Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 1253 fois

 

#2017BC - Projet scolaire « Horloges d'Altitude » patrimoine, innovation et pédagogie

 

Lycée polyvalent d'Altitude

3 RUE MARIUS CHANCEL , 05105 BRIANCON CEDEX
Site : http://www.lyc-altitude.ac-aix-marseille.fr/spip/spip.php?rubrique28
Auteur : Denis Vialette
Mél : denis.vialette@ac-aix-marseille.fr
  En 2008, le défi était de réparer l’horloge mécanique du lycée. Progressivement d’autres activités innovantes sont développées pour mettre en valeur le patrimoine horloger des édifices. C’est un projet tous métiers, toutes technologies, qui marie souvent le plus ancien, comme l’horloge « royale » des Vigneaux (1786), au plus récent, comme l’horloge binaire de la gare de Cannes avec une démarche d’art contemporain. C’est un projet pluriannuel, interdisciplinaire, innovant, largement ouvert sur la ville, la région et l’Italie. Il réunit élèves et partenaires. Il débouche sur des visites guidées de nos réalisations au Lycée d’Altitude, prochainement à la Collégiale de Briançon.

  Plus-value de l'action
  Nous avons établi des liens étroits avec des correspondants étrangers au Brésil, en Tunisie, en Espagne ou en Allemagne, mais c’est en Italie que nous présentons des réalisations surprenantes. D’abord à Chivasso (à proximité de Turin) où nous avons réparé une horloge décimale de la Révolution française, dans le cadre d’un projet de baccalauréat STI2D, et surtout à Venise, où nous entretenons trois cadrans du XVIIIe siècle avec des horloges électroniques radio-contrôlées depuis la France. L’un de ces projets, réalisé pour le cadran de San Giorgio dei Greci, a été primé au concours « 1,2,3... Parité ». Notre méthode pour ces travaux à distance (500 km) est de tout préparer avec minutie en amont au lycée, et d’intervenir très rapidement à Venise dans le cadre d’un voyage scolaire de 36 personnes, organisé chaque année, sur 36 heures, pour fédérer les élèves (24) et les partenaires (12) qui participent au projet « Horloges d’Altitude ». Nous sommes heureux d’offrir la gratuité de ce voyage à l’ensemble des élèves de CAP MBC qui ont souvent des parcours compliqués ; pour beaucoup, il s’agit de leur premier voyage à l’étranger.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  Chaque année le projet concerne une soixantaine d’élèves. Toute notre filière « Maintenance » est concernée avec les CAP MBC (Maintenance des bâtiments de collectivités), les BAC PRO MEI (Maintenance des équipements industriels), les STI2D (Sciences et technologies de l'industrie et du développement durable) & S-SI (Sciences de l’ingénieur), et les BTS MS (Maintenance des systèmes).
  A l'origine
  L’événement déclencheur de l’action est la réparation par les élèves de l’horloge mécanique à poids du Lycée d’Altitude. Pendant trois ans, sans être spécialiste en horlogerie, nous avons dû rechercher des ressources multiples, à l’intérieur et à l’extérieur du lycée, et mettre en œuvre des solutions qui donnent un sens à nos enseignements. Nous avons relancé officiellement le pendule, en présence du recteur d’académie, à l’occasion du centenaire du lycée en 2011.
  Objectifs poursuivis
  Provoquer l’envie et solliciter la créativité des élèves pour aboutir à des vraies réalisations concrètes. Assurer la pérennité de ces réalisations dans le contexte du développement durable grâce à des choix judicieux. Communiquer sur le travail réalisé et proposer des visites au public en assurant la formation des guides.
  Description
  Les élèves impliqués travaillent dans le cadre de TP (BAC PRO MEI ou BTS MS), de projets (STI2D, S-SI), de chantier-école (CAP MBC) ou de recherches personnelles (traductions). Par exemple, les BAC PRO MEI fabriquent un bâti métallique qui sera installé au lycée par les BTS MS. Ou encore les CAP MBC travaillent sur le chantier-école de la Collégiale en concertation avec le service du patrimoine et les services techniques de la ville. Ils sont accompagnés d’artisans retraités pour favoriser la sécurité et les échanges intergénérationnels. Les fournitures sont offertes par la ville ou les entreprises.
  Modalité de mise en oeuvre
  Au final, les systèmes conçus et/ou réalisés par nos STI2D ou nos BTS MS sont installés sur site, souvent par des anciens élèves du lycée. Chaque activité importante est relatée par la presse ou la télévision locale. Pour fêter l’aboutissement d’un projet nous organisons une réception avec les autorités où nous impliquons les élèves dans l’organisation, comme les CAP APR (Agent polyvalent de restauration).
  Trois ressources ou points d'appui
  1 : Nous avons la chance de bénéficier d’un réseau d’experts qui nous informent et nous aident à faire les bons choix. 2 : Des anciens élèves et des retraités participent et encadrent nos élèves sur le vaste chantier-école de la Collégiale. 3 : Nous pouvons compter sur le partenariat de formations spécialisées, comme le Lycée Léonard de Vinci à Marseille, avec sa formation horlogère, ou le Lycée Jean Perrin, toujours à Marseille, aves ses BTS ERO, CPI et IPM. Autres ressources : les Compagnons du Devoir de l’Argentière-la-Bessée, pour les travaux de charpente, et le Greta des Hautes-Alpes, pour les travaux en hauteur.
  Difficultés rencontrées
  1 : Les nouveaux programmes de STI2D ont fait disparaître la composante « savoir faire opérationnel métier ». La réalisation pratique de composants du projet passe de plus en plus par de la sous-traitance et du partenariat industriel. 2 : La logistique de transport des élèves se complique de par la réglementation et la disponibilité non extensible des moyens propres à l’établissement. Nos partenariats locaux nous permettent d’utiliser des véhicules des clubs sportifs briançonnais. 3 : Nous devons compenser les aides financières du lycée, qui de par la diminution des budgets globaux ne peuvent que baisser, en faisant de plus en plus appel à nos partenaires. Pas si simple.
  Moyens mobilisés
  Nous sommes aidés par une cinquantaine d’entreprises qui nous offrent des matériaux, des outils ou des services. Certaines financent directement nos projets. Chaque don, en nature ou en espèce, fait l’objet d’une attestation écrite qui montre d’une façon comptable l’engagement des entreprises.
  Partenariat et contenu du partenariat
  Nous avons des conventions avec des communes, des entreprises, des associations, et des instituts, qui fixent les modalités d’intervention et de responsabilité de nos projets. Par exemple pour le chantier-école de la Collégiale, nous travaillons en partenariat avec les services techniques de la ville de Briançon, le conservateur du patrimoine, la paroisse, l’ABF (Architecte des bâtiments de France) et l’ACMH (Architecte en chef des monuments historiques).
  Liens éventuels avec la Recherche
  Nous avons travaillé avec l’Ensam de Cluny pour l’usinage de pièces métalliques, et nous travaillons actuellement avec l’Ensam de Châlons-en-Champagne pour la fonderie d’une cloche. Nous avons eu des contacts avec le directeur du laboratoire de mécanique de l’INSA de Lyon pour des calculs complexes concernant l’un de nos projets.
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  Presque 100% des élèves impliqués dans les activités du projet « Horloges d’Altitude » ont réussi leurs examens (CAP MBC, BAC PRO MEI, BAC STI2D & S-SI, et BTS MS). Les taux de fiabilité de nos systèmes mécaniques sont proches de 100%. Les taux de fiabilité de nos systèmes électriques sont proches de 90%. Le nombre des visites guidées « A la bonne heure » programmées au lycée augmente de 20% en 2017. Pour la première fois nous avons dépassé le seuil des 100 visiteurs, en 4 heures, lors des dernières Journées européennes du patrimoine organisées par nos soins, en septembre, au Lycée d’Altitude.
  Documents
 
Titre Chaîne YouTube du projet « Horloges d’Altitude »
Condensé Cette chaîne est destinée aux acteurs du projet « Horloges d’Altitude » pour faciliter la communication et recueillir des avis par email sur les études en cours.
URL https://www.youtube.com/channel/UCDdEvp10vHgGiILCgelObTg
Type diaporama

Titre Revue de presse et médias du projet « Horloges d’Altitude »
Condensé Nous présentons ici de nombreux liens médias concernant les travaux des élèves.
URL http://www.lyc-altitude.ac-aix-marseille.fr/spip/spip.php?article108
Type diaporama

  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Nous suivons les résultats aux examens de nos élèves impliqués dans le projet. Nous pouvons aussi évaluer nos actions par le taux de fiabilité des systèmes construits. Nous pouvons évaluer la fréquence des visites « A la bonne heure » organisées par le service du patrimoine de la ville de Briançon qui montre au grand public les réalisations du lycée. Nous participons chaque année aux Journées européennes du patrimoine pour présenter l’horloge restaurée du lycée et des statistiques sont établies sur le nombre de visiteurs.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Les formations de nos élèves (STI2D, S-SI, BTS) s’orientent de plus en plus vers la pédagogie de projet. Notre projet leur offre un exemple concret avec des réalisations pérennes où les maîtres-mots sont l’envie, la méthode et la communication. Avec ces acquis ils trouvent des solutions aux problèmes posés en mobilisant leurs connaissances et en recherchant des ressources, parfois avec l’aide d’anciens élèves qui aiment donner un « coup de main ».
  Sur les pratiques des enseignants : Avec les réformes nos enseignements sont devenus plus théoriques. Les enseignants qui participent à ce projet retrouvent le bonheur de la réalisation concrète, rendue possible grâce à des nombreux partenariats extérieurs. Les travaux réalisés et exposés se présentent comme un petit « conservatoire des arts et métiers » de notre lycée, mais aussi comme un laboratoire d’innovations avec nos projets d’automatismes et d’animations lumineuses et sonores.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Ce projet sur le thème du temps, thème universel, semble idéal pour les enseignements interdisciplinaires (français, latin, histoire, langues, mathématiques, physique-chimie, économie). Nous avons de beaux exemples d’études interdisciplinaires et d’engagements des collègues sur ce projet. Par exemples, avec leurs élèves, le professeur de latin fait traduire les inscriptions des cloches, le professeur de mathématique fait rechercher l’équation d’une sinusoïde sur laquelle d’autres élèves placeront des plots lumineux et les animeront, ou le professeur de chimie fait étudier les réactions des piles utiles à nos projets. Nous avons établi aussi des relations professionnelles avec des écoles primaires dans le Briançonnais mais aussi à Marseille, où, suite à une activité pédagogique, nous faisons sonner le « carillon des écoliers » sur le clocher de Saint-Laurent à côté du MUCEM.
  Sur l'école / l'établissement : Grâce aux travaux des élèves, l’établissement possède une horloge monumentale centenaire en état de fonctionnement, avec remontage hebdomadaire des poids par notre CPE. La cloche des sonneries, qui avait disparu, a été remplacée. Des animations lumineuses sur les cadrans et la cloche ont été créées. Une œuvre d’art contemporain de 7 mètres d’envergure est visible sur un mur extérieur du lycée. Une exposition de 150 m2 présentant les travaux des élèves est visitée régulièrement par le grand public (visites assurées par des guides-conférenciers). Une revue de presse relate les actions entreprises depuis 9 ans.
  Plus généralement, sur l'environnement Notre projet s’inscrit résolument dans le développement soutenable. Sur l’ensemble de nos projets nous recherchons des solutions avec des durées de vie les plus longues possibles. Pas d’obsolescence programmée chez nous. A titre d’exemple, nous prenons soin, à proximité de Briançon, d’une horloge « royale » de 231 ans, qui fonctionne grâce à une chaine d’amitié des habitants du village qui se relaient tous les 6 jours pour remonter les poids de pierre (100 kg). Et oui, souvent nos systèmes fonctionnent à l’énergie musculaire. Nos animations lumineuses sont toutes en technologie LED pour limiter la consommation énergétique. Pour la paix des villages, nous avons créé avec nos BTS MS un système automatique pour arrêter, pendant la nuit, les sonneries de cloche provoquées par une horloge mécanique.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte