Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 846 fois
 

« mars 2013 » Classes bilingues à l’école élémentaire

(Expérimentation terminée)
 

Circonscription Ien Pointe-à -Pitre

0 RUE ECOLE LEON FEIX, 97110 POINTE A PITRE
Site : Site académique
Auteur : Olivier Mirval
Mél : olivier.mirval@ac-guadeloupe.fr
  Expérimentation dans deux classes des circonscriptions de Sainte-Anne/Marie-Galante et de Bouillante de l’utilisation conjointe et explicite des deux langues (français/créole) dans le but d’optimiser l’acquisition des savoirs et compétences.

  Plus-value de l'action
  Mutualiser les bénéfices de l'enseignement bilingue français-créole. Les outils: la communication aux autorités académiques de rapports de synthèse faisant état de l’avancée du dispositif ; la publication par le réseau de chercheurs associés (2e année) de résultats de l’enquête sur l’évolution des représentations.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  -Effectif total :40 -Effectif par niveau à la rentrée 2012 : 6 élèves de CP, 14 élèves de CE1,20 élèves de CE2
  A l'origine
  De nombreuses expérimentations pédagogiques conduites en Guadeloupe et en Martinique ont montré leurs limites en cela qu’elles reposaient sur des définitions classiques du bilinguisme. On s’est par exemple appuyé sur une créolophonie plus postulée que réellement décrite et vérifiée de certains élèves pour développer des compétences langagières et linguistiques en français. Problématique de départ :Comment atteindre les objectifs nationaux fixés dans les programmes de 2008, en articulant l’utilisation des deux langues, non pas de manière cloisonnée ou même progressive mais par le biais de la pédagogie de la variation ? Comment exploiter l’atout de cette bilingualité pour à la fois, développer des compétences métalinguistiques dans les deux langues ? Comment exploiter l’atout de cette bilingualité afin de faire évoluer plus globalement attitudes et représentations à l’égard des deux langues ?
  Objectifs poursuivis
  Tirer parti de la bilingualité potentielle de l’élève pour optimiser les apprentissages dans les disciplines non linguistiques et l’acquisition de compétences dans le domaine de la maîtrise des deux langues.
  Description
  Les enseignants des classes concernées de Bouillante et de Marie-Galante dispensent un enseignement bilingue français- créole sur la base d’un projet pédagogique. Un réseau de chercheurs prend part à l’expérimentation. Une commission de suivi et un comité de pilotage ont été crées à cet effet. Le dispositif est piloté au niveau académique et fera l’objet d’évaluations régulières.
  Modalité de mise en oeuvre
  a/L’enseignement bilingue sera dispensé à parité qualitative en langue française et en langue régionale, soit 12 ou 13h dans chacune des deux langues. b/Deux modalités d’organisation peuvent être envisagées : Un enseignant, habilité en L.V.R, peut être chargé de l’enseignement des deux langues ou deux enseignants peuvent se partager le temps d’enseignement (en français et en LVR). Le binôme d’enseignants doit définir de manière concertée son intervention auprès des élèves. Le mode d’organisation adopté devra être présenté en Conseil d’école et présenté au DAASEN. c/La période d’alternance minimale des enseignements en français et en langue régionale est fondée sur la demi- journée. d/ Pour La période 2012/2015, le dispositif sera mis en place dans les écoles et classes suivantes : - Circonscription de Bouillante, école de Village Bouillante, CP/CE1 - Circonscription de Ste Anne/ Marie Galante, école mixte Bourg , CE2/CM1 e/ Le dispositif expérimental s’étalant sur trois années scolaires, les élèves inscrits dès la première année seront donc suivis sur trois années dans le cadre des classes bilingues.
  Trois ressources ou points d'appui
  La collaboration effective et efficiente des enseignants chercheurs, l’existence de certaines publications au plan de la didactique intégrée des langues, la forte implication des IEN des circonscriptions d’accueil.
  Difficultés rencontrées
  L’absence de précédent en matière d’innovation pédagogique, la particularité du contexte socio linguistique, le manque de moyens et ressources pédagogiques attribués dans le cadre de cette expérimentation.
  Moyens mobilisés
  Un comité de pilotage composé de l'IA-IPR LV, de l'IEN missionné LVR, des 2 IEN de circonscription accueillant l'expérimentation et d'un chargé de mission. Les moyens mis à disposition par les circonscriptions d'accueil(titulaires remplaçants). La mise à disposition du matériel informatique de l’école. La collaboration avec le réseau de chercheurs.
  Partenariat et contenu du partenariat
  La DAAC, le Rectorat, les collectivités : appui logistiques, mise en œuvre projet EAC, dotation en moyens de transport supplémentaires.
  Liens éventuels avec la Recherche
  Didactiques des langues, enseignement du français en contexte plurilingue.
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  -Quantitatifs : Le nombre de parents adhérents ou réticents au fur et à mesure de l’avancée du projet, l’évolution du nombre d’élèves maîtrisant les compétences de base dans le domaine de la maîtrise de la langue. -Qualitatifs : l’évolution des pratiques dans l’utilisation conjointe des deux langues en situation d’enseignement, l’évolution des représentations des élèves…
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Dans un 1er temps, on se basera sur des évaluations trimestrielles ou périodiques conduites par les enseignants des deux classes. Celles-ci reprennent les compétences définies dans les programmes de 2008. Au fur et à mesure de l’avancée du projet et du parcours d’objectifs d’autres modalités d’évaluations plus ciblées (externes) seront mise en place : dans le domaine du langage, de l’apprentissage de la lecture.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Amélioration des représentations des élèves vis-à-vis de la langue régionale. Attendus : acquisition plus aisée des compétences langagières et linguistiques.
  Sur les pratiques des enseignants : Amélioration de la capacité d’analyse des enseignants de leurs pratiques professionnelles
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Projet à dimension partenariale. Attendus : mutualisation de démarches entre enseignants.
  Sur l'école / l'établissement : Attendus : changement des représentations dans la pratique et l’usage des deux langues, prise en compte de la plus value du bilinguisme.
  Plus généralement, sur l'environnement Quelques réticences au début de la part de certains parents. Leur adhésion l’emporte maintenant. L’idée de la plus value du projet est admise par tous. Attendus : amélioration des conduites en matière de communication et de pratiques des deux langues dans le milieu familial.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte