Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 452 fois

 

Enseigner et étudier dans l’interdisciplinarité 2016A

(Expérimentation terminée)
 

Collège Henri Matisse

AVENUE DE LA DIVISION LECLERC , 95140 GARGES LES GONESSE
Site : http://www.clg-matisse-garges.ac-versailles.fr/
Auteur : Mme Van Rechem
Mél : Julie.VANRECHEM@ent95.valdoise.fr
  Notre équipe a choisi d’accompagner tout au long de cette année une classe de 4ème de notre collège REP à travers des projets interdisciplinaires : la mise en parallèle des programmes, contenus et compétences, a permis l’élaboration de 5 projets interdisciplinaires aboutissant à des réalisations collectives et individuelles, préalables aux EPI, et témoignant des apprentissages comme de l’investissement de nos élèves dans un contexte d’éducation prioritaire. Notre travail enthousiaste s’avère ainsi être un questionnement concret et ouvert quant aux bénéfices et/ou obstacles liés à l’interdisciplinarité, tant pour les élèves que pour les professeurs.

  Plus-value de l'action
  En priorité Projet 3 - L’Âge industriel Intervenant ou visite : photographe. Réalisation finale : création d'un jeu « Industrial Pursuit » où les questions concernant l’Âge industriel sont élaborées par les élèves lors des cours dans les différentes disciplines, et les pions sont leur propre réalisation. Visite : cité ouvrière et usine Menier de Noisiel, Opéra Garnier. L'étude des transformations économique, sociale, urbaine, intellectuelle et politique en France et en Europe au XIXè siècle (histoire) conduit à poser la question des inventions à l'origine de ce bond technologique, avec l'étude de la machine à vapeur et de l'électricité (physique) et des évolutions des objets techniques, notamment dans la maison (technologie). Les transformations urbaines sont étudiées à partir de l'exemple de Londres et de Dickens (anglais) et de Paris et de Zola (français). L'héritage de cet âge industriel est abordé sous l'angle patrimonial avec la visite d'une cité ouvrière et de l'usine Menier de Noisiel (histoire, lien avec le Projet 1 (cacao)) et la réalisation de « têtes caricaturées » en pâte à modeler sur le modèle des caicatures du XIXème siècle (arts plastiques). Enfin, l’impact de l’âge industriel sur la musique a été vu à travers le parcours Histoire des Arts (éducation musicale). Egalement Projet 2 - Mondialisation et culture : gastronomie et musique aux Etats-Unis Réalisation finale : publication d’un livret de recettes avec photos et menus d’un restaurant imaginaire. En étudiant la superpuissance américaine et la question de l'uniformisation culturelle liée à la mondialisation (géographie), les élèves s'interrogent sur les origines migratoires du peuple américain à travers les restaurants des grandes villes (anglais, espagnol). Les données chiffrées du "melting-pot" américain sont analysées (mathématiques). A la fin, les élèves sont amenés à s'interroger sur la mondialisation dans leur classe, et leur uniformisation ou non, en ramenant des recettes de cuisine familiales. Le livret de recettes sera numérisé (technologie) et illustré par des photographie d'aliments typiques (arts plastiques), recettes traduites (anglais, espagnol) et accessible aux autres classes et aux parents.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  25 élèves, 4ème
  A l'origine
  Enseignant depuis plusieurs années en collège REP, notre équipe a mis en place pour l'année 2015-2016 une classe de 4ème dite « à projets ». Partant du constat que les élèves ont des difficultés à faire des liens entre les différents apprentissages au cours de leur scolarité mais également des liens à s’investir durablement dans des projets collectifs, il nous a semblé nécessaire de repenser notre approche des programmes et des méthodes afin de mettre en place une pédagogie permettant aux élèves de découvrir ces liens et la coopération, et de les mettre en pratique grâce à des réalisations concrètes en lien avec le monde professionnel et grâce à la cohésion d’une équipe enseignante mue par des finalités communes.
  Objectifs poursuivis
  Pour l'élève Il s'agit d'aider l'élève à : - établir des liens entre les compétences et connaissances acquis dans les différentes disciplines par le biais de projets interdisciplinaires. Concrètement, les programmes des différentes disciplines sont mis en parallèle afin d’en souligner les points communs, les différences et la complémentarité dans la manière d’aborder un même thème. Chaque projet sollicite 4 à 5 disciplines en même temps ; - questionner son orientation : les élèves de 4ème sont déjà amenés à réfléchir à leur avenir professionnel, et pour les accompagner dans ce sens, chaque projet les met en contact avec un métier et un parcours professionnel en faisant intervenir une personne liée au thème abordé ; - l’ouverture au monde : dans un contexte d'Education prioritaire et avec une classe Euro-Latin, nous mettons l’accent sur la pratique des langues étrangères et l'ouverture au monde actuel à travers des réalisations mettant en valeur l'anglais et l'espagnol (livret du projet 2, « Mondialisation et cultures », projet 4, « Napoléon et ses voisins » permettant aux élèves de pratiquer l’histoire en anglais et en espagnol). La pratique des outils numériques (recherches, livret numérique du projet 2, blog du projet 5…), la restitution des réalisations finales en public (réalisation d’un jeu, Projet 3 « Industrial Pursuit »), les affiches annonçant chaque projet au collège et sur l’ENT sont autant d’occasion de comprendre les enjeux et contraintes de cette ouverture au monde. Pour l'équipe éducative Pour les enseignants, ces projets sont l’occasion de rétablir une cohérence d’équipe à plusieurs points de vue : - nous découvrons les programmes et pratiques pédagogiques des autres disciplines, et échangeons à ce sujet, et redécouvrons par-là même toutes les possibilités qu’offrent nos propres disciplines ; - nous créons une dynamique d’équipe réelle grâce à la pédagogie de projet qui suppose des finalités intellectuelles et concrètes communes, et une concertation régulière et motivante ; - cela permet également une réflexion concrète sur nos pratiques, nos modes d’évaluation, les ressorts que nous utilisons pour motiver les élèves etc. - c’est une manière pour nous de nous réapproprier le métier en réinvestissant de manière toujours plus passionnée et innovante nos disciplines, en matière de pratiques pédagogiques, d'évaluation ou de concertation. Pour la famille Les parents sont associés à chaque projet en tant que spectateur des réalisations de leurs enfants, puisqu'ils ont été conviés fin septembre à une réunion exposant l'esprit de cette classe à projets, mais aussi en tant qu'acteur puisqu'ils seront sollicités lors d'expositions et débats pour questionner les élèves sur leurs acquis et leur compréhension du thème abordé par le projet. La restitution en public de chaque réalisation finale, individuelle ou collective, se fait lors d’une exposition ou d'une réunion spécifique. Pour l'établissement Il s'agit de créer un effet d'entraînement et de rayonnement à l'échelle du collège : - les restitutions de projets sont ouvertes aux autres classes de l’établissement travaillant sur des projets proches ou complémentaires, permettant l'échange, le débat et l'émulation ; - les parents sont invités et donc se sentent impliqués dans l’établissement ; - les institutions culturelles locales sont sollicitées pour des interventions, des sorties, du matériel : Maison des Arts, Espace Lino Ventura... - pour la cohérence interne de la scolarité, des liens sont faits à l'occasion de chaque projet avec les programmes de 5ème et de 3ème, ainsi qu'avec le Parcours culturel, le Parcours Citoyen et l'Histoire des Arts du Brevet - les enseignants ne participant pas à cette classe à projets peuvent questionner l'équipe qui y participe sur les exigences, attentes, réussites et échecs de telles pratiques, et permettre un débat pédagogique de qualité. Il s’agit donc de restaurer l’aspect humaniste, complet polyvalent et cohérent, de l’enseignement au collège.
  Description
  Contenu du projet Sur l’année, 5 projets interdisciplinaires différents se succèdent de vacances à vacances. Chaque projet implique 4 à 5 professeurs, donc 4 à 6 disciplines, et chacun des professeurs investit le projet comme il le souhaite, soit en y abordant une séquence entière, soit un point ou une compétence spécifique de sa séquence. La restitution de la réalisation finale se fait avec les parents, les professeurs, d’autres personnels de l’établissement ou d’autres classes (soit du même niveau, soit d’un autre niveau) et éventuellement un intervenant extérieur. Participation des familles Les parents ont été invités à venir découvrir la classe à projets en début d'année, et à soutenir leurs enfants dans leurs recherches et leurs réalisations. A la fin de chaque projet, les parents sont invités à voir la restitution, individuelle ou collective, du projet en participant à une demi-journée festive, à une exposition ou se rendre sur un magazine en ligne ou un blog créés par les élèves.
  Modalité de mise en oeuvre
  voir ci-dessus
  Trois ressources ou points d'appui
  Le travail effectué dans le Groupe Socle de l’académie de Versailles. Littérature pédagogique sur la démarche de projet, l’interdisciplinarité, la motivation des élèves en éducation prioritaire.
  Difficultés rencontrées
  x
  Moyens mobilisés
  L’équipe éducative entière de 4C. Moyens informatiques et numériques. Intervenants extérieurs et institutions muséales.
  Partenariat et contenu du partenariat
  x
  Liens éventuels avec la Recherche
  Collaboration avec Mme Audrey Célestine Maître de conférences à Lille III – Civilisation américaine audrey.celestine@univ-lille3.fr
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
 
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Durant le projet, deux évaluations ont lieu : - chaque enseignant évalue les élèves à son habitude, une réflexion étant menée sur de nouvelles manière d’évaluer il peut le faire en expérimentant la méthode de son choix : évaluation chiffrée « classique », évaluation par compétences, évaluation par progrès réalisés, auto-évaluation, co-évaluation, évaluation partagée entre le professeur et l’élève etc. - en fin de projet, la réalisation est évaluée par les professeurs participant au projet, la classe (et l’élève lui-même s’il s’agit d’une production individuelle) : chacun a alors autant de « points » à distribuer permettant une évaluation collective de la réalisation - indicateurs de progrès et réussite : ils sont redéfinis par le bilan de chaque projet afin de déterminer les réussites des élèves ainsi que leurs axes de progrès (autonomie, responsabilité, coopération, mutualisation, capacité à rechercher une information etc.).
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Une capacité nouvelle à faire des liens entre les disciplines et à dépasser le cloisonnement des enseignements. La capacité après des débuts difficiles à se penser en tant que classe liée par un objectif commun, une réalisation finale collective. La compréhension de l’utilité concrète et intellectuelle de certaines matières (par ex. : créer un outil mathématique à partir de sources historiques permettant, par l’interprétation du document obtenu, d’analyser et d’expliquer un phénomène historique).
  Sur les pratiques des enseignants : La création d’un esprit d’équipe concret par la mutualisation d’idées et de documents, par le travail en équipe sur des documents communs. Une réflexion commune et constructive sur des sujets pédagogiques avec un besoin collectif de dépassement des pratiques et des habitudes. L’échange concret dans les pratiques avec l’influence mutuelle (par le biais de documents, de séquences etc.).
  Sur le leadership et les relations professionnelles : L’élaboration d’un groupe cohérent avec des tâches définies, permettant l’avancée de projets. La pratique d’outils numériques collaboratifs afin d’élaborer les projets sans multiplier les heures de concertation.
  Sur l'école / l'établissement : A venir
  Plus généralement, sur l'environnement A venir




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte