Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 960 fois

 

Enseignement Intégré des Sciences et de la Technologie

(expérimentation art.34)
(Expérimentation terminée)
 

Collège Blaise Pascal

RUE PASTEUR , 79150 ARGENTONAY
Site : http://www.collegeblaisepascal.com
Auteur : Caillaud Sébastien
Mél : sebastien-jean.caillaud@ac-poitiers.fr
  #EPI Les disciplines scientifiques et la technologie sont intégrées en un seul enseignement dispensé par un seul professeur dans chaque groupe. *Les élèves sont évalués par compétences et la démarche scientifique mise en avant.

  Plus-value de l'action
  *Le projet "nichoirs" est visible au Clos de l'oncle George.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  *54 élèves (2 classes) de sixième en 2011-2012 *106 en 2012-2014.
  A l'origine
  *Les élèves arrivent au collège avec des connaissances et une maîtrise de la démarche d'investigation très disparate. *Au collège, les enseignants en SVT et en sciences physiques ont déjà depuis près de 5 ans créé des liens très étroits avec les enseignants de cycle 3 (par ailleurs réunis en réseau) en leur proposant du prêt de matériel et des séances en commun. *Volontaires pour mettre en place un projet interdisciplinaire, ces deux enseignants ont également mis en place un enseignement particulier en mettant en commun leurs temps de cours sur un semestre de cinquième (projet « d'enseignement intégré des sciences » dont le bilan est diffusé sur expérithèque). *La proposition ministérielle d'étendre l'expérimentation nationale de l'enseignement intégré des sciences et de la technologie (EIST) en mars 2011 nous a donc permis de le mettre en place à la rentrée 2011.
  Objectifs poursuivis
  *Objectifs : * *Donner du sens et de l'importance aux sciences et à la technologie en lui donnant un volume horaire important en sixième (3h30). *Valoriser la démarche d'investigation. *Essayer de développer une culture du doute non dévalorisante. *Valoriser les sciences en créant des partenariat locaux autour de projets ambitieux et interdisciplinaires. *Mise en place d'un mode d'évaluation où l'élève est acteur et investi pour essayer de le valoriser.
  Description
  *Les élèves ont un seul enseignement de Sciences et Technologie. *Du point de vue évaluation, toute l'année, les élèves ont été évalués exclusivement par des compétences (évaluations formatives et sommatives), les pourcentages de validations dans 6 grands domaines (savoir-être, connaissances de cours, s'informer, raisonner, réaliser et communiquer) permettant de donner une note chiffrée sur le bulletin trimestriel. *Une évaluation diagnostique a été réalisée en septembre 2011 (évaluation initiale) et l'évaluation finale est prévue pour fin juin 2012 (non encore réalisée) pour mesurer les progrès dans la démarche d'investigation.
  Modalité de mise en oeuvre
  *Les deux classes de sixièmes ont été séparées en trois groupes. *Chaque enseignant (Sciences physiques, technologie et Sciences de la Vie et de la Terre) a dans son emploi du temps un groupe à raison de 3h30 hebdomadaire. Toute l'année, il sera le seul enseignant d'EIST pour ces élèves. *Au niveau de l'emploi du temps, les créneaux d'EIST ont donc été mis aux mêmes moments pour les deux classes.
  Trois ressources ou points d'appui
  *La force de l'interdiciplinarité de l'équipe et les nécessaires échanges qui ont du se faire. *Le projet de valorisation du patrimoine qui a été une vitrine du travail fourni pour les élèves. *Évaluation par compétences.
  Difficultés rencontrées
  *Le temps nécessaire pour élaborer les séquences. *La stabilité de cette action dépend tous les ans du poste de technologie occupé par un enseignant contractuel en CDI.
  Moyens mobilisés
  *Une heure de concertation a été inscrite à l'emploi du temps de ces professeurs (il est à noter que cette heure hebdomadaire aura été insuffisante pour élaborer les séquences pédagogiques la plupart du temps). *Les moyens nécessaires ont été attribués par le biais d'une dotation supplémentaire de l'Inspection Académique des Deux Sèvres (en HSA pour créer les heures pour l'enseignant de sciences physiques qui n’existent pas en sixième et pour rémunérer la concertation). *De plus des HSE sont données par la DGESCO.
  Partenariat et contenu du partenariat
  *Partenariat avec la communauté de communes de l'Argentonnais (CCA) pour une projet de valorisation du patrimoine naturel et culturel en Argentonnais : Cette institution a proposé aux enseignants de français et d'EIST du collège un projet de valorisation d'un site NATURA 2000 sur la commune d'Argenton les vallées, Ces élèves ont eu a créer de contes avec le soutien de conteur professionnels et leur enseignants de français et à imaginer la création de nichoirs à oiseaux, insectes et chauve souris pour la partie EIST. *A plusieurs reprise dans l'année scolaire, ils se sont rendus sur le site accompagnés par le technicien rivière, l'architecte conseil et la responsable culturelle de la CCA. *En ce qui concerne les nichoirs, les élèves ont imaginé les plans, les matériaux nécessaires et ont peint leur création. Une journée d'inauguration officielle avec ouverte au public (le 25 mai 2012 de 17 à 20h) a permis de présenter tous ces travaux. Comme indicateur de la réussite de ce projet, ce sont 25 élèves sur les 54 de sixième qui sont restés de ce vendredi soir (alors que la plupart habitent dans des communes voisines et doivent utiliser les transports scolaires).
  Liens éventuels avec la Recherche
  -
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  *Dispositif national.
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  *L'action fait partie maintenant du dispositif national. Elle a été de ce point de vue évaluée par le bureau B2 de la DGESCO.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : *Les élèves par le biais de l'évaluation par compétences ne sont pas soumis à la pression de la note (cela a des effets néfastes chez certains, il faut le reconnaître). Ils peuvent identifier leurs difficultés plus facilement et y remédier de leur propre chef. *Les élèves (et les enseignants) ont envie d'aller en cours et fournissent un bon investissement, les résultats sont en progrès par rapport aux difficultés dans les autres matières.
  Sur les pratiques des enseignants : *Mise au point d'un vocabulaire commun ne provoquant plus la confusion entre les disciplines. *Remise en question par rapport aux évaluations et par rapport à la démarche qui dépasse l'EIST. *Développement d'une culture scientifique transdisciplinaire dans les autres niveaux.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : *Renforcement des liens entre les disciplines scientifiques. *La répartition est très équilibrée ce qui nous permet de travailler ensemble alors que nous sommes seuls dans nos disciplines respectives.
  Sur l'école / l'établissement : -
  Plus généralement, sur l'environnement -




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte