Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 633 fois

 

Classe d’Orientation et de Préparation de la CinéFabrique (C.O.P.) 2016E

(Expérimentation terminée)
 

A COMPLETER

46 RUE PROFESSEUR ROCHAIX , 69003 LYON
Site : cinefabrique.fr
Auteur : HENNEQUIN
Mél : laura.hennequin@cinefabrique.fr
  La Classe d’Orientation et de Préparation est un dispositif mis en place par la CINEFABRIQUE, école de cinéma nationale à Lyon. Elle s’adresse à des jeunes de 18 à 20 ans aux parcours scolaires fragiles sélectionnés sur motivation et critères sociaux (tous boursiers), qui pendant 9 mois vont pouvoir s’initier aux différentes techniques du cinéma, s’ouvrir à d’autres pratiques artistiques et consolider des connaissances, dans l’objectif d’affiner leur projet professionnel et d’intégrer une formation en accord avec leur attente et leur niveau académique.

  Plus-value de l'action
  Un réel engagement de ces jeunes qui sentent qu’on leur donne une chance et qui pour la première fois se retrouvent entre jeunes qui ont la même passion, réelle émulation. Une assiduité au cours à laquelle on ne s’attendait pas en début d’année. Quand des jeunes font ce qu’ils ont envie de faire, ils s’engagent sans hésiter !
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  La formation s’adresse à 8 jeunes de 18 à 20 ans, sans condition de diplôme. Nous avons volontairement décidé de n’avoir qu’un petit nombre d’élèves pour pouvoir faire un suivi individualisé. Cette année (2015-2016) nous avons les profils suivants : - un jeune qui a abandonné les études en 3e - un jeune qui a raté son bac l’an dernier - 4 jeunes qui viennent de passer leur bac (Bac ES, Bac pro SEN, Bac pro gestion administration). - 2 jeunes qui ont passé leur bac puis se sont inscrit à l’université mais on abandonné le cursus ou n’ont pas validé leur année
  A l'origine
  A la sortie du bac il est très compliqué de choisir parmi la foule de formations proposées à des jeunes qui ne savent pas encore très bien ce qu’ils veulent faire. D’autre part, l’accès au supérieur se fait quasiment systématiquement sur dossier, comment faire alors pour des jeunes passionnés mais aux parcours scolaires fragiles pour accéder à une formation supérieure ? Sans parler de ceux qui n’ont pas eu le bac, pour lesquels l’accès est tout simplement impossible. Pour ceux qui intègrent finalement une formation après le bac, comment s’assurer qu’il s’agit bien de la formation qui leur convient et qu’il n’y aura pas de décrochage ?
  Objectifs poursuivis
  Pour les élèves - redonner confiance en soi - remise à niveau dans les matières principales (une attention particulier au français et à l’anglais) - développer la réflexion - aider à l’orientation / trouver une formation adaptée aux désirs / les préparer à des concours - se constituer une expérience à travers de nombreux ateliers pratiques - ouverture sur différentes pratiques / appréhender les différents métiers intervenant dans la chaine de fabrication d’un film par des rencontres professionnelles Pour l’équipe - faire passer le bac à ceux qui ne l’ont pas - s’adapter en permanence aux besoins des élèves en adaptant le contenu des cours en fonction des besoins détecté au fur et à mesure - mettre en place un accompagnement personnalisé
  Description
  La C.O.P est un dispositif expérimental mené par l’école de la CinéFabrique. Il s’agit d’une année d’initiation gratuite aux métiers du cinéma pour des jeunes passionnés par cet univers, mais qui d’une part n’ont pas de projet professionnel précis (quel métier ? quelle formation ?), d’autre part n’ont pas un dossier scolaire suffisamment conséquent pour intégrer des formations publiques en audiovisuelle, et enfin n’ont pas les moyens économiques de postuler dans une école privée. La C.O.P. propose un suivi individualisé. Elle présente et initie à tous les métiers du cinéma mais aussi aux métiers voisins (du spectacle vivant, de la photographie, du graphisme…), remet à niveau les élèves dans certaines matières générales, affine le projet professionnel de chacun, prépare les élèves aux concours des écoles en lien avec ce projet professionnel, les accompagne dans l’ensemble de leurs démarches d’orientation mais aussi administratives. Les élèves bénéficient en autre d’une bourse d’école. Pour finir, les élèves qui n’ont pas le Bac bénéficient de cours particuliers leur permettant de passer les épreuves dans quelques matières (à partir de 2016, les candidats au bac pourront conserver le bénéfice de leurs notes au-dessus de la moyenne, il est donc utile de passer même une partie des épreuves).
  Modalité de mise en oeuvre
  L’enseignement se déploie sur 9 mois à raison de 12h d’ateliers pratiques et 16h d’enseignements théoriques par semaine : cours de français, d’anglais, de web et communication graphique (photoshop/indesign/illustrator/wordpress…), d’ouverture artistique, d’histoire du cinéma et d’analyse filmique, d’ouverture sur le monde (cours de réflexion sur l’actualité qui leur permettent de s’entrainer à l’argumentation et à construire leur pensée). Toutes les deux semaines les jeunes sont conviés à une rencontre avec un professionnel pour prendre conscience de la réalité des métiers et découvrir des métiers moins connus (machino, chef opérateur, producteur, monteur, mixeur…). Nous les convions également toutes les semaines à une sortie culturelle : des pièces de théâtre / projection de films (lien avec des festivals) / des visites d’exposition (biennale de Lyon / institut d’art contemporain de Villeurbanne).
  Trois ressources ou points d'appui
  - Les avantages de la structure au sein de laquelle le dispositif a été créé. En effet la classe peut bénéficier d'éléments mis en place pour l'école (cinéclub, matériels, salles, rencontres professionnelles ...). - La constitution d'une équipe d'enseignants très impliquée. - La Fondation de France en débloquant des bourses pour ces jeunes qui n'ont pas le statut d'étudiant a permis à cette formation d'exister.
  Difficultés rencontrées
  - La disparité des niveaux, même s’il s’agit d’un petit groupe, selon les matières certains vont être très bons ou très mauvais d’où une difficulté pour chaque professeur de gérer la disparité des niveaux. - Le recrutement, comment atteindre notre public cible qui n’osera peut-être pas postuler en croyant qu’il n’a aucune chance ? - Pouvoir être au fait de l'ensemble de l'offre de formations à laquelle ils ont accès (offre qui évolue et dont les critères d'admissions varient constamment)
  Moyens mobilisés
  Le dispositif mobilise 6 professeurs chaque semaine et un coordinateur qui les accompagne sur les temps pratiques. De nombreux intervenants sont également mobilisé ponctuellement (deux semaines d’ateliers théâtre / workshop chef opérateur / rencontre mixeur…) Des réunions hebdomadaires sont mises en place entre deux professeurs et la coordinatrice, qui permettent d’adapter le contenu des cours tout en gardant une cohérence entre les enseignements théoriques et les enseignements pratiques. Elles permettent également de repérer une éventuel lacune ou problème de comportement avec un élève et de réfléchir ensemble à une solution. Deux salles sont dédiées à cette classe, une salle de cours et une salle informatique équipée de logiciel de graphisme et de montage. Le dispositif bénéficie également d’un matériel dédié : 5 unités de tournage (une caméra, un micro, une perche par unité) et 5 appareils photos. Ce matériel est également mis à disposition pour leur projet personnel.
  Partenariat et contenu du partenariat
  Festival de Villeurbanne : deux après-midi de projections au festival Festival Lumière : une semaine de « parcours spectateur » au festival // MJC Monplaisir : une après-midi de stage avec un régisseur de théâtre // École de la Comédie (échanges autour du jeu d’acteur) // École de la CinéFabrique // Mission locale : inscription des élèves pour un suivi d’insertion plus poussé, et pour bénéfice de conventions de stage // La Fondation de France qui a permis de délivré des bourses aux élèves du dispositif.
  Liens éventuels avec la Recherche
  Néant
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  Formations intégrées en fin de parcours Évolution des résultats (3 bulletins dans l'année) Identification et rédaction d’un projet professionnel Nombres de concours passés Évolution du comportement des eleves
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Nous effectuons des bilans mensuels et individuels avec les élèves pour évoquer avec eux leur progression et leur questionnement sur leur orientation. Les élèves ont chaque trimestre un bulletin de notes qui leur permet d’avoir un retour et d’observer la progression sur l’année. Lors de nos réunions hebdomadaires nous discutons aussi de l’évolution du comportement en classe et de l’implication des élèves. A partir de Janvier, les élèves ont un tuteur parmi leurs professeurs qui permet un suivi beaucoup plus proches.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Les élèves ont pu manipuler du matériel semi-professionnel et apprendre à s’en servir (photo, son, vidéo…) Les élèves se constituent un « book » avec l’ensemble des productions qu’ils font au cours de l’année. Ils reprennent confiance en eux et là où en début d’année ils avaient peur de se lancer dans un projet de peur de l’échec, ils s’y lancent maintenant plus confiants. Les deux élèves non bacheliers sont inscrits à la prochaine session du bac et suivent des cours supplémentaires en vue de les y préparer. Ils ont également grâce à des temps dédiés pu se renseigner plus précisément sur l’ensemble des formations auxquelles ils peuvent avoir accès, et s’y préparent dans de bonnes conditions.
  Sur les pratiques des enseignants : C’est un espace d’expérimentation pour l’enseignant qui peut être très créatif dans les cours proposés. Grâce à une réunion hebdomadaire, les professeurs peuvent adapter en permanence leur cours en fonction des besoins détectés. Notamment nous avons mis en place en cours d’année des cours supplémentaires d’histoire du cinéma et de soutien en français pour les plus en difficulté.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Grâce à la mission locale nos jeunes peuvent effectuer un stage en milieu professionnel et se rendre compte de la réalité d’un métier. Nous avons mis en place des concours blancs ou les élèves doivent nous présenter leurs travaux afin de les exercer à l’expression orale et à la présentation. Nous les avons également filmé dans cet exercice afin qu’ils puissent prendre conscience de leur langage corporel. Au cours d’exercices pratiques vidéo, les jeunes sont invités à prendre successivement les postes de réalisateur, chef opérateur, ingénieur du son, assistant réalisateur… qui leur permet de devoir gérer une équipe mais aussi savoir s’intégrer à une équipe et se plier à une hiérarchie. Nous avons aussi noté la facilité des jeunes à « zapper » et ne pas aboutir un projet pour en commencer un autre. Nous avons donc mis en place des exercices sur le long terme (écriture de scénario) pour les inciter à toujours retravailler pour perfectionner leur travail et ne pas s’en tenir à une première version.
  Sur l'école / l'établissement : La Classe d’Orientation permet de viser des publics plus empêchés que ceux qui intègrent la formation principale en trois ans de la CinéFabrique et nous espérons que certains élèves de la COP passeront le concours pour entrer à la CinéFabrique.
  Plus généralement, sur l'environnement Du point de vue extérieur, cette classe donne toute sa cohérence au projet global de l'école qui cherche à favoriser la mixité sociale en permettant à ces jeunes qui n'avaient pu accéder à un enseignement supérieur de bénéficier d'une formation.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte