Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 1728 fois

 

ETAPE

(expérimentation art.34)
(Expérimentation terminée)
 

Collège Pablo Picasso

42 ROUTE DE SAINT-PAER , 27140 GISORS
Site : http://picasso-gisors-col.spip.ac-rouen.fr/
Auteur : Magali BAYART
Mél : ce.0271631b@ac-rouen.fr
  Comment redonner goût aux apprentissages et permettre l’acquisition du socle commun des compétences à des jeunes décrocheurs ? Comment faciliter l’émergence d’un projet personnel réaliste et réalisable ? Il s’agit de mettre en place un dispositif qui n’existe pas sur le territoire de Gisors. Il s’inscrit totalement dans le cadre de la lutte contre le décrochage scolaire.

  Plus-value de l'action
  Savoir repérer les potentialités individuelles, faire preuve de patience dans la relation avec les parents qui n’ont plus confiance en l’Institution, faire preuve d’audace et valoriser le travail d’équipe.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  2015/2016 : prise en charge de 17 élèves décrocheurs de 3° pour la préparation du CFG. 2014/2015 : prise en charge de 11 élèves décrocheurs de 3° pour la préparation du CFG. 2013/2014 : prise en charge de 14 élèves décrocheurs de 3° pour la préparation du CFG.
  A l'origine
  Le collège Pablo Picasso est un établissement non RRS, qui accueille 525 élèves en septembre 2012, 52 % d’entre eux sont issus de familles appartenant aux PCS défavorisées, d’où une problématique apparentée aux RRS. 45% des élèves sont domiciliés dans l’Oise (commune de Sérifontaine principalement) – 55% des élèves sont domiciliés dans l’Eure (Gisors + communes rurales). Le profil des élèves est d’une grande hétérogénéité et les classes sont construites dans le respect de ce principe. Une dizaine d’élèves issus du cycle central est en risque ou en situation de décrochage scolaire caractérisée par une absence d’appétence pour le travail scolaire associée à des difficultés à respecter les règles du savoir vivre ensemble, ce qui nuit au bon climat des classes. De plus, la précarité de certaines familles impacte sur leur rapport aux savoirs. Il n’existe aucune possibilité d’accueil sur une structure relais dans le secteur géographique de Gisors. De plus, le manque de mobilité d’un grand nombre de ses élèves et de leurs familles est un frein pour envisager une orientation vers des dispositifs extérieurs. Une réflexion avait été initiée l’an dernier afin de mettre en place une structure d’accueil alternative aux sanctions d’exclusions temporaires concernant les 3 collèges du secteur à savoir, Etrépagny, Victor Hugo et Pablo Picasso à Gisors. Mais les contraintes de transport sont une fois de plus apparues ; de plus la mise en œuvre opérationnelle se voyait complexifiée sur le plan législatif ( responsabilités ) du fait de cette association de 3 collèges. C’est pourquoi, il est aujourd’hui évident que cette structure doit être mise en place dans chaque établissement. C’est le choix du collège Pablo Picasso de Gisors. Aujourd’hui, différents acteurs de la communauté éducative souhaitent s’impliquer dans ce projet : l’assistante sociale, l’infirmière, des assistants d’éducation et pédagogique, quelques professeurs. Nous transmettons l’information auprès du PRE de la ville de Gisors.
  Objectifs poursuivis
  - Permettre à ces élèves repérés en situation de risque de décrochage scolaire de retrouver le sens de l’ECOLE et leur permettre de trouver les moyens d’identifier, d’exprimer, voire de dépasser leurs propres compétences. - L’implication des parents est indispensable à la réussite du projet. - Exploitation des ressources " Mallette des parents" des établissements ÉCLAIR. Le principe général est d’intégrer dans l’emploi du temps des moments de travail en groupe qui permettront de favoriser le développement des compétences individuelles conformément à la loi d’orientation 2005 en vue d’une remobilisation vers le travail scolaire lors du retour en classe (comme pour les élèves qui bénéficient d’une alternance dérogatoire) : - développer la confiance et l’estime de soi, - aider les élèves à mieux comprendre leurs difficultés et leurs blocages, - développer l’évaluation positive "ce que je sais faire", - encourager la réussite éducative, - construire l’autonomie, - développer la démarche de travail par projet, - favoriser les échanges entre ateliers d’ETAPE et mise en pratique en cours, - parvenir à une production individuelle valorisant les compétences et ainsi développer l’ambition de chacun par le retour au travail par l’effort et la méthode. Ce principe général sera contractualisé avec les parents dans le cadre d’un PPRE. L’évaluation pourra se concevoir en référence au socle commun des compétences et des connaissances, prioritairement compétences 1, 4, 5, 6, 7.
  Description
  Il s’agit de mettre en place un dispositif qui n’existe pas sur le territoire de Gisors. Il s’inscrit totalement dans le cadre de la lutte contre le décrochage scolaire. Les élèves concernés pourront également profiter d'une préparation au CFG et seront inclus dans un projet plus global de théâtre avec la compagnie Divine Comédie (nouveauté pour la rentrée 2014). En 2015/2016, certains élèves du groupe ont eu la possibilité de participer à un projet « Radio » dont l'objectif était de préparer la diffusion d'une semaine d'émissions radio sur le thème des addictions et de la santé en général. Nous avons constaté sur ces élèves une prise de confiance qu’ils pourront par la suite nous l’espérons réexploiter. POINTS CLÉS SUR LESQUELS REPOSE LA RÉUSSITE DU PROJET : - obtenir l’adhésion des parents (argumentaire simple compte tenu de l’état de la situation) ; - obtenir l’adhésion du jeune car rien ne se construira sans sa coopération (rôle de l’équipe pluri-catégorielle) ; - donner du sens aux apprentissages d’où développement de la démarche de projet ; - valoriser l’estime de soi ; - réunions de synthèse régulières impliquant les parents, l’élève et l’équipe encadrante.
  Modalité de mise en oeuvre
  - Les collégiens repérés se trouvent en situation de risque de décrochage scolaire caractérisé par une absence d’investissement dans le travail scolaire, un absentéisme perlé, une attitude passive ou au contraire perturbatrice pendant les cours. - Ils sont encadrés par 2 professeurs : Mme Moerman et Mme Descarrega. - Un emploi du temps personnalisé est construit pour ces élèves à partir des opportunités se présentant cette année scolaire : présence au collège de 2 professeurs TZR en sous-service et sensibles à la problématique du décrochage scolaire, développement du partenariat avec la ville (CCAS et PRE), renouer le dialogue avec les parents. - Travail sur le second semestre de l’année scolaire. – Projet voté à la séance du conseil d’administration d’octobre 2012. CALENDRIER : 1° Novembre – Décembre : Repérage des élèves concernés à partir des indicateurs (âge – résultats scolaires – absentéisme – comportement en classe). 2° Mi-janvier : Présentation du projet aux élèves concernés – Contractualisation de l’emploi du temps aménagé avec les parents, présentation des enjeux. 3° Début février : démarrage du dispositif ÉTAPE – séquence de préparation au CFG. Travail sur le dossier à présenter à l’oral.
  Trois ressources ou points d'appui
  - Qualité de la communication en interne : convaincre les équipes de l’intérêt du projet, présentation des partenaires locaux en assemblée générale ; - Profil des professeurs volontaires tout à fait adapté à la problématique de la lutte contre le décrochage scolaire ; - Adhésion des parents.
  Difficultés rencontrées
  - Temps passé par l’équipe de direction pour le pilotage de ce projet qui ne concernait que 9 élèves à l'origine; - Stigmatisation de ces élèves par certains enseignants ; - Conditions de réintégration des élèves dans la classe d’origine compliquées.
  Moyens mobilisés
  Équipe engagée et répartition des tâches : - 2 professeurs prenant en charge les élèves. - L'équipe de direction. - Lien avec l’infirmière et l’assistante sociale. Moyens mobilisés : - 2 professeurs rémunérés par une demi IMP chacun. - Aménagement des EDT des élèves. - Dans le suivi éducatif des enfants repérés.
  Partenariat et contenu du partenariat
  - Dispositif PRE ville de Gisors ; - PIJ et CCAS de la ville de Gisors
  Liens éventuels avec la Recherche
  Aucun
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  INDICATEURS RETENUS : - Évolution du nombre de punitions et sanctions pour les élèves pris en charge. – Climat de classes et climat d’établissement. – Qualité de la relation entretenue avec les parents des élèves ciblés.
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  - Analyse des indicateurs ; - Tenue régulière de réunions de synthèse avec les enseignants et les partenaires extérieurs ; - Entretiens réguliers avec les élèves concernés.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : - Gain en confiance en soi ; - Amélioration de la relation aux autres élèves ; - Retour de la motivation pour 80 % d’entre eux ; - Valorisation du sens de l’effort ; - Projet d’orientation abouti pour tous. - Les 3 élèves qui ont participé au projet théâtre ont pu montrer l'étendue de leurs compétences artistiques en s'investissant dans la mise en scène de la pièce.
  Sur les pratiques des enseignants : - Expérience enrichissante pour les enseignants volontaires ; - Prise de conscience chez certains enseignants de la nécessité de considérer cette problématique ; - Existence aujourd’hui de « référents » décrochage scolaire.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Axe de pilotage fort, cette réflexion a permis de nourrir des échanges, de développer des partenariats extérieurs.
  Sur l'école / l'établissement : Valorisation de l’image de l’établissement au sein de la cité.
  Plus généralement, sur l'environnement Le collège Pablo Picasso est ouvert sur la cité. Les partenariats extérieurs se poursuivent mais d’une autre manière.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte