Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 3025 fois

 

2014 -Circonscription Orléans Est et St J-de-la-Ruelle ; MAT'Sup, enseigner la compréhension dans le cadre du dispositif « Plus de maîtres que de classes »

(Expérimentation terminée)
 

Circonscription 1er degré IEN Orléans est

147 BIS RUE JEAN ZAY , 45800 ST JEAN DE BRAYE
Site : http://www.ac-orleans-tours.fr/dsden45/circ_orleans_est/
Auteur : Françoise MAUPIN ; Thierry HEROLD ;
Mél : ce.ien45-oe@ac-orleans-tours.fr ou ce.ien45-ono@ac-orleans-tours.fr
  Dans le cadre d’un partenariat Education nationale - ESPE, mise en place d'un protocole par une équipe de chercheurs de l'ESPE Centre Val de Loire auprès d'une cohorte de 240 élèves de moyenne section de maternelle et suivi de cette dernière jusqu'au CE1.

  Plus-value de l'action
  Partenariat primaire/recherche Suivi des équipes par des chercheurs Université d'Orléans.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  - 240 élèves de Moyenne Section
  A l'origine
  Ce projet constitue l’une des actions du plan stratégique sur la compréhension mis en œuvre par le Directeur Académique des services de l'Education Nationale du Loiret suite aux résultats de l'évaluation internationale PIRLS.
  Objectifs poursuivis
  - Rechercher des modalités performantes pour l’enseignement de la compréhension de la moyenne section de maternelle au CE1. - Mesurer l'impact de l'action du maître supplémentaire sur la réussite des élèves.
  Description
  - Ce projet concerne des groupes scolaires d'Orléans et de Saint Jean de la Ruelle en programme ECLAIR, Réseau de Réussite Scolaire et peut-être sur une école de Châteauroux relevant de besoins similaires (contacts en cours). - Le protocole est construit en interaction avec les professionnels des écoles. - L'expérimentation se déroule sur trois ou quatre ans.
  Modalité de mise en oeuvre
  L'expérimentation en 2013-2014 suivra les modalités suivantes: 1) Répartition : - 60 élèves: suivi du protocole en petits groupes par l'enseignant de la classe - 60 élèves: suivi du protocole en petits groupes par le maître supplémentaire - 60 élèves: pris en charge par le maître supplémentaire sans le protocole établi - 60 élèves sans protocole et sans maître supplémentaire (groupe de référence) 2)Modalités - Les circonscriptions se chargent du ciblage des écoles et de recueillir l'adhésion des équipes - La faisabilité sera examinée sur le terrain et ce protocole sera ajusté selon les besoins et les équipes impliquées. - Un groupe test ne participant pas au dispositif sera désigné (il servira de groupe témoin pour tester l’efficacité du dispositif). 3)Calendrier: Dans un premier temps, les modalités seront les suivantes: - Fin juin 2013: constitution de la liste des écoles souhaitant participer à cette expérimentation - Septembre 2013: établissement de la convention entre la Direction Académique et l'ESPE - Octobre 2013: passage de tests établis par l'équipe universitaire - 4 novembre: début de la mise en œuvre du protocole dans les classes. - de novembre 2013 à avril 2014: 5 séquences d'activités sont proposées dans les progressions des classes à partir d'albums de littérature jeunesse sur le thème des émotions. Le second temps sera consacré à la formation des équipes et à la généralisation. - L'évaluation des chercheurs s'exercera au travers de leurs publications, qui seront communiquées à l’ensemble des partenaires. - Le fruit de ces recherches sera exploité par les inspecteurs de circonscription (ils pourront solliciter les chercheurs impliqués pour des actions de formation continue).
  Trois ressources ou points d'appui
  - Création des Ecoles Supérieures du Professorat et de l’Education, chargées d’articuler la formation initiale et continue des enseignants avec la recherche en éducation. - L'habitude des écoles de travailler autour de la conception et de la mise en place de projets et avec différents partenaires et professionnels. - Précédents travaux de recherche complémentaires, de Mmes Doyen, Noyer-Martin et M.Mercier-Brunel. - Mise en place du protocole en collaboration étroite entre les chercheurs, les équipes de circonscription et les enseignants impliqués.
  Difficultés rencontrées
  - Financement des phases de passation des tests et de traitement des données (près d’une heure par élève) par des vacataires (les tests devant être passés sur une période très courte afin d’éviter les biais, les enseignants-chercheurs ne peuvent suffire). - Affectation des maîtres supplémentaires, suivant une procédure d’affectation ne permettant pas d’être certain qu’ils disposent de l’expérience et des compétences requises pour mettre en œuvre le dispositif retenu. Cela influencera les équipes et les établissements retenus.
  Moyens mobilisés
  .
  Partenariat et contenu du partenariat
  1)Membres du Groupe de Recherche en Education et en Formation (GREF), Université d’Orléans : - Yann MERCIER-BRUNEL, coordinateur du projet recherche, maître de conférences en sciences de l'éducation, ESPE Centre Val de Loire, site d’Orléans. - Anne-Lise DOYEN, maître de conférences en psychologie, ESPE Centre Val de Loire, site d’Orléans. - Magalie NOYER MARTIN, maître de conférences en psychologie, ESPE Centre Val de Loire, site de Châteauroux. Andres MERCHAN, directeur du centre de formation d’Orléans, ESPE Centre Val de Loire 2)L'équipe de la circonscription de l'Education Nationale d'Orléans Est - Françoise MAUPIN (inspectrice de l'Education Nationale) - Catherine ALLAIS (conseillère pédagogique) - Patricia BOURGEON (conseillère pédagogique) - Anne-Marie GUILLAUMA (maître formateur, coordonnatrice de l'éducation prioritaire pour le premier degré sur la zone Argonne d'Orléans) 3) L'équipe de la circonscription de l'Education Nationale de Saint Jean de la Ruelle - Thierry HEROLD (inspecteur de l'éducation nationale) - Valérie DE NADAI (conseillère pédagogique) - Brigitte FOUCHER (conseillère pédagogique) - Fabien NEVEU (coordonnateur de l'éducation prioritaire pour le premier degré sur Saint Jean de la Ruelle) 4) Des contacts ont été établis avec Monsieur Eric NEDELEC coordinateur national de l'Agence Nationale de Lutte contre l'Illettrisme pour suivre l'action et favoriser la diffusion des différentes communications. 5) CARDIE OT Annie HUGON
  Liens éventuels avec la Recherche
  Travaux de recherche de : - Mme Doyen (développement du langage chez l’enfant en maternelle), - Mme Noyer Martin (développement de l’écriture chez les enfants de 3 à 8 ans) - M. Mercier-Brunel (construction de compétences sociolinguistiques chez l’enfant à l’école primaire).
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  Évaluation de compétences de compréhension chez les élèves des trois groupes concernés par l’expérimentation et du groupe contrôle, suivant un test standardisé conçu par les chercheurs en partenariat avec les équipes impliquées.
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  - Une phase d'évaluation des compétences des élèves sera effectuée en mai 2014 avant de poursuivre l'expérimentation avec cette cohorte en 2014-2015 en grande section.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : - Mieux suivre chaque élève pour le conduire à maîtriser le socle commun de connaissances, de compétences et de culture. - Prévenir et remédier à la difficulté scolaire. - Acquérir les instruments fondamentaux de la connaissance (compréhension orale, expression orale, transfert à l'écrit).
  Sur les pratiques des enseignants : - Dans le cadre du partenariat avec l'université, dynamiser et renforcer le travail en équipe des enseignants des écoles concernées et son impact sur les pratiques pédagogiques. - Changer la vision de l'enseignement: raisonner en termes d'élèves (les élèves de l'école) et non en termes de classes (niveau de classe) - Tenir compte de toutes les ressources humaines de l’école, coordonner les actions de chacun au bénéfice de la cohérence du parcours de chaque élève. - Connaître les différentes modalités d'organisation de l'enseignant et du maître supplémentaire pour optimiser l'impact de ce dernier sur les résultats des élèves (co-intervention, soutien inversé, soutien/décloisonnement, ateliers...)
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Coopération, échanges
  Sur l'école / l'établissement : - Mieux répartir les ressources humaines et matérielles pour optimiser le système - Renforcer le projet d'école comme outil de pilotage en réponse à la difficulté scolaire : liaison avec le travail du RASED, les Activités Pédagogiques Complémentaires, l’accompagnement éducatif. - Mettre en place une réflexion commune: équipe de circonscription, équipe pédagogique des écoles, chercheurs, maîtres supplémentaires
  Plus généralement, sur l'environnement .




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte