Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 78 fois

 

Comment une équipe décide de transformer 6 bac pro des filières du bâtiment en 3 classes de seconde indifférenciée, avec pour objectif d’en faire une vraie première année de formation professionnelle

(expérimentation art.34)
(Expérimentation terminée)
 

Lycée polyvalent Le Garros - Lycée des métiers du génie civil, de la production et du laboratoire

1 BIS RUE DARWIN , 32021 AUCH CEDEX 9
Site : http://le-garros.entmip.fr/accueil-du-lycee/les-formations/voie-professionnelle/classe-de-seconde-professionnelle-de-determination-29955.htm
Auteur : Benjamin PAUL, Stéphane RIVOLA
Mél : 0320067z@ac-toulouse.fr;stephane.rivola@ac-toulouse.fr
  Comment une équipe décide de transformer 6 bac pro des filières du bâtiment en 3 classes de seconde indifférenciée, avec pour objectif d’en faire une vraie première année de formation professionnelle qui permette à chaque élève de choisir son métier en connaissance de cause.

  Plus-value de l'action
  • Donner du sens aux enseignements professionnels et généraux par un travail en projet global et concret. • Réussir l'entrée au lycée professionnel en découvrant l’ensemble des enjeux du bac professionnel (le travail sur les compétences transversales et donc communes à tous, quel que soit la filière choisie). • S'intégrer dans une logique de filière des métiers du bâtiment, première étape de sa future vie professionnelle (avec, en bout de ligne, les campus des métiers et des qualifications "BTP et usages du numérique").
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  3 divisions de 24 élèves soit 72 élèves pour l'année 2017-2018 pour 6 bacs professionnels.
  A l'origine
  • Baisse de l'attractivité des filières professionnelles du bâtiment. • Orientation des élèves vers la voie professionnelle sans réelle connaissance des métiers. • Variété des formations et complexité des appellations conduisant à un manque de lisibilité pour les élèves. • Image de l'établissement à redynamiser par un projet pédagogique et technique innovant et valorisant.
  Objectifs poursuivis
  Dans le cadre du bac professionnel 3 ans, proposer une année de formation et de détermination commune pour nos 6 bacs professionnels du bâtiment pour : • Découvrir les différentes voies de formation avant le choix définitif à l’issue de la seconde en proposant aux élèves, une orientation repoussée en fin d’année vers 6 bacs professionnels TEBEE (étude du bâtiment), TISEC (systèmes énergétiques), IPB (restauration du patrimoine), OBM (construction métallique), TCB (construction bois), TMA (menuisier agenceur). • Donner du sens aux apprentissages en s’appuyant sur un projet global et concret. • Favoriser les projets inter-métiers et mieux appréhender les liens entre les différents métiers. • Permettre la fluidité des parcours par une orientation choisie et réfléchie. • Prévenir le décrochage scolaire dans la voie professionnelle. • Accompagner l'élève dans son projet personnel. • Développer une culture commune 'Métiers du bâtiment' dès la seconde dans le cadre du lycée des métiers et du campus des métiers et des qualifications.
  Description
  La seconde professionnelle de détermination « Métiers du bâtiment », à l’instar de la seconde générale et technologique, s'inscrit totalement dans les objectifs du parcours avenir. Elle offre ainsi à l'élève une orientation progressive, choisie et réfléchie. Cette innovation pédagogique s'appuie sur un projet support réel et concret (maison individuelle) visant l'accroissement du niveau de qualification et l'adéquation avec les compétences des métiers de demain : • la performance énergétique des bâtiments • la qualité de la construction • la transition numérique dans le bâtiment
  Modalité de mise en oeuvre
  L'affectation dans la seconde professionnelle de détermination est gérée par la procédure Affelnet 3ème pour l’ensemble du département. L’année de seconde s'organise de la façon suivante : • le 1er semestre est indifférencié, • au 2nd , les élèves choisissent leur spécialité parmi les 6 Bac Pro. Les modalités de l'expérimentation reposent exclusivement sur l'organisation des contenus pédagogiques des 3 années et n'influent pas sur les horaires spécifiques dédiés aux sections professionnelles. L'organisation des enseignements généraux et professionnels se décline comme suit : • Pour les enseignements généraux : Les 6 sections sont regroupées en 3 classes ; les programmes des enseignements généraux étant déjà commun à ces six spécialités. • Pour les enseignements professionnels : Les équipes de professeurs forment pour la première année du Bac Pro, une seule équipe d’atelier. Celle-ci dispensera des enseignements communs aux six spécialités, afin que chaque élève puisse suivre les mêmes enseignements professionnels au cours de la 2nde. L’équipe pédagogique professionnelle dispense des enseignements communs aux six spécialités articulés autour de 3 piliers : - Economie de la construction - Energétique - Structures : o Construction Bois o Construction Métallique o Génie civil et réalisation o Menuiserie agencement Une mise à plat des référentiels des 6 diplômes a permis d'organiser les enseignements autour de centres de compétences transversales (socle de compétences professionnelles communes), spécifiques (compétences métiers) et sociales (savoir-être). Périodes de formation en milieu professionnel : 6 semaines dont 3 semaines en fin de première période, pour confirmer le choix.
  Trois ressources ou points d'appui
   Des textes de référence o Réussir l'entrée au lycée professionnel (circulaire n° 2016-055 du 29/03/2016) : Améliorer la transition entre la classe de troisième et le lycée professionnel pour mieux informer et préparer les collégien(ne)s et leurs familles sur les métiers et les spécificités de la formation professionnelle. Accueillir les élèves afin de favoriser leur intégration et marquer leur entrée dans la voie professionnelle, expliciter les attentes de l'équipe pédagogique, les sensibiliser aux compétences et aux comportements attendus au lycée et en milieu professionnel. Rendre les choix d'orientation plus réversibles pour confirmer, consolider ou ajuster le projet du jeune, élément déterminant pour sa réussite et sa persévérance scolaire Mieux préparer l'élève aux périodes de formation en milieu professionnel o Innovation et refondation – textes réglementaires découlant de la loi de refondation de l'école (8 juillet 2013), Article L401-1 du Code de l'éducation Modifié par LOI n°2013-595 du 8 juillet 2013 - art. 33 o Des publications nationale et régionale en liaison avec les filières des métiers du bâtiment : le PTNB - Plan Transition Numérique dans le Bâtiment qui prépare le déploiement du numérique dans toute la filière du bâtiment et en particulier dans les petites structures et qui poursuit trois objectifs : - Expérimenter, capitaliser, convaincre et donner envie de s'approprier le numérique dans le quotidien de l'acte de construire ; - Permettre la montée en compétences des professionnels du bâtiment autour du numérique et le développement d'outils adaptés à tous les chantiers en privilégiant les objectifs de massification pour le déploiement et en accordant une attention toute particulière aux solutions BIM pour les petits projets ; - Développer un écosystème numérique de confiance en encourageant les travaux de normalisation et permettre ainsi l'interopérabilité des outils et logiciels.  Des réunions hebdomadaires de chantier avec l’ensemble des enseignants de la voie professionnelle. Pour construire le projet et réguler sa mise en œuvre.  Un point toutes les 6 semaines avec l’ensemble de l’équipe pour mieux accompagner l’expérimentation. Sous la forme d’une demi-journée ou d’une journée de travail, d’une formation d’initiative locale (travail sur l’approche et l’évaluation par compétences, travail sur l’AP et l’EGLS…).
  Difficultés rencontrées
  • Innover et expérimenter sans forcément maîtriser l'ensemble du projet et des contenus au lancement. Concrètement pour les enseignements professionnels lorsqu’on doit travailler sur la construction d’une maison par étapes, il faut conduire le chantier, réguler les équipes, prendre le temps de coordonner le tout, et nous découvrons certaines difficultés au fur et à mesure. Cela dit, coordonner est une difficulté en soi mais les régulations d’équipe hebdomadaires commencent à porter leurs fruits et l’ingénierie se dessine. • Mettre en œuvre davantage de travail collaboratif entre enseignants des différentes disciplines professionnelles très centrés sur leur champ disciplinaire. 2 focales : - faire travailler de concert différents acteurs mais aussi différents champs professionnels, - faire tendre l’ensemble des équipes à faire travailler et à évaluer les élèves autour de compétences professionnelles explicites et partagées. • Développer l’usage d'outils collaboratifs entre enseignants avant de généraliser ces pratiques avec leurs élèves.
  Moyens mobilisés
  • Réorganisation des enseignements à moyen quasi-constants. Co-enseignement en EGLS (enseignement professionnel / enseignement général) par exemple. • Le travail sur l’évaluation des compétences : o communes du domaine professionnel, o spécifiques aux métiers, o et les compétences sociales. • Accompagnement des professeurs par les corps d'inspection. • Demi-journées de travail sur les contenus sur les concepts innovants. • Régulation hebdomadaire pour la partie professionnelle et régulière pour l’ensemble des enseignants des trois divisions. • Matériel nécessaire à la réalisation du projet support : rénovation et extension d’une habitation individuelle (Voir planche présentation du projet en annexe) sur le site de l’établissement.
  Partenariat et contenu du partenariat
  • Recherche de fournisseurs de matériaux de construction, d’isolation, de menuiseries, etc... • Travail sur des partenariats afin de faire évoluer les pratiques pédagogiques, les salles, le mobilier scolaire dans le cadre de ce projet. Le but de ce travail est de faire évoluer les pratiques en classe entière : Enseigner autrement en groupe classe.
  Liens éventuels avec la Recherche
  • Travaux engagés : travail sur le BIM (modélisation intelligente du bâtiment) et les démarches collaboratives dans le cadre du GREBTP (groupe de réflexion académique sur les usages du numérique dans les filières du bâtiment), • Pistes de travail : Collaboration avec les organismes de recherche dans le cadre du futur Campus des métiers et des qualifications " BTP et usages du numérique".
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  Tableau de bord annuel intégrant le suivi des cohortes : • Taux accès aux baccalauréats professionnels TEBEE, TISEC, IPB, OBM, TCB, TMA (suivi de cohorte de la 2nde à la Terminale) • Evolution du taux de pression à l'entrée en 2nde • Résultats aux examens (BEP & Baccalauréat) • Taux d'absentéisme • Départs en cours de formation (décrochages et réorientations) • Pourcentage d'élèves poursuivant leurs études post-baccalauréat
  Documents
 
Titre Planche de présentation du projet
Condensé
URL http://prezi.com/owxjpcnzcnz6/?utm_campaign=share&utm_medium=copy&rc=ex0share
Type diaporama

  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Tableau de bord annuel intégrant le suivi des cohortes : • Taux accès aux baccalauréats professionnels TEBEE, TISEC, IPB, OBM, TCB, TMA (suivi de cohorte de la 2nde à la Terminale) • Evolution du taux de pression à l'entrée en 2nde • Résultats aux examens (BEP & Baccalauréat) • Taux d'absentéisme • Départs en cours de formation (décrochages et réorientations) • Pourcentage d'élèves poursuivant leurs études post-baccalauréat
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : L’an passé lors de la première année du dispositif, les élèves ont été bien plus nombreux qu’en 2015-2016 (+ 72%) ; Cette année, ils sont une soixantaine. C’est satisfaisant. On observe qu’une fois sur 2 ils sont venus découvrir les métiers sans idée précise. Et presque une fois sur 2 au bout de la période indifférenciée, ils ont fait un choix différent de celui qu’ils souhaitaient faire au départ. Le niveau des élèves est très hétérogène, leur motivation dépend souvent du niveau de précision qu’ils ont de leur projet de poursuite : plus il est précis, plus il y a de chance que leur motivation soit synonyme de réussite. Il est difficile d’apprécier à ce stade les effets sur leurs acquis même si une première enquête a été menée auprès des élèves. Le travail cette année consiste à évaluer leurs acquis par compétences au lieu de les noter afin de pouvoir les accompagner dans leurs apprentissages. Leur premier stage est davantage préparé et de manière plus transversale. Certains quittent le dispositif mais moins que par le passé, leur départ est essentiellement dû à une question d’orientation (spécialité qui ne convient pas ou niveau inadapté). Les décrocheurs sont rares sur une population d’élèves souvent démotivés et en difficulté scolaire depuis longtemps
  Sur les pratiques des enseignants : La mise en place d'une telle expérimentation rend nécessaire le travail collaboratif aussi bien entre les enseignants des disciplines professionnelles qu'entre les professeurs des enseignements généraux et professionnels. La mise à plat des référentiels des 6 diplômes pousse les équipes à s'interroger sur la progressivité des apprentissages et sur le sens à donner aux activités au regard de l'acquisition de compétences professionnelles communes. Un travail de fond est mené sur la façon dont il faut faire apparaître les acquis des élèves en étant bienveillant mais exigeant autour d’un livret, d’un objet commun, particulièrement pour les disciplines de l’enseignement professionnel. En conséquence, ils partagent davantage les outils, les comparent, les interrogent.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Certains collègues se sont investis de façon très importante dans le projet qui est global et donc réinterroge beaucoup les habitudes. D’autres ont pris des responsabilités de coordination. L’objectif est d’y aller ensemble sans perdre nos objectifs en route.
  Sur l'école / l'établissement : _
  Plus généralement, sur l'environnement Le côté concret du projet présenté au conseillers d’orientation et aux élèves de 4ème et 3ème est porteur. Le recrutement a été meilleur, le ressenti des familles est très positif, pour autant le recul est insuffisant à ce stade.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte