Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 365 fois

 

Le tutorat de cycles : une nouvelle approche des sciences de la maternelle au collège 2017C 2017D

(Expérimentation terminée)
 

Collège Marcel Aymard

RUE JEAN MOULIN , 12104 MILLAU CEDEX
Site : http://marcel-aymard.entmip.fr/
Auteur : LOPEZ JEAN-LUCIEN
Mél : lopez.jeanlucien@gmail.com
  Comment faire du collège un lieu ouvert et bienveillant ? Comment mutualiser les ressources et rendre attractifs les apprentissages en sciences dans le cadre d'une approche inter-degrés ? Afin de répondre à ces questions, un projet se construit entre le collège Marcel Aymard de Millau et l’école primaire Beauregard, toute proche. Une première séance a lieu avec les élèves de sixième. La semaine suivante, les élèves de 6ème deviennent les tuteurs des élèves de cours moyen et doivent reformuler les notions et les approches. Enfin, la dernière semaine, des trinômes sont formés, associant un élève de grande section, un élève de cours moyen et un élève de sixième : c’est le « tutorat en cascade ». Les disciplines mobilisées pour ce projet sont les mathématiques (géométrie), la technologie (Programmation avec SCRATCH) et les SVT. Cette action est reconduite en 2016/2017.

  Plus-value de l'action
  - Les élèves portent un nouveau regard sur les apprentissages scientifiques et plus généralement sur l’école, le tutorat de cycles ayant contribué à rendre les élèves actifs et responsables dans le cadre d’un travail collaboratif. - Le rapprochement entre les professeurs des écoles et les professeurs des disciplines scientifiques du collège a également permis de développer une nouvelle culture de la collaboration inter-degrés, plus importante que jamais depuis la mise en place du cycle 3.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  102 élèves répartis sur des classes de grande section, CM1, CM2 et 6ème.
  A l'origine
  - Pas assez de liens entre l'école et le collège. - Besoin de renforcer la place des sciences dans le premier degré et de pallier le manque de moyens pour les sciences dans le premier degré.
  Objectifs poursuivis
  Utiliser le tutorat entre pairs comme un levier facilitateur des apprentissages, pour le tuteur comme pour l’apprenant. Faire du collège un lieu de ressources en mettant les infrastructures (laboratoires, sites techniques) et le matériel (ordinateurs, microscopes…) à la disposition des élèves du premier degré. Investir l'espace du cycle 3 afin de consolider la continuité entre l'école et le collège. Aller au-delà du rapprochement entre l'école élémentaire et le collège en incluant l'école maternelle dans le projet.
  Description
  Comment faire du collège un lieu ouvert et bienveillant ? Comment mutualiser les ressources et rendre attractifs les apprentissages en sciences dans le cadre d'une approche inter-degrés ? Afin de répondre à ces questions, un projet se construit entre le collège Marcel Aymard de Millau et l’école primaire Beauregard, toute proche. - 6èmes seuls, puis binômes et enfin trinômes avec successivement les élèves de cours moyens puis de grande section. Les élèves de 6ème abordent d’abord la thématique choisie par les enseignants dans les phases de préparation ; la semaine suivante, les paires sont créées et les sixièmes s’attaquent à la reformulation. Quand les trinômes se mettent en place, c’est au tour des élèves de cours moyens, supervisés par les sixièmes, de faire découvrir les notions aux plus petits.
  Modalité de mise en oeuvre
  Chaque phase (2 ou 3 phases dans l’année) se décompose en trois temps (6èmes seuls ; 6èmes/CM1-CM2 ; et enfin, 6ème/CM1-CM2/grande section). Il est composé de 6 groupes (deux par champ disciplinaire). En une matinée, chaque élève (ou binôme, ou trinôme) passe dans chacun des trois grands ateliers.
  Trois ressources ou points d'appui
  Excellent partenariat avec le premier degré. Enthousiasme de l’ensemble des intervenants (élèves, professeurs, parents, ATSEM). Bénéfice de la seconde année, recul et meilleure analyse du contenu comme de la forme.
  Difficultés rencontrées
  Difficulté à adapter l’organisation matérielle (en particulier la durée des séances) aux différents âges des élèves. Différence de statut et donc de disponibilité des enseignants du premier et du second degré. Complexité à repérer des notions scientifiques qui soient facilement adaptables à chacun des niveaux concernés.
  Moyens mobilisés
  Moyens humains : 2 classes de 6ème, 1 classe de CM1 et 1 classe de CM2, 1 classe de Grande Section. 6 Professeurs de collège, 3 professeurs des écoles, 1 ATSEM, 3 parents, 1 conseiller pédagogique, le principal adjoint. Les laboratoires de sciences et vie de la terre, de technologie, de sciences physiques. Le CDI du collège.
  Partenariat et contenu du partenariat
  Partenariat avec l’école primaire (élémentaire et maternelle) Beauregard de Millau. Partenariat avec la circonscription 1er degré de Millau. Partenariat avec les médias locaux (Midi Libre et journal de Millau) qui valorisent, en les médiatisant, les différentes phases de travail des élèves.
  Liens éventuels avec la Recherche
  -
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
 
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Réunions régulières du groupe de travail. Retours réguliers et croisés des parents des différents niveaux. Participation en septembre 2016 à l'après-midi "projets scientifiques innovants de l’Aveyron" au lycée Monteil de Rodez.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Efficacité remarquable : le tutorat permet notamment de placer en situation de réussite des élèves en désaffection pour l'école, le tutorat les encourageant à s'approprier des notions insuffisamment maîtrisées à l'issue de la première séance afin de les expliquer aux élèves dont ils ont la charge. Les élèves les plus grands sont spontanément et particulièrement bienveillants avec les plus petits. La situation de tutorat ainsi que le fait de venir travailler au collège créent une émulation et une concentration particulièrement fortes chez les élèves.
  Sur les pratiques des enseignants : La mise en œuvre d'un tutorat entre les élèves nécessite que l'on installe du co-enseignement ; ainsi, les enseignants doivent s'engager en équipe dans un travail protéiforme : détermination des sujets de travail, prise en compte des contraintes pédagogiques spécifiques à chaque niveau, mutualisation des bonnes pratiques, mise en commun des expertises propres à chaque niveau.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Les relations entre les professeurs de collège et les professeurs des écoles sont nettement plus solides. Tous les acteurs ont désormais une meilleure connaissance de la réalité de chaque niveau (collège, école élémentaire, maternelle) et sont investis dans une démarche collaborative plus aboutie.
  Sur l'école / l'établissement : -
  Plus généralement, sur l'environnement Ce projet commence à avoir un impact réel sur l’environnement de travail : parents ravis, élèves qui en redemandent, habitudes de travail collaboratif prises qui sont réinvesties dans d’autres projets.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte