Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 200 fois

 

« FEMMES DEBOUT ! ET ARCHITECTURE » 2017 B

(Expérimentation terminée)
 

inconnu


Site : http://www.viaeduc.fr/publication/123823
Auteur : Christelle GONON et Nadia TROUPE - Fonction : Professeure d’
Mél : judith.genevey@wanadoo.fr
  Le projet « Femmes debout ! et Architecture» se situe dans le cadre de la mise en place d’un CLEA (Contrat local d’Education artistique) dans le bassin Nord Grande-Terre. Le dispositif vise à favoriser l’accès à la culture dans une région qui en est dépourvu, à travers l’intervention de deux artistes résidents : un photographe et un poète-conteur. Un travail sur l’architecture vernaculaire en Guadeloupe et particulièrement sur le bâti de la ville du Moule a été réalisé afin de sensibiliser les élèves à leur patrimoine architectural et de leur permettre d’entreprendre une comparaison avec l’architecture d’une île anglophone : La Dominique. Parfaite métaphore de l’image de la femme à travers les discriminations qu’elle rencontre, l’architecture permet de montrer différents états de la femme dans sa lutte pour ses droits. La confluence de « femmes debout ! et Architecture atteint son paroxysme dans la réalisation d’une performance hors les murs composée d’installations symboliques de bâtiments et d’une déambulation dans la ville avec des photos sur l’architecture et des textes engagés scandés sur le thème de la condition des femmes.

  Plus-value de l'action
  L’inter-professionnalité : La richesse de la coopération entre les artistes et les enseignants. Impulser la dynamique du parcours citoyen dans une cohérence éducative territoriale.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  Classe de 4eme – 26 élèves
  A l'origine
  Le regard dévalorisant des adolescents (filles et garçons) sur la gent féminine ; le paradoxe de la femme guadeloupéenne à la fois au centre de la vie familiale et en marge de la vie sociale. Une méconnaissance des élèves de l’architecture locale : deux problématiques qui semblent éloignées et pourtant sont symboliquement proches.
  Objectifs poursuivis
  - Découvrir l’univers artistique et développer la sensibilité artistique des élèves - Valoriser la prise d’initiative, la créativité, l’engagement des élèves, la capacité du travail en Groupes - Changer le regard des élèves sur les femmes dans une perspective qui s’inscrit dans le cadre du parcours citoyen du collégien. -Favoriser l’engagement citoyen dans et hors les murs de l’école. -Sensibiliser les élèves au patrimoine architectural en Guadeloupe et à la Dominique • en travaillant sur les constructions traditionnelles : histoire, évolution, spécificité, détails… • en étudiant l’architecture d’une île anglophone de la Caraïbe : La Dominique et en aiguisant une vision plus particulière sur la reconstruction de cette île dévastée suite de la tempête Erika du 27 août 2015. • En découvrant la culture de l’île. -Rechercher des informations qui donnent à l’élève l’opportunité d’échanger avec des intervenants extérieurs au collège :  Responsable du patrimoine de la Ville du Moule, artistes en résidence du CLEA (Poète et photographe), intervenant du CAUE (Conseil d’Architecture d’Urbanisme et de l’Environnement) de la Guadeloupe.  élèves, professeurs, guides rencontrés lors du voyage à Dominique. - Travailler et communiquer sur le site de l’Etablissement (TICE). - Mettre en place un blog :  communication par les images et les textes : entre les collégiens et leurs correspondants à la Dominique (langue anglaise) avant leur rencontre et avec leurs familles durant le séjour.
  Description
  Etape 1. Travail sur les différentes formes de discrimination, définition du mot discrimination ; Etape 2. Projection du film Wadjda, un film de collège au cinéma, opération dans laquelle est impliqué le collège. Etape 3 : Intervention des deux artistes. La classe est divisée en deux groupes tournants : un groupe travaille avec le poète et l’enseignant de Lettres tandis que l’autre évolue avec le photographe et le documentaliste Etape 3a : Intervention du poète-conteur-compositeur (Alain JOULE): Le conteur a écrit un texte poétique qu’il a « fait sonner/résonner » devant les élèves ; A l’écoute du texte, les élèves avaient pour consigne de relever des mots qui les auraient interpellés. E3b : A partir de la liste de mots retenus, les élèves ont réalisé leur propre production poétique. E3c : Les élèves, à leur tour, ont fait sonner leur texte devant le poète qui leur a donné des conseils sur l’attitude à adopter pour dire un texte, sur la concentration, les valeurs de solidarité et la notion de groupe-individu. E4a : Intervention du photographe (Charles SCHULEM-ROUSSEAU): A partir du film WADJDA, - les enseignants ont analysé des scènes symboliques afin de montrer la modernité de Wadjda en opposition à la société traditionnelle sahoudienne, E4b : le photographe a animé une séance sur la similitude entre l’image cinématographique et l’image photographique (lignes de force, angle de vue, interprétation du choix des plans), E4c : une séance consacrée à l’histoire de la photographie, E4d : un débat autour des relations filles, E5 : Analyse de photos de l’artiste « les groupes a po » autour de la symbolique et de l’implicite E6 : Phase pragmatique : réalisation de photos, approche technique pour capter une histoire à partir de la mise scène d’une situation de couple dans lequel l’homme domine. Les élèves ont pour consigne de photographier des situations qui montrent la discrimination des femmes. E7 : En cours de Français les élèves ont écrit un deuxième texte qu’ils ont dit devant le poète E8 : Ce dernier, à son tour, a demandé à deux élèves de dire le texte pendant que le reste des élèves relevaient des mots qui les interpelaient afin de produire des phrases selon une rythmique de phrases de 12 syllabes alternées de phrases de 5 syllabes. E9 : en cours de Français, à partir de phrases, les élèves ont produit leur troisième texte. E10 : Phase de répétition afin de réaliser la performance hors les murs sur une articulation architecture et Femmes debout ! 1/ La classe visite le Centre Bourg de la Ville du Moule :  Intervention d’une responsable du patrimoine de la ville. Parcours guidé. Déambulation dans le centre-ville. Découverte du bâti : bâtiments administratifs, culturels, cultuels, habitations, commerces…évolution de la ville dans un contexte historique, climatique (cyclone de 1928), politique... 2/ Mise en place du CLEA : Intervention de 2 artistes en résidence : M.Joule, poète et M.Rousseau, photographe. a/ Intervention du photographe en classe pour une approche historique et théorique de la photographie. Présentation de la photographie d’architecture. b/ Intervention du poète pour un travail sur l’oralité en français puis en anglais, travail sur les sons et les rythmes. 3/ Les élèves choisissent des bâtiments qui les interpellent dans la Ville du Moule. Ils réalisent des photographies des constructions  Mise en application de l’approche de la photographie d’architecture : la prise de vue, le cadrage, la lumière a/ Sélection des images avec l’aide du photographe b/ Travail sur l’oralité : Mise en mots et en son de la perception des lieux, écriture de textes en rythme en rapport avec les photos d’architecture. 3/ Création d’un film artistique : mise en scène d’une approche du patrimoine architectural local à travers le film, la photographie et les mots. Approche sensible et artistique des lieux. Création de performances artistiques dans le centre bourg de la Ville du Moule : travail de déambulation dans les rues de la ville. Participation des élèves de la classe de 4° et de 3 autres classes pour accompagner le groupe.
  Modalité de mise en oeuvre
  Septembre à octobre visite des sites patrimoniaux, visionnage du film Wadja, travail de recherche sur les discrimination envers les femmes dans le monde. Novembre-janvier: rencontre avec les artistes (poetes et photographes)pour la réalisation de la performance hors les murs. Le 17/01/2017 présentation des productions au public.
  Trois ressources ou points d'appui
  -L’appui de la direction, de l’intendance -Investissement important de l’équipe éducative, des élèves et des parents -les artistes en résidence - le professeur documentaliste référent culture -la dimension artistique et culturelle du projet qui s’avère être motivante pour les élèves
  Difficultés rencontrées
  -la durée limitée de la résidence des artistes - manque de moyens d’une manière générale, plus particulièrement d’outils numériques pour les photos et le film
  Moyens mobilisés
  Le comité de suivi : les enseignants porteurs du projet, le professeur documentaliste, la direction, l’intendance, le foyer socio-éducatif, les parents d’élèves. Matériel de vidéo projection, téléphones portables Matériel de photographie, de captation d’images et de sons
  Partenariat et contenu du partenariat
  CLEA, la municipalité de la ville du Moule Liens éventuels avec la Recherche - CAUE (Conseil d’Architecture d’Urbanisme et de l’Environnement) de la Guadeloupe. - Service du Patrimoine, Ville du Moule
  Liens éventuels avec la Recherche
  ...
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  -Déplacement des élèves vers d’autres sites patrimoniaux afin de vérifier leurs connaissances et leurs compétences -Projection du film Mustang, Deniz Gamze Ergüven afin de vérifier les connaissances et compétences des élèves sur l’analyse de l’image et sur la thématique de la discrimination féminine -En guise de récapitulatif et après avoir pris du recul par rapport au projet, rédaction d’une réflexion menée par les élèves sur la discrimination féminine. -L’ENT sera enrichi de films et de photos sur le déroulé du projet Evaluation interne : Un exemple : les élèves travaillent l’écrit et l’oral en produisant à partir d’ « une pédagogie à rebonds » : le professeur initie l’élaboration d’un texte avec les élèves, l’artiste déconstruit le texte et demande aux élèves de le recomposer jusqu’à parvenir à l’ultime production qui est la totale création du groupe. Production de textes, de photos. Auto-évaluation : lors de la production collective, chaque élève a le devoir de créer les meilleures phrases selon des contraintes précises et qui sera son apport dans l’élaboration du texte collectif. Evaluation externe : Evaluation de la production réalisée par les élèves : montage photos-textes qui vise à montrer la dénonciation des discriminations envers les femmes par les photographies adossées aux textes engagés. Evaluation sommative : performance hors les murs et dans les murs
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  -Déplacement des élèves vers d’autres sites patrimoniaux afin de vérifier leurs connaissances et leurs compétences -Projection du film Mustang, Deniz Gamze Ergüven afin de vérifier les connaissances et compétences des élèves sur l’analyse de l’image et sur la thématique de la discrimination féminine -En guise de récapitulatif et après avoir pris du recul par rapport au projet, rédaction d’une réflexion menée par les élèves sur la discrimination féminine. -L’ENT sera enrichi de films et de photos sur le déroulé du projet Evaluation interne : Un exemple : les élèves travaillent l’écrit et l’oral en produisant à partir d’ « une pédagogie à rebonds » : le professeur initie l’élaboration d’un texte avec les élèves, l’artiste déconstruit le texte et demande aux élèves de le recomposer jusqu’à parvenir à l’ultime production qui est la totale création du groupe. Production de textes, de photos. Auto-évaluation : lors de la production collective, chaque élève a le devoir de créer les meilleures phrases selon des contraintes précises et qui sera son apport dans l’élaboration du texte collectif. Evaluation externe : Evaluation de la production réalisée par les élèves : montage photos-textes qui vise à montrer la dénonciation des discriminations envers les femmes par les photographies adossées aux textes engagés. Evaluation sommative : performance hors les murs et dans les murs
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : - Dédramatisation de l’attitude face à l’écriture et à l’expression orale - Autonomie - Plus de cohésion de la classe - Meilleure motivation et implication dans les cours - Attitude beaucoup plus positive des élèves agités. -
  Sur les pratiques des enseignants : -développement professionnel, découverte de nouvelles pratiques pédagogiques. -faire prendre conscience aux enseignants de l’importance du bénéfice d’intégrer les pratiques artistiques dans leur enseignement
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Le projet a permis de favoriser le travail en équipe, de pratiquer l’observation de séances de cours entre pairs.
  Sur l'école / l'établissement : Les élèves ont pu vivre une expérience artistique dans et hors les murs avec des artistes et leurs enseignants. L’établissement s’ouvre sur son environnement (la municipalité) en collaboration avec les parents, ce dans une continuité éducative et une cohérence territoriale
  Plus généralement, sur l'environnement Regard positif de la population sur l’établissement et le travail collaboratif entre enseignants, artistique et la municipalité de la ville. Performance réalisée lors de la fête du patrimoine de la ville du Moule. - Participation des élèves au rayonnement culturel de l’établissement




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte