Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 1005 fois
 

"mars 2013" Je décloisonne : je réussis

(Expérimentation terminée)
 

Circonscription Ien Iles du Nord

0 RUE FELIX FROSTON MARIGOT RUE FELIX FROSTON, 97150 ST MARTIN
Site : site de l'académie
Auteur : Niza Acesse
Mél : niza.acesse@ac-guadeloupe.fr
  Il s’agit de mettre en place un décloisonnement dans les écoles. C'est-à-dire de former au sein des classes des sous groupes en fonction des besoins des élèves en lecture, qui deux fois par semaine sont pris en charge par des enseignants du niveau ou du cycle, des enseignants spécialisés du RASED et d’autres partenaires (exemple le directeur d’école). Les élèves les plus en difficulté sont pris en charge par le maitre du RASED.

  Plus-value de l'action
  Cette action permet de prendre en compte chaque élève. Elle permet d’aider les élèves en difficulté à maitriser la langue française (compétence N°1) et atteindre les compétences du socle commun et aux autres élèves de les renforcer. L’action permet aux enseignants de développer le travail en équipe, de mutualiser les outils et les pratiques : le projet est écrit et mis en œuvre collectivement pour tous les élèves d’un même niveau. L’enseignant n’est plus seul face à la difficulté de ses élèves : le groupe est pris en charge par les enseignants du niveau. Le travail en petit groupe permet de mieux répondre aux besoins des élèves et ces derniers se sentent plus en confiance. La notion de classe disparait.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  élèves des cycles 2 et 3 de 5 écoles de la circonscription : Effectif total : 907 élèves Effectif par niveau et/ou par cycle : Ecole 1 :189 élèves du CE1 Ecole 2 : 50 élèves du CE1 et 13 élèves des CE2 et CM1 Ecole 3 : 156 élèves du cycle 2, 8 élèves de CLIS et 210 élèves du cycle 3 Ecole 4 : 76 élèves de CP Ecole 5 : 125 élèves du cycle 2
  A l'origine
  La circonscription est située dans un milieu multiculturel et multilingue où l’anglais est la langue la plus parlée. Par conséquent, les élèves ne maîtrisent pas la compétence 1 du fait du milieu multilingue. De plus de jeunes enseignants inexpérimentés sont affectés dans la circonscription. Problématique de départ : Comment améliorer la compétence 1 du socle commun (développer la langue de l’école) en tenant compte du multilinguisme ? Comment favoriser la mutualisation des compétences professionnelles autour de cette problématique ?
  Objectifs poursuivis
  - Prévenir l’illettrisme - Améliorer les compétences des élèves du cycle 2 dans le domaine lecture. - Optimiser le travail en équipe et les pratiques enseignantes Objectifs intermédiaires : Lecture code : Amener chaque élève à un stade de lecture supérieur / Améliorer la fluidité et la rapidité de lecture Lecture compréhension : Apprendre à mettre en place des stratégies pour mieux répondre à des questions de compréhension.
  Description
  Cette action permet de prendre en compte chaque élève. Elle permet d’aider les élèves en difficulté à atteindre les compétences du socle commun et aux autres élèves de renforcer et/ou acquérir des compétences et des connaissances, voire de viser l’excellence. L’action permet aux enseignants de développer le travail en équipe, de mutualiser les outils et les pratiques. L’enseignant n’est plus seul face à la difficulté de ses élèves. Le travail en petit groupe permet de mieux répondre aux besoins des élèves et ces derniers se sentent plus en confiance.
  Modalité de mise en oeuvre
  N-2 : mise en œuvre et évaluation dans l’école pilote N-1 : élargissement à une autre école N (2012-2013) : élargissement du champ d’action à d’autres écoles de la circonscription Septembre 2012 : évaluations diagnostiques de circonscription Octobre 2012 : analyse des résultats en conseil de maîtres et de cycle, ateliers de formation Novembre 2012 : mise en place du décloisonnement De janvier à mai : bilans effectués par le RASED
  Trois ressources ou points d'appui
  • • La motivation des enseignants spécialisés ou faisant fonction • L’implication de l’équipe de circonscription et la collaboration des directeurs d’école • L’intérêt qu’ont porté les élèves au décloisonnement l’année précédente et l’amélioration de leurs résultats
  Difficultés rencontrées
  • Les difficultés sont souvent d’ordre matériel. En effet, des intervenants supplémentaires permettent de réduire les effectifs des groupes et donc de mieux répondre aux besoins des élèves. • L’absence d’un ou de plusieurs partenaires peut nuire au bon déroulement du décloisonnement. • Difficultés liées au contexte : peu d’intérêt des parents pour l’institution
  Moyens mobilisés
  Humains : enseignants du cycle ou du niveau, enseignants spécialisés du secteur, directeur. Financiers : matériel pédagogique.
  Partenariat et contenu du partenariat
  La collectivité territoriale : animation à la BCD par la responsable (fonctionnement de la BCD ; lecture offerte pour développer le plaisir de lire, projet autour d’un album..). Association de quartier ou groupement de parents d’élèves : sensibiliser les parents sur la place du livre et de la lecture afin de prendre conscience de leur rôle dans cet apprentissage même s’ils sont eux mêmes non lecteurs. Les parents seront invités lors d’une journée/matinée porte ouverte : le jour de l’évaluation finale (défi lecture, Spelling B, concours du meilleur détective) suivi d’échange/débat animer par les enseignants spécialisés et la psychologue scolaire en leur expliquant leur rôle (mallette des parents CP).
  Liens éventuels avec la Recherche
  « Apprendre en milieu multilingue »
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  -Quantitatifs : résultats aux différentes évaluations. Tableau comparatif des résultats des élèves pour chaque item entre le début et la fin de l’action. -Qualitatifs : relevé de compétences par élève repéré au départ en difficulté, l’appréciation des élèves, des parents et des enseignants. L’implication des écoles dans le dispositif et l’amélioration du bien être des enseignants dans leur métier.
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Evaluation à chaque période ou trimestre (en fonction des écoles) au sein de chaque atelier. Evaluation de circonscription en début et en fin d’année scolaire. Evaluation intermédiaire : orale et écrite Evaluation finale : évaluation écrite
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Augmentation du nombre de lecteurs, accroissement de l’enthousiasme des élèves, valorisation leur statut d’élèves.
  Sur les pratiques des enseignants : Évolution et mutualisation des pratiques. Amélioration du bien être des néo-titulaires.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Développement et structuration du travail en équipe.
  Sur l'école / l'établissement : Climat plus serein par l’amélioration du bien être des équipes et de l’estime de soi des élèves.
  Plus généralement, sur l'environnement Attendus : contribuer à la lutte contre l’illettrisme dans un environnement très touché par le problème.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte