens, plasticiens, écrivains…) Réalisent des interviews (Radio InterS’cool), assistent à des spectacles( Artchipel), écrivent des critiques, travaillent sur des romans et des œuvres dramatiques, découvrent les différents métiers du spectacle vivant. Les élèves sont évalués par compétences mais non notés. Nous expérimentons des méthodes pour aider les élèves dyslexiques notamment, grâce à la kinésiologie (44h sont réparties sur l’année dispensées par une professionnelle de l’éducation spécialisée en kinésiologie Yannick Heremans). De plus nous mettons à disposition des élèves des tablettes numériques pour les aider dans la lecture des textes et l’écriture.
  Trois ressources ou points d'appui
  Revalorisation de l’image de soi Assiduité -acquisition des compétences du socle, -obtention du DNB,obtention de l'orientation souhaitée, -goût pour le spectacle vivant
  Difficultés rencontrées
  La difficulté majeure est de fédérer une équipe autour du projet pour aller dans le même sens. Convaincre les différents acteurs de l’utilité des choix pédagogiques innovants et donc changer les habitudes. -travail assez lourd que seul l’enthousiasme peut porter, -soutiens sont rares, -financements de plus en plus difficiles à trouver.
  Moyens mobilisés
  -Les élèves ont 2 heures en plus dans leur emploi du temps et sont amenés à faire des heures supplémentaires en dehors du temps scolaire lors des répétitions. -2 professionnels (comédienne et kinésiologue) et -2 professeurs interviennent pratiquement chaque semaine durant ces 2 heures. -11 tablettes numériques sont affectées à la classe.
  Partenariat et contenu du partenariat
  Notre projet est subventionné par la DAC, le Rectorat, le Fonds Social Européen et soutenu par la mairie de Gourbeyre. Nous souhaiterions élargir notre partenariat à l’Artchipel (Scène Nationale de Spectacles).
  Liens éventuels avec la Recherche
  XXXXXX
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  -goût pour la lecture des élèves, -amélioration de la lecture par les élèves, -adhésion des élèves pour se produire devant un public, -élèves assidus, -élèves impliqués dans le projet, -amélioration des résultats scolaires
  Documents
 
Titre BLOG
Condensé présentation des activités de la classe
URL www.comedie-ballet.tumblr.com
Type non précisé

  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  -Les élèves sont évalués par compétences mais non notés, -Nous utilisons le logiciel SaCoche pour évaluer les élèves, -Les différentes disciplines ont retenu 7 items communs d’évaluation en plus des items disciplinaires. -Les élèves lors des répétitions sont filmés pour une autoévaluation.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : -progression de l’ensemble des élèves en français à l’oral et à l’écrit, ouverture culturelle importante, meilleure connaissance de l’environnement géographique
  Sur les pratiques des enseignants : -nécessité de travailler en concertation remise en question des pratiques
  Sur le leadership et les relations professionnelles : -tensions entre les différents acteurs
  Sur l'école / l'établissement : -valorisation de l’image de l’établissement ; amélioration des relations parents /enseignants.
  Plus généralement, sur l'environnement amélioration du climat scolaire.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte