Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 838 fois
 

« mars 2013» Ateliers de différenciation pédagogique

(Expérimentation terminée)
 

Circonscription Ien Ste-anne.M-galante

0 GROUPE MORNE FERRET GROUPE SCOLAIRE DE CARÉNAGE, 97162 POINTE A PITRE CEDEX
Site : Site académique
Auteur : Geneviève STROZYK – AUBRUN
Mél : ce.ien9710935p@ac-guadeloupe.fr
  Mise en place d’ateliers de différenciation pédagogique, une fois par semaine, en mathématiques et plus précisément en Organisation et la Gestion des Données (OGD). Ce dispositif implique : -la production d’outils (exercices et évaluations), -l’optimisation du temps de service des différents acteurs concernés par la prise en charge de la difficulté scolaire, - l’importance à accorder aux situations de résolution de problèmes et à la conceptualisation par les élèves des notions arithmétiques, - à l’organisation de la progressivité des apprentissages par l’élaboration de procédures plus efficaces et de l’automatisation des procédures utilisées.

  Plus-value de l'action
  Ces ateliers (ADP), sont le résultat de la réflexion d’un groupe d’enseignants et de formateurs, dans la perspective d’une application concrète sur le terrain de dispositifs pédagogiques en Organisation et Gestion des Données (OGD). Cette démarche permet de : -valoriser les progrès de l’élève au travers de la prise en compte de ses besoins et de l’élaboration de son parcours. -dépasser les difficultés liées à gestion de l’hétérogénéité et à la mise en œuvre de la différenciation pédagogique.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  Toutes les classes des écoles de Marie-Galante, de la Grande section au CM2 Effectif total : 650 élèves Répartition par cycle : cycle 2 : 330 cycle 3 : 320
  A l'origine
  Les écoles de l'île de Marie-Galante sont inscrites en RRS. Le milieu social est très défavorisé. Les écoles sont de petites structures. On observe dans les classes une grande hétérogénéité de niveaux. Les pratiques professionnelles peuvent être optimisées, les équipes enseignantes sont volontaires et on observe un bon fonctionnement du RASED. Les résultats des évaluations nationales CM2 de janvier 2011 en OGD : score de réussite moyen de 22% ; 41% d’élèves ont un score de réussite < 33% ; 27% d’élèves ont un score de réussite compris entre 33 à 50% ; 18% d’élèves ont un score de réussite compris entre 50 à 60% et 11% d’élèves ont un score de réussite supérieure à 60%. Nous avons la conviction qu’une démarche d’enseignement ne peut se concevoir que dans la prise en charge de l’hétérogénéité d’une classe. Il faut par conséquent prendre le parti de varier les méthodes, diversifier les entrées, adapter nos actions aux besoins des élèves. Il ne s’agit pas de proposer des activités dans lesquelles les tâches des élèves seraient élémentaires, mais au contraire, de nous inscrire dans la complexité de la tâche. Problématique de départ : Comment optimiser les pratiques enseignantes quant à la gestion de l’hétérogénéité des classes ? Comment offrir aux élèves une individualisation efficace de leurs parcours ?
  Objectifs poursuivis
  -Améliorer les résultats des élèves –Modifier les pratiques professionnelles
  Description
  Fréquence : 1 atelier « OGD » par semaine pour chaque classe (au minimum), la fréquence peut être augmentée en fonction des besoins. Durée d’une séance : • Cycle 2, 40 minutes maximum • Cycle 3, 45 minutes maximum Période : deux périodes dans l’année (janvier à mars / avril à juin) Intervenant : l’enseignant de la classe Organisation : Pour la période, un problème-type de niveau intermédiaire est proposé à tous les élèves (évaluation diagnostique 2). Selon les résultats obtenus à l’évaluation diagnostique des parcours différenciés sont proposés aux élèves. Ces parcours consistent en une succession de situations intermédiaires ayant comme objectif l’acquisition des connaissances et des savoir-faire nécessaires à la résolution du problème. La finalité étant qu’au terme de la séquence, tous les élèves sans exception, aient progressé vers ce savoir ou la maîtrise de celui-ci. Des modalités d’organisation différentes sont préconisées en fonction des situations proposées :  Travail individuel  Groupes homogènes (de 2 à 4 élèves maximum)  Groupes hétérogènes (de 2 à 4 élèves maximum) Évaluations : Lors de l’évaluation diagnostique, le problème 2 est proposé à tous les élèves. L’analyse des résultats permettra de déterminer les modalités de différenciation : parcours A ; parcours B ; parcours C. A chacun de ces parcours correspond une évaluation finale (évaluations sommatives A, B et C) (Les évaluations se feront « hors ateliers », pour conserver un maximum de séances).
  Modalité de mise en oeuvre
  -Suite aux évaluations de circonscription 2010, une réflexion s'est engagée et une priorité a été donnée à l’enseignement de l’OGD. -Première expérimentation des ateliers de différenciation pédagogique à la rentrée 2011 : mise en œuvre et création des premiers outils (exercices et évaluations). -Bilan intermédiaire, apport de l’expertise des personnes ressources académiques, régulation et impulsion de la deuxième expérimentation en janvier 2012: évolution et amélioration des outils et de la mise en œuvre du dispositif.
  Trois ressources ou points d'appui
  -Grande hétérogénéité des classes (cours doubles – triples niveaux) -Diversité des pratiques professionnelles. -Implication du groupe de réflexion
  Difficultés rencontrées
  -Accompagnement des équipes -Appropriation de l’outil par les équipes -Diffusion et reprographie des outils
  Moyens mobilisés
  - Interventions de formateurs du Rectorat (déplacement à et sur Marie-Galante) et de chercheurs (déplacement et frais de formation) - Temps de formation (stages école – bassin- animations pédagogiques - liaison école collège) - Décharges des enseignants titulaires de classe
  Partenariat et contenu du partenariat
  - Formateur académique en mathématiques - Collèges de secteur (enseignants 2nd degré référents en mathématiques)
  Liens éventuels avec la Recherche
  Il serait pertinent que le regard extérieur de chercheurs en mathématiques soit porté sur ce dispositif.
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  Quantitatifs : - résultats aux évaluations de fin de période - Résultats aux évaluations de circonscription - Qualitatifs : - effets élèves : comportement des élèves face à l’OGD - effets enseignants : prise en compte de l’hétérogénéité
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Des évaluations diagnostiques et sommatives sont réalisées pour chacune des périodes.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Repérage des besoins et amélioration des résultats en mathématiques.
  Sur les pratiques des enseignants : Prise en compte de l’hétérogénéité et du parcours personnalisé des élèves.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Responsabilisationes des acteurs et amélioration des pratiques professionnelles.
  Sur l'école / l'établissement : Mutualisation et échange de pratiques sur un territoire enclavé, permettent de rompre l’isolement pédagogique.
  Plus généralement, sur l'environnement Attendus : réinvestissement à l'extérieur de l’école des compétences en autonomie et estime de soi.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte