Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 610 fois
 

LA TRAITE NEGRIERE, L’ESCLAVAGE ET LEURS HERITAGES : Histoires, Mémoires et Patrimoines partagés de Guadeloupe, du Sénégal, du Surinam et de Nantes 2016 F

(Expérimentation terminée)
 

Lycée général et technologique Jardin d'Essai

ROUTE DES ABYMES , 97139 LES ABYMES
Site : académie de guadeloupe
Auteur : SITCHARN
Mél : karine.sitcharn@wanadoo.fr
  Ce projet s’inscrit dans le cadre de l’enseignement d’exploration «Patrimoines » en Seconde. Son point fort : l’interdisciplinarité autour de la thématique de l’esclavage, de la traite et du patrimoine. Quatre classes collaboreront autour de l’écriture de 2 livres numériques. L’un rédigé par les élèves nantais, le journal de bord d’un capitaine négrier. Le second, l’autobiographie d’un esclave, rédigé par les élèves Sénégalais, Guadeloupéens et Surinamiens. Les élèves participeront aux concours « la flamme de l’égalité » et se retrouveront en mai 2016 en Guadeloupe. Une journée porte ouverte dans un lieu de mémoire présentera le travail des élèves.

  Plus-value de l'action
  Le DVD qui retrace les points forts du projet (conférences, visites des lieux de mémoires, ateliers des élèves avec des artistes et documents d’archives). Le DVD est réalisé en partenariat avec le CANOPE et sera à l’usage de toutes classes souhaitant travailler sur cette thématique.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  32 élèves de Seconde
  A l'origine
  Des connaissances sur l’esclavage et la traite qui tiennent trop de la mémoire et pas assez de l’histoire La méconnaissance du métier d’historien et de chercheur Le manque de connaissances des élèves sur leur patrimoine historique, culturel et naturel Le manque d’ouverture des élèves sur d’autres cultures Le manque d’ouverture de l’Ecole sur le monde artistique et associatif L’insuffisance des liens entre le lycée et les chercheurs pour assurer un vrai soubassement scientifique de nos cours en particulier sur des questions sensibles La nécessité d’enseigner « autrement » pour motiver les élèves et assurer leur réussite
  Objectifs poursuivis
  • Enseigner l’histoire de la traite négrière et de l’esclavage • Inscrire cette action dans le cadre de la grande mobilisation de l’école pour les valeurs de la République et les questions de laïcité, l’apprentissage de la citoyenneté et la lutte contre les discriminations • Inscrire cette action dans le cadre de l’éducation au développement durable: Faire un jardin créole et de rencontrer un chercheur sur les plantes médicinales • Travailler en interdisciplinarité
  Description
  Ce projet fera l’objet d’un travail interdisciplinaire associant l’histoire-géographie, l’anglais, l’espagnol, le créole les sciences physiques, les SVT, les mathématiques, l’EMC, les arts plastiques, le français et l’éducation musicale. Il permettra de : - Concevoir 2 livres numériques : Le journal de bord d’un capitaine de navire négrier (classe de Nantes) et l’autobiographie d’un esclave (Sénégal, Guadeloupe, Surinam avec des audio en anglais, espagnol et créole) - Utiliser les TICE pour faire échanger les 4 classes - Travailler en histoire avec les archives départementales pour découvrir le quotidien des esclaves sur les habitations - Travailler en sciences sur les processus de transformation de l’indigo et de la canne - Travailler en mathématiques pour construire des outils statistiques sur les données chiffrées de l’esclavage en Guadeloupe - Travailler en EMC sur l’esclavage moderne - Travailler en SVT sur la biodiversité guadeloupéenne et sa protection en réalisant un jardin de plantes médicinales - Découvrir le patrimoine immatériel (musique, danse, chants, ...) de ces quatre contrées lors de rencontres avec des artisans, artistes, etc. - Enrichir le travail collaboratif lors des rendez-vous réguliers par visio-conférence ou par Skype pour partager et échanger sur les résultats des travaux avec les quatre classes - Organiser un séjour en Guadeloupe pour faire découvrir aux élèves, lors de visites, ce patrimoine matériel et immatériel - Faire visiter des lieux de mémoire - Travailler sur la généalogie des élèves de la classe - Travailler en atelier encadrés par des artistes locaux en fonction des compétences des élèves : *un tryptique (la traite, l’esclavage et les abolitions) avec un artiste peintre (Michel ROVELAS) *une comédie musicale avec une chorégraphe (Raymonde THORIN) qui retrace l’autobiographie rédigée par les élèves *des affiches pour réaliser une exposition
  Modalité de mise en oeuvre
  ---
  Trois ressources ou points d'appui
  - Mon intégration à un réseau de partenaires (collègue à Nantes qui est la vice présidente de l’association des anneaux de la mémoire, chercheurs, collectivités territoriales et associations…) - Une compétence cultivée dans le montage de projet (de nombreux projets déjà réalisés) - La motivation de la classe, des collègues et les compétences multiples des élèves
  Difficultés rencontrées
  - Surcharge de travail pour le professeur porteur du projet (de nombreux dossiers à monter) - Difficulté pour trouver les classes partenaires au Sénégal et au Surinam ayant internet - Difficulté pour trouver les financements pour faire venir en Guadeloupe, une petite délégation d’élèves du Sénégal et du Surinam car contrairement aux élèves de Nantes, ils ne peuvent pas financer leur voyage
  Moyens mobilisés
  - Skype pour les échanges entre les classes - Sorties en bus sur les lieux de mémoire (Route de l’esclavage de l’UNESCO en Guadeloupe) - Travail en atelier avec des intervenants extérieurs (un artiste peintre, une chorégraphe, des conférences de chercheurs en histoire, en biologie, de spécialiste en généalogie, d’un architecte d’un lieu de mémoire (le Mémorial Act) - Travail aux archives départementales - Projet réalisé dans le cadre de l’enseignement d’exploration « patrimoine » lettres/ histoire-géographie/anglais ( HSE pour le professeur d’anglais)
  Partenariat et contenu du partenariat
  • Financier : intercommunalité, politique de la ville, conseil régional, DAC (12000€) • Partenariat avec le musée Schoelcher et le conseil départemental: sorties avec guide du musée et mise à disposition du Fort Fleur d’Epée pour notre journée porte ouverte • Partenariat avec les archives départementales • Partenariat avec le service communication d’une communauté d’agglomération (CAP excellence) pour l’organisation du plan média d’une journée porte ouverte présentant les réalisations du projet avec notre TSTMG • Partenariat avec la ville des Abymes pour le prêt de bus pour les sorties et pour financer la venue de Mr REGENT, maitre de conférence à Paris I • L’association nantaise Les Anneaux de la mémoire : le professeur de la classe à Nantes étant vice–présidente de cette association (échange de ressources, et aide à la recherche du partenariat avec une classe au Sénégal ayant un accès internet) • Des associations culturelles ou des artistes qui participeront à la journée porte ouverte: « Repriz » et « Indestwas ka dans » (pour la musique « gwo ka » et la danse « lewoz » ), un conteur (Kalika), CM98 (atelier de généalogie)
  Liens éventuels avec la Recherche
  - Mr SAINTON, professeur d’histoire à l’UA - Mme COTTIAS, présidente du (CNMHE) - Mr REGENT, maitre de conférence à (Paris I) - Mr MOOMOU, maitre de conférence en histoire, à l’UA, spécialiste du Surinam - Travail avec les élèves aux archives départementales et sur le livre « libres de fers » de Mr REGENT qui donne la parole aux esclaves à partir de l’étude de procès qui font connaître leur quotidien - Je travaille personnellement avec le musée Schoelcher à la rédaction de fiches permettant aux enseignants de mettre en place des activités pédagogiques en lien avec les sites de la « Route de l’esclavage » de l’UNESCO en Guadeloupe et je prépare un doctorat en histoire (contacts, travaux engagés ou références bibliographiques en appui de votre action)*
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  -participation à un concours national -productions -réalisation d'une comédie musicale -une journée portes ouvertes
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Participation au concours national « flamme de l’égalité » du Comité National pour la Mémoire et l’histoire de l’esclavage (CNMHE) Réalisation d’un tryptique sur la traite, l ‘esclavage et les abolitions encadré par un artiste peintre Réalisation d’une comédie musicale qui sera jouée au mémorial Act au mois de mai en présence des élèves de Nantes, du Sénégal et du Surinam Organisation d’une journée porte ouverte dans un lieu de mémoire (Fort Fleur d’Epée)
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Développement de la motivation et meilleure ambiance de classe, améliore les relations d’entraide entre les élèves, les élèves arrivent à différencier le discours mémoriel et historique sans toutefois les opposer
  Sur les pratiques des enseignants : Collaboration, échanges et mutualisation de ressources entre les professeurs du projet. Echanges et mutualisation entre les professeurs du lycée qui ont voulu, sans être dans l’équipe pédagogique de la classe, participer en fournissant des ressources
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Projet qui participe au rayonnement de l’établissement, relation avec les médias, ouverture des ateliers à d’autres élèves volontaires venant d’autres classes, ouverture du lycée au monde associatif et à de multiples partenaires, collaboration du lycée avec d’autres établissements (Nantes, Sénégal, Surinam)
  Sur l'école / l'établissement : Projet qui contribuera à améliorer l’environnement du lycée, plantation d’un jardin créole, réalisation d’un tryptique qui sera exposé sur un mur du lycée, projet qui sensibilise à la protection de notre biodiversité
  Plus généralement, sur l'environnement Projet qui contribuera à améliorer l’environnement du lycée, plantation d’un jardin créole, réalisation d’un tryptique qui sera exposé sur un mur du lycée, projet qui sensibilise à la protection de notre biodiversité




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte