Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 409 fois

 

Piloter un fauteuil roulant par la pensée

(Expérimentation terminée)
 

Collège privé Sacré-Coeur

7 RUE SAINT MICHEL , 15400 RIOM ES MONTAGNES
Site : www.ecolecollegesacrecoeur.fr
Auteur : BOURION Mickael
Mél : groupescolairedusacrecoeur@orange.fr
  Issu d’un collège rural, 35 élèves volontaires de tous niveaux de la 6° à la 3°, se sont engagés dans un projet scientifique interdisciplinaire. Sensibilisés au handicap et aux difficultés d’intégration associées, ils ont imaginé un projet enthousiasmant et novateur : permettre à des personnes porteuses de polyhandicaps de pouvoir retrouver de l’autonomie. Comment se déplacer quand on a plus l’usage de ses bras ou de ses jambes ? 3 axes ont été privilégiés : piloter un fauteuil roulant par la pensée, fabriquer une main artificielle pilotable par la pensée et permettre à une personne de se repérer et se diriger facilement dans son lieu de vie. Ce projet est interdisciplinaire, soutenu et encadré par le docteur Lauren Thévin (diplômée en sciences cognitives appliquées et docteur en informatique) et se réalise en collaboration avec des professionnels de la santé. # recherche

  Plus-value de l'action
  Un enseignement innovant, collaboratif, interdisciplinaire, en lien avec le monde professionnel et de la recherche permet la réalisation par des collégiens du projet ambitieux et humaniste d’améliorer le quotidien des personnes porteuses de polyhandicap.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  35 élèves de la 6° à la 3° (organisés en 3 groupes), soit 43 % de l’effectif du collège.
  A l'origine
  Plusieurs constats ont été initiateurs de l’action : Un certain manque d’ambition des élèves du collège pour les études en lycée et à fortiori dans les études post-bac a été noté (moins de la moitié des élèves souhaitent s’orienter vers une seconde générale). Une ruralité importante et un isolement géographique freinent la stimulation et l’ouverture de certains élèves. La volonté de l’établissement de sensibiliser concrètement à l’acceptation de la différence et de l’intégration des plus fragiles. Une équipe pédagogique soudée, motivée et désireuse de proposer un enseignement novateur tant sur le contenu que sur la pédagogie interdisciplinaire mise en place. Le projet s’intègre dans la politique de santé territoriale de la ville (qui comporte plusieurs établissements de soins spécialisés, dont un spécifique aux personnes porteuses de poly-handicaps).
  Objectifs poursuivis
  Donner aux élèves le goût des sciences, de la recherche et de l’innovation, à travers un projet concret porté par toute une équipe pédagogique et soutenu par un chercheur et une clinique spécialisée (cadres de santé, kinésithérapeutes, patients). Sensibiliser à la notion de handicap, de dépendance et d’intégration. Enseigner avec des pédagogies innovantes liées au numérique, aux sciences cognitives, à la robotique et très concrètes. Développer l’école plaisir (redonner confiance aux élèves, les faire progresser, associer les enseignements théoriques au concret, les faire travailler en groupes collaboratifs, stimuler le goût et le plaisir d’apprendre en valorisant leurs réussites). Créer un lien fort entre le collège et le monde professionnel. Découvrir l’univers de la recherche et de l’innovation.
  Description
  Le projet rentre dans le cadre d’une sensibilisation des élèves au handicap et se fait en lien avec le domaine de la recherche appliquée. A l’aide des connaissances de neurobiologie actuelles et d’un casque EEG (électroencéphalogramme), le but est d’arriver à piloter uniquement par la pensée le déplacement d’un fauteuil roulant (pour une personne porteuse de polyhandicaps). Les élèves participent à des protocoles expérimentaux de recherche, guidés et encouragés par Mme Lauren Thévin, ingénieure cogniticienne, docteur en informatique de l’Université de Grenoble. Le projet a débuté depuis une année sur l’établissement et actuellement, les élèves parviennent à piloter par la pensée des petits systèmes électroniques motorisés. Ils ont codé (en langage scratch) les algorithmes permettant le pilotage par la pensée et créé des programmes permettant d’assurer la sécurité sur un fauteuil roulant (détection des obstacles et du vide et actions en conséquence). Cette année, ces programmes ont été testés sur de petits robots, simulant le fauteuil roulant. Un aperçu du projet réalisé en 2016-2017 peut être vu en vidéo sur ce lien : http://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/cantal/cantal-collegiens-creent-systeme-mobilite-pensee-1219697.html Le projet se poursuit depuis septembre 2017 avec pour objectifs le test de pilotage par la pensée sur un fauteuil roulant électrique réel mais aussi la fabrication d’une prothèse bionique articulée et commandée par la pensée. Il est aussi envisagé d’adapter un fauteuil roulant qui pourrait aider une personne en déficit cognitif à retrouver son chemin grâce au suivi d’une ligne parsemée de QR codes au sol (correspondant à l’emplacement de la chambre, du réfectoire etc.) Le projet est pluridisciplinaire : il fait intervenir les enseignants de technologie et de mathématiques (dans le cadre de la programmation de robots et de systèmes autonomes (présents sur les fauteuils roulants) ainsi que dans l’élaboration d’une prothèse de bras articulé réalisé en impression 3D), d’un enseignant de SVT dans le cadre de la formation des élèves en neurobiologie (fonctionnement et enregistrement de l’activité neuronale, enregistrements électriques de pensées simples avec un casque électro-encéphalogramme), d’EPS (sensibilisation à la perte d’autonomie, déficience de motricité), d’anglais (entrainement à l’apprentissage facilité d’une langue étrangère en utilisant les apports des neurosciences et des sciences cognitives). Les élèves les plus fragiles ont pu découvrir les immenses capacités du cerveau et se sont approprié de nombreuses méthodes issues de la recherche appliquée pour apprendre plus facilement et efficacement. Tous les autres membres de l’équipe pédagogique ont également investi le projet (par exemple en français, les élèves apprennent les modalités de communication avec la presse…)
  Modalité de mise en oeuvre
  L’action se met en place sous forme d’ateliers de 1h30 à 2h par quinzaine. Ces ateliers sont animés par des enseignements et/ou des intervenants extérieurs. Les élèves travaillent en groupe d’autonomie et sont initiés au travail de recherche et d’innovation (démarche scientifique et collaborative). L’enseignement est pratiqué de façon novatrice et concrète. Les professeurs et les intervenants ont la volonté de permettre à chaque enfant d’apprendre en s’enthousiasmant.
  Trois ressources ou points d'appui
  - Le Docteur Thévin dont l’enthousiasme, les qualités pédagogiques et scientifiques portent les élèves et l’équipe pédagogique. - Les parents d’élèves et les personnels médicaux qui encouragent nos élèves.
  Difficultés rencontrées
  Les problèmes de budget qui sont lourds à supporter pour un établissement de petite taille et très rural.
  Moyens mobilisés
  Les professeurs, les intervenants (les docteurs, les kinésithérapeutes…) sont TOUS bénévoles. Beaucoup de travaux sont réalisés sur ordinateur. Des achats de robots, de composants électroniques, de casque EEG, de lecteur de QR code, d’une imprimante 3D sont nécessaires. Une recherche de fonds est en cours et menée par les élèves.
  Partenariat et contenu du partenariat
  - Dr Lauren Thévin : diplômée en sciences cognitives appliquées et docteur en informatique de l’Université Grenoble Alpes - Personnels du centre Geneviève Champsaur (sclérose en plaques) de Riom-ès-Montagnes (cadres de santé et certains patients) - Dr Sandra Dubest : docteur en biologie - M et Mme Zamparruti, kinésithérapeutes
  Liens éventuels avec la Recherche
  - Dr Lauren Thévin : diplômée en sciences cognitives appliquées et docteur en informatique de l’Université Grenoble Alpes, travaillant actuellement en recherche et développement (innovation dans l’ergonomie des habitacles de véhicules), puis à partir du 1er décembre 2017 : post doctorat à l’INRIA Bordeaux (équipe POTIOC) en aide à la navigation pour les aveugles. Nous avons rencontré le Dr Thévin suite à une collaboration il y a 3 ans par l’intermédiaire des savanturiers du cerveau. Ci-après la fiche du Dr Thévin sur le site des Savanturiers du cerveau : https://savanturiersducerveau.wordpress.com/2016/06/30/decouvrez-les-chercheurs-lauren-thevin/
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  Enrichissement des parcours citoyen et avenir des élèves. Les indicateurs de réussite : validation des compétences de fin de cycle 4 en équipe pluridisciplinaire. Questionnaire de motivation. Cette année nous avons évalué la réussite du projet par l’enthousiasme et la demande des élèves de faire progresser le projet. L’évaluation reste néanmoins le point critique de notre projet car nous peinons à trouver des outils pour la formaliser.
  Documents
 
Titre Vidéo France 3
Condensé Vidéo de présentation du projet
URL http://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/cantal/cantal-collegiens-creent-systeme-mobilite-pensee-1219697.html
Type diaporama

Titre Fiche du Docteur THEVIN
Condensé Fiche de présentation du Docteur THEVIN sur le site des savanturiers
URL https://savanturiersducerveau.wordpress.com/2016/06/30/decouvrez-les-chercheurs-lauren-thevin/
Type document

  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Enrichissement des parcours citoyen et avenir des élèves. Enrichissement des compétences scolaires. Les indicateurs de réussite : validation des compétences de fin de cycle 4 en équipe pluridisciplinaire. Cette année, nous avons évalué la réussite du projet par l’enthousiasme et la demande des élèves de faire progresser le projet (l’axe main robotisée a été défendu par un groupe d’élèves), de l’augmentation des effectifs et du retour des anciens élèves (tous partis en lycée !) qui continuent à s’intéresser au projet !
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Validation des compétences du fin cycle 4 Motivation visible, plus d’orientation lycée, regards sur le handicap radicalement métamorphosés.
  Sur les pratiques des enseignants : Modification sensible et concrète de l’approche de l’enseignement sur l’établissement, partage de pratiques pédagogiques et interdisciplinarité.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Travail en équipe renforcé et lien fort avec le monde professionnel
  Sur l'école / l'établissement : Rayonnement de l’école développé
  Plus généralement, sur l'environnement Liens développés avec le territoire et la ville




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte