Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 691 fois

 

Création d’un outil de réflexion et de débat sur le thème de l’égalité – Expo-quiz junior « Egalité, parlons-en ! » - 2017 C

(Expérimentation terminée)
 

Ecole primaire

RUE , 01260 CHAMPAGNE EN VALROMEY
Site : http://www.lemoutard.fr/
Auteur : DOURDIN Isabelle
Mél : Isabelle.Fernandez-Ronchail@ac-lyon.fr
  Enseignante en classe de cycle 3 en milieu rural, les élèves de la classe et moi-même participons cette année à la création d'un outil de débat sur le thème de l'égalité. "Egalité, parlons-en!". Il s'agit de mener un travail critique sur un outil en préparation. Les élèves débattent sur la qualité des textes et travaillent sur les illustrations. Nous sommes en contact des professionnels qui éditent ce type de produit (concepteur, écrivain, illustrateur). Cet outil d’animation pour faciliter la réflexion et les échanges est proposé par l'association AIME/le Moutard. Une fois finalisé, il sera destiné à un public d'enfants et d'adolescents afin de les inciter à débattre, à mieux comprendre les discriminations, à les prévenir, à lutter contre les pratiques discriminatoires et à lever des clichés ou des préjugés. L'outil est composé de 5 Kakémonos traitant les thèmes de la différence, les relations filles/garçons, les discriminations, les moqueries, le respect et le vivre ensemble. Chaque kakémono est structuré de la même manière : une illustration détaillée et des séries de questions prétextes à la discussion. La critique de l'outil nous amène : - à débattre sur les thèmes. Nous pratiquons les débats à visée philosophique depuis plusieurs années en classe mais ce travail renforce les compétences que les enfants doivent engagées. Les enfants doivent chercher des réponses en eux et les confronter aux idées des autres. - à rédiger de nouveaux textes pour les kakémonos et donc à transférer par écrit les principales idées des débats. Ceci a pour effet une amélioration des compétences des élèves dans le domaine de l'écrit qui se démystifie. - à découvrir le travail d'un illustrateur (sa démarche et ses intentions).

  Plus-value de l'action
  - Apprendre aux élèves la coopération et la pratique du débat philo … pour permettre à tous les élèves de réussir et pour vivre pleinement la notion de citoyenneté.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  26 élèves en CM1 et CM2
  A l'origine
  Le projet se déroule dans une classe de cycle 3. Cette organisation pédagogique, choisie par l’enseignante, permet une continuité dans les apprentissages. Les élèves tout comme l’enseignante travaillent ensemble depuis trois ans. Les relations, les habitudes de travail, l’organisation de la classe sont bien connus de tous. Des débats à visée philosophique sont pratiqués d’une façon régulière. Leurs intérêts sont connus de tous (enfants, parents et enseignants). En juin 2016, l’enseignante a été contactée par Mr Vallier Fabien, IEN de la circonscription de Belley et l’association AIME /Le Moutard afin de participer à la conception d’un outil à destination d’un jeune public.
  Objectifs poursuivis
  . Faire évoluer les méthodes et les outils pédagogiques pour enrichir le dispositif du débat philo. . Redonner du sens aux apprentissages. . Développer le sentiment d’appartenance et de compétences scolaires. . S’estimer et être capable d’écoute et d’empathie. . Comprendre les principes et les valeurs de la République Française et des sociétés démocratiques. . Développer des aptitudes à la réflexion critique : validé, confronter ses idées dans un débat argumenté. . Développer une conscience citoyenne et sociale.
  Description
  Pour la classe, il s’agit de débattre sur les sujets proposés mais aussi d’apporter un œil critique sur les différents éléments composants les kakémonos. . Kakémono 1 traite des différences de l’espèce humaine (pas de races)- . Kakémono 2 : comprendre que l’on peut être différent et l’accepter (manière de vivre, goûts, système familial, religion ou pas, diversité culturelle…) . Kakémono 3 : évoque la relation filles/garçons ( la notion de stéréotype et de préjugé). . Kakémono 4 traite des pratiques discriminatoires, moqueries et rumeurs et comprendre qu’elles existent à tous les niveaux. . Kakémono 5 amène à réfléchir sur le respect et le vivre ensemble. Au fur et à mesure de l’arrivée des kakémonos, les élèves débattent sur le sujet et apportent une analyse critique des textes et des dessins. Puis, ils contactent les personnes concernées dans la conception du kakémono pour transmettre leurs remarques ou leurs questions.
  Modalité de mise en oeuvre
  . 4 octobre 2016 : 1ère rencontre avec l’association AIME/Moutard et les élèves de la classe. - Organisation d’un forum autour des différents points abordés par les cinq kakémonos - Explications du travail : comment se crée un outil. Faire émerger l’importance de l’aspect critique par rapport à l’objet. . Avant les vacances de Noël : Critique du 1er kakémono + échanges par Skype avec l’illustrateur. . Avant les vacances de Pâques : même démarche pour les kakémonos suivants. . Envoi des kakémonos modifiés dans trois autres classes du département pour être testés. . Juin : présentation du projet aux parents d’élèves Méthodes et dispositifs pédagogiques utilisés : Travail en groupe, coopération, débats, restitution orale du travail réalisé par groupe (élaboration d’une affiche présentant les réflexions et les modifications du groupe).
  Trois ressources ou points d'appui
  - Utilisation des TICE en classe - La classe coopérative - La pratique du débat philo.
  Difficultés rencontrées
  - un calendrier serré !
  Moyens mobilisés
  . Ressources humaines : les élèves, enseignante de la classe, Inspecteur de la circonscription de Belley, une conseillère pédagogique, un conseiller TICE et les membres de l’association AIME/Moutard. . Moyens matériels : Salle de classe, salle de motricité (exposition pour les parents d’élèves), ordinateurs et Internet pour la production de documents numériques et la communication avec les personnes engagées dans le projet ( Mail, Skype, recherche internet avec Q-Want junior…) . Moyens financiers : participation éventuelle de la coopérative de la classe.
  Partenariat et contenu du partenariat
  . Frédéric Touchet, directeur de l’association AIME/ Le Moutard pour l’encadrement du projet. . Elodie Rouzé, chargée de projets (AIME/Le Moutard) pour un apport organisationnel. . L’association AIME/Le Moutard, pour la création de cet outil, a reçu le soutien de la DILCRA (Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme), le CGET (Commissariat général à l’égalité des territoires) et l’institution « le Défenseur des droits » . Mr Vallier Fabien – IEN de la circonscription de Belley – Encadrement du projet Education Nationale . Liliane Lagréou – Conseillère pédagogique . Pascal Zègre, conseiller TICE de circonscription de Belley
  Liens éventuels avec la Recherche
  - Documents EDUSCOL d’accompagnements EMC et programmes 2016 cycle 3. - Enseignement Moral et Civique (CM – 6ème) – Edition Retz – Elsa Bouteville et Benoit Falaize. - Travaux de recherche de Benoit Falaize (Agrégé et docteur en histoire, formateur à l'ESPÉ de l'Université de Cergy-Pontoise, chercheur à l'Institut national de recherche pédagogique (INRP). - Pratiquer la philosophie à l’école de François Galichet - La philosophie à l’école : une philosophie de l’école de Anne Lalanne, aux éditions l’Harmattan, 2009 - Apprentis citoyen de Claudine Leleux – Relier les droits et les devoirs de 5 à 14 ans – Editions De Boeck 2015. - Apprendre avec les pédagogies coopératives de Syvain Connac – 2ditions ESF (février 2011) - Guide pour enseigner autrement, selon la théorie des intelligences multiples – Editions RETZ – 2009
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  . Habileté à appréhender le point de vue des autres, habileté à argumenter, à délibérer. Critères observables : ne pas être hors sujet, être en cohérence avec le propos, être en cohérence avec les arguments de l’autre et « je » en tant que sujet. . Vérifier la cohérence et la portée des paroles pendant les débats et aussi face à des adultes professionnels (illustrateur, concepteurs) mais aussi apprendre à travailler avec. Critères observables : apprendre à écouter l’autre et savoir réagir aux arguments pendant le dialogue. Être dans l’échange. . Vérifier les capacités d’analyse, de discussion et d’échanges. . Habileté à se confronter à des points de vue différents. . Réfléchir à un vocabulaire spécifique qui porte les valeurs d’une école républicaine : égalité, fraternité, laïcité, solidarité, justice, respect et absence de discrimination et l’investir dans la restitution des débats (productions écrites des élèves). Critères observables : Utiliser le vocabulaire approprié à l’oral et à l’écrit, en particulier les mots égalité, fraternité, laïcité, solidarité doivent apparaître. Ce sont des notions peu ou pas utilisées par les enfants d’une façon automatique (même s’ils en comprennent le sens).
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  - A chaque kakémono, les élèves élaborent des affiches qui mettent en valeur le débat au sein du groupe + les analyses. Ces affiches permettront une présentation du travail aux parents d’élèves, à l’équipe de circonscription. L’évaluation est donc interne dans un 1er temps et deviendra externe lors de l’exposition dont la présence des visiteurs permettra une valorisation du travail des enfants.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : - Travail sur des notions d’égalité et les valeurs de la République. - Travail sur l’argumentation par le débat à visée philosophique et sur les confrontations d’idées, au moment de l’analyse des kakémonos. - Travail régulier de l’EMC dans la classe. A travers le travail effectué avec les élèves des observations des acquisitions ont pu être observées : - Renforcement de l’esprit coopératif et prise d’initiatives importantes. - Connaissance de la Charte de la Laïcité : le document est fréquemment utilisé par les élèves comme texte de référence ainsi que celui des Droits de l’enfant. - Des élèves ont pris confiance en eux : les relevés des prises de parole pendant les débats montrent que la plupart s’exprime, filles et garçons (seuls 2 élèves ont des difficultés à s’exprimer spontanément). - Les élèves ont davantage appris l’idée de l’autre : ceci s’observe aussi lors d’autres types d’échanges : en EPS par exemple où il faut apprendre à s’organiser ; pendant les conseils de classe hebdomadaires où les enfants doivent trouver des solutions communes pour mieux vivre ensemble…
  Sur les pratiques des enseignants : - Echanges sur des modalités de travail avec des personnes extérieures à la classe : équipe de la circonscription de Belley, les membres de l’association AIME/Le Moutard - Développer d’autres gestes professionnels en EMC.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : - Engagement fort et enrichissement mutuel : . des élèves . de l’équipe de circonscription : IEN, conseillers pédagogiques . L’association AIME/Le Moutard
  Sur l'école / l'établissement : - Un groupe classe engagé sur le projet avec une reconnaissance des différents partenaires.
  Plus généralement, sur l'environnement - Le projet renforce le groupe d’élèves et conduit les élèves à des relations plus harmonieuses.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte