Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 115 fois

 

Devoir de mémoire : dans la peau d’un soldat au front / La pédagogie coopérative et collaborative pour développer l’autonomie des élèves 2019

 

Lycée général Joseph Saverne

5 AVENUE CLAUDE AUGE , 32600 L ISLE JOURDAIN
Site : http://joseph-saverne.entmip.fr/vie-de-l-etablissement/actualites/devoir-de-memoire-dans-la-peau-d-un-soldat-au-front-trip-to-wales-march-2018-45559.htm
Auteur : DEBOVE Elodie
Mél : mrs.debove@gmail.com
  Le projet "Dans la peau d'un soldat au front" est réalisé par les élèves de terminale littéraire (anglais approfondi). Il s’inscrit pertinemment dans la notion ‘Mythes et Héros’ du programme du cycle terminal et dans le Parcours Citoyen de l’élève. Les élèves recueillent des informations sur le vécu de soldats et réaliseront ensuite leur tâche finale qui consiste à s'imaginer à la place d'un combattant pour exprimer son ressenti. Pour le financement, les élèves ont réfléchi de façon solidaire à des moyens d'autofinancement pour réduire le coût du voyage pour les familles. Notre projet a reçu le soutien de la Région Occitanie, du Ministère des Armées et d'associations d'anciens combattants. Nous avons aussi obtenu la labellisation officielle de la part de la Mission nationale du centenaire de la Première Guerre mondiale.

  Plus-value de l'action
  Ce projet a contribué au développement de l’esprit d’initiative et de la créativité des élèves dans le cadre d’une pédagogie coopérative et collaborative.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  30 élèves de terminale L en anglais approfondi.
  A l'origine
  Les élèves de 1ère L en anglais approfondi ont fait part à leur professeure en juin 2017 de leur désir d’organiser un projet pour l’année de terminale. Ils souhaitaient approfondir une notion du programme dans un contexte authentique, en y intégrant un séjour dans un pays anglophone. Le devoir de mémoire et les héros de guerre sont rapidement apparus comme pertinents à étudier et la destination de Cardiff, avec le musée du soldat gallois, a été choisie comme destination appropriée.
  Objectifs poursuivis
  Les objectifs sont multiples : permettre aux élèves d'enrichir leurs parcours linguistique, culturel et citoyen, donner du sens à leurs apprentissages, leur montrer l'importance de la transdisciplinarité des savoirs enseignés et développer l'autonomie des élèves en les impliquant dans chaque étape du projet (choix du thème, lieux visités, sélection des documents étudiés en classe, choix de la tache finale). A travers cette expérience citoyenne et humaine, l'intention est également de sensibiliser les jeunes générations au courage dont les soldats ont fait preuve pour défendre la démocratie dans laquelle nous vivons aujourd'hui et ainsi leur rendre hommage.
  Description
  Les élèves recueillent des informations sur le vécu de soldats et réaliseront ensuite leur tâche finale qui consiste à s'imaginer à la place d'un combattant pour exprimer son ressenti. Ils produiront un DVD présentant leur projet. Ils remercieront les différents partenaires pour leur soutien à la concrétisation de cet échange unique et précieux.
  Modalité de mise en oeuvre
  La première étape consistait à mettre en place un autofinancement pour faire baisser le coût du projet pour les familles grâce à des ventes d’objets créés par les élèves. Les professeurs s’occupaient également des dossiers de demande de subventions. Ensuite, les élèves ont lancé les différentes invitations pour recevoir des anciens combattants et leur poser des questions sur leur vécu à la guerre. Ils vont aussi recueillir des informations sur le vécu de soldats dans des sources authentiques : lettres de poilus, journaux intimes, poèmes de l’écrivain anglais Wilfred Owen, site internet des archives nationales anglaises, visite de musées à Auch et Brugnens. En mars, les élèves iront visiter le musée du soldat gallois à Cardiff où les conditions de vie au front sont recréées, de nombreux équipements militaires sont exposés et des lettres de soldats sont disponibles. Les élèves développent également leur maîtrise du numérique (recherches, création d'un DVD). Un blog sur l'ENT et un groupe Messenger ont été créés pour mutualiser les informations. Les élèves réaliseront ensuite leur tâche finale qui consiste à s'imaginer à la place d'un combattant pour exprimer son ressenti. En mai, les élèves présenteront un bilan aux intervenants et partenaires lors d’une réunion au lycée et les remercieront pour leur soutien à la concrétisation de cette expérience unique et enrichissante.
  Trois ressources ou points d'appui
  Les associations d’anciens combattants, le Ministère de la Défense et l’ONAC nous ont beaucoup aidé dans nos démarches en nous donnant les coordonnées de combattants que nous pouvions contacter pour les témoignages. Les ventes d’objets par les élèves et les subventions reçues vont nous permettre de faire bénéficier tous les élèves d’un tarif très abordable pour les familles. La forte motivation des élèves et leur implication dans le projet sont motrices pour la progression du projet. Ils se sont activement impliqués dans chaque étape déjà vécue, comme l’autofinancement, les interviews et la tenue de leur journal de bord. Ils font preuve d’initiative, d’autonomie, d’enthousiasme et de pertinence et apportent au projet une dimension réellement dynamique. Ils travaillent aussi ensemble de façon efficace et la professeure a pu rapidement mettre en place une pédagogie coopérative et collaborative.
  Difficultés rencontrées
  Le coût initial du projet a été compliqué à gérer pour certaines familles qui ont toutes dû payer la totalité et seront remboursées en fin d’année du montant de l’argent récolté par les ventes de gâteaux et d’objets par les élèves, ainsi que des subventions. Avec du recul, il serait pertinent de collecter les fonds l’année précédent le projet, pour que les familles ne paient réellement que le prix qui reste à leur charge. Dans la mise en œuvre du projet, il était parfois difficile de trouver des combattants de la Seconde Guerre mondiale toujours en capacité de venir témoigner. Nous avons donc sollicité des combattants de conflits plus récents, ce qui finalement a été plus complet et a apporté une dimension plus moderne à notre projet. Les élèves ont écrit des questions pour préparer les interviews. Ils se sont rapidement rendu compte que certaines étaient maladroites ou trop directes et il a fallu travailler la formulation des questions.
  Moyens mobilisés
  Deux accompagnateurs et six professeurs-ressources se sont impliqués dans ce projet. Au niveau du budget, le prix initial était de 479 euros par personne. Suite aux subventions que nous avons déjà reçues et celles dont nous allons bénéficier, nous réussirons à faire baisser le coût de manière significative. Le montant total sera annoncé en juin.
  Partenariat et contenu du partenariat
  Le partenariat avec les anciens combattants et les combattants toujours en activité est au cœur de notre projet. Les élèves rencontrent et interviewent les soldats sur leur vécu à la guerre (conditions de vie, ressenti). Notre projet a reçu le soutien financier de la Région Occitanie, du Ministère des Armées et d'associations d'anciens combattants. Nous avons aussi obtenu la labellisation officielle de la part de la Mission nationale du centenaire de la Première Guerre mondiale.
  Liens éventuels avec la Recherche
  -
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
 
  Documents
 
Titre Dans la peau d'un soldat au front
Condensé Devoir de mémoire: dans la peau d'un soldat au front / trip to Wales March 2018
URL http://joseph-saverne.entmip.fr/espaces-pedagogiques/voyages-scolaires/voyage-pays-de-galles-trip-to-wales/
Type document

Titre Devoir de mémoire: DANS LA PEAU D’UN SOLDAT AU FRONT
Condensé Séjour Linguistique, culturel et citoyen : PAYS DE GALLES - Se mettre dans la peau d’un soldat au front, rendre un carnet de bord papier ou numérique et créer un DVD.
URL https://disciplines.ac-toulouse.fr/innovation-experimentation/sites/innovation-experimentation/files/docs_pdf/lyc-j-saverne-debove-pays-de-galles-forum-paris-janvier-2018.pdf
Type diaporama

  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Les élèves disposent d’un carnet de bord dans lequel ils notent toutes les informations repérées, des photos, documents. Il est régulièrement visé par la professeure pour voir la progression du travail et de la réflexion des élèves. L’action sera doublement évaluée : la tâche finale écrite puis lue, ainsi qu’une production numérique qui sera intégrée au DVD de la classe.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Le projet n'est pas encore achevé mais il y a déjà des bénéfices évidents que l'on peut retirer de cette expérience. Sur le plan financier, nous avons réussi à promouvoir l'égalité des chances en baissant considérablement le coût pour les familles. La motivation et l'enthousiasme des élèves montrent bien le plaisir qu'ils prennent à donner vie à cette initiative. L’acquisition de vocabulaire et leur plus grande aisance à prendre la parole devant un public ont été constatées. La richesse de leur réflexion est aussi un indicateur de la portée manifeste du projet. Ce bilan sera à confirmer et à préciser grâce aux tâches finales rendues par les élèves.
  Sur les pratiques des enseignants : Plusieurs enseignants qui n’avaient jamais travaillé ensemble ont été amenés à réfléchir en équipe au projet et envisagent même d’autres projets de groupe pour le futur.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : En tant que porteuse du projet, j’ai eu des entretiens réguliers avec le proviseur, le proviseur adjoint et l'agent comptable. Nous avons été amenés à nous connaître davantage et nos décisions communes ont été le fruit de discussions productives et efficaces, en toute sérénité. J’ai sincèrement pris du plaisir à organiser ce projet pour lequel j’ai toujours été encouragée et supportée. Ce projet sur le Devoir de mémoire m’a donc donné l’opportunité de rencontrer mes supérieurs hiérarchiques et d’échanger avec eux sur ma pédagogie mise en œuvre.
  Sur l'école / l'établissement : Des collègues du lycée sont venus me féliciter plusieurs fois en me disant qu’ils étaient impressionnés de l’ampleur que prenait mon projet (subventions, présentation à Paris). Certains me posent des questions sur le rôle de la pédagogie collaborative et coopérative dans l’autonomie des élèves et souhaitent venir m’observer en cours. Je suis convaincue que mon projet peut susciter d’autres initiatives. J’ai déjà donné diverses pistes à une collègue de SVT pour un séjour à la montagne l’année prochaine, aussi bien au niveau de l’organisation que de l’autofinancement.
  Plus généralement, sur l'environnement Ce projet m’a permis de diversifier mes contacts professionnels. J’ai eu de nombreux échanges avec des instances extérieures au lycée, comme par exemple la mairie, la Région Occitanie, l’ONAC, les associations d’anciens combattants et le journal local. Les nombreux encouragements et soutiens financiers que nous avons reçus montrent aussi l’intérêt que la communauté porte à notre projet.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte