Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 413 fois

 

"Attention déchets en excès : un sujet d’étude pour raccrocher les élèves » 2016 C

(Expérimentation terminée)
 

Collège Alexandre Macal

, 97118 ST FRANCOIS
Site : http://www.collegemacal.fr/
Auteur : Anne-Laure GANRY
Mél : anne-laure.ganry@ac-guadeloupe.fr
  Inscrire l’éducation au développement durable dans les apprentissages et la formation des élèves aux gestes écocitoyens : une opportunité pour développer les compétences langagières avec des intervenants présentant leur métier, leur parcours, leurs motivations. Les élèves préparent un questionnaire pour chaque intervenant. La classe de 6ième informe une classe de 3ième qui comporte des élèves en grande difficulté sur l’évolution du projet et elle sollicite régulièrement leur contribution.

  Plus-value de l'action
  La journée d’animation à l’école primaire et l’enthousiasme de tous les élèves.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  50 élèves (une classe de 6ième et une classe de 3ième)
  A l'origine
  L’absence d’esprit critique des élèves face à leur gestion des déchets et à leurs habitudes consommatrices. -3 élèves absentéistes et de nombreux et de nombreux élèves en grande difficulté -1 élève fait partie du dispositif ULIS (Unités Localisées pour l’Inclusion Scolaire) -Les évaluations diagnostiques de début d’année ont fait partie des pires du collège. 9 élèves ont été diagnostiqués dyslexiques par des professionnels mais pour des raisons externes 7 d’entre eux ne suivent plus de séances d’orthophoniste. -Des élèves démotivés qui ne croient pas au système éducatif pour les aider. -Présence d’élèves allophones. -De nombreux élèves issus de la cité située à côté du collège relèvent de CSP défavorisés.
  Objectifs poursuivis
  1. permettre à l’élève d’exercer un esprit critique et l’amener à adopter un comportement responsable dans le cadre de l’éducation au Développement durable 2. savoir communiquer 3. Rendre l’élève acteur de sa vie : lui faire observer le monde et le rendre sensible à ce qui se passe dans son environnement proche. 4. Responsabiliser l’élève pour en faire un citoyen éclairé 5. Créer une synergie entre les élèves de différents niveaux (classe de 6ième et de 3ième) pour développer a solidarité et assurer la réussite du projet. 6. Découvrir différents métiers et montrer qu’un métier peut être un choix, un engagement. 7.- Développer la maîtrise de la langue française sous toutes ses formes
  Description
  Octobre : ETAPE1 CONSTATER • journée de nettoyage de la plage du littoral • Ecriture d’une lettre au maire • Identification des déchets • Réalisation d’œuvres d’art (landart) avec une classe de 3ième réalisation d'un court métrage sur l’action filmé par la réalisatrice écriture du compte rendu De Octobre à mai ETAPE 2 S INFORMER • Interventions pour former les élèves à la réalisation d’un court métrage. • Intervention du SYVADE Visite du centre de tri ECODEC • Réalisatrice Chargé de mission du SYVADE Agent de tri Réalisation de saynètes filmiques • Ecriture à l’association SYVADE pour mettre en place leur intervention Ecriture d’une lettre au centre de tri ECODEC pour organiser la visite Réalisation de questionnaires à l’attention des agents. • Ecritures de comptes rendus avec la classe de 3ième De Mai A juin ETAPE 3 TRANSMETTRE • semaine du développement durable forum EDD organisé par le rectorat journée animation à l'école primaire des Raisins clairs • Réalisation par les élèves du court métrage • bilan du projet élaboration de panneaux sur les consommations de l'homme, ses pollutions et les solutions, exposition sur les déchets sous formes de jeux Présentation des travaux sous formes de jeux (charades, jeux divers) aux classes de CM1 et CM2
  Modalité de mise en oeuvre
  Travail en inter-degrés et interdisciplinaire Des apprentissages ancrés dans l'environnement proche pour leur donner du sens Mise en place d’un partenariat entre deux classes afin de se stimuler mutuellement
  Trois ressources ou points d'appui
  - investissement permanent des élèves - appui de la hiérarchie - soutien de la réalisatrice, et des différentes associations sollicitées.
  Difficultés rencontrées
  difficultés réelles pour trouver les financements pour rémunérer l’intervenante
  Moyens mobilisés
  Rémunération de l’intervenant Bus
  Partenariat et contenu du partenariat
  La réalisatrice et artiste plasticienne Chantalea Commin intervient à différents niveaux : présentation de son métier, réalisation du court métrage lors du nettoyage de la plage des Raisins clairs, aide à la réalisation du court métrage bilan.
  Liens éventuels avec la Recherche
  Néant
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  En classe de 6eme ECRIT 90% de réussite : les élèves se sont mis à écrire et n’ont plus peur d’affronter la page blanche. Ils ont établi un rapport décomplexé avec l’écriture. ORAL : 100% de réussite : tous les élèves ont réussi à progresser et n’hésitent pas à interroger les personnes qu’ils rencontrent dans le cadre du projet. VIVRE ENSEMBLE : 100% de réussite Les élèves se sont pleinement impliqués dans la réalisation du projet. Ils prenaient des initiatives de leur propre chef En classe de 3eme ECRIT : 70% de réussite De nombreux élèves ont progressé mais comme le proojet est surtout porté par les 6ième , leur volonté de progresser à été moins forte. ORAL : 80% de réussite. Les élèves prennent plus souvent la parole pour se renseigner, questionner et s’ouvrir sur le monde mais c’est encore une parole timide pour les élèves étrangères. VIVRE ENSEMBLE : 100% Les élèves ont été mus par la volonté de faire aboutir le projet aux côtés des 6ième
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Le projet est évalué régulièrement au fil des différentes actions menées - élaboration de panneaux sur les consommations de l'homme, ses pollutions et les solutions, - journée animation à l'école primaire des Raisins clairs - exposition lors de la semaine EDD - réalisation d’un court métrage bilan sur le projet Tout au début du projet , au mois de septembre En classe de 6ième : sur les 25 élèves, les élèves écrivent peu ou pas, n’ont aucune habitude de travail et 4 ne prennent jamais la parole à cause de leur difficultés. Dès le lancement du projet, les élèves se sont mis à écrire, les élèves en très grande difficulté ont été tutorés par des élèves en moins grande difficulté et ont été mis en confiance pour prendre peu à peu la parole. ECRIT 90% de réussite : les élèves se sont mis à écrire et n’ont plus peur d’affronter la page blanche. Ils ont établi un rapport décomplexé avec l’écriture. ORAL : 100% de réussite : tous les élèves ont réussi à progresser et n’hésitent pas à interroger les personnes qu’ils rencontrent dans le cadre du projet. VIVRE ENSEMBLE : 100% de réussite Les élèves se sont pleinement impliqués dans la réalisation du projet. Ils prenaient des initiatives de leur propre chef En classe de 3ième sur les 25 élèves, de nombreux élèves sont décrocheurs car en grande difficulté et 3 sont absentéistes. Les 5 élèves étrangères (en majorité d’origine haïtienne) se sont désolidarisées de la classe et restent entre elles. Le projet a rétabli un petit climat de confiance dans la classe. Ce climat reste encore fragile mais les élèves essaient davantage de communiquer. Voir les petits 6ième aller vers eux les a touchés et leur a donné envie de faire des efforts. ECRIT : 70% de réussite De nombreux élèves ont progressé mais comme le proojet est surtout porté par les 6ième , leur volonté de progresser à été moins forte. ORAL : 80% de réussite. Les élèves prennent plus souvent la parole pour se renseigner, questionner et s’ouvrir sur le monde mais c’est encore une parole timide pour les élèves étrangères. VIVRE ENSEMBLE : 100% Les élèves ont été mus par la volonté de faire aboutir le projet aux côtés des 6ième.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : progrès évidents dans la maîtrise de la langue française de par leur volonté d’écrire correctement pour convaincre le maire et les associations de nous aider, et leur volonté de progresser à l’oral pour transmettre leur message.
  Sur les pratiques des enseignants : mener une réflexion interdisciplinaire pour enseigner différemment. Exercer la pédagogie du détour pour transmettre des méthodes (analyse des données , des situations, méthodes de rédaction, …) et des connaissances et se rendre compte au final que cette pédagogie n’a rien d’un détour. Elle se situe au cœur de l’enseignement.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : rétablir le lien social entre les collègues et entre les différentes associations
  Sur l'école / l'établissement : l’établissement s’engager dans la vie de l’établissement et devenir acteur de sa scolarité et finalement aussi de celle de son camarade, partenaire du projet. Créer une synergie entre les élèves et les rendre solidaires pour faire avancer leur projet.
  Plus généralement, sur l'environnement apprendre à vivre ensemble, évacuer les tensions générées par le collège et respecter son environnement.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte