Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 223 fois

 

Quand l’inclusion s’inverse 2018G

 

Ecole élémentaire publique

, 46100 FAYCELLES
Site : https://disciplines.ac-toulouse.fr/innovation-experimentation
Auteur : SINGLAN Aurélie
Mél : aurelie.singlan@ac-toulouse.fr
  L'inclusion se pratique généralement par l'intégration d'un élève de l'ITEP dans une classe ordinaire. La classe ordinaire, pour une fois, s'est invitée à l'ITEP.

  Plus-value de l'action
  La prise en compte de la diversité est un facteur de réussite pour tous. C'est un exemple concret du vivre ensemble qui mérite d'être valorisé.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  FAYCELLES : 18 CM1/CM2 ITEP : 12 (cycle 3)
  A l'origine
  L'article L.112-1- de la loi du 11 février 2005 "pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées" stipule que 'Tout enfant, tout adolescent présentant un handicap ou un trouble invalidant de la santé est inscrit dans l'école ou dans l'un des établissements [du secondaire] le plus proche de son domicile, qui constitue son établissement de référence." […] "De même, les enfants et les adolescents accueillis dans l'un des établissements [médico-social] ou [sanitaire] peuvent être inscrits dans une école ou un établissement [du secondaire] autre que leur établissement de référence, proche de l'établissement où ils sont accueillis. Les conditions permettant cette inscription et cette fréquentation sont fixées par convention entre les autorités académiques et l'établissement de santé ou médico-social." C'est ainsi que depuis plusieurs années, l'école de Faycelles, située en zone rurale, accueille régulièrement des élèves de l'ITEP Les Cazelles de Figeac (établissement médico-social à proximité). L'école compte deux classes (un CE1/CE2 et un CM1/CM2) et chaque année, au moins un élève intègre l'une ou l'autre des classes, à temps partiel ou à temps plein. Toutefois l'inscription et la présence d'un élève d'un établissement spécialisé n'est pas forcément synonyme d'intégration. Malgré les précautions de l'enseignante, l'inclusion ne va pas de soi, d'autant plus si le temps de scolarisation est partiel, car cet enfant n'a pas le même vécu, le même passé que les élèves du groupe classe. Aussi, les élèves de l’ITEP accueillis à l’école paraissent parfois un peu isolés. D'autre part, les élèves scolarisés en unité d'enseignement interne dans l'ITEP manquent de repères sur ce que l’on attend d’eux. Ils ont une vision décalée due à une mauvaise expérience antérieure dans leur parcours scolaire. Enfin, le constat a été fait qu'à Faycelles, toute la communauté de l'école (élèves, enseignants, personnel municipal) se posait beaucoup de questions sur les élèves en inclusion (Pourquoi une scolarisation partielle ? Où sont ces élèves le reste du temps ? Qu’y font-ils ?...). La méconnaissance d'un établissement médico-social, de son fonctionnement, de ses objectifs, du public accueilli, était sensible. Par ailleurs, du côté des établissements médico-sociaux, l'évolution de la législation conduit les ITEP à réfléchir à la prise en charge des élèves avec le souci de privilégier l'ouverture et la permanence du lien avec la scolarité extra-muros. Aussi, l'ITEP les Cazelles a la volonté de renforcer les liens et le partenariat avec les équipes pédagogiques des écoles qui accueillent certains de leurs élèves.
  Objectifs poursuivis
  Les objectifs du projet se situent à plusieurs niveaux. Premièrement : par la découverte de l'ITEP, permettre aux élèves et à l'enseignante de Faycelles de modifier leur représentation en découvrant le lieu, en vivant une expérience commune avec les élèves de l'ITEP, au sein même de leur établissement. Croiser les regards permet une meilleure compréhension des uns et des autres. Deuxièmement : contribuer à la création d'une culture commune pour favoriser l’appartenance entière à la communauté scolaire. Troisièmement : développer le partenariat entre l'ITEP et l'école et améliorer le travail en équipe des enseignants et des équipes éducatives des deux établissements.
  Description
  L'inclusion se pratique généralement par l'intégration d'un élève de l'ITEP dans une classe ordinaire. La classe ordinaire, pour une fois, s'est invitée à l'ITEP. Le projet a été pensé comme une journée « d’inclusion » à l’ITEP des élèves de Faycelles, dont le déroulé a été le suivant : temps d'accueil avec jeu collectif, ateliers tournants (jeu de société, arts visuels, activités manuelles, handball), pique-nique et temps libre, visite des lieux de vie des enfants de l'ITEP, tournoi de handball, goûter.
  Modalité de mise en oeuvre
  Les ateliers tournants, sous forme d'activité, ont été prévus comme support pour permettre aux élèves de faire connaissance et de passer un moment ensemble. Ces activités ont été structurées et réfléchies afin qu'aucun enfant ne soit mis en défaut. Tous étaient égaux dans le partage de ces activités. Des temps informels ont été intercalés entre les moments plus formels et encadrés pour permettre un libre échange
  Trois ressources ou points d'appui
  La concertation et la mise en place du projet ont été facilitées car basées sur un relationnel de qualité. Le choix des supports mis en place a grandement favorisé la réussite du projet : les activités proposées étaient adaptées pour favoriser la médiation et fédérer les élèves. Les ateliers ont en outre permis de mettre les élèves sur un pied d'égalité : la difficulté étant la même pour tous face aux activités proposées, les élèves de l'ITEP ont été placés dans la normalité. Le site de l'ITEP se prête parfaitement à ce type de rencontres. Des locaux et un terrain spacieux (évitant la trop grande promiscuité, source de conflits), un atelier bien équipé et une salle de sports qui ont impressionné et suscité l'envie des élèves de Faycelles.
  Difficultés rencontrées
  L'aspect financier, empêchant de renouveler trop souvent ce genre d’actions. Les exigences de préparation (qui nécessitent beaucoup de temps) et le partage de l'animation rendent l'organisation préalable complexe. Il est facile de se laisser emporter par les idées et d'appréhender des projets dont les contenus seraient trop ambitieux et qui ne répondraient pas aux besoins des élèves.
  Moyens mobilisés
  Pour l'ITEP : Temps de concertation à l'ITEP pour organiser la journée. Détachement du personnel de l'ITEP (5 éducateurs et 1 enseignant) pour encadrer la journée. Utilisation de l'infrastructure de l'ITEP (locaux et personnel de cantine). Budget pique-nique, goûter et matériel pour les activités incombant à l'ITEP Pour l'école de Faycelles : Moyen financier pour le déplacement en bus Préparation administrative de la journée
  Partenariat et contenu du partenariat
  Partenariat ITEP/Ecole : Un travail de partenariat déjà existant permet de co-construire le projet personnalisé de scolarisation (PPS) de l'élève qui s'inscrit dans le projet personnalisé d'accompagnement (PPA) de l'ITEP, signé par la famille. Ce partenariat se traduit par des temps de coordination entre l'enseignante qui inclut un élève dans sa classe et l'enseignante de la classe interne, ainsi qu'avec l'éducateur référent de l'élève (qui vient régulièrement le chercher à l'école). Traditionnellement, dans ce type de partenariat, le mouvement s'opère de l'ITEP vers l'école. Cette journée s'inscrit dans ce partenariat global mais en ayant à cœur d'inverser ce courant en déplaçant l'école à l'ITEP. Ce mouvement de l'école vers l'ITEP avait déjà été engagé par l'invitation de l'enseignante de l'école à participer au PPA de l'élève inclus dans sa classe.
  Liens éventuels avec la Recherche
  _
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
 
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Réussite de la rencontre : Aucun incident n'a été constaté, critère particulièrement révélateur pour des élèves scolarisés en ITEP. Fort investissement, stabilisation du comportement des élèves de l'ITEP au contact des élèves de la classe de Faycelles qui ont permis le déroulement des activités sur des durées bien plus conséquentes que ce qu'ils vivent habituellement. Les craintes des élèves de Faycelles, exprimées en amont de cette rencontre ont été levées spontanément. Recueil à l'oral et à l'écrit du ressenti des élèves de l'école de Faycelles pour évaluer l'évolution de leur regard sur les élèves de l'ITEP, élèves perçus différents au départ. Peut-être aurait-il été pertinent d'instaurer un cahier ou un mur d'expression le jour même? Renforcement du partenariat : reconduite de ce type d'action et projections vers de nouvelles perspectives
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Modification des représentations et des a priori tant des élèves de l'ITEP, que des élèves de la classe. Renforcement des liens entre les élèves de la classe et les élèves de l'ITEP, en particulier l'élève inclus dans la classe. Pour les élèves de la classe, la levée des a priori a permis de relativiser la différence qu'ils avaient imaginée à l'égard des élèves de l'ITEP. Du côté des élèves de l’ITEP, l'accueil d'une classe les a conduits à adopter une posture d'élève ordinaire (adaptation des conduites et de la communication verbale et non verbale), qui a surpris les professionnels de l'ITEP. Cette normalité a pu être d'une certaine manière banalisée : « Tout compte fait, ce n'est pas si difficile à atteindre ». Les enfants de l'ITEP en ont visiblement ressenti de la fierté. Les élèves de Faycelles, issus pour la plupart d'un milieu socio-culturel rural ordinaire, ont été attentifs pour adopter une posture qui ne heurte pas les élèves de l'ITEP. L’élève de l'ITEP inclus à l'école de Faycelles a, quant à lui, bénéficié d'un double statut ce jour-là. Depuis, il montre une plus grande aisance, un meilleur épanouissement et une plus grande ouverture sur l’autre dans la classe de Faycelles. A l’ITEP, il a visiblement plus confiance en lui. Une progression dans l’aide et de l’entraide a été constatée pendant la rencontre. De même, les enfants ont fait preuve de curiosité et d'ouverture. A constater ces effets particulièrement positifs, une telle rencontre aurait sans doute sa raison d'être plus tôt dans l'année.
  Sur les pratiques des enseignants : Pour l’enseignante de Faycelles, la rencontre a permis une meilleure compréhension, plus de tolérance face aux difficultés des élèves de la classe car les élèves à besoins éducatifs particuliers bousculent la norme scolaire. De plus, le projet permet d’avoir une autre vision de l’élève inclus et donc une meilleure connaissance de cet élève, ce qui favorise la différenciation pédagogique. Pour l'enseignante de l'ITEP, constater que les élèves sont capables de réguler leur comportement par une forme d'effet Pygmalion, conforte et encourage les pratiques d'inclusion.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Développement des relations entre enseignant, enseignant spécialisé et éducateurs : plus de temps de rencontre et évolution des pratiques amenant un regard spécialisé dans le milieu ordinaire et un regard ordinaire dans le milieu spécialisé.
  Sur l'école / l'établissement : Culture de l’inclusion et du partenariat accrue. Le retour positif de tous les élèves modifie la perception de l'inclusion et la banalise pour l'ensemble des acteurs de l'école.
  Plus généralement, sur l'environnement Cette action peut s'inscrire dans la politique locale du RPI où une des communes accueille une équipe de foot multiculturelle. Le brassage des différences y trouve toute sa place.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte