Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 303 fois

 

LDP Lycée Des Possibles : structure innovante de prise en charge des décrocheurs scolaires 2017F

(expérimentation art.34)
(Expérimentation terminée)
 

Lycée professionnel Colbert, lycée des métiers de la vente et des services aux entreprises

52 AVENUE PASTEUR , 78170 LA CELLE ST CLOUD
Site : http://www.lyc-colbert-lacelle.ac-versailles.fr/
Auteur : FARJON Vincent
Mél : ce.0783249h@ac-versailles.fr
  Le Lycée des Possibles est une structure innovante qui a pour objectif de redonner confiance à des jeunes de 15 à 20 ans qui ont interrompu leurs études pour les amener à reconstruire un projet de formation. Ce projet repose sur divers partenariats avec l’Académie de Versailles, la CARDIE, la Maison des Adolescents, la Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire et la Région Ile de France. Le parcours personnalisé de chaque jeune s’articule sur la remotivation, la remédiation et la consolidation du projet de l’élève. Le retour en formation s’effectue soit en établissement scolaire grâce à un établissement partenaire, soit en CFA grâce au partenariat avec le milieu de l’entreprise. Le projet de l’élève est validé par des stages en entreprises et/ou des stages d’immersion dans la filière pressentie. L’orientation peut se faire en lycée général, technologique ou professionnel. Le LDP offre également la possibilité de préparer un CAP ou un BAC PRO tertiaire.

  Plus-value de l'action
  La principale réussite du LDP, ce sont tous les élèves qui ont trouvé une formation et qui suivent leur nouvelle scolarité avec succès, souvent dans les filières professionnelles.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  Nous accueillons une soixantaine de jeunes sur une année scolaire de tous niveaux.
  A l'origine
  De trop nombreux jeunes sortent du système scolaire sans diplôme - plus de 200 000 au moment de la création de notre dispositif. Notre établissement a toujours eu un savoir-faire reconnu dans le domaine de la prise en charge des élèves en difficulté (innovation pédagogique, partenariat avec la Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire, bon taux de réussite aux examens compte tenu du public présenté).
  Objectifs poursuivis
  Redonner confiance à des jeunes de 15 à 20 ans qui ont interrompu leurs études pour les amener à reconstruire un projet de formation puis les réorienter vers différentes formations en initial ou en alternance, générales, technologiques ou professionnelles. Nous proposons également une préparation personnalisée aux CAP ou BAC professionnel tertiaire pour les élèves que nous présentons directement aux examens.
  Description
  Le parcours personnalisé de chaque jeune s’articule sur la remotivation, la remédiation et la consolidation du projet de l’élève. Pour répondre aux besoins de chaque jeune, l’accompagnement s’appuie sur une évaluation innovante et mobilisatrice (pédagogie par compétences et transdisciplinaire). Le retour en formation s’effectue soit en établissement scolaire grâce à un établissement partenaire, soit en CFA grâce au partenariat avec le milieu de l’entreprise. En septembre 2016, le Lycée des Possibles a intégré une structure particulière destinée à accompagner et présenter des élèves aux diplômes professionnels du secteur tertiaire (dispositif diplômant). Le repérage des élèves se fait par les Plateformes de suivi et d’appui aux Décrocheurs, les Centres d’Information et d’Orientation (CIO), les Missions Locales, le Réseau Formation Qualification Emploi (FOQUALE), le Pôle élèves de la DSDEN des Yvelines. Les élèves adressés au LDP sont des décrocheurs de 15 à 20 ans désirant reprendre une formation (de tout type, de tout niveau, à tout moment). Lors de concertations hebdomadaires, le profil des élèves est présenté et détaillé à l’ensemble de l’équipe. Leurs situations (parcours scolaire, situations familiales, médicosociales, culturelles et langagières) sont étudiées et des réflexions sont alors menées afin d’intégrer au mieux le jeune dans la division (faut-il envisager un accompagnement individualisé par exemple).
  Modalité de mise en oeuvre
  Voir ci-dessus
  Trois ressources ou points d'appui
  Le partenariat avec la CARDIE de l’académie de Versailles (échanges, analyse des pratiques et organisation de stages) et la MLDS du secteur qui nous apportent leur expertise constitue pour nous une première ressource. La rencontre avec les équipes du Lycée de la Nouvelle Chance de Cergy nous a aidé à bien définir notre projet. Grâce aux moyens mis à disposition par le DASEN, M. Macron, ce projet a trouvé les ressources matérielles indispensables pour sa mise en place.
  Difficultés rencontrées
  Les 3 difficultés rencontrées sont la difficulté de prise en charge des élèves montrant une opposition systématique face aux propositions qui leur sont faites ou restant absentéistes, la difficulté de trouver des stages d’immersion pour certaines filières sous tension, ainsi que la difficulté de bien faire connaître le LDP et son fonctionnement auprès des différents intervenants dans la prise en charge des décrocheurs (CIO, autres établissements …).
  Moyens mobilisés
  Toute une équipe pluridisciplinaire encadre les jeunes. Avant leur inscription, ils sont reçus en entretien par l’équipe de coordonnateurs, la Conseillère d’Orientation Psychologue de l’Éducation Nationale, la Conseillère Principale d’Éducation puis le professeur référent. Pour accueillir les jeunes dans de bonnes conditions, des salles leur sont dédiées. Une accompagnatrice est présente tous les jours avec une mission éducative et une démarche de bienveillance et de rigueur. Un petit déjeuner leur est offert chaque matin. Toute une organisation est mise en place : un emploi du temps personnalisé, des professeurs référents chargés du suivi individuel des élèves, des réunions de concertation (réunions hebdomadaires de l’équipe pédagogique avec la présence de l’équipe de coordonnateurs, COP, CPE, assistante sociale et infirmière), des réunions hebdomadaires des coordonnateurs et de l’équipe de direction.
  Partenariat et contenu du partenariat
  Ce projet repose sur un partenariat dynamique entre l’Académie de Versailles, la Cellule Académique Recherche et Développement Innovation et Expérimentation (rencontres régulières avec Mme Jouhanneau, conseillère principale de notre dispositif) , la Maison des Adolescents (échanges ponctuels sur des cas particuliers), la Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire (présence de la coordinatrice du bassin au sein de notre établissement, coopération étroite depuis de nombreuses années pour aider les élèves dans leur projet) et la Région Ile de France. Selon les situations des jeunes, des liens sont établis entre les éducateurs, les foyers, les Centres Médicaux Psychologiques etc. Des partenariats se sont créés depuis trois ans avec les lycées de l’Académie et les CFA accueillant nos jeunes en stage d’immersion et/ou pour une inscription définitive.
  Liens éventuels avec la Recherche
  Une première rencontre a eu lieu avec des chercheurs de l’Université de Nanterre afin de leur présenter notre dispositif, suivie par une journée de travail qui a débouché sur une réflexion quant au type de recherches souhaitées puis des actions de formation.
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
 
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  La réussite de notre action est basée en priorité sur une auto évaluation permanente : elle est réalisée chaque semaine en concertation : cette réunion d’équipe nous permet de réguler nos actions au plus près des besoins des élèves. Il permet aussi de vérifier l’efficacité des solutions, des cours et projets proposés et de les réajuster si nécessaire. Il s’agit d’une évaluation pluridisciplinaire avec les intervenants médico-sociaux, la Conseillère d’Orientation Psychologue et les équipes d’enseignants, de direction et d’éducation. Ceci rend possible une prise en charge globale de l’élève et une mise en place d’un cadre cohérent. Elle nous permet aussi d’évaluer les limites de notre intervention. L’évaluation interne est tout d’abord basée sur le taux de présence des élèves pris en charge : c’est un facteur important d’évaluation de la rescolarisation de l’élève. Le nombre d’élèves ayant intégré une formation est également un facteur d’évaluation. Les membres de l’équipe transmettent également les résultats de leur pratique auprès des supérieurs hiérarchiques (inspection, directions) Pour l’évaluation externe, les résultats chiffrés sont transmis à l’inspection académique, ce qui lui permet d’ajuster la dotation attribuée à la structure. La CARDIE, qui nous accompagne depuis le début de l’expérimentation, suit les résultats de notre action.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Dans un premier temps, il s’agit de travailler le savoir être : redonner à l’élève un cadre passant par le respect des horaires, du règlement intérieur, par l’intégration d’un groupe et le respect des règles de communication. Ensuite, le travail effectué avec les élèves est surtout un travail sur les compétences transversales : rechercher et décoder l’information, rédiger une synthèse, s’exprimer à l’oral, adopter une attitude professionnelle, mettre en œuvre une démarche scientifique simple… Il s’agit de permettre à l’élève de reprendre confiance en ses capacités, de lui redonner l’envie d’apprendre, de stimuler sa curiosité. Cette étape permet aussi d’évaluer les prérequis de l’élève : une remédiation peut alors être proposée en fonction du projet de formation envisagé.
  Sur les pratiques des enseignants : La participation à l’action du LDP a sans contexte eu un impact sur la pratique des enseignants. Pour chaque heure de cours, 2 enseignants sont positionnés : le travail en binôme est de ce fait favorisé et chacun s’enrichit de la pratique de l’autre. L’objectif principal est de mettre en place des stratégies pédagogiques qui stimulent l’intérêt de l’élève. Les concertations, grâce aux échanges entre collègues, permettent également d’interroger sa pratique et de la faire évoluer. Tout comme les remarques de l’équipe médico-sociale qui peut nous donner des pistes de compréhension sur des situations qui peuvent être difficiles. Par ailleurs, il est certain que la prise en charge d’élève dont les parcours sont difficiles nous encourage à la bienveillance et à la patience. Toutes ces nouvelles pratiques et expériences nous permettent par ricochet de faire aussi évoluer nos pratiques dans les classes du lycée Colbert où nous enseignons.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : La particularité du LDP est le travail d’équipe basé sur l’écoute et l’échange, chacun apportant ses compétences. C’est ainsi que tous ensemble nous pouvons trouver les solutions les mieux adaptées. Les décisions sont toutes discutées collégialement.
  Sur l'école / l'établissement : Les enseignants du LDP ont également en charge les classes de CAP et BAC PRO du lycée Colbert : la manière de travailler avec les élèves du LDP influence de façon positive la pratique dans ces classes. Par ailleurs, certains élèves du LDP intègrent les classes de Colbert après y avoir effectué un stage d’immersion concluant. Ils sont très bien accueillis par les élèves qui comprennent facilement leur arrivée dans leur classe. De plus, les équipes pédagogiques, informées des caractéristiques de ces nouveaux élèves, s’attachent à les accueillir dans les meilleures conditions possibles, montrant bienveillance et adaptabilité.
  Plus généralement, sur l'environnement Certains aménagements ont été réalisés pour accueillir les élèves du LDP : une salle est dédiée à l’accueil du matin, pour le petit déjeuner, pour les entretiens, pour un travail individuel. Une autre salle est réservée pour les cours, ainsi les élèves ne changent pas d’environnement et se sentent rassurés. Le lycée a également fait l’acquisition d’une camionnette permettant de véhiculer 7 élèves (pour les sorties, visites d’entreprise...).




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte