Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 687 fois

 

Les conseils du socle

(expérimentation art.34)
(Expérimentation terminée)
 

Collège Rachel Salmona

2 avenue JEAN MOULIN , 76470 LE TREPORT
Site : http://cellule-innovation.spip.ac-rouen.fr/spip.php?article255
Auteur : Marc BOUTIN
Mél : marc.boutin@ac-rouen.fr
  Il s'agit d'offrir un cadre de concertation afin de permettre un échange sur les situations complexes mises en œuvre, les réussites et les échecs des élèves.

  Plus-value de l'action
  Les élèves sont tous positionnés en regard des compétences du socle commun. Le dispositif a globalement permis un suivi individualisé des élèves et la mise en place d’aides adaptées. La composition plus équilibrée des conseils de classe permet de resituer les parents et les élèves comme de véritables partenaires lors des conseils de classe.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  Les élèves des 5 classes du niveau 4ème.
  A l'origine
  Le socle commun de compétences et de connaissances est une réalité au collège Rachel Salmona. Les enseignants ont défini en équipes disciplinaires et interdisciplinaires les items qu’ils doivent évaluer dans le cadre des programmes du collège et des actions qu’ils animent.
  Objectifs poursuivis
  Assurer une communication de cette évaluation aux familles et aux élèves. Procéder au positionnement des élèves en fin de 4ème. Assurer une harmonisation des évaluations.
  Description
  Mise en place d'un cadre de concertation afin de permettre un échange sur les situations complexes mises en œuvre, les réussites et les échecs des élèves.
  Modalité de mise en oeuvre
  Pour chaque trimestre : 1. Un temps de concertation et de synthèse réunit l’ensemble de l’équipe pédagogique afin de faire le point sur les acquis d’un nombre limité de domaines. 2. Cette évaluation est portée à la connaissance du conseil de classe par le professeur principal qui retransmet l’analyse individuelle par élève et collective au niveau de la classe. 3. Ces informations sont également portées à la connaissance des parents à l’occasion des rencontres parents-professeurs.
  Trois ressources ou points d'appui
  - La réflexion sur le socle engagé depuis 4 ans. - L’engagement des professeurs principaux. - Les relations nouées avec les parents d’élève et les élèves.
  Difficultés rencontrées
  - La frustration des enseignants de ne pas être présents au conseil de classe. - La difficulté à dépasser le stade du bilan. - Le temps nécessaire de préparation ante et post conseils du socle et de classe consacré par les professeurs principaux et le principal adjoint.
  Moyens mobilisés
  Les équipes pédagogiques et la direction
  Partenariat et contenu du partenariat
  Aucun
  Liens éventuels avec la Recherche
  Aucun
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  LES EFFETS ATTENDUS Validation du socle commun de compétences et de connaissances en prenant en compte l’ensemble des évaluations. LES INDICATEURS DE RÉSULTATS RETENUS Nombre d’élèves de 4ème positionnés quant aux compétences du SCCC en fin d’année.
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Pour chaque trimestre : 1. Un temps de concertation et de synthèse réunit l’ensemble de l’équipe pédagogique afin de faire le point sur les acquis d’un nombre limité de domaines. 2. Cette évaluation est portée à la connaissance du conseil de classe par le professeur principal qui retransmet l’analyse individuelle par élève et collective au niveau de la classe. 3. Ces informations sont également portées à la connaissance des parents à l’occasion des rencontres parents-professeurs.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : La maîtrise de la compétence « maitrise de la langue française » a progressé pour de nombreux élèves repérés comme étant en difficulté (lien à faire avec un nouveau dispositif de remédiation initié par une enseignante de français en lien avec la Vie scolaire).
  Sur les pratiques des enseignants : Les conseils du socle des 2 premiers trimestres ont permis des échanges fondés sur des aspects pédagogiques. L’évaluation des compétences s’est vue analysée. Il ressort ainsi que le professeur principal ne peut prendre en compte des évaluations au niveau « item » (la multiplicité empêche toute réflexion). La communication doit être faite par les différents enseignants au niveau « domaine » : l’idée de positionner l’élève par discipline une fois par trimestre fait consensus. En revanche, les niveaux d’exigence et les situations d’évaluation différents selon les disciplines pour les mêmes items ne sont pas résolus. Les stages ou les inspections qui ont eu lieu cette année et les précédentes ne permettent pas de dépasser ce problème. Les enseignants ont toutefois beaucoup de difficulté à remettre en cause le cadre habituel du conseil de classe. La notation chiffrée reste avec les appréciations un cadre conceptuel prééminent. L’évaluation par compétence est acceptée, utilisée mais vécue par la plupart comme un système parallèle et « inférieur » au système chiffré. Les enseignants ne souhaitent pas une poursuite de l’expérimentation.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Le rôle de leader dévolu aux professeurs principaux pose problème : ces derniers doivent trancher pour positionner les élèves alors qu’ils ne se reconnaissent pas cette autorité. Ils souhaitent que ce rôle revienne au personnel de direction qui préside le conseil. L’absence de temps de concertation institutionnel est cruellement ressentie. Le professeur principal est le porte parole des enseignants lors du conseil de classe. La communication part ainsi du général (de la synthèse) vers le particulier (les difficultés constatées et les remédiations apportées ou à apporter) alors que dans un conseil « classique » un enseignant prend souvent l’initiative de décrire l’élève dans son cours et l’analyse passe alors par ce prisme. La parole est distribuée tant entre les enseignants dans le premier temps qu’entre les membres du conseil de classe dans le second temps (ainsi la prise de parole moyenne d’un élève dans un conseil de classe est d’une fois, d’un parent de trois fois alors que des interactions constantes apparaissent pour chaque élève lors des conseils du socle, permettant ainsi d’enrichir l’analyse).
  Sur l'école / l'établissement : Tous les élèves de 4ème sont positionnés depuis le premier trimestre. Cette évaluation a permis de dépasser le bilan chiffré pour les élèves en difficulté et d’analyser plus en profondeur les causes des obstacles à l’apprentissage. Ainsi la réflexion sur les élèves qui envisageaient la 3ème préparatoire à la voie professionnelle a été grandement facilitée par l’analyse de la maîtrise du socle commun.
  Plus généralement, sur l'environnement Les fédérations de parents d’élèves ont fait le bilan suivant : le principe a été très apprécié par les participants. En effet, le cercle restreint (président de séance, PP, délégués de classe et de parents d’élèves, soit 6 personnes au total) permet plus de proximité avec le professeur principal (représentant de l’équipe enseignante), ce qui permet une démarche plus interrogative envers le PP, mais aussi envers les élèves délégués. De ce fait, les délégués de parents se sentent plus impliqués. Cette proximité ainsi que la participation des délégués de classe permet également de mieux comprendre les difficultés, le contexte et les conditions dans lesquels évoluent les élèves. La projection du bulletin au tableau permet de garder un repère sur les performances chiffrées, tout en comparant l’évaluation du socle commun sur papier (les parents déclarent qu’il est important de conserver les deux évaluations pour ne pas perdre les repères). Le maintien de l’évaluation du socle du trimestre précédent sur un même document est perçue comme primordial pour s’assurer si l’élève poursuit la maitrise des différents piliers ou s’il est en difficulté. Si des interrogations subsistent, en conclusion, après ce bilan plutôt positif les parents sont favorables pour une reconduction de l’expérimentation pour les conseils de 4ème.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte