Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 622 fois
 

Ensemble, ailleurs, en mouvement 2017B

(Expérimentation terminée)
 

inconnu


Site : ce.0010063n@ac-lyon.fr
Auteur : Marie-Christine Afonso
Mél : Maria-Cristina.Afonso@ac-lyon.fr
  Ce projet a pour objectif de mélanger l’enfance, la jeunesse, le handicap et la vieillesse autour de projets artistiques. Les élèves de CP-CE1 vont créer une chorégraphie avec deux structures : Le Service d’Accueil de Jour du Foyer de Lassignieu (SAJ) et l’Etablissement d’Hébergements pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) du centre hospitalier de BELLEY. Les élèves vont s’immerger dans une démarche de création avec pour objectif de créer du lien : ils vivront et feront vivre leur création aux structures associées et réciproquement. Un lien « physique » sera au centre de la chorégraphie : les élèves utiliseront des élastiques, symbole aux yeux du public de ce lien créé entre les structures. De plus, un travail sur le rythme sera mené avec pour base des histoires racontées par les personnes âgées de l’EHPAD. Cette interactivité aboutira à une création finale qui sera proposée au festival « au cœur des différences » en avril 2018 ainsi qu’à la biennale de la danse 2018 si la chorégraphie est retenue.

  Plus-value de l'action
  Présentation de notre chorégraphie dans différentes structures (EHPAD, SAJE…) et ce dans différentes villes de notre région et de France pour démontrer que le « danser tous ensemble » est possible et qu’il est porteur d’un bien être à tous niveaux et pour tous.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  La classe concernée compte 20 élèves de CP – CE1.
  A l'origine
  Le DR Chuzel, médecin gériatre à l’EHPAD du centre hospitalier de Belley, a contacté Mme Bal (intervenante en danse et présidente de l’association « au cœur des différences ») en vue d’un projet regroupant trois structures : Un EHPAD, un SAJ et une école. Il souligne une évolution du comportement de ses patients (prise d’assurance, ouverture vers les autres) lors du festival « au cœur des différences ». Il note aussi un intérêt de tous les participants aussi bien lors les répétitions que du spectacle (le travail en amont est tout aussi important). Les éducatrices du SAJ observent la même évolution pour les adultes handicapés. Il en va de même pour les élèves qui, terrorisés au départ surtout par le handicap, se retrouvent à regretter de ne plus danser tous ensemble. Effectivement cela fait plusieurs années que l’école d’Artemare et le SAJ de Lassignieu participent ensemble au projet « au cœur des différences » qui a lieu tous les 2 ans. Il a pour objectif de mélanger l’enfance, la jeunesse, le handicap et la vieillesse autour de projets artistiques et de les présenter sur 3 jours à la salle de spectacle « l’Intégra » de Belley. Le Dr Chuzel a donc proposé que ces trois structures participent à la biennale de la danse à Lyon en 2018 et que des tournées soient organisées dans les villes comme Oyonnax, Bourg en Bresse, Artemare, Lyon et pourquoi pas Toulouse ou Valence pour démontrer que le « danser tous ensemble » est possible et qu’il est porteur d’un bien être à tous niveaux. Cette idée a enthousiasmé tous les encadrants ainsi que les participants. Un seul objectif, garder les liens devenus importants aux yeux de tous. D’ailleurs, ensemble, nous participerons au festival « au cœur des différences » en 2018.
  Objectifs poursuivis
  - Vivre une expérience collective favorisant l'autonomie de l'enfant et de l'entraide ; - Vivre parmi les autres : rencontrer pour échanger et créer ensemble; mener et travailler un projet ensemble ; - S’ouvrir sur le monde extérieur : rencontres dans les lieux de vie de chacun ; - Etre attentif et respectueux envers les adultes et les autres enfants qui nous entourent : appréhender le handicap et la vieillesse ; - Mettre en œuvre des techniques de création : écriture, musique, chant, et danse ; - Développer la confiance en soi par l’acquisition des maîtrises corporelles et émotionnelles ;
  Description
  2016 / 2017 : La compagnie « Ensemble, Ailleurs, En mouvement » (La classe CP-CE1 de l’école d’Artemare, l’EHPAD de Belley et le SAJ de Lassignieu) prépare la chorégraphie qui servira de support à la candidature pour la Biennale de la danse à Lyon en septembre 2018. Elle sera aussi un départ pour la participation de la classe au festival « au cœur des différences ». Mai 2017 : Présentation de la chorégraphie aux membres de la Biennale qui valide ou non la participation à cet événement. 2017 / 2018 : Si le projet est retenu : intégration du centre de Belley, le LEP de Belley, les membres du bureau « au cœur des différences », les jeunes des quartiers de Belley, les parents d’élèves etc… pour participer à la Biennale, il faut que ce projet soit un projet de territoire. Présentation de notre chorégraphie dans différentes structures (EHPAD, SAJ…) et ce dans différentes villes de France : Artemare, Oyonnax, bourg en Bresse, Valence, Montpellier... Classe découverte (2018) : elle permettrait une interactivité entre différentes personnes. Les élèves créateurs, deviendraient de vrais chorégraphes : « comment créé-t-on ?, comment le communiquer ? ». Avril 2018 : Dans tous les cas, participation au festival « au cœur des différences ».
  Modalité de mise en oeuvre
  Cf cadre ci-dessus
  Trois ressources ou points d'appui
  - Les élèves se sont sentis très proches des personnes âgées, « les mamies » créant ainsi un climat de confiance. - Certains ont un ainé qui a déjà participé au projet « au cœur des différences ». Ils ont déjà vu un spectacle et ont déjà entendu parler du handicap chez eux. - L’intervenante Mme Pascale Bal, qui nous aide à coordonner la chorégraphie pour les trois structures.
  Difficultés rencontrées
  - Rassurer les parents. - surmonter la peur du handicap des élèves.
  Moyens mobilisés
  Pour le départ du projet : Les rencontres se font à Artemare à salle des fêtes « Confluence » (25 séances) le mardi après-midi de 14 h 00 à 15 h 30, avec le centre de Lassignieu. L’EHPAD de Belley viendra répéter une fois tous les 15 jours. Septembre 13, 20, 27 Octobre 4, 11, 18 Novembre 8, 15, 22, 29 Décembre 6, 13 Janvier 3, 10, 17, 24, 31 Février 7, 14 Mars 7, 14, 21, 28 Avril 4, 11
  Partenariat et contenu du partenariat
  - L’EHPAD de l'hôpital de Belley - Le Service d’Accueil de Jour du Foyer de Lassignieu : SAJ - Intervenant extérieur danse : Mme Pascale Bal
  Liens éventuels avec la Recherche
  Néant
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  1. Pendant les séances de danse : Un bilan par séance sera établi comme suit : - Analyse des relations enfants-enfants et enfants-adultes. Bilan après chaque séance et moments de régulation afin de renforcer la cohésion du groupe, l'investissement individuel. - Analyse de l’enseignante pour évaluer la capacité de chaque enfant à accéder à l’activité collective et voir l'évolution de l'autonomie. - Analyse de l’enseignante pour évaluer la capacité de chaque enfant à accepter et à s’adapter à la différence de l’autre. 2. Au-delà des séances de danse : - Validation du projet par le jury de la biennale. - Présentation des chorégraphies à un public (festival, structures différentes). - Apprentissage des chorégraphies par d’autres personnes.
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Pour faciliter les évaluations, la classe utilise des tablettes (vidéos, photos)qui permettent un retour plus facile pour une auto-évaluation et l’évaluation des pairs. - Vivre une expérience collective favorisant l'autonomie de l'enfant et de l'entraide ; - Vivre parmi les autres : rencontrer pour échanger et créer ensemble; mener et travailler un projet ensemble ; - S’ouvrir sur le monde extérieur : rencontres dans les lieux de vie de chacun ; - Etre attentif et respectueux envers les adultes et les autres enfants qui nous entourent : appréhender le handicap et la vieillesse ; - Mettre en œuvre des techniques de création : écriture, musique, chant, et danse ; - Développer la confiance en soi par l’acquisition des maîtrises corporelles et émotionnelles ;
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Les élèves n’ont plus de craintes vis-à-vis de la différence. Les postures des élèves s’améliorent et ils sont bien plus attentifs au rythme.
  Sur les pratiques des enseignants : Ce projet me permet de voir l'élève sur une autre facette et cela m'aide à mieux comprendre certaines difficultés rencontrées en classe.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Dans l’action, on oublie tous nos différences et les peurs de départ s’envolent (toucher, l’autre, le guider pour l’aider…)
  Sur l'école / l'établissement : Autre projet prévu sur une création sonore avec le SAJ de Lassignieu avec la classe de CE1-CE2
  Plus généralement, sur l'environnement Si le projet est retenu par le jury de la biennale de la danse : intégration du centre de Belley, le LEP de Belley, les membres du bureau « au cœur des différences », les jeunes des quartiers de Belley, les parents d’élèves etc… Pour participer à la Biennale, il faut que ce projet soit un projet de territoire.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte