Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 1619 fois

 

# De l'ULIS vers l'emploi : la Plateforme d'Accompagnement à l'Inclusion Professionnelle "Prix de l'Ecole inclusive JNI 2018"

(Expérimentation terminée)
 

A COMPLETER

75 RUE SAINT ROCH , 31077 TOULOUSE CEDEX 4
Site : http://www.ac-toulouse.fr/cid66057/eleves-situation-handicap.html#La_paip
Auteur : Bepmale Nathalie
Mél : nathalie.bepmale@ac-toulouse.fr
  La PAIP -plateforme d'accompagnement à l'inclusion professionnelle- a été conçue pour répondre à l’observation suivante : l'insertion professionnelle reste encore difficile pour les jeunes qui présentent des troubles importants des fonctions cognitives (déficience intellectuelle, TSA, troubles importants des apprentissages) et/ou des troubles psychiques. Ces jeunes, formés par l’Éducation Nationale, en particulier au sein des dispositifs d’inclusion collectifs (ULIS) existants en lycée professionnel,ont bénéficié du suivi des services académiques de l'Adaptation scolaire et Scolarisation des élèves Handicapés (ASH). L’objectif de la plateforme est de faciliter leur insertion professionnelle, mais aussi d’informer les opérateurs du droit commun de l’emploi (Cap emploi, Pôle emploi et Mission Locale) qui, à ce jour, connaissent peu ces publics et manquent de temps pour les accompagner à la hauteur de leurs besoins. Par le biais de la plateforme, l’accompagnement des jeunes adultes est totalement individualisé et répond principalement aux besoins exprimés.

  Plus-value de l'action
  La PAIP facilite l'accès à l'emploi des jeunes d'ULIS. Ces jeunes ne sont pas les profils habituellement accueillis par les CAP emploi, ni les travailleurs handicapés attendus par les entreprises. Avant la création de la PAIP, les jeunes sortis des ULIS, ont été retrouvés pour beaucoup à la maison sans solution (cf articles sur la création de la plateforme). A ce jour, le service de la PAIP est proposé à TOUS les élèves sortants des ULIS Lycée Professionnel de notre académie. Nous innovons dans les pratiques tant dans notre organisation que par l'usage d'outils numériques. En Décembre 2017, 37 jeunes suivis par la PAIP ont signé un contrat de travail, soit 42% des jeunes qui ont quitté les Lycées Professionnels de l’Académie et qui sont suivis par la PAIP. 8 jeunes sont engagés dans une formation, soit 51% de jeunes avec une solution. La PAIP les accompagne dans leur maintien à l’emploi et les autres sont accompagnés dans leur recherche d’emploi ou de formations. Nous commençons à communiquer et à valoriser les parcours réussis des jeunes accompagnés par la PAIP (voir articles joints). Aujourd’hui, l'équipe du Rectorat interpellée par la fragilité de certaines situations des jeunes suivis par la PAIP a décidé de créer une association nommée Pénélope. Cette dernière propose de mettre en lien des jeunes dont la situation professionnelle est stabilisée avec des parrains et marraines bénévoles qui seront présents pour répondre à leurs besoins.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  Actuellement après la rentrée 2017, la PAIP suit 93 jeunes sortis des ULIS lycée professionnels de l’académie de Toulouse, à savoir des 8 départements. Ces jeunes sont issus de formation de niveau V ou VI.
  A l'origine
  Des constats :- Les élèves ayant des troubles importants des fonctions cognitives qui ont bénéficié des ULIS (Unité Localisée d'Inclusion Scolaire) ont des difficultés à trouver un emploi en milieu ordinaire de travail. - Augmentation attendue du flux du nombre de jeunes en recherche d’emploi (conséquence de l’augmentation des élèves en situation de handicap à l’école) - Public méconnu des entreprises, de pôle emploi, Cap emploi et mission locale - TRE (technique de recherche d’emploi) inadaptée (CV, lettre et entretien) pour nos jeunes - réseaux de l’emploi et du handicap complexes pour ces publics - Public fragile par rapport emploi (public jeune, diplôme de niveau V, IV ou attestation de compétences, en situation de handicap…) - Isolement - Mobilité difficile - Inégalités sociales - Pertes de compétences rapides à la suite de la déscolarisation. Les obstacles sont plutôt du côté de l’environnement, des systèmes.
  Objectifs poursuivis
  L’objectif principal est d’accompagner les jeunes adultes vers l’emploi de manière individualisée. Les besoins de chacun conditionnent leur temps d’accompagnement et les démarches à mettre en œuvre. L'objectif ultime étant de leur permettre d'accéder à l'emploi le plus durable possible en respectant au maximum leurs désirs et leurs contraintes. La plateforme va alors : - Accompagner le jeune et sa famille dans la globalité de leur projet professionnel et notamment s’assurer que les temps de formations lors des contrats d’apprentissage ou les contrats de professionnalisation se passent au mieux pour le jeune adulte. - Innover dans l'accompagnement des formations liées aux contrats en alternance (apprentissage et professionnalisation) - Prendre en compte la place spécifique des familles au delà du fait que les jeunes bénéficiaires soient majeurs. De plus, la PAIP pose un regard global sur le jeune adulte et considère tous les aspects qui peuvent nuire à la réalisation de son projet professionnel. Notre travail est alors de faire du lien entre les professionnels, les entreprises et les familles.
  Description
  Le travail commence auprès des coordonnateurs d’ULIS en repérant tous les jeunes qui doivent sortir des lycées de l’académie de manière à anticiper les projets et à optimiser le passage des informations. La PAIP les accompagne vers des prescripteurs du droit commun (pôle emploi, cap emploi et mission locale). Ce lien est présent ensuite tout au long des étapes du projet du jeune (orientation, formation, insertion). La plateforme ajoute, si besoin, les temps d’accompagnement nécessaire aux besoins des jeunes afin de faire avancer les projets. Un des risques majeur est que le jeune adulte perde les compétences acquises en restant inactif à la maison. La PAIP peut proposer des stages en entreprises dont l’objet, en outre, est de montrer les compétences des jeunes adultes au delà de leur handicap. Pour cela, nous bénéficions d’une délégation de PMSMP (Période de Mise en Situation en Milieu Professionnel) de pôle emploi Région. De plus, le travail de la PAIP a mis en exergue un point délicat : le besoin d'un soutien pédagogique qui perdure après la formation initiale scolaire. Cela touche les études supérieures, les apprentis au sein des CFA, les jeunes formés au sein des organismes de formation (GRETA par exemple) dans le cadre de contrat de professionnalisation. La PAIP recherche de nouveaux outils pour favoriser l’autonomie en formation (Voir le Padlet de l’ASH académique). La faible autonomie des jeunes sortis des ULIS au niveau des apprentissages scolaires, n’est pas, pour la majorité, corrélée à leur autonomie sociale. Ces jeunes adultes peuvent être autonomes sur leur poste de travail, autonomes dans leurs déplacements mais avoir besoin d’aide au niveau des apprentissages. Les apprentissages scolaires passent encore par l’écrit et quand la lecture/écriture fait défaut, l’accès aux compétences est bien plus compliqué.
  Modalité de mise en oeuvre
  L'accompagnement, se définit par une somme d'actions variées (entretiens, réunions multi-partenariales, appels téléphoniques, textos ou mails). Certains temps sont en présence des jeunes adultes, d'autres non, car l'objectif est de faire avancer leur projet professionnel ou de le sécuriser. Accueillir des jeunes et créer un lien de confiance par des entretiens, accompagner les jeunes et leurs familles vers Pôle emploi, ensuite vers un accompagnement renforcé comme la Mission locale ou Cap emploi. Créer des contacts et des liens réguliers (textos, mails, appels…) Accompagner le jeune à passer du statut de lycéen à celui de jeune adulte, suivre les stages en entreprises, suivre les formations dans lesquelles sont engagées les jeunes adultes, développer des temps de coaching ou de formations, mettre en place un partenariat avec les familles, activer le travail en partenariat et préparer la sortie de l’accompagnement de la PAIP quand le suivi a été actif.
  Trois ressources ou points d'appui
  Ressources : - Herman, G., 2007. Travail, Chômage et Stigmatisation, Une Approche Psychosociale. De Boeck, Bruxelles.
 - Castra, D. (2003). L'insertion professionnelle des publics précaires. Paris: PUF. - Ravaud, J.F. (1999). Modèle individuel, modèle médical, modèle social : la question du sujet. Handicap, Revue de Sciences Humaines et Sociales, 81, 64-75. Point d'appui : - la qualité de la mission de coordination qui crée du lien et de la cohérence entre chacun des acteurs – les partenariats institutionnels - le déploiement d’outils numériques adaptés au suivi et à l’accompagnement des jeunes en situation de handicap
  Difficultés rencontrées
  Trouver des financements pérennes pour financer le salaire des deux chargées de missions. - Mettre en place des partenariats qui permettent un travail complémentaires et en confiance autour d’un projet de jeune adulte (manque de communication, de réactivité). - Faire valoir la continuité des parcours entre la formation initiale et la formation continue, notamment auprès des partenaires financeurs.
  Moyens mobilisés
  Humains : La PAIP est attachée à l’ASH académique et supervisée par l’Inspecteur de l’éducation nationale, Conseiller Technique ASH, Rectorat ;1 Chargée de mission, insertion Handicap Alternance (100%) : 1 Chargée de mission, insertion Handicap (100%): Ces deux postes sont cofinancés par les fonds sociaux européens, l’Agefiph et le PRITH. 1 Coordonnatrice de la Plateforme (enseignante Rectorat) ,1 apprentie secrétaire assistante (dossiers FSE/ Rectorat) , 1 professeure chargée de mission numérique Handicap (Rectorat) qui travaille à temps plein pour l’ASH académique (voir point numérique ci-dessous et Padlet). 1 Conseillère Pédagogique (Rectorat): dans ses missions construit la formation des coordonnateurs ULIS LP au niveau académique. Le GIP FCIP est porteur financier de ce projet. Il est le recruteur des deux postes de chargées de missions insertion handicap de la PAIP. Moyens matériels : Des outils numériques de coordination dont les objectifs sont les suivants : Mutualiser les informations sur les situations individuelles des jeunes entre les acteurs, tracer les interventions pour coordonner les différentes actions, retrouver des actions effectuées, calculer un temps d’accompagnement par jeune, retrouver des informations, partager avec les professionnels partenaires, parer à un changement de poste en cas de besoin soudain et favoriser la polyvalence des 3 actrices principales de la plateforme. De plus, un Padlet ressource PAIP (mur partagé en ligne) est lié au Padlet de l’ASH Académique créé par la professeure chargée de mission numérique handicap particulièrement en ce qui concerne les outils numériques qui servent à l’autonomisation sociale et professionnelle. L’utilisation du Smartphone est l’outil qui semble le plus adapté. Via son Padlet, elle a organisé et mis à disposition des élèves et des enseignants de nombreux outils dont l’objectif est de favoriser l’inclusion individuelle lors des temps de formation (en formation initiale, continue et en alternance). Ce sont des outils de compensation (logiciels, applications) à utiliser en classe, et en soutien (smartphone, ordinateurs, tablettes…). Cet outil est conçu à la fois pour permettre aux enseignants de proposer des supports les plus accessibles possibles pour tous les élèves et pour permettre aux élèves de contourner ou compenser les obstacles rencontrés pendant l’apprentissage (au niveau de la lecture, de l’écriture, de la compréhension…). Elle réfléchit aussi à la question de l’accompagnement à distance (voir Padlet ressources jeunes), Iclasse (ex : adell : aide aux devoirs et leçons en ligne) : aide à distance, ressources en ligne, forum, Drive pour docs partagés compte tenu de la géographie de notre académie.
  Partenariat et contenu du partenariat
  La PAIP a créé des partenariats institutionnels qui lui permettent de s'installer dans le paysage de l'insertion professionnelle de notre Région : les partenariats évoluent et se construisent en accompagnant l’inscription de la PAIP dans le paysage de l’insertion professionnelle, en particulier, celui des personnes en situation de handicap. Le PRITH (DIRECCTE) est le cadre institutionnel qui soutient la PAIP depuis sa naissance, non seulement sur le plan financier mais aussi dans l’écoute attentive de la parole portée par le Rectorat, autour de la prise en compte des besoins spécifiques liées à la recherche d’emploi des jeunes en situation de handicap. Le PRITH porte actuellement un groupe de travail sur cette question auquel participe activement les acteurs de la PAIP. De plus, il existe les partenaires de la Plateforme dans le cadre de l’accompagnement des parcours des jeunes :Ces partenariats évoluent au regard des besoins des parcours des jeunes adultes. Ils ne sont pas activés tout le temps pour le moment. Ce point fait partie des axes d’améliorations à venir. Nous envisageons en effet, de produire des conventions de partenariat pour garantir et faciliter les actions communes autour des besoins des projets des jeunes. L’objectif est de faire des actions complémentaires et non pas des efforts en parallèle avec des actions qui pourraient même s’avérer contradictoires. L’outil essentiel est la communication pour toutes informations nouvelles (partenaires supplémentaires, incompréhension ou question…). Les communications écrites sont à privilégier (textos ou mails). Partenaires : DIRECCTE, FSE, AGEFIPH, FSE (Fonds sociaux européens) sont les organismes financeurs qui aident la PAIP à exister.
  Liens éventuels avec la Recherche
  Participation active au sein de groupe de travail nationaux portés par le CNESCO autour des projets innovants à la suite de la conférence internationale sur l’école inclusive organisée par le CNESCO et par le département numérique du ministère dans le cadre du travail sur la validation de compétences numériques pour les jeunes en situation de handicap. Ce travail n’a pas produit les effets attendus en matières de diffusion au niveau national Organisation et présentation d’un atelier lors de la conférence internationale sur l’éducation inclusive organisée par le CNESCO le 28 et 29 janvier 2016. L’atelier concernait « la sécurisation des parcours : accès à l’enseignement supérieur et à l’emploi ». Présentation de la PAIP au colloque organisé par la FNASEPH du 7 octobre 2015. En outre, la PAIP a fait l’objet des articles suivants depuis sa création: Bepmale, N. ; Detchart, F. (2016). Une plateforme d’accompagnement à l’Inclusion Professionnelle (PAIP du Rectorat de Toulouse) pour l’insertion professionnelle de jeunes adultes handicapés, cahier des PEP, 2, 77-82. Bepmale, N. (2013). Création d'une plateforme expérimentale post ULIS de lycées professionnels, Revue du CERFOP, 28, 165-171. Bepmale, N. (2012). La situation des jeunes sortis des UPI et ULIS des lycées professionnels de Haute-Garonne, Revue du CERFOP, 27, 181-191. En outre, Nathalie Bepmale poursuit son travail de recherche en thèse (4eme année) en s’interrogeant sur les stéréotypes liés à la trisomie 21 dans le domaine de l’emploi en milieu ordinaire et ses conséquence sur la population cible. Bourguignon, D., Herman, G., 2005. La stigmatisation des personnes sans emploi: conséquences psychologiques et stratégies de défense de soi. Recherches Sociologiques 1, 53–78. Herman, G., 2007. Travail, Chômage et Stigmatisation, Une Approche Psychosociale. De Boeck, Bruxelles.
 Castra, D., 1995. Théories de l’engagement et insertion professionnelle. Connexions 65 (1), 159–176.
 Castra, D., 2001. Comment insérer les bas niveaux de qualification dans les entreprises ? In: Lévy-Leboyer, C., Huteau et, M., Rolland, J.P. (Eds.), RH : Les Apports de la Psychologie du Travail. Éditions d’Organisation, Paris, pp. 159–176. Castra, D. (2003). L'insertion professionnelle des publics précaires. Paris: PUF. Conseil d’orientation pour l’emploi, (2016). L’accompagnement vers et dans l’emploi, COE http://pmb.cereq.fr/doc_num.php?explnum_id=3153 Ravaud, J.F. (1999). Modèle individuel, modèle médical, modèle social : la question du sujet. Handicap, Revue de Sciences Humaines et Sociales, 81, 64-75. Vallée, B., Pascual, A., & Guéguen, N. (2011). Comment recruter plus efficacement les « publics précaires » ? Une approche contextuelle et collective des recrutements sur les postes de bas niveaux de qualification. L’orientation scolaire et professionnelle, 40(2), 201-220
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  Suivi de cohorte. Nombre de jeunes suivis par la PAIP, temps d’accompagnement par jeune et par année (cf : tableau de suivi de cohorte), nombre de contrats signés, nombre de stage PMSMP et nombre de formations suivies, nombres de diplôme obtenus à la suite de la formation en apprentissage, articles publiés sur la valorisation des parcours réussis ….
  Documents
 
Titre Un parcours réussi (ThomasV)
Condensé
URL https://disciplines.ac-toulouse.fr/innovation-experimentation/sites/innovation-experimentation/files/docs_pdf/paip-_ash-academie-toulouse-un-parcours-reussi-tv.pdf
Type document

Titre Création de passerelles vers l’emploi en milieu ordinaire de travail de jeunes en situation de handicap-PAIP-Toulouse-2017
Condensé Une réponse aux besoins : la plateforme d’Accompagnement à l’Inclusion Professionnelle des jeunes adultes sor&s des ULIS.
URL https://disciplines.ac-toulouse.fr/innovation-experimentation/sites/innovation-experimentation/files/docs_pdf/paip-2017-12-ppt.pdf
Type diaporama

Titre La Page Facebook de la PAIP
Condensé
URL https://www.facebook.com/paiptoulouse/
Type non précisé

Titre Suivi de cohorte 2015-2017
Condensé
URL https://disciplines.ac-toulouse.fr/innovation-experimentation/sites/innovation-experimentation/files/docs_pdf/paip-ash_academie_de_toulouse_-_suivis_jeunes_2015-2017.pdf
Type diaporama

Titre Site ASH académique - Page PAIP
Condensé
URL http://www.ac-toulouse.fr/cid114447/plateforme-d-accompagnement-a-l-inclusion-professionnelle.html
Type diaporama

Titre Padlet PAIP
Condensé Illustration des moyens matériels et de recherches utilisé par la PAIP et l’ASH académique
URL https://padlet.com/robernalie/uaax5s5l4kh8
Type document

Titre Plaquette d'information sur la PAIP
Condensé
URL https://issuu.com/academiedetoulouse/docs/plaquette_paip_17_4534131c61717f
Type document

Titre Zoom sur... un magnifique et long parcours d'insertion professionnelle
Condensé Témoignage du parcours d'insertion professionnelle d'un jeune d'ULIS accompagné par la PAIP
URL http://www.ac-toulouse.fr/cid122451/magnifique-et-long-parcours-d-insertion-professionnelle.html
Type document

Titre Présentation de la PAIP - Toulouse - 2017
Condensé une Plateforme d'Accompagnement à l'Inclusion Professionnelle (PAIP) ayant pour finalité l’emploi en milieu ordinaire de travail des jeunes ayant des troubles importants des fonctions cognitives ou des troubles psychiques.
URL https://disciplines.ac-toulouse.fr/innovation-experimentation/sites/innovation-experimentation/files/docs_pdf/paip-2017-12-presentation.pdf
Type document

Titre Jeunes en situation de handicap et restaurants McDonald’s, une insertion professionnelle facilitée grâce à la PAIP
Condensé Témoignage d’un réseau d’entreprise qui travaille en confiance avec la PAIP et a permis l’insertion d’un nombre important de jeunes sortis des ULIS. Certains ont trouvé ainsi un emploi pérenne et d’autres s’en sont servi comme d’un tremplin pour travailler un nouveau projet professionnel.
URL https://disciplines.ac-toulouse.fr/innovation-experimentation/sites/innovation-experimentation/files/docs_pdf/paip-articleentreprise-mc-do.pdf
Type diaporama

  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  En amont des sorties des ULIS de Lycées Professionnels (fin de scolarisation), nous pouvons tracer les participations de la PAIP aux ESS (équipes de suivi de scolarisation) des dernières années. Pour un certain nombre de jeunes qui viennent de sortir des ULIS, grâce à ce travail de coordination et de partenariat entre les ULIS LP et les collègues de la PAIP, nous réussissons à obtenir des signatures de contrats (en majorité d’apprentissage) entre juin et octobre. Cela participe à diminuer les ruptures de parcours. Pour exemple cette année, 11 jeunes ont signé un contrat d’apprentissage et 3 un contrat de travail en sortie de lycée. Dans ce cas, la PAIP accompagne les jeunes dans leur prise de poste mais aussi sur les temps de formation si besoin. Notre outil numérique partagé permet de valoriser les actions effectuées, et d’avoir un retour sur nos pratiques, d’extraire des chiffres et d’analyser plus précisément notre travail. En ce qui concerne les apprentis, nous pouvons évaluer nos actions pour le suivi de certains d’entre eux au niveau pédagogique par la réussite aux épreuves présentées. Pour les autres apprentis, la PAIP reste en suivi pour sécuriser la suite du parcours professionnels, soit par un CDI sur la même entreprise, soit par la recherche d’une autre contrat de travail. Enfin pour les demandeurs d’emploi, nous pouvons, en plus des comptes rendus individuels, évaluer nos actions en comptabilisant les contrats signés, le nombre de formations continue pour adulte suivies par nos jeunes adultes. Les professionnelles de la PAIP développent les réseaux de partenaires et d'entreprises aussi bien au niveau micro (réponse à des besoins de projets individuels) que macro (développement et présentation des besoins spécifiques du public accompagné, création de conventions et/ou de partenariats avec des entreprise ou collectivités). Les résultats de ce travail sont : Une plus grande fluidité dans les recherches des stages en entreprises dont l'objet, en outre, est de montrer les compétences des jeunes adultes au delà de leur handicap et une mise en confiance des entreprises par un accompagnement des jeunes de proximité, aussi bien du côté des besoins des entreprises, que du côté des jeunes adultes. Cette proximité rassure les décisionnaires et facilitent l'accès au contrat de travail. La PAIP poursuit la sécurisation du parcours du jeune une fois le contrat signé. Nous nous engageons auprès des partenaires ( de soins, du droit commun...) et surtout des entreprises ou collectivités à être réactives et souples dans notre accompagnement. Nous pouvons maintenant compter sur la reconnaissance de notre travail auprès de ces jeunes adultes par des partenaires importants tels que CAP emploi ou pôle emploi. Pôle emploi Région nous a d’ailleurs délégué la possibilité de signer nos propres PMSMP (Périodes de stage en entreprise).
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : La présence de la PAIP a des conséquences sur les acquis des élèves au niveau de leur projet professionnel. Par le biais des changements de pratiques des coordonnateurs, les élèves sont questionnés sur leur projet professionnel et savent très vite que la PAIP existe. Il semble y avoir une forme de sécurisation et la possibilité d’un soutien. Cette étape avec la préparation de la question de la RQTH (Reconnaissance de la Qualité de Travailleur en situation de Handicap) doit être travaillée quelque soit la posture du jeune et de la famille. Soit les familles et les jeunes attendent ce soutien et dans ce cas le travail à effectuer est de donner des pistes d’autonomisation et de désétayage, mais la PAIP est vraiment sécurisante. Dans d’autres cas, les jeunes après un grand nombre d’années de suivi SESSAD, ou libéral disent avoir besoin de lâcher avec toutes formes d’accompagnement. Ils refusent parfois aussi de reconnaître le handicap. La présence de la PAIP, extérieure à l’équipe éducative habituelle du jeune permet de faire évoluer la majeure partie du temps ces positions. Ces interactions sont indispensables avant la sortie des établissements scolaires. Une fois sortis, les relations avec les familles sont plus compliquées à mettre en oeuvre. La PAIP joue parfois un rôle dans la prise en compte de questions périphériques au scolaire comme le transport, données essentielles pour la suite de leur parcours professionnel. La mise en lumière de ce sujet va parfois permettre un nouvel apprentissage pour le jeune car les familles en auront entendu l’importance.
  Sur les pratiques des enseignants : La PAIP est supervisée par le Conseiller Technique ASH. Ce dernier coordonne les ULIS des Lycées Professionnels de l’académie de Toulouse ce qui permet de rassembler l’ensemble des coordonnateurs au moins deux fois par an. La coordonnatrice de la PAIP est en lien permanent avec les coordonnateurs des ULIS LP. Cela permet de poursuivre le travail de proximité. Les expériences de la PAIP grâce à la multitude des parcours permettent de faire évoluer certaines demandes faites aux enseignants. Par exemple, les suivis des jeunes quand ils sont sortis des ULIS nécessitent un accompagnement à distance et, de ce fait, la maitrise des outils le permettant : adresse mail, téléphone portable, SMS….Nous incitons les enseignants à intégrer ces outils à leurs pratiques pour que les élèves soient autonomes dès la sortie des lycées. L’existence de la PAIP a attiré l’attention des coordonnateurs d’ULIS sur la mise en valeur des stages professionnels, par le biais d’un classeur parcours professionnel ou de réussite, numérisé ou pas mais qui soit le reflet des réussites professionnelles des élèves. Cette existence a aussi modifié la préparation des fins de parcours des élèves en lycée professionnel. Les coordonnateurs anticipent les sorties avec l’aide de la coordonnatrice de la PAIP. L’orientation fait partie intégrante de leurs questionnements et de leurs pratiques. De la même manière nous cherchons à développer la connaissance de l’apprentissage, des acteurs et des pratiques, des implications de cette forme de parcours de formation. Nous intégrons aussi désormais le travail de la chargée de mission numérique handicap, afin d’outiller les jeunes de moyens numériques de compensation. Ces outils doivent les rendre plus autonomes dans leur relation à l’écrit. L’objectif est de les préparer à la poursuite éventuelle d’une formation sans le soutien des ULIS (ex en OF ou CFA). La PAIP a permis de déconstruire des représentations et/ ou de construire une culture commune et partagée par l’ensemble des coordonnateurs de l’Académie.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Au delà de l'accompagnement vers l'emploi, notre mission première, les acteurs de la PAIP poursuivent un travail continu d'ingénierie de projet afin de répondre aux différents besoins qui "remontent " de l'accompagnement personnalisé des jeunes adultes et augmenter l'efficacité de notre accompagnement. Nous sommes donc dans un fonctionnement qui suit les étapes suivantes aussi bien au niveau micro (projet d'un jeune) qu'au niveau macro (projets PAIP) : Identification des objectifs/ analyse des besoins /création ou proposition de réponses / accompagnement, suivi/ évaluations et retour sur objectifs / identification de nouveaux besoins.... - Les besoins de ces jeunes adultes nous amènent constamment à créer et innover car les réponses ne sont pas encore proposées par la société de manière généralisée. Cette démarche est faite en équipe et collaboration avec les jeunes et leur famille (malgré le fait qu'ils soient majeurs), et les partenaires. Au delà des projets individuels, c'est grâce à ce fonctionnement que nous avons dégagé des points que nous cherchons à mettre en oeuvre au regard de nos possibilités (moyens humains notamment): - Nécessité de coordination entre les acteurs en interne et avec les partenaires. L'objectif est que les actions soient complémentaires. A cette condition seulement, les temps d'accompagnement s'additionnent en cohérence avec le projet du jeune dans un but commun au lieu de se superposer et de s'avérer, à terme, inefficaces. Cette action de mise en lien s'appuie sur un passé où ces différents acteurs (prescripteurs, Education Nationale, services médico-social et sanitaires?) n'ont que rarement travaillé ensemble autour de l'emploi. - Nécessité de modifier certaines postures comme prendre en compte la famille du jeune adulte alors même que les principes d'accompagnement chez les professionnels de l'insertion pose comme principe fondamental que seul le jeune adulte est interlocuteur des prescripteurs. L'adulte médiateur professionnel (PAIP par ex) pourra venir soutenir le jeune lors des entretiens en lien avec la recherche d'emploi (prescripteurs, PPS ou entreprise). La prise en compte des familles permet de répondre au besoin d'information, de réassurance, mais aussi d'avoir une vision plus globale du jeune dans ces moments importants de transitions par la connaissance que les familles ont de leur enfant. Cela permet aussi de réaffirmer et d'accompagner le besoin d'autonomisation du jeune adulte vers une vie indépendante de celle de ses parents.
  Sur l'école / l'établissement : La PAIP cherche à couvrir l'ensemble de l'académie par l'élaboration et la mise en place de procédures par territoire. Ce travail a été initié lors des rencontres mises en place grâce au concours de la Région, de l'AGEFIPH et de l'Education Nationale. Des rencontres sur les territoires (Hautes Pyrénées, Tarn et Aveyron pour le moment) ont eu lieu avec le même objectif qui est favoriser les liens entre professionnels afin de faciliter l'insertion des jeunes adultes par territoire, notamment en promouvant l'apprentissage comme vecteur d'insertion durable. Ce travail est à poursuivre sur l'ensemble des départements et lors de la création de chaque nouvelle ULIS de notre académie. Il existe actuellement 36 ULIS LP dans notre académie, témoignant d'une volonté de développement au niveau académique (cf photo jointe). Les coordonnateurs d'ULIS LP sont très en lien avec la coordonnatrice de la PAIP au sujet des orientations, des difficultés rencontrées par certains jeunes, des projets de sorties... Les enseignants référents sont informés de la présence de la PAIP de notre académie mais ne sont pas les interlocuteurs directs de la PAIP. - Les acteurs de la PAIP sont actifs dans plusieurs groupes de travaux qui permettent de présenter le travail de la plateforme au delà des limites de notre académie. Depuis le démarrage de notre réflexion, la problématique de la PAIP est présentée au sein du PRITH au niveau ex Midi-Pyrénées, dans un premier temps, et maintenant au niveau de la Grande Région. La PAIP a été invitée à présenter son action le 26 janvier 2017, dans le cadre de la journée « Sécuriser en partenariat le parcours professionnel des jeunes en situation de handicap dans la Région Occitanie » à Montpellier ainsi que le 16 janvier 2018. Participation de M. Detchart à la rédaction de la circulaire du BO 2016-186 concernant la formation professionnelle des ULIS et la préparation à l’emploi de ces élèves. Participation à la table ronde concernant les enjeux de l’école inclusive dans le cadre du séminaire de formation organisé par l’ASH académique dans le Lot, les 13 et 14 octobre 2016. Ce séminaire était à destination des cadres de l’Education au niveau académique. La présentation de la PAIP contribuait à donner du sens au travail fait en amont par les établissements scolaires auprès des élèves en situation de handicap. Présentation de la PAIP au colloque organisé par la FNASEPH du 7 octobre 2015. Frédéric Detchart et Nathalie Bepmale sont tous les deux, au regard de leurs missions appelés à présenter la PAIP et ses enjeux dans différents lieux de formation ou d’information au sein de l’Education Nationale (INSHEA, ESEN), ou de l’Université (ESPé)
  Plus généralement, sur l'environnement La PAIP est proposée à TOUS les élèves d'ULIS, quel que soient leur lieu géographique, leur projet, leur sexe... Elle lutte contre toutes les formes de discrimination. La démarche déployée contribue à bâtir l’École de la Confiance par son travail d'inclusion au quotidien, jusqu'à l'accompagnement de nos publics les plus fragiles vers l'insertion professionnelle. Le travail de la PAIP repose sur une posture très en lien avec les lois internationales relatives au handicap, à savoir que le projet à accompagner est celui de chaque jeune adulte. La première démarche est d’accueillir ce projet, et partir du principe qu’il est possible sans commencer par mettre en place une multitude de raisons qui appuieront que ce projet n’est pas réalisable. L'objectif est de s'appuyer sur les compétences et les forces d'un jeune adulte avant d’en détailler les difficultés et les manques. Ces deux postulats rendent l’accompagnement dynamique et positif. Ce changement de regard sur le projet du jeune adulte engage ce dernier dans son parcours.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte