Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 978 fois
 

« mars 2013 » Alimentation, Apprentissage et Attitude

(Expérimentation terminée)
 

Ecole maternelle le Verger de Castel

CASTEL , 97129 LAMENTIN
Site : Site académique
Auteur : Vérépla
Mél : aristide.verepla@ac-guadeloupe.fr
  Ce projet vient dans le prolongement de l'action "parrainage scientifique à l'école maternelle". Ce projet, impulsé par l'équipe pédagogique, met en oeuvre la pratique de la collation collective à base de fruits à l’école.

  Plus-value de l'action
  Cette action permet: -d'apporter, au-delà d’une réponse à une problématique de santé publique, des moments de partage, de convivialité à l’école et de travail en équipe. -à l’ensemble des parents de participer activement à la vie de l’école. -de donner à l’équipe l’occasion de produire à nouveau des outils d’évaluation sur les apprentissages.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  Effectif total : 129 Effectif par cycle : 98 au Cycle 1 et 31 au Cycle 2
  A l'origine
  *Les élèves absorbent quotidiennement de grandes quantités de sucre et de matières grasses. *Les élèves paraissent amorphes ou surexcités dès 10h00. *On observe de trop grandes quantités d’emballages dans les poubelles de l’école *Il apparait une méconnaissance des fruits et légumes locaux chez nos élèves. Problématique de départ : *Comment réduire les gaspillages à la cantine et à l’école ? *Comment œuvrer pour tendre vers une réduction de la proportion d’enfants en surcharge pondérale en Guadeloupe et, vers des conditions d’apprentissage optimales ?
  Objectifs poursuivis
  -Sensibiliser les élèves sur l’importance de consommer « moins gras, moins sucré, moins salé ». -Convaincre les parents qui auraient encore des doutes sur la nécessité de palier les méfaits de la surconsommation de sucre dès le plus jeune âge. -Améliorer les capacités de concentration et d’attention des élèves. -Diminuer la quantité de déchets collectés quotidiennement. -Améliorer la qualité des produits du jardin de l’école par la mise en place d’un composteur et permettre aux enfants de devenir des ambassadeurs du tri sélectif. Le compost obtenu sera utilisé pour fertiliser les cultures de notre jardin. -Enrichir le lexique des élèves. -Donner une occasion supplémentaire à l’équipe d’œuvrer pour l’éducation au développement durable. -Donner l’occasion à tous les parents de contribuer à la vie de l’école.
  Description
  Depuis l’adhésion de l’école au réseau des écoles associées de l’Unesco, la pratique du parrainage scientifique est inscrite dans les projets et actions de l’école. Il s’agit pour nous de tendre vers l’excellence en s’appuyant sur les travaux et recherches de scientifiques reconnus en Guadeloupe. Ainsi, lors d’une assemblée générale en mars 2012, en se référant aux travaux du parrain de l’école le docteur en pharmacognosie Henri Joseph, l’équipe pédagogique alerte les parents sur les goûters des enfants qu’elle estimait beaucoup trop copieux. Dès lors un groupe de réflexion piloté par une enseignante et des parents s’est constitué pour amener un changement dans les habitudes alimentaires. Afin de connaître et répertorier les habitudes et les allergies alimentaires, le groupe propose une fiche enquête individuelle. Au cours de l’année, la communauté scolaire organise des « journées-fruits » pour sensibiliser et commencer l’éducation à l’hygiène alimentaire. A la fin de l’année scolaire, le groupe propose et ébauche la mise en œuvre de la collation collective à base de fruits pour la rentrée 2012. Le 19 octobre 2012, l’école organise avec le parrain scientifique de l’école le docteur Henri Joseph une rencontre autour du thème « alimentation et agressivité chez l’enfant » ; c’est là l’occasion d’organiser une nouvelle « journée-fruits ». A la rentrée des vacances de Toussaint, la collation collective à base de fruits est alors mise en place.
  Modalité de mise en oeuvre
  1-Année scolaire 2011-2012 : (réflexion) • Assemblée générale : Alerter les parents sur la composition des goûters des enfants (beaucoup trop copieuse) • Formation d’un groupe de réflexion piloté par une enseignante et des parents volontaires pour amener un changement dans les habitudes alimentaires • Proposition d’une fiche enquête individuelle pour connaître les habitudes alimentaires à la maison (qualité et quantité) et répertorier les allergies alimentaires • Sensibilisation de la communauté scolaire : organisation de « journée-fruits » • Proposition d’une fiche enquête aux adultes de l’école pour recueillir les impressions, les observations et les suggestions à la suite des « journée-fruits ». • Nouvelle rencontre du groupe pour ébaucher la mise en œuvre de la collation collective pour la rentrée prochaine 2- Année scolaire 2012-2013 (mise en œuvre) • le 19 octobre 2012 : Rencontre de la communauté scolaire et du parrain scientifique de l’école, le docteur Henri Joseph autour du thème « Alimentation et agressivité chez l’enfant » • le 12 novembre 2012 : Mise en place de la collation fruits NB : Dans chaque classe, chaque semaine, 2 parents fournissent les fruits pour tous les élèves. Le personnel communal réparti dans chaque classe prépare alors la collation du matin. Cette pratique permet un apport quotidien et varié de fruits dans l’alimentation des élèves, permet aux parents de faire des économies considérables sur l’achat des goûters puisque chacun n’intervient que sur 8 jours dans l’année scolaire, et enfin l’environnement s’en trouve préservé.
  Trois ressources ou points d'appui
  -la présence du docteur Henri Joseph comme parrain scientifique de l’école. -l’adhésion de l’école au réseau des écoles associées de l’Unesco. -l’adhésion totale des parents à ce projet. -la disponibilité et l’engagement de l’équipe à oser l’innovation.
  Difficultés rencontrées
  -la réticence de certains parents. -des élèves qui n’apprécient pas les fruits.
  Moyens mobilisés
  - les moyens humains : les parents d’élèves, le personnel communal de l’école et les enseignants. - les moyens matériels : l’achat pour chaque classe du matériel nécessaire à la préparation et au partage des fruits ainsi que les fruits offerts par les parents. - les moyens financiers : les dépenses pour le matériel ont été prises en charge par la coopérative de l’école.
  Partenariat et contenu du partenariat
  *Les parrains scientifiques de l’école : Mise en place d’une pédagogie de modèle car le parrain est le symbole vivant de la rigueur, de l’objectivité, de la persévérance, et de l’excellence. Par ailleurs sa présence permet une démarche de projet, car il implique les élèves (de 3 à 6 ans) afin qu’ils soient conscients de leur environnement proche et de la nécessité de le protéger et de le préserver, pour ainsi en tirer le plus grand profit. *La municipalité : elle finance les déplacements relatifs aux projets de l’école et met à sa disposition le matériel dont elle peut avoir besoin (chapiteaux, sonorisation…).
  Liens éventuels avec la Recherche
  La mise en œuvre de la collation collective à base de fruits répond à la problématique de l’alimentation des jeunes enfants soulevée régulièrement par le docteur Henri Joseph, docteur en pharmacognosie, notamment sur la relation alimentation et agressivité. Nous tentons par cette pratique d’apporter d’une part des données permettant d’apprécier les méfaits d’une surconsommation en aliments sucrés et d’autre part des observations et analyses liées à une alimentation basée essentiellement sur les fruits.
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  -Quantitatifs : * connaissance des produits du terroir * lexique * récoltes de l’école -Qualitatifs : * attitudes de concentration * climat de l’école
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  •Langage : dialogue didactique et jeux de lecture (mots mêlés, mots croisés, scrabble). •Attitude : tout au long de l’année.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Les élèves sont de plus en plus nombreux à accepter la collation à base de fruits Attendus : *changements de comportements des enfants au fil du temps (choix alimentaires, attention et concentration plus soutenues tout au long de la journée). *enrichissement du lexique des élèves. *apprentissage de la gestion des déchets pour devenir des ambassadeurs du compostage *attitude vis-à-vis des arbres fruitiers proches de l’école
  Sur les pratiques des enseignants : Enrichissement de la relation avec le personnel communal (répartition des tâches). Attendus : une meilleure mutualisation des démarches d’apprentissage.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Attendus : le développement des compétences de chacun au profit du travail en concertation.
  Sur l'école / l'établissement : Sentiment généralisé de fierté et volonté manifeste de continuer l’action. Attendus: * mise en œuvre régulière de plantations à l’école par toutes les classes. * multiplication des occasions de partage, de réflexion et d’élaboration d’outils.
  Plus généralement, sur l'environnement Impression généralisée d’approbation voire de satisfaction. Attendus : la diminution du contenu des poubelles de l’école.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte