Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 1940 fois

 

2014 - IA 36 - Lexique en jeu : la simulation globale au service de la maîtrise de la langue (thème le cirque)

(Expérimentation terminée)
 

Circonscription 1er degré IEN Chateauroux

1 RUE DE PROVENCE , 36000 CHATEAUROUX
Site : http://www.ac-orleans-tours.fr/dsden36/
Auteur : Alain BARRAULT
Mél : ce.ien36c1@ac-orleans-tours.fr
  Recherche-action visant à évaluer l'incidence de la simulation globale sur l'amélioration des compétences langagières en cycle 3; modalité FLE adaptée à l'apprentissage de la langue en primaire.

  Plus-value de l'action
  Lieu spécifique :une classe transformée en cirque au sein même de l'école.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  Le projet concerne 4 classes du réseau Eclair de Châteauroux, 4 classes de la circonscription de Châteauroux, 1 classe (3 au total) des autres circonscriptions, 1 CLIS afin dévaluer l'intérêt du dispositif en ASH et 4 classes témoins (soumises aux mêmes évaluations mais pas au dispositif). Les classes concernées sont des CM1 (et une CLIS). L'objectif est de pouvoir évaluer en CM2 l'efficacité du dispositif. Près de 250 élèves des classes de CM1 sont concernés.
  A l'origine
  Les constats dressés à l'issue des diverses évaluations montrent une pauvreté voire un déficit lexical et, de façon plus large, une maîtrise syntaxique aléatoire dans les productions des élèves (qu'elles soient spontanées ou liées à une demande du maître). Les séances de maîtrise de la langue (leçons de vocabulaire voire de grammaire) s'avèrent souvent inopérantes car dénuées de sens pour les élèves qui ne font pas le lien entre ce travail spécifique et les situations d'échange et de communication (orales et écrites). D'autre part l'importance dans certains secteurs d'élèves de familles non francophones confirme la nécessité de proposer des situations où l'usage de la langue et le contexte de son utilisation seront traitées de façon concrète dans des situations mettant les élèves en situation d'échange effectif. L'aptitude à prendre la parole et à s'exprimer devant les autres n'est pas assez travaillée en classe à la fois par manque d'outils (maîtrise de la langue fragile) et en raison de l'inhibition des élèves à s'exprimer devant les autres et surtout les enseignants (crainte du jugement de l'autre). Il est important de prendre appui sur des démarches différentes sollicitant plus directement l'expression des élèves dans un contexte où les enjeux seront perçus comme moins scolairement connotés. L'analyse des démarches de simulation globale mises en œuvre au collège Rosa Parks de Châteauroux (Rosa Lit)a conduit l'équipe à envisager les modalités d'une transposition en école élémentaire.
  Objectifs poursuivis
  1)Objectif global : Aider les élèves à s'approprier des démarches langagières performantes par le biais de séances de simulation globale. 2) Objectifs liés aux apprentissages en maîtrise de la langue : •Développer les capacités de communication orale et écrite des élèves •Développer plus spécifiquement les compétences lexicales et syntaxiques •Articuler les compétences travaillées dans les séances spécifiques consacrées à la maîtrise de la langue et leur mise en œuvre dans le cadre de situations de simulation globale. 3) Objectifs liés aux comportements et attitudes des élèves •Savoir prendre la parole et s'exprimer devant le groupe. La libération de la parole est un des enjeux prioritaires. •Etre capable d'engager un échange construit en utilisant des structures complexes et un vocabulaire adapté. •Apprendre à écouter l'autre, à respecter les contraintes d'un projet élaboré collectivement et surtout à collaborer. •S'engager dans un projet pluridisciplinaire et en percevoir toutes les potentialités de développement. 4) Les changements ont double finalité : amener les élèves à avoir une attitude moins passive sur le plan de la communication et conduire progressivement les enseignants à inaugurer d'autres modalités d'enseignement rompant avec les schémas traditionnels. L'incidence sur l'organisation et les emplois du temps est réelle puisque le dispositif répond à une programmation très précise et une définition particulière de périodes de mise en œuvre. Il impose aussi une restructuration des activités connexes en fonction du nouveau cadre défini et implique une prise en compte de l'interdisciplinarité en raison des thématiques retenues.
  Description
  Le projet est défini en fonction d'une articulation entre des séances de maîtrise de la langue et des séances de simulation globale. Cette dernière technique est issue des travaux en FLE (Français Langue Etrangère). Elle consiste à organiser, autour d'un univers commun (le cirque est le lieu-thème retenu dans ce dispositif) des activités orales et écrites au sein d'un groupe classe. Chaque classe concernée se définit comme un ou deux cirques (en fonction des effectifs) et chaque élève doit adopter une identité spécifique (l'enseignant est aussi partie prenante de la simulation). L'enjeu est de vivre les péripéties d'un cirque en tournée et de développer tous les enjeux de communication qui y sont liés. Au-delà de l'appropriation d'une culture spécifique et des référents qui la structurent (ces éléments donnent par ailleurs lieu à de nombreuses recherches), c'est aussi la vie quotidienne (demande d'autorisation, planning de la tournée, ravitaillement, incidents divers etc.) qui vont donner lieu à des situations d'échange et de communication. En outre, les séances s'organisent dans un espace spécifique, repéré comme tel, qui conduit les élèves à évoluer dans un cadre qui rompt avec des schémas d'organisation matérielle de la classe plus traditionnels.
  Modalité de mise en oeuvre
  le projet se décline autour de : 1er trimestre : une évaluation diagnostique conduite au cour du premier trimestre qui comprend 3 épreuves écrites et 3 épreuves orales enregistrées. Ces épreuves sont conduites individuellement auprès de chaque élève. 2ème trimestre : 12 unités réparties de façon équilibrée mais selon un planning relativement strict, comprenant chacune 1 séance de maîtrise de la langue (1h) et 1 séance de simulation globale (1h30). 3ème trimestre : une évaluation sommative en fin d'année et une synthèse de l'expérimentation.
  Trois ressources ou points d'appui
  - Le suivi du GDPI qui a élaboré les évaluations et le protocole est essentiel dans la mise en oeuvre du dispositif. - L'implication des enseignants, des élèves mais aussi des parents qui adhèrent pleinement au projet est un facteur très favorable. - La dimension d'ouverture culturelle est un enjeu qui vient renforcer la dimension langagière du projet. - L'expérimentation a déjà donné lieu à des exploitations dans d'autres classes dans certaines écoles autour de thématiques différentes (la préhistoire en particulier) ce qui a permis de donner du sens aux apprentissages qui avaient été conduits sur ces sujets.
  Difficultés rencontrées
  - L'évaluation est très lourde (analyse et décryptage des enregistrements en particulier). - Le protocole demande à être évalué en fin d'expérimentation surtout en ce qui concerne la souplesse d'adaptation qu'il requiert.
  Moyens mobilisés
  - Chaque école a été dotée d'une mallette spécifique comportant des ouvrages, des supports audio et vidéo et des références concernant la thématique. - L'action se déroule grâce au suivi du GDPI 36 (Groupe Départemental de Prévention de l'Illettrisme) et a bénéficié de journées de stages spécifiques inscrit au plan départemental de formation. - Barrault Alain, IEN. - Guillard Bruno,conseiller pédagogique. - Fortat-Ledoux Estelle, Coordonnatrice réseau ECLAIR.
  Partenariat et contenu du partenariat
  La thématique (le cirque) a conduit à rechercher de nombreux partenariats (artistes rencontrés dans différents cadres, cirques en tournée, visite et spectacle organisés par l'école nationale du cirque de Châtellerault qui souhaite nouer un partenariat plus concret, projections cinématographiques spécifiques, travail avec les intervenants sportifs des communes, sous la coordination des conseillers pédagogiques EPS, en vue d'une finalisation du projet pour les familles en fin d'année scolaire etc). L'ESPE porte un regard intéressé sur le projet. Il est prévu, à terme et si le projet est reconduit, que les étudiants M1 du site de Châteauroux soient impliqués de façon plus précise dans les procédures de mise en œuvre et d'évaluation du projet.
  Liens éventuels avec la Recherche
  - Participation de l'ESPE.
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  - Une évaluation diagnostique conduite au cour du premier trimestre qui comprend 3 épreuves écrites et 3 épreuves orales enregistrées. Ces épreuves sont conduites individuellement auprès de chaque élève. - 12 unités réparties de façon équilibrée mais selon un planning relativement strict, comprenant chacune 1 séance de maîtrise de la langue (1h) et 1 séance de simulation globale (1h30). - Une évaluation sommative en fin d'année
  Documents
 
Titre Dispositif
Condensé
URL http://eduscol.education.fr/experitheque/consultFicheIndex.php?idFiche=9363
Type non précisé

  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  L'évaluation sommative devrait permettre d'évaluer concrètement les acquis en termes de maîtrise de la langue. L'incidence sur le comportement des élèves et sur leur capacité à prendre la parole de façon claire et précise, l'évolution de la dynamique de classe sont des enjeux qui seront aussi évalués.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : - Maîtrise plus affirmée de la langue tant sur le plan lexical (vocabulaire plus précis, meilleure catégorisation, richesse et diversité du vocabulaire) que sur le plan syntaxique (augmentation de la fréquence d'utilisation des structures complexes, capacité à mettre en œuvre des situations de questionnement ouvert, respect des codes qui structurent le langage oral mais aussi écrit). - Développement d'une plus grande confiance en soi, prise de risque devant les autres et capacité à argumenter et défendre son point de vue. - Modification du regard des élèves vis à vis des situations d'apprentissage grâce à une meilleure lisibilité des enjeux.
  Sur les pratiques des enseignants : - Modification de l'attention portée sur la parole de l'élève et ses capacités à se mettre en situation de « danger » par rapport aux autres. - Réflexion pédagogique plus aboutie sur l'articulation entre contenus, situations et contextes d'apprentissage. - Aptitude à développer des projets pluridisciplinaires qui prennent sens dans une mise en œuvre concrète adaptée à la thématique retenue. Le travail ne se limite pas exclusivement à la maîtrise de la langue il associe d'autres champs disciplinaires et doit prendre appui sur les TICE - Amélioration de la gestion des groupes par le biais d'une relation différente avec les élèves où chacun (y compris l'enseignant) peut adopter une autre posture. - Programmer des séquences en maîtrise de la langue en mettant en perspective les contenus d'apprentissage et leur mise en œuvre dans des situations de communication concrètes. - Savoir évaluer précisément les compétences effectives des élèves dans le champ de la communication orale et écrite. - Faciliter le repérage des similitudes et des différences entre langue orale et langue écrite. - Donner du sens aux activités. - Expérimenter des modalités nouvelles d'enseignement fondées sur des démarches collaboratives entre élèves.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Introduire de nouvelles modalités de relation au savoir en cassant les codes traditionnels (organisation spatiale différente du cadre habituel et mise en place de situations ludiques en particulier). Modifier la qualité d'écoute du maître et faciliter une meilleure prise en compte de l'expression des élèves. Développer des projets transdisciplinaires autour d'une thématique en veillant à l'articulation avec les enjeux d'apprentissage.
  Sur l'école / l'établissement : - Évolution des pratiques pédagogiques par la mise en place d'organisations structurelles et de modalités d'échanges nouvelles. - Induire une réflexion sur l'intérêt d'un travail spécifique et massé ciblé sur quelques compétences.
  Plus généralement, sur l'environnement ...




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte