Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 870 fois

 

CLG Aimé Césaire - Développer les pratiques participatives des élèves dans le cadre d'une culture commune du réseau de réussite scolaire

(Expérimentation terminée)
 

Collège Aimé Césaire

2 ESPLANADE NATHALIE SARRAUTE , 75018 PARIS
Site : www.ac-paris.fr
Auteur : Francesca Lungheretti
Mél : lungheretti.f@wanadoo.fr
  l'objectif général de développer une culture commune de réseau a été défini en comité exécutif. Il a été décidé, autour d'une culture du vivre ensemble, de privilégier le développement de la dimension participative des élèves autour de 3 dispositifs, le conseil coopératif, la médiation par les pairs, le tutorat entre pairs. Les modalités de mises en oeuvre ont suivi les étapes suivantes cette année : 1) sélectionner les dispositifs prioritaires parmi l'existant et identifier les personnes ressources du réseau 2) organiser la formation des acteurs du réseau ( cette année et l'année prochaine) la formation des adultes se fait en 2 temps : les acteurs du réseau se forment entre eux en s'appuyant sur les professeurs expérimentés (recours à des ressources extérieurs si nécessaire) formation des acteurs du réseau lors du temps de travail commun et d'échanges de pratiques visite des dispositifs existants pour apprendre en observant calendrier : janvier - juin 2013 : formation des adultes dans les écoles où dispositifs n'existent pas (poursuite de la formation à la rentrée si nécessaire) / septembre 2013 : mise ne oeuvre dans toutes les écoles et le collège d'au moins 2 dispositifs ( conseils coopératifs et médiation par les pairs)

  Plus-value de l'action
  --
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  tous les élèves du collège, soit 450 élèves
  A l'origine
  les élèves du réseau ont un profil scolaire faible lié à plusieurs facteurs : faible maîtrise de la langue du fait de l'origine sociale et familiale, travail personnel qui ne va pas de soi, passivité face aux apprentissages, difficultés méthodologiques, soutien insuffisant à la maison, bagage scolaire et culturel faible. Les élèves ont le sentiment de subir un parcours qu'ils ne maîtrisent pas, dont ils ne comprennent pas le sens. Quant au savoir-vivre en collectivité, il se signale par de nombreuses incivilités, l'absence de connaissance des règles du respect de base (écoute, politesse), peu de prise d'initiative et d'autonomie.Le climat scolaire est alors dégradé : conflits nombreux entre adultes et élèves, et entre élèves. Des dispositifs ponctuels sont mis en place au sein du RRS pour contrer ces constats. Mais du fait de la discontinuité et de l'absence de concertation, le bénéfice de ces dispositifs est perdu. De même, des dispositifs sont mis en oeuvre au collège, mais leurs effets sont visibles à long terme et les enseignants ont l'impression de ne pas avancer. Cette année, j'ai constaté l'existence de nombreux projets très intéressants : en écoles maternelles et primaires, au collège mais très peu étaient visibles et partagés par l'ensemble des acteurs RRS. J'ai alors commencé, en qualité de pilote du réseau, à favoriser une culture commune du réseau en proposant la généralisation de projets identifiés et faisant consensus.
  Objectifs poursuivis
  l'objectif général est de bâtir une culture commune de réseau : il s'agit d'une culture partagée par les daultes et par les élèves. Ainsi les élèves parcourent leur scolarité dans la continuité des pratiques et des objectifs : ils construisent ainsi des compétences qu'ils réinvestissent et développent dans la cohérence de la continuité inter-degré une culture commune du vivre ensemble : le vivre-ensemble se fonde sur un apprentissage qui nécessite du temps (intégrer le respect d'autrui, développer la maîtrise de soi, renoncer à la violence pour régler les conflits, accepter la frustration, oser s'exprimer, faire confiance en l'adulte, comprendre les règles et les accepter, etc.) Commencer l'apprentissage du vivre ensemble dès la maternelle optimisera son efficacité. une culture du vivre-ensemble fondée sur une dimension participative des élèves : les projets que nous souhaitons développer s'appuient sur la dimension participative des élèves. Le besoin de participation des élèves à l'élaboration des règles de vie est un levier pour les faire adhérer à ces règles et donc à les respecter. C'est également l'occasion de les fomer à la responsabilité et aux règles de la démocratie. la dimension participative du projet prend appui sur 3 dispositifs : le conseil coopératif/ la médiation par les pairs/ le tutorat entre pairs
  Description
  l'objectif général de développer une culture commune de réseau a été défini en comité exécutif. Il a été décidé, autour d'une culture du vivre ensemble, de privilégier le développement de la dimension participative des élèves autour des 3 dispositifs cités c-dessus. Les modalités de mises en oeuvre ont suivi les étapes suivantes cette année : 1) sélectionner les dispositifs prioritaires parmi l'existant et identifier les personnes ressources du réseau 2) organiser la formation des acteurs du réseau ( cette année et l'année prochaine) la formation des adultes se fait en 2 temps : les acteurs du réseau se forment entre eux en s'appuyant sur les professeurs expérimentés (recours à des ressources extérieurs si nécessaire) formation des acteurs du réseau lors du temps de travail commun et d'échanges de pratiques visite des dispositifs existants pour apprendre en observant calendrier : janvier - juin 2013 : formation des adultes dans les écoles où dispositifs n'existent pas (poursuite de la formation à la rentrée si nécessaire) / septembre 2013 : mise ne oeuvre dans toutes les écoles et le collège d'au moins 2 dispositifs ( conseils coopératifs et médiation par les pairs)
  Modalité de mise en oeuvre
  --
  Trois ressources ou points d'appui
  --
  Difficultés rencontrées
  --
  Moyens mobilisés
  --
  Partenariat et contenu du partenariat
  --
  Liens éventuels avec la Recherche
  Oury,Vasquez, de la classe coopérative à la pédagogie institutionnelle, Matrice, 1971 Oury, Pochet, Qui c'est l'conseil ? Matrice, 1997 Connac, Apprendre avec les pédagogies coopératives, ESF 2009 Connac, la personnalisation des apprentissages, ESF, 2012 coordination pour l'éducation à la non-violence et à la paix : education.nvp.org
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
 
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  le conseil coopératif et la médiation entre pairs : amélioration du climat scolaire et de l'ambiance de travail : baisse significative du nombre d'heures de retenue, d'exclusion de cours, des sanctions. Baisse des conflits prise en charge par les élèves eux mêmes de certains projets amélioration des relations adultes/élèves validation des compétences 6 et 7 du socle commun : règles fondamentales de la démocratie et de la justice, respecter les règles de la vie collective, comprendre l'importance du respect mutuel et accepter toutes les dfférences, intensifier ses points forts et ses points faibles dans des situations variées, s'intégrer et coopérer dans un projet collectif, assumer des rôles, prendre des initiatives et des décisions.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : développement de l'autonomie et de la responsabilité meilleurs compréhension des enjeux de la démocratie implication dans les projets collectifs amélioration de son implication dans son parcours scolaire amélioration de la confiance en soie et de l'estime de soi consolidation de ses compétences travaillées dans la durée de sa scolarité école/collège
  Sur les pratiques des enseignants : développement des pratiques transdisciplinaires et du travail en équipe mise en réflexivité sur les pratiques et sur la relation à l'élève développement de compétences d'animation de réunion, de gestion du groupe et de gestion des conflits
  Sur le leadership et les relations professionnelles : implication des enseignants dans la vie de l'établissement et notamment dans le volet éducatif (projet vie scolaire) apaisement des relations professionnelles du fait de la formation à la comunication non violente développement d'une culture participative dans la sphère professionnelle : prise d'initiative, force de proposition, implication dans le fonctionnement du collège
  Sur l'école / l'établissement : image positive du collège et développement de l'attractivité apaisement du climat scolaire et de l'ambiance de travail amélioration des performances scolaires cohésion d'équipe
  Plus généralement, sur l'environnement modification des relations enfants/parents : transfert de la culture participative et de la communication non violente dans la famille image positive du réseau




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte