Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 473 fois

 

Les escaliers de la réussite au service des élèves à besoin éducatif particulier et de leur enseignant 2018G

 

Ecole primaire Hyacinththe Geriac

ALLÉE DES IGUANES-POINTE BACHUS , 97170 PETIT BOURG
Site : https://beneylu.com/ent/app/#/minisite/mission-cardie-guadeloupe-1er-degre/actualites-19
Auteur : MARANDON et PLUTON
Mél : Pascale.Marandon@ac-guadeloupe.fr
  Les compétences et habiletés incontournables du «lire/écrire/compter» sont listées dans un référentiel de compétences permettant de positionner précisément l’élève (dépassée/acquise/partiellement acquise/à acquérir), afin de définir ses besoins. L’élève reçoit un portfolio personnalisable où chaque compétence est accompagnée d’un entraînement spécifique explicité. Pour rendre ce référentiel lisible par tous (élèves, enseignants, parents), les compétences sont ordonnées par marches d’escalier et regroupées dans des livres/crayons/calculatrices de difficultés croissantes. Tous visualisent les progrès comme les besoins, les acquis et efforts sont valorisés. L’élève est engagé dans une dynamique de réussite et de plaisir. Il a une opportunité de remonter dans «le train des apprentissages».

  Plus-value de l'action
  Dispositif mettant l’évaluation au cœur des apprentissages, par une approche positive, constructive et individualisée des compétences qui propose aux enseignants des stratégies et démarches d’aide aux élèves BEP dans un outil concret , le portfolio qui redonne à l’élève l’occasion de faire ses preuves. Il a l’ambition de participer à l’endiguement l’échec scolaire.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  Les élèves BEP de 5 écoles élémentaires de Petit-Bourg du CP au CM2 (108 élèves pour l’année 2016-2017) de la circonscription de Capesterre-Belle-Eau et les élèves BEP de 3 écoles élémentaires de Petit-Bourg du CP au CM2 (112 élèves pour l’année 2017-2018) de la circonscription de Capesterre-Belle-Eau.
  A l'origine
  - Dès le CE1, nous constatons des élèves bloqués sur le chemin des apprentissages qui perdent confiance en eux et motivation. Ils décrochent, se résignent, convaincus de leur incapacité. - A l’analyse des fiches de demande d’aide au RASED, les Maîtres E constatent que renseigner la nature des difficultés de leurs élèves pose problème à de nombreux enseignants. Ils ne font apparaître que de faibles ou très faibles pourcentages de réussites aux évaluations diagnostiques. - De nombreux enseignants ont des difficultés à définir les besoins de leurs élèves en très grandes difficultés et ont du mal à remplir le Gevasco, tant sur leur véritable niveau scolaire que sur les compétences acquises, qui ne relèvent pas ou plus de leur classe d’enseignement. - Nous constatons qu’une majorité des enseignants de CE2/CM se retrouve en difficulté devant leurs élèves non-lecteurs ou lecteurs précaires par manque de ressources, de stratégies et de démarches d’aide. Face à ces constats de terrain, il nous est venu l’idée de créer un outil qui répondrait à la fois à la difficulté que les enseignants peuvent rencontrer à positionner les élèves, à évaluer précisément leurs acquis et leurs besoins, à les faire progresser, ou à celle de remplir les écrits administratifs. Il répondrait aussi à l'accompagnement ajusté de l'élève pour qu'il ne soit pas aspiré par la spirale de l'échec mais qu'il entre dans une dynamique de réussite et de plaisir. Cet outil nous semble indispensable et primordial à la mise en place d’une pédagogie différenciée efficiente et à la lutte contre le pré-décrochage.
  Objectifs poursuivis
  1) Aider l'élève BEP à s'engager dans une dynamique de réussite et à progresser dans les apprentissages fondamentaux (lire/écrire/compter) 2) Aider l'enseignant à connaître plus précisément la nature des difficultés de ses élèves BEP et à renseigner les écrits administratifs professionnels. 3) Aider les enseignants à la mise en place d’une différenciation pédagogique.
  Description
  Projet au service d'une école plus juste et plus efficace : en acceptant de prendre en compte des temporalités différentes d’apprentissage, de respecter les rythmes d'apprentissage et les temps de disponibilité de chacun. Projet au service des apprentissages : pour rendre ces élèves acteurs dans l’acquisition des compétences et dans la construction de leur chemin des savoirs Outil de prévention contre le pré-décrochage scolaire à l'élémentaire en soutenant les élèves les plus fragiles. Nous avons créé un référentiel décliné en diverses compétences permettant de positionner, de manière précise, l'élève dans ses acquisitions sur le chemin de l’apprentissage du ʺ lire/écrire/compter ʺ. C'est un référentiel explicite sur la formulation des compétences, des critères de validation et de progressions. Il permet de garantir l’équité en fin de parcours. Chaque compétence est accompagnée d’un entraînement spécifique pour favoriser son acquisition. « Ce qui compte c’est l’attention de l’élève sur ce qu’il a à comprendre, des obstacles qu’il rencontre et de ses façons de réussir ». Monique JURADO ( IA-IPR honoraire de Versailles) Un référentiel des compétences qui sert à la fois : - d’ outil de positionnement - d’ outil d’évaluation formative et positive (évaluer pour redonner confiance, pour apprendre et progresser, avec régulation interactive des apprentissages) - d’outil de métacognition - d’outil d'accompagnement, de prévention du pré-décrochage scolaire afin que les élèves atteignent les attendus de fin de cycle 2 du programme officiel. - d’ outil de différenciation (en classe, en Apc) - d’ outil d’autonomie (choisir son activité, trouver et utiliser l’outil d’aide, mener à terme une tâche, auto-valider sa réussite, s’auto-positionner) - d’ outil de motivation en visualisation des progrès, de valorisation du travail et de l’effort - d’ outil d’émulation qui tire vers le haut (en créant un climat d'optimisme et de confiance à travers la responsabilisation et l'encouragement)
  Modalité de mise en oeuvre
  1) Dans un référentiel, nous avons listé les compétences et habiletés nécessaires au « lire/écrire/compter », afin de rendre visibles « le long chemin de ces apprentissages » et les compétences intermédiaires à celles attendues en fin de cycle II. (cf LSU) 2) Chaque élève BEP est évalué et positionné au regard des compétences qu'il a acquises et celles qu'il lui reste à acquérir dans le « lire/écrire/compter ». Ce positionnement est réalisé par le maître E et/ou l’enseignant de la classe, qui mentionne chaque compétence acquise, au fur et à mesure des acquisitions, dans le livret de suivi du référentiel. Il permet tant aux élèves qu'aux adultes intervenant dans la sphère éducative de l'enfant de savoir où il en est sur le chemin d'apprentissage et ce qu'il lui reste à parcourir. 3) Chaque élève reçoit un portfolio personnalisable constitué du livret de suivi, de l'escalier des compétences qu'il doit acquérir prioritairement et des entraînements qui leur correspondent. L’apprentissage est explicite et rendu visible pour l'élève mais aussi pour le maître E, l’enseignant de la classe et les parents, qui peuvent à tout moment l’utiliser ou le consulter. La démarche de l’enseignement explicite, rend tout explicite : les compétences acquises sur lesquelles s’appuyer, les objectifs visés, les démarches, les étapes et les critères de réussite pour les atteindre. Ce travail, via le portfolio, est construit et exploité en regroupement d’adaptation avec le maître E qui introduit les compétences à travailler sur le plan méthodologique et des procédures mentales. Il peut être poursuivi par l’enseignant de la classe, sur les temps de différenciation pédagogique, par un travail de renforcement à l’aide des entraînements fournis ou et par le parent à la maison. L’élève garde donc toujours avec lui son portfolio à l'école comme à la maison. 3) Au fur et à mesure des progrès et de l'évolution de l'élève, chaque compétence est validée à la fois dans le livret de suivi et dans l'escalier en coloriant la marche correspondante. Le passage au livre ou au crayon supérieur s'effectue lorsque la majorité des compétences est validée. La présentation ludique, aide l’élève à visualiser ses progrès et à être conscient des étapes, des efforts qu’il lui reste à fournir pour atteindre les compétences et les niveaux suivants. Elle permet à l'élève de s'engager dans une dynamique de réussite et de plaisir. 4) L'utilisation, du portfolio devient un outil de liaison entre : élève/maître E, élève/enseignant, élève/parent enseignant/maître E enseignant /enseignant de l’école maître E/enseignant de la classe/parent Maître E/orthophoniste Maîtres E du réseau. Toute la sphère éducative gravitant autour de l’élève peut via le portfolio connaître le parcours de l’élève, ses réussites, les compétences qui doivent être travaillées à l’instant T.
  Trois ressources ou points d'appui
  Si la nature crée des différences et que la société en fait des inégalités, comme le dit Tahar Ben Jelloun, tachons d’en faire une richesse en favorisant le co-apprentissage entre pairs. « Tous les élèves partagent la capacité d’apprendre et de progresser. » art. L111-1 du Code de l’éducation. Travail en binôme de Maîtres E et une volonté de créer un continuum avec tous les acteurs intervenant auprès de l’élève BEP.
  Difficultés rencontrées
  Le frein principal reste la communication : le temps de présentation de ce projet aux enseignants des élèves concernés et un espace numérique pour le diffuser (fichiers très lourds).
  Moyens mobilisés
  Les enseignants, directeur, Aesh, parents, TR, Rased
  Partenariat et contenu du partenariat
  Avec les enseignants pour les aider dans la mise en place de la différenciation, pour leur proposer une approche pédagogique qui prenne en compte les modalités d’apprentissage particulières des élèves, pour leur fournir des stratégies et démarches d’aide aux élèves, pour les aider à modifier l’organisation de la classe en faveur des élèves en difficulté ou à besoins éducatifs particuliers. Pour apporter quelques réponses aux enseignants qui interrogent leur pratique. Pour facilité le positionnement de leur élève dans les écrits administratifs professionnels. Avec les parents pour les aider à accompagner leur enfant, grâce au portfolio que l’élève s’est approprié et peut utiliser de façon autonome. Il regroupe les entraînements et les escaliers de compétences, permet de faire la preuve des réussites, de progrès et des talents personnels de l’élève. Il permet aux parents également, de visualiser le parcours qu’il reste à atteindre à son enfant dans ses apprentissages, et d’être ainsi un partenaire actif, pour le stimuler et l’encourager dans ses efforts. Avec le RASED : La position décentrée du maître E, dans et hors de la classe, sa connaissance de l'environnement de l'enfant et de son parcours scolaire, lui permettent d'apporter son expertise et d’aider au positionnement de l'élève, en affinant l'analyse des acquis, des difficultés et des besoins et en élaborant cet outil personnalisable. Dans sa collaboration avec les enseignants il aide à créer la situation pédagogique, qui justifiera aux yeux de l'élève l'intérêt d'acquérir telle compétence : « j'apprends ceci parce que j'en ai besoin pour faire ça. »
  Liens éventuels avec la Recherche
  Philippe Meirieu : L'éducabilité cognitive désigne un ensemble de méthodes, pratiques, techniques, outils ayant comme objectif de développer l'efficience et l'autonomie des personnes (élèves, stagiaires, apprenants) en activant ou réactivant de façon systématique leurs compétences à apprendre. Fernand Oury : L'évaluation par ceintures vient de la " Pédagogie Institutionnelle ", dans le prolongement de la pédagogie de Célestin Freinet. Fernand Oury, qui faisait du judo, eut l'idée de définir les compétences des élèves en leur faisant passer des ceintures. Tardieu : L’évaluation positive Astolfi, J.-P. : L’erreur, un outil pour enseigner, 1997, Paris : E.S.F. 2: G. Gauthier, Bissonnette, Richard (2013) : Enseignement explicite et réussite des élèves. La gestion des apprentissages. Bruxelles De Boeck. FNAME, Comprendre et aider les enfants en difficulté scolaire, Retz, Paris, 2004. FNAME, Tisser des liens pour apprendre, Retz, Paris, 2007. Perraudeau, M. & Députier F., De la prise en charge spécialisée au retour en classe : comment médiatiser le transfert ?, La Nouvelle revue de l'adaptation et de la scolarisation n°42, 2008, pp. 99-111. AFAE : Pédagogies de l’accompagnement personnalisé ; (Revue n°2 2016).
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
 
  Documents
 
Titre Les escaliers de la réussite au service des élèves à besoin éducatif particulier et de leur enseignant
Condensé
URL
Type diaporama

Titre Les escaliers de la réussite au service des élèves à besoin éducatif particulier et de leur enseignant
Condensé
URL
Type non précisé

  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Evaluation qualitative : - Portfolio personnalisable contenant le livret personnel de suivi des progrès, des compétences acquises et à acquérir. (Objectif 1 et 2) - Auto-évaluation des élèves pendant les activités d’entraînement (objectif 1) - Épreuves de validation pour chaque compétence, référencée dans les escaliers, avec retour réflexif systématique (j’ai réussi ou échoué : Pourquoi ? Comment ?) et nouvelles épreuves de validation. (Objectif 1) Evaluation quantitative : Nombre d’élèves en très grande difficulté en lecture: en 2016 AU CE2 (61,3%) et en 2017 au CE2 il n'y en avait que (35,5%). (objectifs 1)
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : - L'implication énorme des élèves. - L'autonomie gagnée par les élèves. - Certains élèves ont développé des compétences de collaboration et d'entraide entre pairs. - Les ME du Rased perçoivent plus d’envie et de plaisir de réussir et surtout plus d’épanouissement de la part des élèves pris en charge. Beaucoup d'élèves se sont montrés encore plus impliqués et autonomes qu'on ne l'avait imaginé. C'est maintenant eux qui se prennent en charge et plus les ME qui font des prises en charge ! - Le portfolio est un outil de dialogue qui aide l'élève à mieux expliquer ses réussites à son enseignant.
  Sur les pratiques des enseignants : - Des enseignants disent pouvoir remplir les PPRE facilement, grâce au référentiel. - Des enseignants disent pouvoir faire travailler l'élève avec son portfolio, pendant que les autres sont en autonomie dans la classe et ce au quotidien. Ce qui change leur relation et permet d'établir une confiance réciproque.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : - à faciliter la mise en mots des difficultés rencontrées, une meilleure collaboration entre enseignants.
  Sur l'école / l'établissement : -un changement d’état d’esprit, une prise en compte de la différence (tous élèves/tous différents), une meilleur intégration des élèves en difficulté.(un climat pour les apprentissages plus serein)
  Plus généralement, sur l'environnement Chez certains parents une plus grande implication une plus grande confiance faite à l’école. et une amélioration des relations




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte