Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 1904 fois

 

Rome, histoire d’une antiquité détournée. (ou comment les régimes fasciste et nazi se sont approprié une culture antique gréco-romaine à des fins de propagande)

(Expérimentation terminée)
 

Collège Jean de La Quintinie

Rue DU COLLEGE , 16150 CHABANAIS
Site : http://www.ars-longa.sitew.com
Auteur : Duval Katell
Mél : katell.duval-nedellec@ac-poitiers.fr
  #EPI *Le projet «Rome, histoire d’une antiquité détournée» prend racine dans la volonté de travailler en interdisciplinarité pour proposer, le temps de la séquence, une pédagogie de projet visant à pleinement insérer les démarches pédagogiques des Langues et Culture de l’Antiquité et d’Histoire-Géographie dans le développement de compétences centrées sur la compétence 5 du socle commun (la culture humaniste). * *De ce fait, les programmes de la classe de troisième des deux disciplines, tout comme la thématique d’Histoire des Arts «Art et pouvoir» offre un certain nombre d’entrées permettant pour les élèves de donner davantage de sens à leurs apprentissages ainsi que de mobiliser de manière plus active leur sens critique afin de mieux comprendre les enjeux de la manipulation de masse à travers l’art de propagande. * *Le projet s’appuie sur des sources cinématographiques, iconographiques et textuelles diverses et variées (pour le latin, des extraits de Tacite, Suétone, les Res Gestae Divi Augusti et un extrait d’un manuel allemand de latin).

  Plus-value de l'action
  *La démarche entreprise est applicable par tout enseignant d’Histoire-Géographie et de Lettres Classiques, dans le cadre d’une collaboration liée à l’Histoire des Arts autour de la thématique «Art et pouvoir».
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  *19 élèves latinistes d’une même classe de troisième.
  A l'origine
  *La difficulté à intégrer l’enseignement de l’Histoire des Arts dans un cadre interdisciplinaire, incluant les Langues et Cultures anciennes, a motivé la démarche des deux enseignants pour proposer un projet qui fasse sens et créé un lien entre antiquité et modernité.
  Objectifs poursuivis
  *Objectif : * *Utiliser des objets d’études d’Histoire des Arts et les mettre en œuvre dans le cadre de l’enseignement respectif des deux disciplines pour donner du sens aux apprentissages et développer des compétences relatives à la culture humaniste, de manière notamment à développer un esprit critique.
  Description
  *L’enseignant d’Histoire-géographie introduit le projet, dans le cadre de sa séquence sur la crise des années 30. *L’enseignante de Langues et Culture de l'Antiquité profite des acquis des élèves sur la période étudiée pour élargir la perspective et approfondir le rapport entre modernité et antiquité. *Le travail des élèves est finalisé par la réalisation d’un site internet reproduisant leurs synthèses.
  Modalité de mise en oeuvre
  *Un diaporama, élaboré par l’enseignant d’Histoire-Géographie (Alan Duval), base de travail des élèves. * *Un livre interactif Didapages, élaboré par l’enseignante de Lettres Classiques, base de travail des élèves(NB : le livre, sous format flash, n’est consultable qu’avec Windows). * *Un site internet réalisé par les élèves, dont les bilans d’activités (réalisés sur un pad collaboratif) ont servi de synthèses à l’élaboration des onglets du site (http://www.ars-longa.sitew.com).
  Trois ressources ou points d'appui
  *L'utilisation de etherpad qui permet l'élaboration des synthèses par les élèves et, pour l'enseignant, de visualiser l'apport de chacun dans la rédaction du texte. *L'utilisation du livret interactif didapages qui a permis une vive adhésion des élèves, et surtout, permet de les faire travailler individuellement ou en groupe sur un support attractif et interactif.
  Difficultés rencontrées
  *La donnée du temps, dans ce genre de projet, demeure toujours un point sensible : ainsi la réalisation des panneaux n'a pas pu se faire. *Didapages est sous licence payante et pour l'utiliser, l'établissement doit s'en porter acquéreur.
  Moyens mobilisés
  *Le projet a été mené dans le cadre normal des heures de cours, dans la mesure où il s’insère dans les programmes respectifs des deux disciplines.
  Partenariat et contenu du partenariat
  *Partenariat disciplinaire Histoire-Géographie/Lettres Classiques. * *Un partenariat avec les Thermes de Chassenon aurait dû se faire, mais manque de temps suffisant pour la réalisation de panneaux, il n'a malheureusement pas eu lieu.
  Liens éventuels avec la Recherche
  *La thèse de Johann Chapoutot, Le national-socialisme et l’antiquité, parue aux PUF en 2008, a servi de base principale de travail pour la documentation des enseignants sur le sujet.
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  *Le projet «Rome, histoire d’une antiquité détournée» prend racine dans la volonté de travailler en interdisciplinarité pour proposer, le temps de la séquence, une pédagogie de projet visant à pleinement insérer les démarches pédagogiques des Langues et Culture de l’Antiquité et d’Histoire-Géographie dans le développement de compétences centrées sur le pilier 5 (la culture humaniste). * *De ce fait, les programmes de la classe de troisième des deux disciplines, tout comme la thématique d’Histoire des Arts «Art et pouvoir» offre un certain nombre d’entrées permettant pour les élèves de donner davantage de sens à leurs apprentissages ainsi que de mobiliser de manière plus active leur sens critique afin de mieux comprendre les enjeux de la manipulation de masse à travers l’art de propagande. * *Le projet s’appuie sur des sources cinématographiques, iconographiques et textuelles diverses et variées (pour le latin, des extraits de Tacite, Suétone, les Res Gestae Divi Augusti et un extrait d’un manuel allemand de latin).
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  *L'évaluation a été réalisée dans l'élaboration des synthèses par les élèves, rédigées sur le site internet dévolu à cette action, et qui faisaient suite aux apprentissages dispensés lors de la séquence.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : *Pour les élèves, le projet a permis d’établir un lien entre les deux disciplines, de comprendre l’idée d’un patrimoine culturel antique fort, qui fait le terreau d’une culture moderne et d’apprendre à décrypter l’information propagandiste pour mieux en saisir les enjeux. *Le projet a rencontré une vive adhésion des élèves.
  Sur les pratiques des enseignants : *Pour les enseignants, le projet a permis de créer une passerelle importante entre antiquité et modernité, et de sensibiliser les élèves sur la pérennité d’éléments symboliques forts, jusque dans leur détournement par des régimes totalitaires.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : -
  Sur l'école / l'établissement : -
  Plus généralement, sur l'environnement -




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte