Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 236 fois

 

Matières à traiter : pour un parcours expérimental en arts et culture 2017B

(Expérimentation terminée)
 

Lycée général et technologique Rive Gauche

AVENUE JEAN BAYLET , 31081 TOULOUSE CEDEX 1
Site : http://rive-gauche.entmip.fr/
Auteur : Roques Patricia
Mél : roques.patricia@orange.fr
  L'action s'adresse à des élèves de Baccalauréat Professionnel Marchandisage visuel. Il s’agit d’amener les élèves par un parcours expérimental et thématique, à mieux comprendre le design. Leurs nouvelles compétences seront mises à profit dans le cadre d'un intervention créative dans un espace de vente en collaboration avec le Musée Saint Raymond de Toulouse.

  Plus-value de l'action
  La mise en avant du travail de recherche accompli
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  24 élèves de première (projet construit sur 2 années scolaires, seconde et première)
  A l'origine
  La matière est un élément de base dans la formation du Bac professionnel marchandisage visuel. Il était intéressant d’amener les élèves à s’interroger sur la matière.
  Objectifs poursuivis
  L’objectif de cette démarche est de saisir de nouvelles formes d’actions par la création et l’exploration de processus complexes pour s’en approprier les qualités simples et remarquables. Développer par l’observation, le questionnement du monde qui nous entoure et nous constitue le potentiel « cré-actif » des élèves. Curiosité, esprit d’initiative, dynamique créative sont les outils indispensables à la bonne conduite des trois étapes du projet et chaque élève est amené à s’autonomiser dans sa production et ses engagement créatifs. Dans cette perspective, les élèves observent et questionnent les aspects à la fois physiques, esthétiques, symboliques et culturels. Ils recherchent des innovations élaborant un dossier technique et mènent une réflexion les conduisant à envisager des assemblages, des superpositions, des transparences, à utiliser autrement les produits existants et rendent compte. Ils proposent des solutions, sous forme de maquettes invitant à la découverte.
  Description
  Des élèves de Bac Professionnel marchandisage visuel réalisent une intervention créative dans un espace de vente (type magasin de bricolage), avec un accompagnement du Musée ST Raymond à Toulouse, dans la découverte des matériaux. Le projet « Matières à traiter » est un projet axé sur les matériaux, conduisant à s’intéresser à leur usage, à leur interaction et à leur action sur l’espace.
  Modalité de mise en oeuvre
  Travail conduit en partenariat avec le Musée des Antiques Saint-Raymond et deux designers, une étudiante et une entreprise . Première étape la récolte : Dans l’esprit de la « matière à cultiver » nous engageons tels des cultivateurs une exploration et une collecte de matières singulières. 3 étapes comme les loupes d’un microscope, elles conduisent à saisir les « enjeux de taille ». Deuxième étape : De la matière au matériau; il s’agit d’explorer les techniques et les influences de la transformation de la matière, pour créer son processus, produire son matériau. Troisième étape : Notre matériau doit devenir. Dans l’organisation de nos processus et la conception de ce matériau singulier, nous envisageons son application dans des réalisations. Après une sensibilisation au design par des visites d’exposition, les designers, Laure Cabanne et Sylvain Bouyer introduisent les notions inhérentes au projet et exposent les particularités de leurs productions, leurs démarches réflexives, conduisant les élèves à s’interroger sur les spécificités du design. L’ensemble de la démarche mise en place par Sylvain Bouyer, est conçue à partir de 3 étapes créatives. Les élèves ont pris connaissance de cette démarche lors de la visite de l’exposition présentée par la Fédération des Designers de Midi Pyrénées. Par un cheminement établi par le designer ils sont amenés à pratiquer cette démarche L’intention : Une série d’exercices, de manipulations, d’analyses, conduit les élèves à appréhender la matière. L’étude, les mènent à se pencher sur le projet créatif et à en comprendre le sens. Les élèves au cœur du problème, analysent les produits afin d’en dégager les caractéristiques et les potentialités, réalisent des recherches sur les matériaux et les matières d’origine, comparent la forme des produits et leur usage. Usage/ contexte/matière/matériau/Technique… chaque notion fait sens Moulage / cintrage / soufflage /... les procédés techniques sont découverts par observation/comparaison/déduction. L’immersion : Les élèves découvrent l’univers particulier de l’entreprise et de ses produits. Le designer conduit par induction une réflexion sur la technique. Ils apprennent à observer et à tirer parti de leurs observations. Le projet de « réalisation d’une intervention créative dans un espace de vente, un magasin de bricolage “ est à ce stade reformulé et expliqué par les élèves qui en comprennent mieux le sens. Les 3 étapes de la démarche de designer, sont présentées les élèves identifient et situent l’étape en cours. Les séries de petits exercices conduisent chacun à s’approprier la démarche créative, en recherchant des pistes, en les exploitant, en empruntant des chemins variés. Synthèse créative : Elle concerne la recherche de concepts et le devenir du projet. Les projets des élèves comprenant la démarche et le concept ont été présentés sur des totems conçus à l’aide des logiciels Sketchup et photoshop et implantés dans l’enseigne. Les maquettes ont été apposées sur les totems.
  Trois ressources ou points d'appui
  L’encadrement avec les musées : -le musée St Raymond à Toulouse, pour le démarrage du projet et l’ancrage -Le Musée de Soulages à Rodez et la collection de Soulages sur la matière, l’interaction entre la production de Soulages et le lieu. -La visite de l’exposition de Rafael Soto sur l’illusion de l’art scénique et l'art du questionnement. Soto écrit en 1969 : "L’homme n’est plus ici et le monde là. Il est dans le plein et c’est ce plein que je voudrais faire sentir avec mes œuvres enveloppantes". -Le centre d’art « La cuisine » à Nègrepelisse, les Œuvres pérennes, le Bois de Sharewood de Matali Crasset, les projets des 5.5 designers qui interrogent l’espace et la cantine du jardin d’éveil, dont les objets imaginés par les designers et le travail sur les matières, créent des repères, accompagnent et stimulent.
  Difficultés rencontrées
  Le premier contact avec la matière La première action conduite avec le designer Exporter la démarche menée en photographie
  Moyens mobilisés
  Des échanges avec l’entreprise partenaire permettant un travail sur site, l’utilisation de machines outils, la transmission de l’expérience des professionnels. Des déplacements sur site et dans le lycée partenaire
  Partenariat et contenu du partenariat
  A l’occasion d’une opération phare sur les matériaux et pour une présentation au public dans l’entreprise partenaire, des recherches conduites et productions produites. En partenariat avec l’entreprise Leroy Merlin de Roques sur Garonne, pour une recherche sur les matériaux et un accompagnement de Rémy Herbodeau, décorateur. Le Lycée Renée Bonnet et les élèves de Boulangerie et Alimentation pour la production de produits culinaires permettant la réalisation d’un reportage photographique. Et avec l’encadrement de Sylvain Bouyer, designer objet et environnement, de Laure Cabanne designer et photographe, de Rémy Herbodeau décorateur de magasin et de Mr Olivier Malherbe, directeur du magasin - Musée Saint-Raymond
  Liens éventuels avec la Recherche
  Projet encadré par : -Sylvain Bouyer, Designer Objet et environnement Titulaire d’un Master 2 Recherche et création, fondateur en 2011 de l’atelier dizaÿÑ (dizayner.fr) Les élèves ont visité une exposition produite et créée par la Fédération des Designers de MidiPyrénées (FDMiPy) et le CAUE « La Fédération des Designers de Midi Pyrénées (FDMiPy) a conçu et réalisé une exposition de cinq projets de design(…) Cette exposition était l’occasion de présenter le processus de création de différentes typologies «d’objets», produits industriels, espaces, services et images de communication (…). -Et Laure Cabanne designer et photographe indépendante. Après des expériences dans le domaine de la haute couture, l’hôtellerie et la bijouterie, elle propose aujourd'hui, une approche transversale et transdisciplinaire en vue de concevoir des solutions créatives, physiques et durables de communication et d'information. Dans ses projets, la photographie est le moyen d'explorer, de rechercher pour rendre visible, révéler, sublimer et expérimenter de nouvelles voies. L’entreprise partenaire Leroy merlin, bricolage, outillage, jardinage a collaboré en 2013 avec la revue Archistorm : « les Actes des 2ièmes assises de l’habitat Leroy Merlin Imprévisibles Habitants » sont parus dans un numéro spécial de la revue présentant 10 chantiers de recherche. L’entreprise Leroy Merlin de Roques participe à l’Atelier Solidaire, un projet multi-partenarial et innovant, dans le quartier d’Empalot à Toulouse, en apportant son savoir faire. Lorraine BERGERET: thèse le 13 juillet 2011 « Le matériau est cette matière vouée à être transformée par un processus de production industrielle ou artisanale, cette substance à partir de laquelle l’objet est produit, réalisé. De cette définition, que peut-on considérer comme matériaux ? On ne précise pas sous quelle forme, quels aspects, quelles géométries se trouve être un matériau avant sa transformation en objet » Innovation design : « contribution de la conception à l’expansion de l’identité des matériaux » Objets et matériaux innovants pour mieux vivre demain, design-in pays de la Loire - Vidéos sur les matières et les matériaux : acier, béton, aluminium... et vision macroscopique
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
 
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Auto-évaluation : évaluation sous la forme de compte rendu oral du travail conduit Evaluation interne : sur des productions de planches d’analyse, projet de mise en place de l’exposition sur le site Evaluation externe : réalisation technique sur le site et évaluation par le professionnel sur la technique
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Savoir être et savoir faire : sur le long terme, une maturité sur les projets Attitude : aborder une nouveauté sans a priori
  Sur les pratiques des enseignants : Une variété d’approches didactiques et pédagogiques
  Sur le leadership et les relations professionnelles : La mise en avant de la qualité du travail des élèves de Bac professionnel au sein de l’établissement. La visibilité de la formation à l’extérieur.
  Sur l'école / l'établissement : - Un reconnaissance à la fois des entreprises locales auprès desquelles nos élèves interviennent et de la sphère culturelle
  Plus généralement, sur l'environnement Le regard porté sur la matière




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte