Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 732 fois
 

Transition GS/CP : parents, enseignants, enfants, tous main dans la main pour construire le langage de l’élève 2016 B

(Expérimentation terminée)
 

Circonscription Ien Saint-François

0 RUE LOUIS THELEME RUE LOUIS THELEME, 97118 ST FRANCOIS
Site : http://www.ac-guadeloupe.fr/
Auteur : Marie-Heline Ladjyn
Mél : m-heline.ladjyn@ac-guadeloupe.fr
  Dans une école qui se doit bienveillante, il s’agit de co- construire les conditions de partenariats éducatifs à instaurer avec les parents dès la maternelle et en particulier dans l’articulation première scolarisation- scolarisation obligatoire. Les problématiques abordées : -Comment prendre appui sur les compétences communicationnelles que les parents peuvent initier et sur le « déjà là » des enfants ? -Comment renforcer la dimension « parité d’estime » qui place sur un même pied d’égalité les parents et les enseignants en proposant de la formation spécifique et commune ?  Travail collaboratif impulsé par une équipe RASED en collaboration avec une équipe de circonscription  Prise en compte d’une dimension affective et du maillage entre culture familiale et culture scolaire  Action proactive sur le parcours scolaire  Levier vers la mallette des parents CP : -continuité de l’accueil des parents et de leur mobilisation sur les nouveaux enjeux du CP

  Plus-value de l'action
  - Bonne régulation voire absence de conflits dans les écoles concernées
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  La Première année la totalité des élèves de GS de 2 écoles : La seconde année les mêmes élèves (cette fois en CP) 131+ nouveaux GS des mêmes écoles : 135 = 266 A terme, les GS de toutes les écoles maternelles.
  A l'origine
   Une forte population d’élèves du cycle 3 ne maîtrisent pas suffisamment la langue française et rencontrent des difficultés de compréhension et d’utilisation de la langue. (32% de réussite)  Certains parents ne parlent pas suffisamment à leurs enfants.  Pour les familles les plus éloignées de l’Ecole un certain nombre de malentendus peuvent s’installer dès la maternelle et se renforcent à l’entrée au CP : attentes de l’école, rôle des parents, rôle de l’enseignant, vécu scolaire des parents.  Les postures des acteurs de l’éducation tendent à accentuer le mal- être de certains parents qui très vite préfèrent s’écarter de l’Ecole : manque ou mauvaise communication, à prioris, jugements
  Objectifs poursuivis
  - Objectif général : pour les élèves • Améliorer les compétences langagières pour faciliter l’adaptation au CP - Objectifs opérationnels : pour les enseignants et les parents • Réaffirmer la place de la grande section comme dernière année des cycles 1 et non comme première année du cycle 2 • Rapprocher les parents et l’école et aider à la coéducation famille /école en particulier en ce qui concerne la construction du langage
  Description
  Année N-1 : phase expérimentale : Afin d’améliorer les performances en MLF des élèves de cycle 3, nous avons décidé d’agir en amont, dès la maternelle, en renforçant la communication et la compréhension entre parents et enseignants (attentes de l’école, rôle des parents, rôle de l’enseignant). Il s’agit d’interpeler les parents sur l’importance de la communication verbale à la maison dans une langue maîtrisée par le parent (qui peut être différente du français) dans la construction du langage. Des films ont été réalisés dans 4 classes d’enseignants volontaires. Utilisés comme déclencheurs de la parole, ces films visent à faire utiliser et acquérir le langage, en situation, sur des thématiques familières aux enfants (ex : la soupe, une sortie au marché). • Janvier 2015 : Réalisation des films dans les classes d’enseignants volontaires. Leurs visées :  Acquérir et utiliser le langage en situation (la soupe, la sortie au marché,…) → Du vécu familial à celui de la scolarisation : 2 contextes différents d’usage du langage d’évocation dans une situation du quotidien dans le but de repérer ce qui peut, pour l’enfant, relier ou éloigner ce qu’il fait à l’école de ce qui se passe à la maison. Avec les parents, l’enfant entend des expressions, un vocabulaire propre à la situation de communication en contexte familial. A l’école, ces activités filmées sont mises en scène de manière à rappeler ce qui est vécu à la maison, bien qu’elles ne se déroulent pas dans les mêmes conditions et n’aient pas les mêmes objectifs. Ici, elles servent de prétextes pour apprendre la langue de manière structurée et normative.  Structurer son récit pour se faire comprendre : raconter, s’exprimer (comme un journaliste). →La famille, premier public bienveillant, peut être sollicitée pour accompagner l’enfant, le rassurer dans ce jeu qui devient, à l’école, exercice d’entraînement pour apprendre à s’exprimer et se faire comprendre.  Ecouter répéter pour mieux comprendre (séance d’EPS) →Du vécu scolaire à la sphère familiale : repérer ce qui peut être réinvesti à la maison (ex : utilisation des déictiques) et préparer les familles pour ce faire. Réinvestir les démarches d’apprentissage de la langue et objets de la langue à la maison. La collecte des données depuis plusieurs années a mis en évidence des difficultés multiples, en particulier autour de la maîtrise de la langue, avec un manque d’accompagnement des parents entraînant une récurrence des difficultés. Nous avons choisi pour mettre en œuvre ce dispositif dans 2 écoles maternelles à besoins particuliers et alimentant 2 grands groupes scolaires pour mettre en œuvre un 1er forum expérimental avec les parents. • Fin juin 2015 : Mise en place du 1er forum Description du forum : A partir du module filmé n°1 (la soupe/la sortie au marché) un débat s’instaure afin de repérer les modalités de transposition à la maison et valoriser les savoirs et savoirs faire des parents. - Comment les expériences de communication vécues à la maison et à l’école peuvent s’enrichir mutuellement ? - Comment donner sa place aux habitudes familiales sans disqualification de la famille ou de l’école et sans conflit de loyauté pour l’enfant ?
  Modalité de mise en oeuvre
  Organisation et démarche du forum: Afin de toucher tous les parents (y compris les moins impliqués), nous avons fait une « campagne de sensibilisation », d’une part en proposant la projection d’un dessin animé et d’autre part en soulignant l’importance du débat pour l’entrée au CP. - Les élèves sont accueillis dans des ateliers (projection d’un dessin animé + arts plastiques + jeux) afin que tous les parents soient disponibles. - Une fiche ressource a été élaborée afin d’aider l’animateur a mené les échanges. - Un parent d’élève volontaire se charge de prendre un compte-rendu. - Sont présents : 80% des parents, les enseignants de GS et CP, les membres du RASED, l’enseignante d’UP2A et le maître itinérant LVE (en tant que traducteur). Les parents et enseignants sont installés en arc de cercle face à l’écran où le film est projeté. - A partir des extraits de films, l’animateur lance la discussion sur ce qui est commun ou différent dans la même situation, suivant que l’enfant est avec sa famille ou à l’école. - Les questions ainsi que les réponses sont traduites dans les langues maternelles des élèves afin que tous les parents puissent s’exprimer. Questions : qu’avez-vous retenu dans ce film ? Quel est le rôle de l’école dans ce genre de situation ? Quel était l’objectif de la maîtresse ? A la maison, comment procède –t’on ? - L’animateur classe et note en direct les propos échangés dans un tableau divisé en 2 parties mesurant les liens et les écarts entre les situations de la maison et celles de l’école. • Liens : Contexte culturel, Co- éducation (partage des attentes et des droits ou autorisations parentales et scolaires), Outils et supports qui transitent entre la maison et l’école, Explicitation et répétitions langagières dans des situations variées à la maison et à l’école • Ecarts : La langue maternelle, Le vocabulaire différent, Le manque de disponibilités des familles, les types éducatifs (ce que chacun pense comme prioritaire), la technicité et de la normalisation attendue à l’école, "l’autorisation" familiale à modifier ou à ajuster son langage, l’accueil par l’enseignant de ce que l’enfant amène de sa famille (à faire évoluer par des retours réguliers aux contextes). - Lors de la mise en commun finale, un focus est mis sur des propositions d’actions concrètes et sur l’ensemble des points qui font consensus, départ d’élaboration d’une charte co- construite. Bilan en fin d’année N-1 : • Relever des points d’appuis : campagne de sensibilisation, dispositif d’accueil des enfants en ateliers, implication et satisfaction des parents, convergence des points de vue (les apports constructifs des parents seront à structurer à l’école), la cohésion enseignants-parents, l’usage de la L1 dans les débats. • Relever des points d’amélioration : ouvrir les rencontres à d’autres types de langage que celui de la situation, créer des outils adaptés, feuille d’émargement des parents, grille d’observation de prise de parole des parents, questionnaire de satisfaction. Ainsi, des perspectives pour d’autres forums thématiques sont pointées (« Le poids de la maîtrise de la langue française dans la réussite scolaire », « Préparer une bonne année de CP, rendez-vous à la rentrée ! ») Année N : Rentrée 2015 : - Les parents des élèves de GS entrant alors au CP à la rentrée 2015 sont outillés : dans le secteur du Moule (Mallette CP produite par la circonscription) et celui de Saint François (« Une année au CP », Canopé) - Pour les parents des nouveaux GS, l’expérimentation du 1er forum est reconduite dès octobre puis continue avec d’autres thématiques abordées dans l’année. - Des formations communes aux enseignants et aux parents sont mis en œuvre en octobre 2015 ("Accompagner mon enfant, accompagner mon élève"). Un stage Maîtrise de la Langue au C1 a été suivi par les enseignants de GS de 4 écoles. Les objectifs pour : • Les enseignants : Accueillir le langage de l’enfant dans sa diversité cf le module de formation expérimenté en janvier au niveau de la circonscription. • Les parents : Repérer leurs propres compétences communicationnelles au service de l’apprentissage dans le cadre d’actions spécifiques de la liaison GS-CP • Les parents et enseignants : S’approprier les techniques de communication avec les parents, avec l’Ecole - Les perspectives de fin d’année N-1 se concrétisent par la planification de 3 forums-débats, organisés comme précédemment. Les supports vidéo, les thématiques abordées et le type de langage ciblé évoluent pour chaque rencontre. Organisation et démarche des 3 forums à mener sur l’année : - Autour du langage en situation : usage d’un film 1 (thématiques du marché, de la préparation de la soupe et d’une salade de fruits) + animation des débats - Du langage en situation au langage d’évocation : usage d’un film 2 (mini journaliste)+ d’une affiche et de cartes à jouer à distribuer aux parents (mise en situation ludique de communication qu’ils pourront réinvestir à la maison, sans être aussi cadrée qu’à l’école) - Du langage d’évocation au langage structuré : usage d’un film 3 ( gymnase )+ d’une 2ème affiche comme supports du débat. Actions entre les forums : - Ateliers de langage (oral et écrit) menés par les enseignants et le RASED. - Rencontre avec des conteurs, marionnettistes etc… - Journées « portes ouvertes » (sur des thématiques variées ) afin de maintenir le lien créé entre l’école et les familles lors de ces rencontres . Bilan d’étapes : - Des prolongements possibles sont envisagés (ateliers jeux de cartes parents-enfants à l’école, création d’une affiche avec les parents,…) - Il s’agira de poursuivre les liens créés école-familles lors de ces rencontres entre chacune d’elles et de veiller à ce que la communication au sein des familles ne s’oriente pas en « cours de langage ». - Le CPC sera interpelé pour un travail sur les nouveaux programmes de maternelle, le nouveau cycle 1, mais aussi pour accompagner les directeur dans le travail collaboratif de liaison (ex : co-élaboration de progression GS et CP)
  Trois ressources ou points d'appui
  La campagne de sensibilisation Les films La participation aux débats d’un traducteur en anglais, espagnol et créole
  Difficultés rencontrées
  Difficultés pour créer les outils audiovisuels Mobilisation plus faible dans une des écoles Des temps longs de concertation
  Moyens mobilisés
  Humains : - Enseignants spécialisés et Psychologues du RASED - Equipe de Circonscription. - MI LVE(référent Innovation) Matériels : - Matériels audiovisuels (pour filmer et projeter) - Salles pour les débats et les formations - Accueil convivial (consommations légères) - Constitution de la mallette :films, affiches, questionnaires autour des débats Outils à produire : - 1 DVD (films élèves et débats avec les parents) - 3 fiches explicatives des forums - 3 affiches utilisées lors des forums sur les thèmes : • Le langage en famille : la famille au centre et autour de toutes les activités du quotidien propices au développement du langage (cuisine, garage, TV, toilette, coucher, loisirs, courses, trajet vers l’école…) • Le langage à la maternelle : la classe au centre et autour toutes les activités du groupe (regroupement, récréations, sorties, goûter, ateliers, aires de jeux symboliques, parent récupérant l’élève dans la classe, …) • Langage et lecture : la classe au centre et autour toutes les activités du CP (un enseignant lisant un livre aux élèves, etc…) - 3 jeux de cartes correspondants aux affiches : des cartes reprenant les situations évoquées sur les affiches autour du thème principal. Plusieurs cartes correspondent à une situation. (Ex : loisirs : foot, plage, danse etc…)
  Partenariat et contenu du partenariat
  - Centre Alain Savary : Mission de conseil et d’expertise (P. PICARD/ M- Odile Maire-SANDOZ) - OCCE Section départementale de la Guadeloupe : formation sur la communication - Canope Guadeloupe : réalisation des supports audio- visuels
  Liens éventuels avec la Recherche
  - Millet. M, & Thin. D, Ruptures scolaires : l’école à l’épreuve de la question sociale Paris : PUF, 2005. – 318 p. - Perier .P, Des élèves en difficulté aux parents en difficulté : le partenariat école/familles en question En ligne : www.irev.fr/sites/www.irev.fr/files/pierre_perier_article.pdf - Annie Feyfant (2011) Les effets de l’éducation familiale sur la réussite scolaire. Dossier d'actualité Veille et Analyse, n°63 En ligne : http://ife.enslyon.fr/vst/DA/detailsDossier.php?parent=accueil&dossier=63&lang=fr - Dossier XYZep N°26 Mars 2007 Ecole et familles populaires En ligne : http://centre-alain-savary.ens-lyon.fr/CAS - Ressources pour la formation : Familles école grande pauvreté : Quand parents et enseignants s’en mêlent En ligne :http://canope.ac-rennes.fr/node/291 - Plaidoyer pour des entretiens individuels systématiques En ligne : http://collectif-cape.fr/content/plaidoyer-pour-des-entretiens-individuels-syst-matiques - Sélection d'actes de colloques, de séminaires, de journées d'études concernant la relation entre l'école et les familles. En ligne :http://centre-alain-savary.ens-lyon.fr/CAS/relations-ecole-familles/etudes-et-recherches-sur-les-relations-ecole-famille-en-zep-rep
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  Objectif général : pour les élèves - Améliorer les compétences langagières • Indicateurs : Evolution dans l’acquisition de compétences langagières (nombre de prise de parole, réinvestissement du lexique, structuration du langage, • Outils : Evaluation diagnostique sur ces compétences, questionnaire auprès des parents et évaluation RASED portant sur la cohorte d’élèves concernés. • Modalités : Evaluation diagnostique partagée avec les parents. Puis évaluation intermédiaires et simultanées auprès des parents. Evaluation RASED en janvier et en juin Objectifs opérationnels : pour les enseignants et les parents - Rapprocher les parents et l’école et aider à la coéducation famille/école en particulier en ce qui concerne la construction du langage • Indicateurs : Cohérence progressions GS et CP, évolution de certains matériel demandé aux parents, évolution des pratiques • Outils et modalités : Analyse des progressions co-élaborée et des listes de matériel en juin 2016. A la rentrée 2016, grille d’observation RASED et enquête conduite par le RASED auprès des enseignants. - Rapprocher les parents et l’école et aider à la coéducation famille /école en particulier en ce qui concerne la construction du langage • Indicateurs : Nombre de parents présents aux forums et évolution de cette participation d’un forum à l’autre. Nombre de prise de parole et évolution des prises de parole des enseignants et des parents Satisfaction des participants • Outils et modalités : Feuille d’émargement à chaque forum Grille d’observation prise de parole à remplir à chaque forum à globaliser à la fin de l’année Questionnaire de satisfaction enseignant et parents en fin d’action
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Objectif général : pour les élèves - Améliorer les compétences langagières • Indicateurs : Evolution dans l’acquisition de compétences langagières (nombre de prise de parole, réinvestissement du lexique, structuration du langage, • Outils : Evaluation diagnostique sur ces compétences, questionnaire auprès des parents et évaluation RASED portant sur la cohorte d’élèves concernés. • Modalités : Evaluation diagnostique partagée avec les parents. Puis évaluation intermédiaires et simultanées auprès des parents. Evaluation RASED en janvier et en juin Objectifs opérationnels : pour les enseignants et les parents - Rapprocher les parents et l’école et aider à la coéducation famille/école en particulier en ce qui concerne la construction du langage • Indicateurs : Cohérence progressions GS et CP, évolution de certains matériel demandé aux parents, évolution des pratiques • Outils et modalités : Analyse des progressions co-élaborée et des listes de matériel en juin 2016. A la rentrée 2016, grille d’observation RASED et enquête conduite par le RASED auprès des enseignants. - Rapprocher les parents et l’école et aider à la coéducation famille /école en particulier en ce qui concerne la construction du langage • Indicateurs : Nombre de parents présents aux forums et évolution de cette participation d’un forum à l’autre. Nombre de prise de parole et évolution des prises de parole des enseignants et des parents Satisfaction des participants • Outils et modalités : Feuille d’émargement à chaque forum Grille d’observation prise de parole à remplir à chaque forum à globaliser à la fin de l’année Questionnaire de satisfaction enseignant et parents en fin d’action
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Amélioration des compétences langagières et meilleure adaptation aux modes de travail en CP
  Sur les pratiques des enseignants : -Intégration de la question du langage dans la conception des situations d’apprentissage -Accueil du langage de l’enfant dans sa diversité -Dépassement des représentations vis-à-vis des parents et dialogue facilité
  Sur le leadership et les relations professionnelles : - Mise en évidence des besoins de formation sur la communication
  Sur l'école / l'établissement : -Meilleure compréhension, plus grande communication entre les différents partenaires « parité d’estime » ;
  Plus généralement, sur l'environnement -Dépassement des représentations vis-à-vis de l’Ecole et engagement facilité notamment pour ceux qui seraient les plus éloignés de la culture scolaire. -Repérage par les parents de leurs propres compétences communicationnelles au service de l’apprentissage, dans le cadre des actions spécifiques de la liaison GS-CP.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte