Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 331 fois

 

BTS nouvelle chance (Semestre gagnant) 2018 B

(Expérimentation terminée)
 

Lycée général et technologique Samuel de Champlain

61 RUE DES BORDES , 94430 CHENNEVIERES SUR MARNE
Site : http://www.u-pec.fr/etudiant/orientation-reorientation/reorientation/se-reorienter-apres-le-1er-semestre--584353.kjsp
Auteur : CHADEFAUD
Mél : nathalie.chadefaud@ac-creteil.fr
  Bachelière, Djamila n’a obtenu aucun de ses 10 vœux APB et s’est inscrite en Licence : le seul choix qui lui était proposé. La découverte du milieu universitaire l’a enrichie mais les exigences attendues la découragent. Elle arrête sa formation et rejoint les décrocheurs du supérieur, dont on parle beaucoup moins que ceux du secondaire. Ils sont nombreux à être passés par des voies d’orientation dans le secondaire pour réussir le diplôme d’accès dans le supérieur mais ils décrochent et recherchent une formation « plus encadrante ». Le dispositif Semestre gagnant raccroche sur un BTS (AG PME PMI) dont la première année est validée en Juillet de la même année. La clé de la réussite ? Un projet personnel réaffirmé, une équipe d’enseignants à l’écoute, une institution bienveillante. Il faut leur proposer une nouvelle chance de rebondir et éviter qu’ils ne décrochent à nouveau… Un dispositif entre prévention et remédiation au décrochage post-scolaire qui est dans sa troisième année de fonctionnement.

  Plus-value de l'action
  Multiplication de ces parcours et liaison -3+3 avec les universités.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  Entre 15 et 20 étudiants chaque année ayant obtenu un BAC général, technologique ou professionnel.
  A l'origine
  D’après une note du ministère publiée en novembre 2013, seulement un étudiant sur deux entrera en seconde année du supérieur. Si 29 % des autres redoublent, ce n’est pas moins de 27,2 % qui arrêtent complètement les études supérieures et qui voient donc leur employabilité fortement affaiblie parce que non qualifiés. Si la cause réside probablement dans des choix d’orientation inadaptés au stade de la Terminale, il n’en reste pas moins que la réorientation en cours de première année post bac pour ces élèves décrochés doit être envisagée. Des passerelles commencent à se mettre en place mais sont encore peu formalisées. Par exemple, depuis plusieurs années, des étudiants inscrits en première année de Licence (L1), en particulier en économie gestion manifestent, auprès du SCUIO-IP au cours et à l’issue du premier semestre (S1), le souhait de se réorienter vers une section préparant au BTS (brevet de technicien supérieur) qui leur paraît plus adaptée à leur profil et leurs attentes. Pour l’année universitaire 2013-2014, selon le SCUIO IP de l’UPEC (Université Paris Est Créteil) près de 110 étudiants ont fait une demande de réorientation en fin de S1 (32 en provenance d’AEI, 34 de Droit et 41 d’économie gestion). En décembre 2014, les demandes de réorientation s’élèvent à 218 dans le champ de l’économie droit gestion (dont 103 d’Administration et Échanges Internationaux (AEI), 48 de droit et 67 d’économie gestion) et environ 2000 au niveau de toutes les composantes de l’université. Il est à noter que ces jeunes décrocheurs sont originaires des territoires prioritaires ciblés par le FSE. Comment prévenir le décrochage scolaire post bac par un dispositif passerelle vers des BTS tertiaires porteurs d’emploi ? S’il est possible d’envisager cette adéquation en termes quantitatifs, l’enjeu est d’offrir une fluidité de parcours en cours de L1, à la fin du S1, qui permette aux étudiants ainsi réorientés de sortir qualifiés/diplômés à l’issue de 2 ans de formation après l’obtention de leur baccalauréat. Or, les formations de techniciens supérieurs s’inscrivent dans un cursus en 2 ans, ponctué par des stages en entreprise et des certifications en contrôle en cours de formation, selon un calendrier national. Ce cadre contraint nécessite une adaptation des parcours pour permettre à des étudiants en réorientation en fin de semestre 1 de rattraper les acquis de BTS.
  Objectifs poursuivis
  L’objectif est triple : permettre le retour en formation (remédiation) à des élèves en rupture d’études supérieures (situation fréquente parmi les élèves les plus fragiles) ; construire un parcours adapté qui favorise l’appartenance au groupe et la reprise de confiance en soi afin d’empêcher un nouveau décrochage (prévention) ; viser un secteur porteur (BTS assistant de gestion PME PMI), afin de consolider la détermination des jeunes en leur donnant des perspectives concrètes d’emploi.
  Description
  Le BTS « nouvelle chance » (Semestre gagnant) permet la construction d’un parcours adapté à un public décrocheur de l’université en première année de Licence. Le groupe de jeunes décrocheurs concerné bénéficie d’une remise à niveau sur le temps du S2 qui leur permettra d’intégrer une classe de 2ème de BTS de l’académie de Créteil à la rentrée scolaire suivante.
  Modalité de mise en oeuvre
  - Entretien avec les candidats à la réorientation à l’appui d’un dossier complété en lien avec l’UPEC. La quasi majorité des étudiants se présentant à l’entretien sont acceptés, ce premier entretien est également un point de départ pour le tutorat en fonction des points qui auront été abordés ; - Accueil du groupe constitué lors d’une journée d’intégration : réaffirmer son statut d’étudiant et revenir dans un lycée avec ses règles internes ; - Mise en œuvre d’un carnet de bord individuel évolutif (espace numérique du Lycée) ; - Tutorat de chaque élève (un enseignant du BTS pour un étudiant RV hebdomadaires au début puis espacés fonction de l’autonomie acquise. Le tutorat est filé jusqu’au mois de Décembre soit 11 mois pour accompagner l’intégration en 2ème année du BTS) ; - Mise en œuvre de modules réorganisés pour des heures d’enseignements inférieures à celle d’un BTS traditionnel (cours, classe inversée, emploi du temps avec plages de travail en autonomie) - Mise à disposition d’une salle identitaire partagée étudiants/enseignants : salle réservée au groupe Semestre Gagnant disposant de bannettes personnelles pour les échanges papier, ordinateurs en réseau, espace restauration (Micro ondes, réfrigérateur, poubelle, matériel de nettoyage…) avec un tableau pour les communications diverses. Les enseignants se rendent régulièrement dans la salle, gérée par les étudiants selon un planning affiché au départ.
  Trois ressources ou points d'appui
  • Dispositif porté au sein de l’établissement par le proviseur permettant de constituer une équipe de volontaires ; • Dispositif suivi et accompagné par le Rectorat de Créteil délivrant les heures nécessaires et évalué par les corps d’inspection ; • Partenariat avec la cellule d’orientation de l’UPEC.
  Difficultés rencontrées
  • Recrutement difficile car de nombreux candidats n’ont pas suivi un cursus secondaire en adéquation avec un vœu en BTS AG PME PMI ; • Niveau des candidats issus d’un Bac pro ou Bac étranger faible par rapport aux exigences du BTS ; • Absentéisme des étudiants propre aux étudiants de BTS et aux élèves de secondaire décrocheurs.
  Moyens mobilisés
  350 heures de cours et 170 heures de tutorat octroyées au LGT par le Rectorat.
  Partenariat et contenu du partenariat
  Le SCIUOP ( UPEC ) informe ses étudiants sur les possibilités de réorientation . Les journées d’orientations permettent aux coordonateurs du BTS de venir présenter le Semestre Gagnant, le SCIUOP rend le fichier des candidats au BTS disponible aux coordonateurs. Une fois inscrits au Semestre Gagnant les étudiants sont tenus à une assiduité dont le bilan est communiqué au le SCIUOP. Il est important de vérifier que les bourses ne soient pas interrompues. Les élèves restent donc des étudiants inscrits à l’UPEC toute l’année et sont parallèlement inscrits au LGT Champlain. En fin d’année, les responsables du SCIUOP assistent à un bilan des étudiants et il leur est accordé des crédits ECTS à utiliser en cas de poursuite en Licence professionnelle.
  Liens éventuels avec la Recherche
  .
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  - Reprise de confiance en soi ; - raccrochage aux études supérieures ;- obtention du BTS en année 2 ; maintien/augmentation des résultats entre l’année 1 (2014-2015) et l’année 2 (2015(2016), le BTS Nouvelle chance étant dans sa 3ème année de fonctionnement. ; consolidation des relations avec l’université et le service d’orientation en particulier.
  Documents
 
Titre Vidéo: présentation de semestre gagnant
Condensé Des étudiantes témoignent et présentent leur parcours.
URL BTS nouvelle chance (Semestre gagnant).2017D
Type diaporama

Titre Vidéo , témoignage
Condensé
URL https://drive.google.com/open?id=0B2DHYbMib34LZkVJYmRvTEI2VU0
Type diaporama

  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Evaluation réalisée par l’inspection d’Economie-Gestion : « Sur les 11 étudiants de la promotion « Semestre Gagnant 2015 » : 4 (36 %) ont obtenu le diplôme du BTS AGPME ; 1 (9%) a trouvé sa voie en reprenant une première année à l’université et l’a validée (L1 LLCE obtenue) ; 2 (18%) ont doublé leur seconde année de BTS AGPME mais ont continué leurs études ; 4 (36%) ont soit arrêté leurs études, soit s’orientent vers du GRETA. On peut considérer que 63% des étudiants entrés dans le dispositif du Semestre Gagnant en 2015 ont été « raccrochés » aux études supérieures. L’une d’entre eux a été "perdue de vue" alors qu’elle était dans une STS AGPME 2 qui n’adhérait pas aux modalités du dispositif (Paul Eluard, Saint Denis). Un autre a pu doubler dans un établissement dont l’équipe de la STS AGPME était pédagogiquement proche des enseignants impliqués dans le Semestre Gagnant (Guillaume Apollinaire, Thiais). L’idée d’un « réseau de STS partenaire » est alors née pour permettre le suivi (tutorat efficace) des étudiants en seconde année. Un autre facteur d’explication des 36% d’échec (élèves "non-raccrochés") réside dans les difficultés de mise en route du recrutement des étudiants liées notamment à une communication avec l’université en développement. Sur les 16 étudiants de la promotion « Semestre Gagnant 2016 » : 12 (75 %) sont entrés en seconde année de BTS AGPME ; 2 (12,5%) ont trouvé leur voie en reprenant un BTS en 1ère année (l’un en BTS CG, l’autre par le biais d’un apprentissage en deux ans) ; 1 a quitté le système scolaire (mais a été embauchée en CDI grâce au stage effectué au cours du Semestre Gagnant) ; 1 a réintégré l’université en première année d’une autre filière (on peut s’interroger sur la pérennité de son avenir universitaire). On peut considérer que 87,5% des étudiants ont été « raccrochés » aux études supérieures grâce au système du Semestre Gagnant. L’expérience acquise par les membres de l’équipe enseignante a permis une meilleure coordination avec l’université pour le recrutement des étudiants et permet actuellement un meilleur suivi tutoré des étudiants admis en seconde année de BTS AGPME. »
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Des bilans individuels ont été réalisés à partir du livret de bord , des entretiens menés avec leurs tuteurs et des entretiens menés en fin de première année auprès des IA IPR d’éco gestion et des responsables de la cellule d’orientation de l’UPEC (IUOP ) . Les étudiants témoignent de leur satisfaction quant à leur réorientation qui leur à permis de « ne pas perdre une année », ils sont majoritairement dans l’optique de poursuivre el licence professionnelle. Paradoxalement, ils approuvent le système de tutorat individuel pour réussir le semestre mais le considèrent comme finalement « trop cadrant ».
  Sur les pratiques des enseignants : La constitution de l’équipe s’est organisée à partir d’un axe central portant sur le suivi individualisé des étudiants et sur la mise en œuvre d’enseignements adaptés à une période réduite des apprentissages. Les concertations entre enseignants portent à la fois sur le suivi des étudiants et l’organisation de l’emploi du temps pour des enseignements qui sont transformés en modules. Le planning est conçu avec des plages de travail en autonomie où les pratiques de classe inversée sont courantes. L’explicitation des exigences professionnelles requises est nécessaire et nécessite d’importants échanges entre les collègues des matières non professionnelles pour que chaque tuteur connaisse les attentes globales en première année.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : .
  Sur l'école / l'établissement : Pour valoriser les échanges de pair à pair, les étudiants rencontrent des étudiants en deuxième année issus ou non du Semestre Gagnant selon une formule de type « speed dating ».Ils sont ainsi préparés au passage dans une deuxième année « classique » dans les différents établissements partenaires proposant les STS AGPME. En amont, l’équipe enseignante informe les enseignants de deuxième année du parcours particulier dont les étudiants ont bénéficié. Le tutorat individuel se poursuit jusqu’au mois de décembre.
  Plus généralement, sur l'environnement Le succès de la ré-intégration des étudiants en STS seconde année tient essentiellement au partenariat que tisse le Semestre Gagnant avec quelques STS AGPME « amicales ». Les professeurs et chefs d’établissement de ces sections connaissent le dispositif et les relations avec les tuteurs en sont facilitées. En 2016, les STS du « réseau Semestre Gagnant » sont au nombre de cinq : Champlain (CHENNEVIERES), Saint Exupéry (CRETEIL), Olympe de Gouge (NOISY LE SEC), Guillaume Apollinaire (THIAIS), Frédéric Mistral (FRESNES). Le réseau peut s’agrandir.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte