Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 799 fois

 

#Coopérer entre élèves, collaborer entre adultes solidaires en éducation prioritaire 2017G

(Expérimentation terminée)
 

A COMPLETER

2 RUE PHILIPPE DE GUELDRES , 54035 NANCY CEDEX
Site : http://www4.ac-nancy-metz.fr/pasi/spip.php?article1185
Auteur : Sophie de Souza
Mél : sophie.de-souza@reseau-canope.fr
  Cinq équipes de premier degré, engagées dans le développement de pratiques de coopération entre élèves et entre adultes, en lien avec le référentiel de l’éducation prioritaire, ont été accompagnées dans la production de ressources à destination du site national de l’éducation prioritaire : https://www.reseau-canope.fr/education-prioritaire/accueil.html. Le cadre et les outils de travail proposés aux équipes pour élaborer ces ressources les ont encouragées à faire évoluer les contenus mutualisables pour les engager dans le partage de leurs démarches professionnelles, faites d’hypothèses, de tâtonnements, d’évolutions, d’ essais et d’erreurs… Pour mener à bien le travail d’écriture et d’éditorialisation, chaque équipe a été accompagnée par un binôme d’accompagnateurs issus du réseau Canopé, par un formateur spécialiste de l’écriture professionnelle, et par l’atelier Canopé de Nancy. Ce travail d’écriture ainsi que le regroupement périodique des cinq équipes ont permis une posture professionnelle réflexive faisant émerger des questions inattendues et/ou des hypothèses interprétatives. Sylvain Connac, enseignant chercheur à l’université Paul-Valéry de Montpellier a accompagné à distance chacune des équipes dans leur réflexion et pratique professionnelles sur toute la durée du projet.

  Plus-value de l'action
  Cette expérimentation a été proposée à l’académie de Reims qui a accepté de la mettre en œuvre en septembre 2017. Un premier comité de pilotage se tiendra courant mars 2017.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  A- Réseau de Homécourt/Auboue (54) : école élémentaire Barbusse (cycle 3). B- Réseau de Nancy (54) : école élémentaire La Fontaine (CM2 et collège). C- Réseau de Forbach (57) : école élémentaire du Bruch (CP, CE1, CM1, CM2). D- Réseau de Woippy (57) : collège Jules Ferry et école élémentaire Saint Eloy P. Verlaine. E- Réseau de Saint Dié (88) : école élémentaire Vincent Auriol (du CP au CM2).
  A l'origine
  Le projet initié par le ministère de l’éducation nationale dans l’académie de Nancy-Metz à la rentrée 2015 part d’un constat : la mutualisation des pratiques pédagogiques efficaces pour l’apprentissage des élèves, pour encouragée qu’elle soit par l’institution, est souvent un échec. Plusieurs raisons non exhaustives peuvent être avancées. D’abord, ce qui est montré se veut souvent, même si personne ne le souhaite ainsi, un exemple au sens de modèle, supposant que ce qui a été sélectionné et validé par la hiérarchie est destiné à être reproduit, dupliqué par les autres, souvent des pairs. C’est une vision applicationniste selon laquelle il suffirait de refaire pour réussir. C’est rarement opérant. Ensuite, ce qui est donné à voir est une production finale difficilement appropriable parce que les conditions de réalisation sont souvent différentes de celles où l’on voudrait qu’elle se mette en œuvre. C’est aussi une ressource qui, par son caractère exemplaire, en impose, laissant rarement la possibilité de la discuter, de la critiquer. Il y a ici un effet « bon élève » parfois un peu inhibant pour les collègues qui se sentent peu ou pas capables de transmettre ce qu’ils font. Ne faut-il pas alors s'interroger autrement, en s'intéressant moins aux conditions et modalités de "reproduction de modèles" qu'aux conditions et modalités de la transmission de l'expérience professionnelle ? C'est ce qui a été proposé au rectorat, à la délégation territoriale Grand Est de Canopé, à l’atelier Canopé de Nancy et aux équipes de réseaux de l'éducation prioritaire.
  Objectifs poursuivis
  1°) écrire le cheminement de sa pratique professionnelle pour mieux l’analyser et la partager, 2°) documenter sa pratique professionnelle par les apports de la recherche, 3°) mettre en œuvre la coopération entre pairs autour d’un objet de travail collectif, 4°) se former par le travail collectif à la démarche réflexive, 5°) être formé à l’écriture de sa pratique professionnelle et au travail d’auteur transmédia.
  Description
  CANOPE Nancy-Metz et les correspondants Education Prioritaires de l’Académie de Nancy-Metz ont été sollicités par la DGESCO pour mettre en œuvre une formation/action dont les productions alimenteront le site national de l’Education Prioritaire. La coopération entre élèves et entre adultes a été le thème choisi. A la suite d’une conférence de Sylvain Connac, enseignant chercheur à Montpellier donnée devant un large public de l’éducation prioritaire de l’académie de Nancy-Metz un appel à projet a été lancé. Il était proposé aux équipes volontaires de réfléchir à leurs pratiques professionnelles et de travailler à la transmission de leur expérience. Cinq projets, pour la plupart déjà mis en œuvre, de réseaux de l’éducation prioritaire en Lorraine ont été retenus : A- Réseau de Homécourt/Auboué (54) : école élémentaire Barbusse Apprendre à débattre pour mieux vivre ensemble B- Réseau de Nancy (54) : école La Fontaine. Coopérer entre élèves pour apprendre. C- Réseau de Forbach (57) : école du Bruch. On apprend mieux à plusieurs, qu’on soit élève ou professeur D- Réseau de Woippy (57) : collège Jules Ferry et école Saint Eloy P. Verlaine. Former les élèves au tutorat. Organiser l'aide et l'entraide dans la classe, dans l'école et le réseau. Accompagner les équipes vers le travail coopératif. Cycle 3 et collège. E- Réseau de Saint Dié (88) : école Vincent Auriol. Agir sur le climat de l’école et de la classe. Au sein d’un cadre sécurisant (formation action programmée et inscrite dans la durée avec des regroupements réguliers, volontariat des équipes avec possibilité de retrait, engagements réciproques des parties prenantes), chaque équipe, accompagnée par un binôme d’accompagnateurs issus du réseau Canopé, est amenée à analyser le projet pédagogique qui est le sien afin d’en écrire le cheminement (tâtonnements, doutes, hésitations, erreurs devant être rendus visibles dans l’écrit). Les accompagnateurs Canopé, placés eux-mêmes dans une posture nouvelle d’ami critique, proposent un cadre à l'action d'écriture, aident à l'organisation du travail et régulent la dynamique collective. Ils contribuent à faire expliciter les choix de l’équipe concernant sa pratique professionnelle. Mais ce sont les besoins de l'équipe qui déterminent les modalités de travail de l’écriture de la ressource. Ce collectif est amené à travailler lors des regroupements collectifs programmés à Nancy et Metz, mais aussi via la plate-forme Viaéduc, voire au sein des écoles où travaillent les équipes. P. Bride accompagne les équipes via Viaéduc pour l’écriture proprement dite et S. Connac, enseignant chercheur à l’université Paul-Valéry de Montpellier ( LIRDEF - Laboratoire interdisciplinaire de recherche en didactique, éducation et formation ), autant interpelé qu’interpellant, permet aux équipes d’aller plus loin dans leur réflexion pédagogique. Des capsules vidéo rendent compte de ces échanges. Les ressources coproduites sont scénarisées (vidéos d’entretiens, récits d’expérience, journal de bord, traces de projets, cartes heuristiques…).
  Modalité de mise en oeuvre
  Pensée avec tous les acteurs de l’expérimentation susmentionnés, dont les coordonnateurs de réseau au sein d’un comité de pilotage, cette formation action a été inscrite dans le plan académique de formation. Elle comprend des regroupements réguliers et programmés dans la durée (6) par les services académiques couvrant les années scolaires 2015-2016 et 2016-2017. Elle a été ouverte par une conférence de S. Connac sur la coopération entre élèves et entre adultes le 14 octobre 2015 devant l’ensemble des équipes concernées, pilotes compris [http://www.cndp.fr/crdp-nancy-metz/54/se-former/en-savoir-plus/2015-2016/conferences-et-journees-detude/seminaire-academique-education-prioritaire-cooperer-entre-eleves-pour-apprendre-et-collaborer-entre-adultes-solidaires.html] 1- Chaque équipe participante met en œuvre son action A- Réseau de Homécourt/Auboué (54) : école élémentaire Barbusse Apprendre à débattre pour mieux vivre ensemble B- Réseau de Nancy (54) : école La Fontaine. Coopérer entre élèves pour apprendre. C- Réseau de Forbach (57) : école du Bruch. On apprend mieux à plusieurs, qu’on soit élève ou professeur D- Réseau de Woippy (57) : collège Jules Ferry et école Saint Eloy P. Verlaine. Former les élèves au tutorat. Organiser l'aide et l'entraide dans la classe, dans l'école et le réseau. Accompagner les équipes vers le travail coopératif. Cycle 3 et collège. E- Réseau de Saint Dié (88) : école Vincent Auriol. Agir sur le climat de l’école et de la classe. Chaque équipe pilote, analyse, adapte, interroge, évalue et formalise, dans son lieu d’exercice, avec ou sans l’accompagnateur Canopé, avec ou sans l’aide à distance (vidéoconférence) de l’enseignant-chercheur, Sylvain Connac. 2- La coopération entre professionnels : dans le réseau et lors des journées de regroupement des équipes et des accompagnateurs Canopé dans les locaux de Canopé (Nancy et Metz) en présence de la dgesco, du rectorat, de Patrice Bride pour soit des apports (présentation de Viaéduc, apports sur les modalités de l’écriture professionnelle, rappels des objectifs de la formation-action), soit des échanges entre équipes pour la présentation de leur pratique professionnelle et sur l’état d’avancement de leur projet d’écriture. 3- Chaque équipe produit une ressource fondée sur son expérience de coopération en mutualisant sa démarche et ses questionnements professionnels. Un web documentaire est réalisé par chaque équipe avec son binôme d’accompagnateurs Canopé et l’appui technique de Canopé. 4- L’équipe interroge et modifie sa pratique. La mise en forme de la ressource, le travail d’écriture sur le cheminement professionnel amènent de nouvelles questions sur la pratique. Le lien avec l’enseignant chercheur permet à ces questions d’être formalisées et de recevoir des éléments de réponse. Les pratiques sont nourries de cette posture réflexive.
  Trois ressources ou points d'appui
  1°) Un cadre sécurisant reposant sur : - un engagement collectif et respectif pris par chacune des parties prenantes : dgesco, rectorat, délégation territoriale Grand Est, atelier Canopé de Nancy et équipes (volontaires et conscientes de l’investissement demandé) ; - 6 journées de formation filées en présentiel inscrites dans le plan académique de formation (régularité, programmation et souplesse tenant compte des besoins des équipes) ; - des moyens humains (remplacement des équipes) et financiers (frais de déplacement pour tous et vacations pour le chercheur et le formateur). 2°) La confiance accordée aux équipes de terrain par l’absence d’injonction descendante et l’intérêt porté au travail pédagogique quotidien des équipes, le regard croisé entre pairs ainsi que les conditions et modalités des échanges au sein des équipes et entre équipes ont apporté aux équipes une reconnaissance institutionnelle qui a puissamment contribué à la réussite de cette initiative. 3°) L’accompagnement par un enseignant chercheur, par un formateur spécialiste de l’écriture professionnelle et par un binôme d’accompagnateurs issu du réseau Canopé a permis d’apporter l’étayage nécessaire aux interrogations, aux doutes des équipes.
  Difficultés rencontrées
  Difficultés parfois rencontrées : - le remplacement des professeurs des écoles qui se rendent aux journées de regroupement, - le manque de temps, - les aspects éditoriaux pas suffisamment anticipés, - l’inconfort lié à la nouveauté, - les tâtonnements dans le rôle et la place de chacun.
  Moyens mobilisés
  13 enseignants du premier degré, 2 enseignants du second degré, 5 coordonnateurs/trices de réseau Education Prioritaire, 10 accompagnateurs Canopé, 1 directrice de l’atelier Canopé, 2 chargées d’études DGESCO – B3-2, 1 adjointe DGESCO- B3-2, 2 correspondants académiques « éducation prioritaire », 1 cardie, 2 formateurs REP+ (CAREP).
  Partenariat et contenu du partenariat
  - Délégation Canopé Grand Est, - Atelier Canopé de Nancy, - Délégation « éducation et société » de Canopé, - DGESCO bureau de la politique d'éducation prioritaire et des dispositifs d'accompagnement (B3-2), - Rectorat de l’académie de Nancy-Metz, dont correspondants académiques EP, doyens des inspections, CARDIE, - DSDEN du 54, 88 et 57, - Sylvain Connac MCF en sciences de l’éducation, Université Paul-Valéry Montpellier, - Patrice Bride, formateur spécialiste de l’écriture professionnelle - http://www.direletravail.coop/
  Liens éventuels avec la Recherche
  M. Sylvain Connac, enseignant chercheur à l’université Paul-Valéry de Montpellier ( LIRDEF - Laboratoire interdisciplinaire de recherche en didactique, éducation et formation ) http://www.cndp.fr/crdp-nancy-metz/54/se-former/en-savoir-plus/2015-2016/conferences-et-journees-detude/seminaire-academique-education-prioritaire-cooperer-entre-eleves-pour-apprendre-et-collaborer-entre-adultes-solidaires.html
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  1°) Une évaluation collective effectuée au sein de chaque groupe de production : 1. Se remémorer une situation dans laquelle la mayonnaise a pris 2. Qu’est ce qui a permis à l’équipe projet de fonctionner ? 3. Qu’est ce qui a pu freiner le fonctionnement de l’équipe projet ? 4. Quel a été l’intérêt des regroupements en plénière ? 5. Qu’est-ce que le groupe de l’équipe projet vous a donné / appris ? 6. En quoi vous a t’il aidé ? 7. En quoi vous a t’il freiné ? 8. Quelle a été l’influence du projet sur l’équipe de l’école et du réseau ? 2°) Une évaluation individuelle (enseignants, coordonnateurs/trices, accompagnateurs Canopé) a été proposée également : 1. Si je devais présenter ce projet à mes collègues, comment je le définirais ? 2. Se remémorer une situation où je me suis dit : « qu’est-ce que je fais là ? » et comment ça s’est dissipé ? 3. Se remémorer une situation où je me suis senti bien 4. Qu’est-ce que j’ai reçu ? 5. Qu’est-ce que j’ai donné ? 6. Qu’est-ce j’ai appris ? 7. Qu’est-ce que j’ai découvert sur moi, sur les autres, sur l’institution ? 8. Qu’est-ce que je savais déjà ? 9. Qu’est-ce que j’ai aimé ? 10. Qu’est-ce que j’ai regretté ? 11. Qu’est-ce qui m’a manqué ? 12. Qu’est-ce qui m’a surpris ? 13. Qu’est- ce que je vais en faire après ? 14. Quels sont mes besoins ? 15. Si c’était à refaire, qu’est-ce que je changerais ? 16. En quoi cette expérience était-elle nouvelle (ou pas) ? 17. Qu’est-ce que j’ai envie de dire ?
  Documents
 
Titre La conférence du chercheur
Condensé
URL http://www.cndp.fr/crdp-nancy-metz/54/se-former/en-savoir-plus/2015-2016/conferences-et-journees-detude/seminaire-academique-education-prioritaire-cooperer-entre-eleves-pour-apprendre-et-collaborer-entre-adultes-solidaires.html
Type document

Titre productions des équipes
Condensé
URL https://www.reseau-canope.fr/education-prioritaire/accueil.html
Type non précisé

  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Chaque équipe bénéficie d’un accompagnement par le binôme Canopé, l’enseignant chercheur et le formateur à l’écriture professionnelle. Lors des regroupements réguliers (janvier, mars, mai, septembre, décembre) avec la dgesco, les équipes, les accompagnateurs, l’atelier Canopé de Nancy, un état de l’avancement des réalisations a été systématiquement effectué. Ainsi, deux journées de regroupements supplémentaires (une à Nancy en décembre, une en local à une date à fixer avec les équipes et l’atelier Canopé) ont été ajoutées.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Les effets relevés pour les cinq actions : - les élèves progressent dans leurs apprentissages et leurs attitudes, ils gagnent en confiance et améliorent leur langage (prises de parole plus fréquente, amélioration du langage, du vocabulaire et de la syntaxe), - esprit d'initiative développé, grande autonomie, implication marquée dans les apprentissages, - chaque élève, quel que soit son niveau, trouve sa place dans les ateliers et donc dans la classe ; meilleure gestion de l’hétérogénéité, - entraide et esprit d’appartenance développés, - les élèves mobilisent ce qu’ils retirent des pratiques coopératives pour initier d’autres projets au sein de l’école. - les élèves s’impliquent dans la vie de l’école, ils prennent des responsabilités, gagnent en autonomie, - les élèves apprennent la démocratie (à travers l’exercice du conseil d’élèves) et partagent des valeurs communes.
  Sur les pratiques des enseignants : Une part du succès de cette collaboration tient notamment à la construction d’une compréhension commune autour des actions menées et donc de connaissances partagées issues des contributions de chacun des membres des équipes. Effets sur la pratique professionnelle des enseignants engagés dans le projet : bénéficier de la possibilité de travailler avec un chercheur bienveillant et exigeant, accepter d’être questionné/bousculé ; adopter une démarche puis une posture de réflexivité ; ne plus avoir peur de se tromper et de lâcher prise.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : 1°) Effets sur les relations avec l’institution : relations de confiance entre les équipes et les représentants de l’institution reposant sur la reconnaissance professionnelle des équipes, la bienveillance, l’écoute et l’intérêt de ce qui se fait en classe par l’institution ; changement de regard sur l’institution. 2°) Effets sur le développement professionnel : écrire sa pratique, la documenter par les apports de la recherche, l’enrichir grâce aux regards croisés des pairs ; se former au et par le travail collectif ; être réassurée par rapport à ce que l’on fait en classe, dans l’école, au sein de l’établissement ; partager un objet de travail avec les collègues au sein d’une équipe, entre équipes ; faire un geste altruiste utile aux autres, don inconditionnel de soi et de son expérience professionnel ; s’engager avec la volonté de transmettre ce que l’on fait).
  Sur l'école / l'établissement : - Essaimage dans l’école, - Curiosité des autres collègues ; plus d’interactions avec les collègues de l’école/l’établissement, - Démarche inscrite dans le projet d’école.
  Plus généralement, sur l'environnement - Essaimage au niveau de la circonscription (RASED, PMQDC), - Intégration dans le plan de formation des circonscriptions, - Echanges dans les conseils Ecole/collège et dans la mise en œuvre du cycle 3, - Modèle de formation continue (accompagnement, expérimentation).




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte