Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 520 fois

 

48 HEURES POUR FAIRE LE POINT-2017D

(Expérimentation terminée)
 

Lycée professionnel Louis Gaston Roussillat

LIEU-DIT , 23320 ST VAURY
Site : www.lproussillat.fr
Auteur : CHRONOPOULOS Laurence
Mél : laurence.chronopoulos@ac-limoges.fr
  Des élèves de terminale en déshérence, une échéance majeure imminente, des professeurs découragés… Le portrait sans retouches d’un bilan scolaire alarmant. Mais un partenariat d’excellence mobilisé, une équipe pédagogique engagée. Pour des élèves finalement remobilisés et une réussite très honorable à l’examen. Grâce à un « rallye » pédagogique inédit : 48 heures pour faire le point 

  Plus-value de l'action
  la capacité à mobiliser rapidement un partenariat extérieur étoffé et innovant, entièrement dévolu aux entretiens motivationnels des élèves. des élèves en contact direct avec des représentants du monde du travail.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  19 élèves de terminale bac professionnel (électrotechnique énergie équipements communicants – ELEEC- et maintenance des véhicules automobiles – MVA)
  A l'origine
  Le bilan du conseil de classe du 1er semestre de la classe de terminale bac pro met en évidence un manque d’investissement scolaire généralisé et contaminant. Beaucoup d’élèves sont en situation de décrochage actif ou subi : le travail demandé n’est pas effectué, pas remis aux enseignants (cela concerne tout particulièrement les rapports de PFMP). De l’absentéisme récurrent, des incivilités sont aussi à déplorer. Les perspectives quant au pourcentage de réussite à l’examen sont très pessimistes. Comment faire prendre conscience aux élèves des enjeux de la situation et de son urgence, considérant que l’échéance du bac est proche ?
  Objectifs poursuivis
  Le projet est en pleine concordance avec les axes 1 et 2 du projet d’établissement qui sont respectivement : « mieux vivre au lycée » et « le parcours scolaire ». Il se donne pour objectifs de : raccrocher les élèves en difficulté, revaloriser l’image de soi et du parcours scolaire, formuler et formaliser un projet personnel et professionnel. Ainsi les élèves disposent-ils de deux journées pour rattraper le travail en retard et se positionner dans leur parcours de formation et d’orientation.
  Description
  Sur 2 journées banalisées (un jeudi et un vendredi), les élèves se responsabilisent en bénéficiant d’un temps de travail décloisonné, en dehors de l’emploi du temps habituel de la classe. Ils sont amenés à prendre conscience de leur position sur le trajet qui les conduit à l’examen du bac. Ils sont incités à utiliser avec efficacité les ressources matérielles et humaines mises à leur disposition pour réaliser le travail qui leur est demandé. Pour la plupart d’entre eux, il s’agira de rattraper des travaux qui auraient dus être faits bien avant et dont la réalisation conditionne l’obtention du bac.
  Modalité de mise en oeuvre
  - 1er volet du « rallye » : jeudi : à 8h00 = accueil par le Proviseur, rappel des objectifs et de l’organisation de ces journées et distribution des dossiers individuels contenant le travail à effectuer dans la journée avec l’assistance des enseignants. Ces dossiers personnels et nominatifs, élaborés en concertation par les enseignants (chacun pour sa discipline), contiennent une liste d’activités à effectuer par l’élève : pour l’un, il s’agit de notamment de réaliser des entraînements en mathématiques, avant de faire le devoir qui sera ensuite adressé au professeur de mathématiques pour correction. Pour un autre élève, la consigne est de terminer la rédaction de son rapport de stage. Pour un troisième, il faudra qu’il achève son dossier de CCF en arts appliqués et culture artistique. Chacun des 19 élèves dispose donc d’un cahier des charges personnel et de la « feuille de route » à compléter au fil du travail accompli. De 8h15 à 12h15 = les élèves sont répartis dans 2 salles équipées d’ordinateurs et sont encadrés par des enseignants volontaires disposés à apporter de l’aide et des conseils à la demande. De 14h00 à 17h30 = poursuite du travail. A 17h30 = évaluation et bilan du travail effectué. Chaque élève formalise et consigne dans son dossier personnel, sur sa « feuille de route », les étapes franchies et ce qui reste à faire en regard de la liste de tâches qui lui a été fournie. Il peut solliciter l’aide et les conseils des adultes présents. - 2ème volet du « rallye » : vendredi : de 9h00 à 12h30 = session d’entretiens individuels conduits par des jurys de personnes extérieures au lycée et issues d’univers professionnels très variés. Les jurys sont composés de 3 personnes réunies précisément sur le critère de leur différence de parcours, facilitant ainsi le croisement et la complémentarité des regards. Ces entretiens s’appuient sur des questionnaires « guidés » (une série de questions-types est proposée au jury en guise de support) mais aussi sur des échanges libres. Il s’agit pour les élèves de procéder à une auto-évaluation de l’estime de soi et de formuler un projet personnel et professionnel. Chaque élève, sur convocation écrite adressée préalablement, se rend à son entretien calibré sur une durée d’une demi-heure. Chaque jury dispose d’une salle où les élèves se présentent à tour de rôle à l’heure indiquée. Un espace de confidentialité est ainsi aménagé, laissant à l’élève un espace d’expression libre devant des personnes extérieures qui ne le jugent pas. A 13h30 = les élèves renseignent la fiche « mon bilan ». Retour des entretiens en collectif, synthèse (présence de tous les jurys et de tous les enseignants). Table ronde, échanges. 16h00 = fin du stage. Le connecteur logique qui réunit ces 2 volets pourrait se résumer en une question : « où en suis-je dans l’acquisition des connaissances nécessaires pour l’obtention du bac et où cela peut-il me conduire positivement ? » - 48 heures pour faire le point -
  Trois ressources ou points d'appui
  -l’enthousiasme, la motivation et la cohésion de l’équipe pédagogique engagée dans ce projet. la présence et l’intervention de personnes extérieures au lycée, et en général à l’institution, qui ont assuré l’ensemble des entretiens individuels. la situation pédagogique inédite, en dehors de la classe, dans laquelle chaque élève est acteur et responsable de son travail.
  Difficultés rencontrées
  -entre le conseil d’enseignement qui a validé le projet et la date de mise en œuvre de l’action : manque de temps pour l’élaboration et la constitution des dossiers individuels des élèves. la participation des enseignants volontaires étant organisée en fonction de leur temps libre (en dehors de leur emploi du temps ordinaire), le suivi et l’accompagnement individuels des élèves s’en trouvent plus fragmentés.
  Moyens mobilisés
  10 enseignants volontaires sont impliqués dans le projet : toutes les disciplines d’enseignement général et professionnel sont représentées. Le pilotage pédagogique du projet est assuré par le professeur d’arts appliqués. Le Proviseur recrute les jurys, préside le bilan collectif et anime la table ronde.
  Partenariat et contenu du partenariat
  Sur sollicitation du Proviseur, ce projet a retenu l’adhésion bénévole de : le Président du club des entrepreneurs sostraniens, membre du jury. le CFFPA d’Ahun (une des formatrices est membre du jury). un EHPAD creusois (la directrice est membre du jury). le GRETA de la Creuse (un conseiller en formation continue est membre du jury). une élue municipale de la Creuse, correspondante presse locale, membre du jury. une élève sophrologue de l’école de sophrologie IFSMS, membre du jury. un ingénieur pour l’école du rectorat de Limoges, membre du jury. une principale d’un collège de la Creuse (qui possède une classe relais et une antenne CASNAV), membre du jury. MANPOWER Guéret : la directrice de l’antenne est membre du jury.
  Liens éventuels avec la Recherche
  X
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  Voici les indicateurs retenus pour l’évaluation de l’action pendant et après son déroulement : la présence de tous les élèves à ce « rallye » de 48 heures, la quantité des travaux assignés que chaque élève aura effectués à l’issue de l’action, l’aspect qualitatif de l’action relevé dans chaque fiche « mon bilan » complétée par les élèves, le retour des entretiens effectué par chacun des membres du jury, les résultats obtenus à la session bac pro ELEEC et MVA juillet 2016, des élèves remobilisés et qui se remettent au travail, des objectifs à atteindre fixés par chacun des élèves, un climat de classe apaisé et plus centré sur le travail scolaire et qui se projettent vers l'examen, des élèves qui envisagent une poursuite d'étude et ont construit leurs possibles.
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Voici les indicateurs retenus pour l’évaluation de l’action pendant et après son déroulement : la présence de tous les élèves à ce « rallye » de 48 heures, la quantité des travaux assignés que chaque élève aura effectués à l’issue de l’action, l’aspect qualitatif de l’action relevé dans chaque fiche « mon bilan » complétée par les élèves, le retour des entretiens effectué par chacun des membres du jury, les résultats obtenus à la session bac pro ELEEC et MVA juillet 2016, des élèves remobilisés et qui se remettent au travail, des objectifs à atteindre fixés par chacun des élèves, un climat de classe apaisé et plus centré sur le travail scolaire et qui se projettent vers l'examen, des élèves qui envisagent une poursuite d'étude et ont construit leurs possibles.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : -les élèves ont pu généralement avancer voire terminer la rédaction de leur rapport de PFMP. certains d’entre eux ont pu finaliser leur dossier individuel de CCF pour les arts appliqués et culture artistique. certains autres ont travaillé à partir d’annales du bac pro (en mathématiques notamment). d’autres ont travaillé sur la posture en épreuve orale. chaque élève a procédé à l’analyse de ses points faibles et de ses points forts avec justesse et pertinence. chacun d’entre eux a pu formuler un projet personnel et professionnel plus ou moins affirmé. les élèves sont remobilisés et ont davantage confiance en eux.
  Sur les pratiques des enseignants : - mise en situation professionnelle innovante, propice à la réflexion, à l’autoévaluation des pratiques. - contexte pédagogique créateur de climat apaisé entre élèves et professeurs. - des enseignants disponibles pour chacun des élèves et qui ont le temps d'individualiser leurs aides.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : -dans un premier temps, attitude observatrice des enseignants quelque peu « bousculés » par cette initiative du Proviseur. Puis adhésion au projet sans réserve. adhésion immédiate des partenaires, demandeurs d’évaluation de l’action et en attente de son renouvellement = ils déclarent avoir eux-mêmes appris de cette expérimentation (la qualité du contact avec les jeunes est évoquée à plusieurs reprises). cette expérimentation a ouvert les esprits et la voie à l’innovation.
  Sur l'école / l'établissement : Ce lycée professionnel rural et isolé souffre depuis plusieurs années d’une image « à réparer ». Cette action inédite et innovante a permis de faire connaître et de valoriser le lycée à l’interne comme à l’externe. On commence à parler de cet établissement « autrement », de sa capacité à se renouveler et à inventer des pratiques au bénéfice des élèves.
  Plus généralement, sur l'environnement Historiquement inscrit dans son territoire, le lycée professionnel de Saint-Vaury catalyse tous les regards économiques, politiques et culturels de proximité. Tous les événements et actions propices à développer sa notoriété sont immédiatement et positivement relayés auprès de la population locale et même plus largement. Le Maire de la commune a nous adressé toute sa satisfaction et sa reconnaissance.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte