Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 311 fois

 

Le petit problème du vendredi 2017D et 2017G

(Expérimentation terminée)
 

Circonscription Ien Capesterre Belle-Eau

39 RUE JOLIOT CURIE , 97130 CAPESTERRE BELLE EAU
Site : http://www.viaeduc.fr/blog/859
Auteur : NELSON VALERIE
Mél : valerie.nelson@ac-guadeloupe.fr
  Le petit problème du vendredi a pour objectif de changer les représentations des élèves face aux problèmes mathématiques car selon eux : un problème n’a qu’une solution ; il faut toujours utiliser toutes les données d’un problème ; il fait toujours intervenir des nombres ; s’il y a des nombres : il faut absolument faire un calcul ; il n’y a qu’une seule façon de résoudre un problème ; il faut forcement utiliser les dernières notions vues en classe ; seul le maître est capable de valider ou réfuter leurs différentes propositions, … Comment ? Durant 2 ans, une fois par semaine, l’équipe de circonscription a proposé différents types de problèmes aux enseignants à destination des élèves de la PS au CM2 : problèmes appartenant à catégorie de Vergnaud, problèmes complexes, problèmes pour apprendre à chercher (logiques, combinaison, numériques ou non, …), des problèmes géométriques (de description, reproduction, de construction, …) ; ainsi que des modalités de travail et des évaluations associées. Cette année, mise en ligne d’une banque de problèmes à usage autonome. L’élève placé en situation de recherche adopte une posture de chercheur et devient acteur de son savoir. Il développe des compétences disciplinaires et transversales, en lien avec le SCCC (raisonnement, esprit logique et critique, méthodologie, compétences sociales et civiques lors des travaux de groupes, diversification des procédures, estime de soi, motivation, persévérance). De plus la place et le rôle de l’enseignant sont réaffirmés. Il devient alors animateur ou régulateur d’échanges entre pairs, en redonnant à l’erreur sa juste place dans les apprentissages, en suscitant des conflits socio-cognitifs , en favorisant la métacognition des élèves et en instaurant de véritables débats mathématiques au sein de sa classe

  Plus-value de l'action
  -Dispositif impulsé par une équipe de circonscription qui perdure de manière autonome. -Dispositif couvrant les 3 cycles -Action transversale au service de la résolution de problèmes -Conception d'outils permettant de faciliter le pilotage du Directeur d'école et de l'équipe de circonscription pour l'accompagnement des enseignants en résolution de problèmes (démarches, gestion de la différenciation,lien avec les programmes ...)
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  2014-2015: Élèves du CP au CM2:58 enseignants soit environ 1160 élèves 2015-2016: Les élèves de la PS au CM2 de la circonscription 95 enseignants soit environ 1900 élèves 2016-2017: ensemble des élèves de la circonscription (autonomie laissée aux enseignants)
  A l'origine
  Représentations erronées et figées des élèves face à un problème. Certains pensent que seuls les « bons élèves » peuvent réussir et on du mal à s’engager dans la tâche. Certains procèdent d’ailleurs à des stratégies d’évitement (ils prennent leur temps dans le but qu’il s’écoule rapidement pour recopier la date, l’énoncé du problème … et repousser l’échéance). D’autres baissent les bras très rapidement (absence de dévolution du problème). La majorité des élèves fonce tête baissée Les enseignants éprouvent des difficultés diversifier les types de problèmes proposés à leurs élèves. Ce sont souvent des problèmes de réinvestissement ou des situations problèmes auxquelles sont confrontés les élèves. De plus, ils trouvent que les problèmes pour apprendre à chercher sont chronophages. Les nouveaux programmes insistent sur ce le fait que les élèves dès la maternelle soient confrontés à des problèmes.
  Objectifs poursuivis
  Pour les élèves : Développer l’esprit logique, le socio-constructivisme, l’esprit critique et des capacités à argumenter Développer la motivation, du goût de l’effort, de la persévérance Développer les compétences disciplinaires et transversales en lien avec le socle commun de connaissance, de compétence et de culture : les langages pour penser et communiquer (débat/écrits de travail : rédaction de sa démarche et explicitation de sa procédure) , les méthodes et outils pour apprendre (acquisition de méthodes de travail), la formation de la personne et du citoyen (compétences sociales et civiques : travail en groupe, occupation de plusieurs rôles : rapporteur, secrétaire, gardien du temps, du bruit, répartition des tâches au sein du groupe) Adopter une posture de chercheur (faire des essais, conjecturer, tester, prouver) Apprendre à faire des choix et les justifier Pour les enseignants : Varier les formes de travail : travail individuel, en groupe Favoriser le changement de posture Améliorer les pratiques Structurer la mise en commun Réguler les débats Hiérarchiser les procédures Favoriser le travail en équipe
  Description
  Durant les deux premières années : les problèmes étaient mis en ligne sur le site e-kotovan de la circonscription chaque semaine avant le vendredi. Les enseignants les prélevaient et les proposaient ensuite à leurs élèves chaque vendredi Cette année, les enseignants habitués à diversifier les types de problèmes continuent le projet de façon autonome (mise en ligne d’une banque de problèmes à usage autonome). Certaines équipes complètent l’offre en alimentant les banques de problèmes. Des programmations en résolution de problèmes sont réalisées. Des défis sont organisés au sein des écoles. Ces problèmes permettent également l’organisation de décloisonnement en constituant différents groupes de besoin suite aux résultats des évaluations diagnostiques avec le concours des Plus de maîtres que de classes par exemple.
  Modalité de mise en oeuvre
  L’enseignant s’attèle à respecter les différentes phases d’une séance en résolution de problème : phase de découverte de l’énoncé (lecture, représentation mentale, reformulation), phase d’appropriation personnelle (recherche individuel), travail de groupe, mise en commun, synthèse. Constitution de groupes homogènes ou hétérogènes en fonction des objectifs de l’enseignant Afin de tenir compte des élèves en difficulté et favoriser la différenciation, certains problèmes sont accompagnés de planches d’images afin d’aider à la compréhension et à la réalisation de la tâche. Ces images peuvent également servir d’auto-évaluation pour les autres élèves. En effet, La démarche de conceptualisation (processus cognitif qui mène à l’abstraction) comprend 3 phases selon Britt-Mari Barth: • « Observation-exploration » par les sens • « Représentation mentale »: transformation de l’action en image mentale • « Abstraction »: image mentale transformée en représentation abstraite (symbole) L’aller-retour entre ces 3 modes est un gage de réussite D’autres problèmes proposaient la même situation pour différents niveaux mais avec des variables didactiques différentes liées à la taille des nombre par exemple induisant d’autres procédures plus ou moins coûteuses. Production de documents afin d’aider les enseignants à mener une séance en résolution de problèmes au sein de leur classe (différentes phases d’une séance) ou à caractériser les différents types de problèmes proposés (ex : Vademecum définissant les types de problèmes mathématiques existants, insertion d’un logo précédant chaque problème permettant d’identifier son type). Lors des animations pédagogiques ou des stages, analyse des procédures d’élèves photographiées qui constituent alors des supports de formation Le déroulement des séances des enseignants observés, l’analyse des procédures et des erreurs des élèves, l’identification des obstacles rencontrés, les conseils prodigués ont été rédigés et compilés dans un document réalisé par la CPC Perspectives : filmer des séances, effectuer une deuxième visite pour les enseignants suivis afin d’observer les changements de pratique et la prise en compte des conseils prodigués sur le bulletin de visite Mise en place de GEASE Contextualisation des problèmes
  Trois ressources ou points d'appui
  Observation des postures des élèves Analyse des procédures et des erreurs des élèves en résolution de problèmes afin de comprendre les démarches mis en œuvre par ces derniers Observation de place et du rôle de l’enseignant au sein de la classe en résolution de problèmes
  Difficultés rencontrées
  Implication de toute l’équipe au sein d’une même école (progressivité des apprentissages, harmonisation des pratiques) Évaluations non réalisées par l’ensemble des enseignants ces dernières n’étant pas obligatoires. De plus la grille Excel est à simplifier pour le cycle 2 Prise en compte des résultats des évaluations pour un pilotage efficient du Directeur d’école Tous les enseignants n’ont pu être vus en classe La résolution de problèmes étant transversale, comment intégrer « Le Petit problème du vendredi » dans l’emploi du temps ? il devrait changer d’appellation : « Le petit problème de la semaine » ou « le petit problème du jour » en fonction du sous-domaine auquel le problème appartient ? Pour les enseignants : difficultés à constituer des groupes (homogènes ou hétérogènes ?), à gérer le double niveau, à différencier, à hiérarchiser les productions lors de la mise en commun, à gérer le temps
  Moyens mobilisés
  Moyens humains: CPC référent mathématiques, personnes ressources, coordonnateur REP Matériel: appareil photo
  Partenariat et contenu du partenariat
  Viaeduc (hébergement du blog) Académie de Guadeloupe (mission mathématiques académique) Eduscol
  Liens éventuels avec la Recherche
  ERMEL (apprentissages numériques et résolution de problèmes) édition HATIER , Stella BARUK "L'âge du capitaine", Dominique Valentin "Découvrir le monde avec les mathématiques"
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  -évaluations diagnostiques et sommatives des différents types de problèmes (problèmes appartenant à la catégorie de Vergnaud, problèmes absurdes, problèmes complexes, problèmes ouverts numériques ou non, problèmes géométriques -exploitation des résultats grâce à la conception d'un fichier excel regroupant différents items en fonction du problème -grille d'observation d'une séance en résolution de problèmes (attitude des élèves, posture de l'enseignant) avec des indicateurs
  Documents
 
Titre Bilan le petit problème du vendredi
Condensé Bilan du projet 2016-17
URL https://drive.google.com/open?id=0BxBEISh0_s-xYTMtdDdCZVZCODQ
Type document

Titre Analyse de quelques procédures d'élèves et démarches d'enseignants
Condensé -description de séances en RDP -exemples de procédures d'élèves photographiées et analysées -démarches d'enseignants analysées
URL https://drive.google.com/open?id=0BxBEISh0_s-xN1lvUTBEbUtUNkE
Type document

Titre grille d'évaluation Excel
Condensé Exploitation des résultats des évaluations grâce à l'élaboration d'une grille excel constituée de différents items pour chaque type de problème proposé)
URL https://drive.google.com/open?id=0BxBEISh0_s-xNXUtcmVaWlhTQnM
Type document

Titre grille d'observation d'une séance en résolution de problèmes
Condensé Grille d'observation d'une séance conçue pour le projet
URL https://drive.google.com/open?id=0BxBEISh0_s-xSnIxTEdha2NNSU0
Type document

  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Protocole d’évaluation mis en place : Grille d’observation de séances en résolution de problème réalisée par la CPC et complétée suite aux visites de classe Conception d’évaluations diagnostiques de la GS au CM2 en lien avec les différents types de problèmes et proposées aux enseignants au début du projet Conception d’évaluations sommatives à la fin du projet afin de mesurer les écarts Grille d’évaluation élaborée pour le cycle 2 et 3 et complétée par les enseignants (types de problèmes, items les plus échoués en pourcentage) pour chaque élève Recensement et analyse des procédures des élèves suite aux visites (photographies). Conseils prodigués à chaque enseignant lors des visites sous forme de bulletin de visite Proposition de pistes de remédiation Afin de favoriser le développement professionnel et évaluer la montée en compétence des enseignants en lien avec les axes 1 et 3 du projet académique : « Agir sur les pratiques pédagogiques et éducatives pour faire réussir tous les élèves » et « Agir sur l’accompagnement des acteurs et du système éducatif », certains sont revus au cours d’une autre séance en résolution afin d’observer si les conseils prodigués sur le bulletin de visite sont appliqués et la qualité des échanges avec le formateur améliorée (proposition de pistes de remédiation ,lien avec la recherche, références bibliographiques, …) . De plus, la conception d’une grille d’observation d’une séance en résolution de problèmes permet de vérifier des points précis tels que : « l’enseignant s’assure t-il de la compréhension de l’énoncé ? » (lecture de l’énoncé, reformulation par les élèves, éclaircissement du vocabulaire qui pourrait constituer un frein à la compréhension, …) ; « l’enseignants s’assure t-il que les élèves soient en situation de recherche (circule, observe, prend des notes, redynamise si les recherches piétinent), … Les offres de formation proposées par la circonscription aux enseignants (stages, animations pédagogiques, parcours M@istère visant à l’appropriation des documents d’accompagnement des nouveaux programmes comme : «-Mobiliser les ressources d’accompagnement au service d’une stratégie d’apprentissage au cycle 3 : Quel travail mener sur la résolution de problèmes ? » permettent d’améliorer les pratiques de classe.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Élèves acteurs qui adoptent une posture de chercheur Ils apprennent à identifier leurs erreurs et à les corriger (auto-validation) sans la présence du maître Ils n’ont plus peur de se tromper (essais successifs, tests opérés, réajustement des propositions, …) Diversification et évolution des procédures émises Ils apprennent à raisonner, argumenter Les traces écrites de leurs démarches sont de plus en plus concises et explicites Elèves plus persévérants (n’hésitent pas à se lancer sur plusieurs pistes qu’ils réfutent ou valident : essais successifs sans découragement) Implication des élèves en difficulté qui ne se sentant plus en échec car ils peuvent élaborer des procédures personnelles, aucun élève de la classe ne disposant de la procédure experte dans le cas des problèmes pour apprendre à chercher Développement de connaissances disciplinaires (sens des opérations, groupements, …) Développement de compétences d’ordre méthodologiques (organisation, gestion des données, …)
  Sur les pratiques des enseignants : Ils analysent davantage les erreurs des élèves et identifient les obstacles Ils adaptent les supports et/ou le matériel en tenant compte des différentes phases qui mènent à ‘abstraction (observation/exploration par les sens, manipulation, représentation mentale, abstraction) Ils prennent conscience du rôle important du langage Ils arrivent à mieux gérer le temps en respectant les différentes phases de la résolution de problèmes Ils sont en retrait lors de la phase de recherche Ils ont un rôle de régulateur et d’animateur Ils hiérarchisent les procédures des élèves Ils font la distinction entre correction et mise en commun. Pour l'enseignant elle constitue un outil de positionnement de ses élèves.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Travail en équipe, concertation, mutualisation d’outils La grille d'évaluation constitue un outil de pilotage du Directeur qui en fonction du profil des élèves, du type de problème le plus échoué pour chaque niveau de classe peut mettre en place des stratégies afin de pallier la difficulté et y remédier.
  Sur l'école / l'établissement : Élaboration de programmations communes, point d'appui pour la mise en place de décloisonnement en résolution de problèmes
  Plus généralement, sur l'environnement Projet mutualisé lors de la liaison école/collège dans la commune de Capesterre-Belle-Eau en 2014-2015 et 2015-2016 Projet décliné au sein du pôle par d’autres circonscriptions : ex : « Le petit problème du mardi » pour Sainte-Rose




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte