Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 2524 fois

 

Différents dans nos voies, rassemblés par nos voix : le lycée Françoise, une petite république (Prix du Public 2017)

(Expérimentation terminée)
 

lycee polyvalent Marie Louise Dissard Françoise

5 BOULEVARD ALAIN SAVARY , 31170 TOURNEFEUILLE
Site : http://dissard-francoise.entmip.fr/
Auteur : ARRESTIER Nicole
Mél : 0312746s@ac-toulouse.fr
  Notre projet "Art CultureS et Citoyenneté" est l’ADN de notre projet d'établissement. Nous sommes convaincus que les trois voies de formation générale, technologique et professionnelle sont une richesse et que la mixité sociale et scolaire est un atout fort au lycée Françoise. Aussi, nous les rassemblons sur des projets culturels lors de semaines en résidences d’artistes ; ces projets sont un formidable levier de réussite et d’apprentissage pour nos élèves.

  Plus-value de l'action
  Fort d’un projet d’établissement qui fait sens pour toute la communauté et au-delà des disciplines purement scolaires où les élèves d’un lycée polyvalent pourraient ne jamais se rencontrer, la réussite est d’innover et d’expérimenter sur des temps long et créatifs (semaine en résidence), d’oser décaler l’emploi du temps ou la sonnerie, en somme tout ce qui rythme la vie scolaire ordinaire. La réussite pour nous adultes est que les élèves verbalisent qu’ils sont « importants » qu’ils comptent au sein de leur lycée et qu’ils se sentent re-connus.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  Tout le lycée (1400 élèves) dans une démarche collective et plus particulièrement 450 élèves engagés dans des résidences d’artistes : 2nde et 1ère générales, technologiques et professionnelles, 2nde et terminales CAP
  A l'origine
  Dans un lycée à l’origine uniquement professionnel, la perspective d’accueillir la voie générale en 2014 a suscité une réflexion sur la mixité sociale et sur le décloisonnement des filières autour de projets culturels fédérateurs. Le lycée Françoise a explosé à Toulouse après AZF en 2001. Accueilli en 2007 à Tournefeuille, il est devenu polyvalent à la rentrée 2014. Pour lutter contre les peurs, les préjugés, les fractures, nous avons choisi de réunir les élèves des trois voies sur des projets forts et des réalisations communes : théâtre, résidences d’artistes, scènes ouvertes, expositions, vidéos, films…
  Objectifs poursuivis
  Notre projet d’établissement « Art, CultureS Et Citoyenneté » a chaque année un fil conducteur : cette année, le thème retenu est « l’individu dans le collectif » qui est illustré par le slogan choisi par les élèves dès le début de l’année scolaire (slogan élu par tous les élèves et personnels parmi les 49 phrases proposées par les 49 classes) : « Différents dans nos voies, rassemblés par nos voix ». Nos objectifs : renforcer les valeurs citoyennes, impliquer les élèves, développer leur confiance au sein de la communauté, les autoriser à s’affirmer, les RE-CONNAITRE. Parole d’élèves de terminale : « j’ai appris à devenir autonome face aux nouvelles libertés » « j’ai appris le partage, la confiance, à me faire confiance »
  Description
  Notre projet "Art CultureS et Citoyenneté" est l’ADN de notre projet d'établissement. Nous sommes convaincus que les trois voies de formation générale, technologique et professionnelle sont une richesse et que la mixité sociale et scolaire est un atout fort au lycée Françoise 1/ Scènes ouvertes Le Lycée Françoise organise des Scènes Ouvertes ritualisées annuelles : Noël, Carnaval, Fête de la Laïcité, l’égalité filles/garçons. Il s’agit d’un rendez-vous festif et fédérateur pour tous les élèves et tous les personnels : les élèves du lycée, toutes filières confondues, se produisent et montrent la diversité de leur talent sur scène pour un spectacle auquel est convié l’ensemble de la communauté scolaire. Tous les élèves, les parents d’élèves et tous les personnels assistent à ce rendez-vous artistique. Se mêlent sur scène musique instrumentale, chant, musique expérimentale et nouvelles technologies, théâtre, danses traditionnelles, contemporaines, hip-hop, africaines, jongleries etc., tout cela lors d’un moment extraordinairement fort et fédérateur. Paroles d’élèves de terminale : « j’apprends le respect, ne pas faire de différence, la solidarité » « la collaboration » « j’ai appris à aimer la mixité, le mélange, le partage, m’ouvrir aux autres » 2/ Résidence d’artistes : protocole : systématiquement une classe de la voie professionnelle et une classe de la voie générale et/ou technologique sur une semaine avec performance ou installation le dernier jour, visible par toute la communauté. L’’idée est d’essaimer, d’associer, de partager. Le contenu du projet vient d’un travail commun aux élèves, aux enseignants et aux artistes. • Le Grenier de Toulouse : la compagnie de théâtre Processus de création d’une œuvre unique qui part du thème de la tolérance et de l'identité, à partir des propositions des élèves. Muriel Darras, comédienne de la compagnie "Le Grenier de Toulouse", anime aussi des matches d’improvisation théâtrale pour les élèves et les enseignants sur des ateliers hebdomadaires. Des matches d'improvisation sont organisés à l’espace Job (espace culturel à Toulouse). • L'Usine, Centre National des Arts de la rue de Tournefeuille, installé à Tournefeuille qui accueille notamment Royal de Luxe (la troupe de théâtre de rue). Sur ce lieu atypique, deux classes des deux voies de formation rencontrent des professionnels artisans et artistes : des terminales CAP (T ECMS) et des élèves de 2nde générale. Autour de la thématique proposée cette année par le lycée, « l’individu dans le collectif », l’Usine invite les peintres en lettres du collectif De Goudron et De Plume et une plasticienne à mener un travail singulier autour de la photographie et la peinture en lettres. Expérimentations et prises de vues à travers la technique du sténopé. L’artiste invitera chaque élève à participer et être mis en scène dans cette prise de vue qui soulignera la singularité de chaque individu au sein du groupe, qu’il soit issu de filière générale ou professionnelle. Chaque élève découvrira son image en direct. Chaque élève écrira quelques lignes à côté de son portrait. Deux peintres en lettres du collectif DGDP interviendront auprès des élèves pour leur transmettre les techniques de la peinture en lettres, de la calligraphie et du pochoir. Performance vernissage interactif : Le vendredi marquera un moment fédérateur au sein du lycée et prendra la forme d’un vernissage interactif. Les photos prises en début de semaine avec Delphine Lancelle seront ainsi exposées au Lycée et valorisées par les travaux d’écriture pérennes réalisés en direct, sur ce temps de restitution par les élèves. Delphine Lancelle installera son sténopé au sein du Lycée afin de réaliser des prises de vue de différents élèves volontaires, seuls ou en groupe. Durant ce temps également, répartis dans différents espaces, les élèves écriront sur divers supports les textes qu’ils auront imaginés et travailleront certains espaces au pochoir. • Routes singulières : création d’une œuvre artistique pérenne : Projet inter régional européen artistique en collaboration avec la Commune de Tournefeuille. Ce projet artistique consiste en la conception et la réalisation d’une œuvre d’art gigantesque pérenne dans l’espace public devant le lycée Françoise. L’œuvre transforme l’espace urbain et crée un lien entre le lycée et son environnement. L’ambition est de sensibiliser les élèves à la demande de création de l’artiste, et de favoriser la rencontre entre les élèves des voies professionnelle et générale grâce à l’art et la culture. L’artiste choisie par le jury associera les élèves de 2nde professionnelle vente et de 2nde générale à l’acte de création. Cette œuvre dans l’espace public sera la trace laissée par les élèves en 2017/2018. • Sylvie Delarse artiste peintre et plasticienne : projets "philo' art" : rencontre d'une démarche philosophique et artistique autour du thème de l'identité. Création d’une œuvre artistique commune engagée installée dans différents espaces du lycée. En lien avec l’E3D (le lycée est labellisé E3D niveau 2 académique), l'artiste propose aux élèves l'utilisation de matériaux : le carton, les fibres et tissus, le papier, le métal, le plastique ou les matériaux récupérés sur les lieux mêmes des interventions. « Et pourquoi pas des bancs ? » avec la classe de Terminale CAP : aborde le thème de la « place » qui renvoie aux problèmes liés à l’identité, au groupe, à l’origine, à la reconnaissance ou aux droits : place de l’enfant au sein de la famille, dans notre système scolaire, sont-ils toujours écoutés, respectés et compris ? « L’arbre à messages » avec les classes de 2nde CAP : il permet, par la confrontation de modèles culturels et éducatifs différents, de prendre conscience que les habitudes sont acquises et non innées et que chacun est capable de changer mais aussi de choisir qui on veut être et construire son identité. « Plus haut » avec les classes de 1ère Bac Professionnel et 2nde générale : le projet pose la question de l’habitat et interroge sur le rapport aux autres à travers les notions de partage, d’intimité, de propriété, de public et de privé et sa capacité à s’adapter aux transformations de l’environnement. « Ce que je suis… ce que je voudrais être » avec les classes de 2nde GT et 1ère Bac professionnel : réflexion sur l’estime de soi et l’image de soi pour sortir des contradictions dictées par la société : l’amour de son image et l’amour de soi sont liés et complémentaires et non en opposition. • Projet de radio lycéenne : Une classe de la voie professionnelle (1ère bac pro vente), une classe de la voie générale (2nde 2) et le service jeunesse de la Ville de Tournefeuille, en partenariat avec l'école de journalisme de Toulouse, sont associés pour découvrir les différentes techniques journalistiques (photo, vidéo, radio). Pendant une semaine, un journaliste radio, des intervenants du service jeunesse de Tournefeuille et les élèves réaliseront une émission de radio en direct dans leur lycée : un format de 30 minutes, comprenant un édito, quatre reportages de deux minutes environ, une pause musicale et un débat/interview. Radio Françoise est née !
  Modalité de mise en oeuvre
  Voir ci-dessus
  Trois ressources ou points d'appui
  - Les bénéfices sur les élèves : plaisir d’apprendre à faire société sur le climat et l’environnement de l’établissement (lycée véritable lieu de vie, d’expositions permanentes, traces des projets…) et sur tous les personnels (agents très associés au projet, plaisir de travailler). - Partenariat riche et innovant avec la Direction Artistique de la Mairie de Tournefeuille qui a permis les projets avec les compagnies (l’Usine, le Grenier de Toulouse, l’Ecoute Point Jeunesse…) - Au-delà des semaines en résidence, la mobilisation volontaire et enthousiaste de nos amis artistes véritables compagnons de route du projet d’établissement : présents et associés à tous les temps forts de la vie de notre lycée, ils participent aussi à l’accompagnement des élèves et des enseignants (voir matches d’improvisation des élèves et des enseignants), accompagnement des options au Bac et proposent des formations aux enseignants (travail sur la voix, la posture…)
  Difficultés rencontrées
  - Tension entre les contraintes scolaires (examens, PFMP, cours TPE…) et un projet d’établissement qui modifie l’organisation horaire traditionnelle d’un lycée. - Difficultés pour l’enseignant pilote à impliquer la totalité de l’équipe pédagogique dans l’accompagnement du projet de semaine en résidence. - Projet qui nécessite de la part des enseignants une grande autonomie et des compétences nouvelles : nous sommes dans une organisation avec un leadership partagé avec la Direction.
  Moyens mobilisés
  Coût : cofinancement pour les résidences Arts Et cultureS du lycée : Projet d’Avenir Région, Mairie de Tournefeuille et Maison des Lycéens Matériel : fourni par les partenaires ou appartenant au lycée. Moyens humains : l’équipe du lycée Françoise (Direction, agents, équipes pédagogiques et éducatives), les élèves, les artistes et tous nos partenaires.
  Partenariat et contenu du partenariat
  Le Grenier de Toulouse, compagnie de théâtre en résidence à l’Escale de Tournefeuille Sylvie Delarse, artiste peintre et plasticienne Les services culturels et jeunesse de la mairie de Tournefeuille L’Usine, centre national des arts de la rue de Tournefeuille L’Ecole de Journalisme de Toulouse L’Artothèque du Lot (contenu du partenariat : exposition d’œuvres de l’artothèque du Lot au sein du lycée. Réalisation d’audioguides par les élèves en LV étrangère, publiés sur l’ENT du lycée.
  Liens éventuels avec la Recherche
  Un stage FIL (Formation d’Initiative Locale), suivi par des enseignants issus des trois voies de formation, est mis en place depuis 3 années pour accompagner la transformation du lycée professionnel en lycée polyvalent avec une chercheuse en sociologie de l’Université Toulouse 1 Jean-Jaurès, le directeur-adjoint de l’ESPE Toulouse et des enseignants volontaires des trois voies de formation.
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
 
  Documents
 
Titre LE LYCEE FRANCOISE : UNE « PETITE REPUBLIQUE » 2017 F
Condensé
URL http://pedagogie.ac-toulouse.fr/innovation-experimentation/docs/experitheque1617/Fiche-redactionnelle-Experitheque-16-17_31-Tournefeuille-LPO-Francoise-Une-Petite-Republique.docx
Type document

  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Evaluation interne : - bilan effectué à l’issue de chaque performance artistique avec les élèves, les enseignants et les artistes en résidence. Evaluation écrite de chaque élève. - Consultation de toutes les terminales, bilan de 3 ans de projets Art CultureS  Citoyenneté. - Bilan présenté au Conseil d’Administration de fin d’année dans le cadre du rapport pédagogique du chef d’établissement. Evaluation externe : le lycée et son projet ont fait l’objet d’un séminaire de formation de cadres (inspecteurs et chefs d’établissement stagiaires) qui ont observé et analysé les projets en cours. Evaluation dans le cadre du contrat d’objectifs en juin 2017.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Apprentissage de la richesse de la mixité sociale et scolaire, du vivre ensemble. Affirmation de soi, assurance à l’oral, autonomie, travail d’équipe, respect des différences, découverte de talents artistiques, un groupe classe plus soudé. Horizontalité dans les échanges entre les différents acteurs (élèves, enseignants et intervenants) qui rendent les élèves acteurs de leur savoir, au centre du processus d’apprentissage. Restauration, notamment pour les élèves de la voie professionnelle, de l’estime de soi. Résistance aux préjugés, aux peurs en favorisant la rencontre entre les trois voies. Construction de liens fraternels qui participent au mieux être dans l’établissement.
  Sur les pratiques des enseignants : Un travail de collaboration entre collègues des différentes voies et au sein des équipes pédagogiques. Une connaissance plus enrichie des élèves que les enseignants découvrent sous un autre angle. Un travail d’accompagnement des élèves qui rompt avec la transmission habituelle du savoir. Un changement de postures professionnelles dans la façon de construire et de conduire sa séance disciplinaire. Une mise en mouvement perpétuel : la dynamique globale du projet vient revisiter, questionner la matière même des cours pour les faire vivre sous d’autres formes. Une forte adaptabilité et plasticité : en réponse à un environnement lui-même malléable, l’enseignant développe de nouvelles compétences au service de ses élèves et de ses enseignements. En ce qui concerne le travail réalisé au sein de la FIL qui entame sa 3ème année de vie, le groupe d’enseignants participant acquiert depuis quelques mois de nouvelles compétences liées au travail collectivement effectué, au relationnel et à l’organisation. Il développe une capacité à retravailler ses postures professionnelles, prend conscience des transformations du métier (projets) et au final cherche à transmettre ce qu’il a appris pour consolider sa culture et son identité professionnelle ainsi que le vivre ensemble auquel il tient au sein de l’établissement, voire de l’institution. Une réorganisation du travail des équipes pédagogiques autour d’un projet de classe lié au projet d’établissement.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Une relation de confiance, un climat de travail agréable et dynamisant. Des relations directes et respectueuses et un questionnement constructif permanent : enseignants/équipe de direction. Mise en exergue d’une approche humaniste et porteuse de sens pour l’ensemble de la communauté éducative. Consolidation des liens et de la cohésion de l’équipe des enseignants. Au lycée Françoise, on n’est pas simplement un enseignant. Délégation forte du chef d’établissement sur les projets. Renforcement de la position de certains enseignants très impliqués dans la dynamique de projet : le lien hiérarchique est clairement posé et au-delà existe une forme d’horizontalité dans les échanges, favorable à la co-construction entre la Direction et les porteurs de projet. Dynamique d’apprentissage où l’on apprend des autres.
  Sur l'école / l'établissement : Une ambiance sereine et épanouie. Un rapport différent à autrui et au droit à la richesse des différences. Une utilisation optimale de toutes les ressources humaines et matérielles de l’établissement qui exploite tout son potentiel. Un environnement professionnel dynamique et dynamisant qui favorise le dépassement de soi. Une appropriation du lieu par les élèves comme étant le leur et celui où ils laissent une trace de leur passage. La dignité (re)trouvée de certains élèves par l’émergence de compétences difficilement repérables dans le contexte classe. La prise en compte non pas de l’élève mais de l’être humain dans sa globalité.
  Plus généralement, sur l'environnement Rayonnement de l’établissement sur la commune et la région. Construction d’une image positive et en perpétuelle évolution du lycée (via le site ENT très actif, les nombreux articles dans La Dépêche du Midi, la page Facebook de l’association sportive, le partenariat étroit et privilégié avec la mairie, Twitter). Modification des représentations des familles sur son image et la qualité de ses formations. Occupation de plus en plus grande de l’espace urbain et du territoire (extension liée à la voie générale, futur gymnase, relations avec le S.I.J (Service Info Jeunesse) et la maison de quartier tous proches, future œuvre d’art pérenne aux abords du lycée Françoise).




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte