Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 823 fois

 

2018G Un dispositif de scolarisation des enfants à haut et très haut potentiel

 

Ecole élémentaire Josué Valin La Rochelle

1 COURS LADAUGE , 17000 LA ROCHELLE
Site : http://www.education.gouv.fr/annuaire/17-charente-maritime/la-rochelle/etab/ecole-elementaire-publique-valin.html
Auteur : Déjardin-Bonnet Nathalie
Mél : nathalie.bonnet2@ac-poitiers.fr
  L'école Valin propose un dispositif de scolarisation à destination des élèves à haut et très potentiel. Ce dispositif s'adresse aux élèves EHPI dans le cadre d'un atelier hebdomadaire (axe1), à leurs familles dans le cadre de rencontres régulières (axe2) et à leurs enseignants, dans le cadre d'un parcours de formation continue et d'un accompagnement (axe3). Ces trois axes visent une meilleure scolarisation de ce public d'élèves à besoins particuliers, ainsi que la prévention des difficultés psychosociales et conatives qui peuvent apparaître dans la scolarité future.

  Plus-value de l'action
  La communication avec les familles s’est considérablement améliorée et se ressent au niveau de l’épanouissement des élèves EHPI. Les élèves EHPI se sentent reconnus dans leurs différences, ils apprécient le groupe inter-âge et tissent des liens affectifs forts. Les enseignants se sentent accompagnés et leur sentiment d'efficacité personnelle augmente. Ils se sentent plus outillés.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  8 % des élèves de l’établissement répartis sur le cycle 2 et 3.
  A l'origine
  Depuis quelques années, l'équipe d'école (équipe enseignante et RASED) a identifié dans l'établissement une présence importante d'enfants à haut et très haut potentiel ( environ 8% de la population de l'établissement)). Le devenir de certains de ces élèves au collège a ouvert une réflexion sur la nécessité d'une prévention du décrochage scolaire et de la prise en compte des besoins particuliers de ces élèves, comme dans le domaine de la méthodologie par exemple. Il s'est avéré aussi que l'équipe manquait de formation sur la problématique et que, de fait, le dialogue avec les parents était parfois basé sur de l'incompréhension mutuelle.
  Objectifs poursuivis
  Pour les élèves : - restaurer l’envie de venir à l’école en valorisant les talents et en menant des projets stimulants, - favoriser les liens entre élèves de classes et d'âges différents - développer les compétences conatives telles que sentiment d’appartenance, sentiment d'efficacité personnelle, - identifier et réguler ses émotions, - développer la méthodologie de travail. Pour les parents : - consolider la relation de confiance construite cette année, en organisant un groupe d’échange et de rencontre 1 à 2 fois par trimestre, - développer la communication destinée aux parents d'EIP de l'école. Pour les membres de l’équipe : favoriser le développement professionnel et le sentiment de compétence.
  Description
  Le projet proposé s'inscrit sur 4 ans et nous souhaitons l'ouvrir au collège de secteur éventuellement. Concernant l'axe 1, à destination des élèves, l'atelier a lieu 45 mn par semaine sur le temps des APC. Concernant l'axe 2, à destination des parents d’élèves, les rencontres se tiennent au moins 1 fois par trimestre. Concernant l'axe 3, à destination des enseignants, il s'agit d'articuler des moments "informels" d'accompagnement avec des actions de formations régulières à hauteur de 10 h environ pour l’année.
  Modalité de mise en oeuvre
  Concernant l'axe 1, à destination des élèves, les ateliers visent un objectif principal, qui est celui de rétablir une relation positive entre les élèves à haut potentiel et l’école afin de prévenir le décrochage scolaire que l’on constate parfois dans le secondaire. Des élèves de l’école maternelle pourraient y participer dès la grande section afin de favoriser la liaison GS-CP, de fluidifier les parcours et d'éviter les maux dus au stress des ruptures, stress encore plus présent chez les enfants à haut potentiel. Ces ateliers doivent permettre de : - valoriser les talents en proposant des projets interdisciplinaires variés et stimulants intellectuellement et par ce biais restaurer l’envie de venir à l’école et faire disparaître certains troubles psychosomatiques comme les troubles du sommeil ou les maux de ventre chroniques, - favoriser les liens entre élèves et développer les compétences conatives telles que sentiment d’appartenance, sentiment d'efficacité personnelle ou estime de soi et de construire de meilleures habiletés sociales et d'autodétermination, - favoriser les échanges inter-âge/classes afin de permettre aux enfants d’entraîner « l’effort » d'explicitation et d’échange, capacité souvent déficitaire chez les enfants à haut-potentiel, - créer une « bulle » de repos, un moment de pause sociale afin d’échanger avec ses pairs, parler de ses émotions, des conflits ayant un rapport avec les sentiments de justice absolue très présent chez les enfants à haut potentiel, -apprendre à se détendre et à réguler ses émotions, - développer la méthodologie de travail, par la programmation de robot en particulier (robot Thymio) : il va s'agir de décomposer des problèmes en sous-tâches, de tester des procédures d'essai/erreur et ainsi de contourner l'obstacle du manque de méthodes. Concernant l'axe 2, à destination des parents d’élèves, les rencontres ont lieu pour : - mettre en place des rencontres régulières entre parents afin de poursuivre les échanges sur la relation école/famille, - proposer des rencontres entres parents et enseignants afin de consolider la relation de confiance construite cette année, - améliorer la brochure explicative destinée aux parents d'EIP de l'école. Concernant l'axe 3, à destination des enseignants, il s'agit de : - participer au groupe de travail d’enseignants et membres du RASED et de conseillers pédagogiques de la circonscription, - poursuivre l'information hebdomadaire sur le thème de la scolarisation des enfants à haut potentiel à destination des enseignants du secteur afin de faire évoluer les représentations souvent erronées sur le sujet, - proposer un document synthétique sur la problématique EIP, basé sur l'état actuel de la recherche plus que sur les ouvrages de vulgarisation, - étendre l'utilisation du PPRE - EHPI élaboré en 2016-17, - construire un parcours de formation à destination des enseignants de l'école.
  Trois ressources ou points d'appui
  Une enseignante de l’équipe s’est formée 1 an dans le cadre d’un master et elle est en capacité d’être référente tant du point de vue de la gestion du projet que du point de vue de l’accompagnement.
  Difficultés rencontrées
  Le renouvellement de l’équipe à 50% cette année ne permet pas de progresser sur des bases solides au niveau de l’axe3. La formation continue est à reprendre au début pour les 3 enseignants nouvellement arrivés, et nommés sur 1 année. Il faudra reprendre le parcours de formation de nouveau l’an prochain. Cependant, les trois autres enseignants stables de l'établissement pourront à leur tour devenir personnes ressources.
  Moyens mobilisés
  La volonté de l’équipe est de faire que le projet nécessite peu de moyens pour qu’il puisse être facilement mis en oeuvre et exportable dans d’autres établissements. Les temps de formation s’inscrivent dans le plan de formation continue de la circonscription ; les temps d’atelier enfants ont lieu pendant les 36 h d’aide personnalisée complémentaire ; les temps de rencontres du groupe parents se déroulent sur le temps des APC non-dirigés vers les élèves.
  Partenariat et contenu du partenariat
  La mairie a prêté le robot Thymio utilisé lors de l’atelier élèves pour le projet robotique
  Liens éventuels avec la Recherche
  L'innovation menée en 2016-17 a donné lieu à un rapport de stage d’une enseignante de l’école partie en Master 2 “scolarisation des élèves à besoins particuliers” de l’ESPE de Clermont-Ferrand ainsi qu’à un mémoire de recherche portant sur les représentations des enseignants du 1er degré sur le haut potentiel. Ce travail de recherche a permi d’identifier des besoins de formation et sert de base à l’élaboration du parcours de formation de l’axe 3. http://www.ac-clermont.fr/fileadmin/user_upload/Actions_Educative/Besoins_%C3%A9ducatifs_particuliers/EIP/M%C3%A9moire_Master_SBEP_repr%C3%A9sentations_enseignants_sur_EIP-V7.pdf
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  _
  Documents
 
Titre mémoire de recherche portant sur les représentations des enseignants du 1er degré sur le haut potentiel
Condensé
URL http://www.ac-clermont.fr/fileadmin/user_upload/Actions_Educative/Besoins_%C3%A9ducatifs_particuliers/EIP/M%C3%A9moire_Master_SBEP_repr%C3%A9sentations_enseignants_sur_EIP-V7.pdf
Type diaporama

  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  L'évaluation prend la forme d'un bilan annuel autour des trois axes : enfants, parents, enseignants. la première année de l’expérimentation, les échanges avec les parents ont été réguliers et productifs, les modalités de poursuite du projet ont été concertées. Les ateliers se sont tenus et la présence des élèves a été régulière. Des outils à destination des enseignants ont été créés. Les pratiques pédagogiques à destination des EIP, et des autres élèves de fait, se sont diversifiées. Cette généralisation des pratiques sera mesurée dans le cadre d’un travail de recherche de CAFIPEMF.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Des effets ont été constatés au niveau du bien-être scolaire des élèves concernés, ils ont tissé des liens d’amitié forts et s’exprimant en dehors des temps de travail du groupe; pendant les temps d’interclasse ou la pause méridienne par exemple. Lorsqu’ils cherchent des mots pour évoquer leur atelier, ils parlent de “veiller les uns sur les autres” et “s’entraider”. Il faudra néanmoins être vigilant et ne pas favoriser de repli sur soi du groupe. Une baisse significative des gestes violents ou colériques, telles que les morsures ou l’automutilation par exemple, est à noter. Les enfants ont trouvé des interlocuteurs (leurs pairs ou des adultes référents) pour exprimer leur mal-être , cela explique certainement en partie cette baisse.
  Sur les pratiques des enseignants : Les enseignants de l’équipe ont modifié leurs représentations sur la précocité intellectuelle et ont proposé aux élèves concernés des aménagements ou des adaptations de contenus, ainsi que des aides méthodologiques. De manière plus générale, c’est un regard sur les besoins particuliers des élèves, et pas seulement ceux des élèves précoces, qui a changé. Certains membres de l’équipe ont mis en place des modalités de travail permettant plus facilement les adaptations, tel que les plans de travail personnalisés. L’équipe est plus sensible à l’enseignement des compétences psychosociales après avoir reçu la formation et certains s’emparent de ce thème pour leur classe entière. Le dialogue avec les familles d’élèves à haut potentiel est facilité. Néanmoins, la rotation de l’équipe depuis l’an passé est un facteur de difficulté pour la gestion du projet sur le long terme.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Le travail en équipe sur la problématique du haut-potentiel s’est élargi à une réflexion plus générale sur la scolarisation des élèves à besoins particuliers. En réfléchissant aux besoins particuliers des élèves à haut et très haut potentiel, l’équipe a commencé à opérer un véritable changement de paradigme concernant les besoins éducatifs en général et la notion de parcours de l’élève a émergé.
  Sur l'école / l'établissement : L’établissement est perçu comme sensibilisé aux besoins particuliers, les familles se sentent en confiance. Il faut cependant être vigilant à la communication faite par les familles à l'extérieur de l’école, l'établissement n’a pas vocation à accueillir tous les élèves EHPI de la commune. Au contraire, la volonté de l’équipe est de pouvoir faire bénéficier de ce dispositif d’autres établissements.
  Plus généralement, sur l'environnement L’école est sollicitée pour des outils et pour des animations pédagogiques dans la circonscription.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte