Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 182 fois

 

Une école fondée sur la confiance 2018F

 

College International

1 ALLÉE CHRISTOPHE COLOMB , 93160 NOISY LE GRAND
Site : http://cardie.ac-creteil.fr/
Auteur : Guignolet Joël
Mél : ce.0932581a@ac-creteil.fr
  Parmi les multiples dispositifs existants au sein du collège, nous avons choisi de présenter le « conseils de niveaux » qui remplace les conseils de classes. Cette nouvelle organisation a permis d’incarner l’importance de la confiance pour créer de la plus-value au sein du collège : il n’est plus un moment de stress mais un temps de construction avec tous les membre de la communauté pour et avec nos élèves. Les conseils de niveaux s’inscrivent dans un ensemble cohérent d’actions qui donne pleinement sens à la notion de « cycle » et de progression individuelle.

  Plus-value de l'action
  Il s’agit là d’un dispositif modélisé et facilement transposable à tous les types d’établissements sans sollicitations de moyens supplémentaires ou d’aménagements particuliers. Il banalise uniquement deux soirées pour les EPLE ayant jusqu’à 40 divisions (à la condition qu’il y ait un adjoint). Il permet un vrai temps d’échange individuel. Il profite à tous les membres de la communauté. Il apaise considérablement les rapports tripartites élèves-enseignants-parents. Une fois mis en place, il apparaît comme une évidence.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  Toutes les classes de tous les niveaux (6ème à la 3ème)
  A l'origine
  La mouture « classique » des conseils de classes (2 délégués élèves et parents + équipe pédagogique et de vie scolaire + Direction) ne correspondait en rien à la dynamique et aux objectifs de notre projet d’établissement axé sur la bienveillance : une lourdeur du dispositif pour peu de résultats constructifs. Ce système était générateur de stigmatisation de la difficulté au lieu d’être porteur de valorisation (en s’attardant sur les difficultés des élèves et en négligeant leurs réussites). Il laissait aussi très peu de place à l’élève qui le considérait comme un « tribunal » durant lequel les membres de la communauté du collège agissent sur le mode de l’opposition et du contradictoire bien peu propice au développement d’un climat apaisé et rassurant. Depuis la création de l’établissement, l’équipe pédagogique s’est interrogée sur la meilleure façon de valoriser/donner toute son importance à l’auto-évaluation et l’implication de l’élève dans le processus de progrès. C’est pourquoi, tous les élèves sont évalués par compétences et non par un système de notation chiffrée. Chaque élève s’évalue et son évaluation est reportée dans le bulletin : il rédige ses « engagements pour le trimestre » et, en fin de période, rédige un « bilan » du trimestre écoulé. Il est donc le seul membre de la communauté à disposer de deux rubriques sur le bulletin (voir document joint) Le bulletin est une « feuille de route » qui accompagne l’élève et sa famille tout au long de sa scolarité. C’est pourquoi les mentions (avertissement, blâme, encouragement, tableau d’honneur ou félicitations) ont été remplacées par des commentaires constructifs et des conseils pour progresser
  Objectifs poursuivis
  Impliquer toute la communauté du collège à la réflexion sur le processus d’évaluation. Inscrire le moment du conseil de classe dans un véritable processus d’évaluation continue. Construire un protocole d’évaluation et de responsabilisation qui intègre et implique toute la communauté éducative. Permettre à tous de prendre la parole en toute confiance et d’exercer son autonomie. Faire de ce moment d’évaluation un moment constructif et positif qui valorise le cheminement de l’élève. Inscrire les conseils de niveaux dans un ensemble cohérent d’actions allant au-delà de la simple année scolaire pour donner pleinement sens à la notion de « cycle ». Être plus efficients en ne conservant que les temps essentiels afin d’éviter une fatigue et un stress excessifs. Réinvestir ce temps gagné dans les entretiens profs/élèves/parents/direction.
  Description
  Le travail s’est échelonné sur près de 3 années scolaires en respectant le protocole suivant : la réflexion est engagée lors des réunions de concertation (équipes enseignantes, de vie scolaire et direction) et donne lieu à l’élaboration d’un protocole spécifique. Celui-ci est ensuite présenté aux membres du conseil d’administration (noté CA) pour ajouts, modifications éventuelles et, chaque fois, adoption par voix de vote pour être mis en œuvre au trimestre suivant. Il est alors mis en œuvre au trimestre suivant. Les élèves sont ensuite réunis (réunions plénières ou de délégués) pour les aider/inciter à s’exprimer sur ce dispositif (bienfaits, limites, incidences, suggestions…) et faire des propositions qui seront ensuite soumises au CA suivant. Les résultats et observations de ces nouvelles modalités sont ensuite réétudiés sous les mêmes conditions que précédemment afin d’améliorer encore le protocole. Les modalités ont ainsi été revues pour en arriver, au terme de ces trois années, au modèle suivant (voir doc/lien suivant)
  Modalité de mise en oeuvre
  voir document joint « protocole bilan trimestriel »
  Trois ressources ou points d'appui
  Le consensus de l’ensemble des parties prenantes pour mettre en place cette expérimentation Le temps alloué à la réflexion sur ce sujet
  Difficultés rencontrées
  Relative longueur du processus puisque tributaire du découpage trimestriel des périodes d’évaluation Des ajustements parfois nécessaires quant à l’engagement de certains membres de l’équipe pédagogique (principalement lors des pré conseils)
  Moyens mobilisés
  Tous les partenaires représentés au sein du conseil d’administration Tous les élèves et les membres de l’équipe pédagogique et de vie scolaire La direction du collège Aucun coût matériel ou financier pour la structure
  Partenariat et contenu du partenariat
  Collègues du collège E. Chevreul à L’Hay les Roses CARDIE (mise en relation, partage d’expériences, rencontres avec des établissements réfléchissant à cette problématique…)
  Liens éventuels avec la Recherche
  .
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  Taux de satisfaction des élèves, des familles et des équipes  Retour au conseil d’administration  Retour aux réunions plénières avec les élèves  Retour des messages de satisfaction/insatisfaction des familles au moment de la remise des bulletins  Fréquence des moments de travail - en réunion de concertation bimensuelle – consacré à ce sujet  Présence des personnes concernées (représentants) aux conseils de niveaux
  Documents
 
Titre Protocole pour les bilans trimestriels et les conseils de niveaux, un exemple de bulletin
Condensé Présentation du protocole établi par les équipes pour les bilans trimestriels et les conseils de niveaux ainsi qu'un exemple de bulletin trimestriel complété.
URL https://drive.google.com/drive/folders/1gCj2FLzSusA7D5-pO-TSUDGMZ5E2E_tR?usp=sharing
Type document

  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Retour de chacun des membres engagés dans la réflexion après chaque mise en œuvre d’une nouvelle modalité Taux de satisfaction des familles à l’issue de la remise des bulletins
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : o Des élèves qui, parce qu’ils ont la plus forte représentativité au conseil de niveau (8 délégués élèves pour 18 présents) et parce qu’ils ne rendent compte qu’à des représentants, osent plus la prise de parole ; principalement sur les difficultés parfois rencontrées dans certains cours. o Une mise en perspective de la situation de leur classe avec toutes celles du même niveau (tendance naturelle à penser que cela se passe mieux dans les autres classes que dans la sienne). o Possibilité de rebondir, de relativiser, d’envisager une réflexion plus vaste, de se soutenir entre délégués. o Le conseil de classe n’est pas une instance de gratification (pas de félicitations) ou de sanction (pas d’avertissement ou de blâme ni de redoublement) mais un moment de travail collectif propre à améliorer le déroulement des cours, le rapport avec les adultes et le fonctionnement général de la classe. Ce qui réduit le stress et libère la parole et l’action. o Réduction notable des tensions avant pendant et après les conseils de niveaux pour les élèves.
  Sur les pratiques des enseignants : o Gain de temps : le temps moins important en présentiel (parfois inutile). o Le temps ainsi gagné est réinvesti dans le dialogue avec les familles (remise des bulletins, communications via l’ENT, rendez-vous individuels avec les élèves et/ou leur famille..). o Le temps ainsi gagné est réinvesti dans l’évaluation et, plus spécifiquement, le soin apporté à la rédaction des appréciations inscrites sur les bulletins trimestriels (voir document joint). o Réduction notable des tensions avant pendant et après les conseils de niveaux pour les professeurs.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Il ne s’agit plus d’un processus décisionnel de type « pyramidale » qui prescrit mais d’une communauté réflexive qui s’engage à accompagner l’élève vers le progrès. Tout le monde agissant dans le respect des prérogatives de chacun et la confiance qu’ils s’accordent mutuellement.
  Sur l'école / l'établissement : Des relations apaisées parce que saines (aucune envie, de la part des familles ou des élèves, de vouloir « régler ses comptes » au sortir du conseil, pas de sentiment d’injustice pour les élèves, pas d’impression d’être averti tardivement pour les familles…) Création d’une identité ; d’une appartenance non seulement à un groupe classe mais à un niveau.
  Plus généralement, sur l'environnement Climat scolaire très apaisé sachant que, les conseils de classes se déroulent en fin de période ; moment de grande fatigue pour tous qui génère des tensions inutiles. Les collègues ont moins de soirées banalisées sans perte d’efficacité. Des familles satisfaites puisque le bilan est constructif et les solutions co-construites au moments des entretiens individuels.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte