Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 840 fois

 

La classe coopérative du Collège Vangogh, #2016A

(expérimentation art.34)
(Expérimentation terminée)
 

Collège Van Gogh

31 RUE D'EMERY , 77184 EMERAINVILLE
Site : http://lewebpedagogique.com/hgvangogh/
Auteur : M. Fonvieille Mathieu Karl
Mél : ce.0772119k@ac-creteil.fr
  Et si l'hétérogénéité des élèves n'était plus un écueil mais une richesse ? Et si les élèves cherchaient à aller au plus loin de leurs capacités et non à être les « meilleurs de la classe » ? Et s'ils donnaient un sens à leur présence en classe, par un cadre bienveillant, coopératif où ils trouveraient des réponses à leurs questions et s'exprimerait leur créativité ? Et si les collégiens étaient considérés comme des personnes et non seulement comme des élèves, avec leurs forces, leurs faiblesses, leur passé et leurs centres d'intérêt ? Et si les élèves n'étaient pas seulement acteurs mais aussi auteurs de leurs apprentissages, via des écrits et des projets libres, des rituels collectifs dont ils en seraient les instigateurs? Et si les élèves faisaient l'apprentissage de la citoyenneté au sein d'un conseil démocratique réuni hebdomadairement ? Et si... Et si... D'innombrables questions sont à l'origine de ce projet pédagogique en constante construction, visant à (faire) travailler autrement (avec) les élèves mais aussi les enseignants, pour que chacun(e) trouve sa place au collège et que la réussite de toutes/tous ne soit pas un vain mot.

  Plus-value de l'action
  • un bilan des productions des élèves, de leur adhésion au projet ou encore de leur rapport au collège, après cette année de transition que constitue la 6e (fin de cycle 3) • un indéniable épanouissement professionnel permis par ces pratiques pédagogiques, les incessants échanges, « l'esprit de la classe », que ce soit chez les enseignants convaincus à l'initiative du projet comme les « convertis » au sein de l'équipe, et plus largement les interrogations que ce projet a suscité dans l'ensemble de l'établissement.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  Une classe de 6e à titre expérimental en vue de la généralisation à une classe par niveau ce qui permettra un suivi de cohorte et donc une évaluation de l'expérimentation.
  A l'origine
  • Hétérogénéité croissante des élèves (fin du statut Éducation Prioritaire, nombreux élèves à besoins spécifiques). • Nombreux élèves qui ne perçoivent pas le sens des apprentissages, voire leur place au collège, qui manquent d’autonomie et d’estime de soi. • Des professeurs qui travaillent de manière trop isolée. Nécessité de développer de nouvelles approches pédagogiques globales et cohérentes • Prise de conscience collective des limites et des effets pervers de la notation chiffrée.
  Objectifs poursuivis
  • Rendre les élèves actifs, autonomes et acteurs de leurs apprentissages, développer le sens critique, permettre une réelle prise de responsabilités au sein de la classe et de l'établissement scolaire. • Développer une éducation par la réussite en reconnaissant les progrès de chacun et l’acquisition de compétences. • Mise en œuvre de démarches d’apprentissages authentiques (pédagogie de projet, démarche scientifique). • Renforcer les liens entre les disciplines pour donner du sens aux apprentissages en établissant des projets trans-disciplinaires (trimestriels, annuels, et travaux libres d'élèves). • Promouvoir la coopération et l’entraide entre les élèves. • Différencier et respecter le rythme de travail de chacun et les différents aspects de sa personnalité. • Avoir un meilleur outil d’analyse des résultats des élèves permettant de mieux cerner les difficultés et ainsi de pouvoir mieux y remédier. • Renforcer les liens entre les disciplines pour donner du sens aux apprentissages en établissant des projets trans-disciplinaires (trimestriels, annuels, et travaux libres d'élèves). • Développer le travail d’équipe chez les enseignants, impulser une dynamique de groupe, une réflexion partagée, une évolution des pratiques dans le sens du nouveau socle, et des propositions du CSP. Intégrer davantage les parents dans la scolarité des enfants et dans le collège.
  Description
  Une classe coopérative : - qui repose sur des principes pédagogiques : personnalisation, autonomie et coopération entre pairs, élèves comme enseignants; - qui vise, au travers de projets transdisciplinaires et de travaux libres, à assurer à tous les élèves une scolarité épanouie en respectant les rythmes et besoins propres à chacun ainsi que la formation civique des élèves, non plus seulement acteurs, mais auteurs de leur scolarité, par le biais du conseil coopératif ; - inspirée du mouvement de l’École Moderne/ICEM (pédagogie « Freinet » ou pédagogie institutionnelle).
  Modalité de mise en oeuvre
  Actions mises en œuvre : - un conseil d'élèves hebdomadaire comme organe de régulation des conflits, et assemblée qui vote les règles de fonctionnement de la classe et propose des idées de projets ; - un atelier transdisciplinaire, un après-midi par semaine (français –mathématiques-histoire géographie) sur le temps des disciplines avec co-intervention de deux enseignants et interventions ponctuelles du professeur documentaliste. Les programmes des disciplines seront traités intégralement ; - des pratiques pédagogiques communes : « rituels » (« quoi de neuf), « métiers » pour responsabiliser les élèves, « plans de travail » négociés pour adapter les apprentissages aux besoins de chaque élève (après diagnostic collectif), travaux libres le tout dans un cadre coopératif. - tutorats entre pairs avec « fiches-tuteurs » pour les élèves-ressources - suivi des élèves (6-7 maximum) assuré par un enseignant-référent; - mise en place d’un livret de compétences dans l'ensemble des disciplines de la classe en remplacement des notes chiffrées avec codage coloré clair présentant la progressivité des apprentissages et les conseils des professeurs pour remédier aux difficultés rencontrées par les élèves : compétences disciplinaires et trans-disciplinaires - mise en place d’une éducation pratique et critique des médias encadré par le professeur documentaliste pour ouvrir la classe sur le monde par une découverte de l'espace proche et du patrimoine local, des correspondances avec d'autres établissements français et/ou étrangers, et production d'un journal et/ou d'une webradio. - ouverture aux parents afin de mieux les impliquer dans la scolarité de leur enfant : journée d’intégration avec repas avec les parents, expositions de travaux d'élèves, propositions d'intervention dans la classe (expériences, profession,...)
  Trois ressources ou points d'appui
  • 3 demi-journées d'aide négociée pour l'ensemble de l'équipe pédagogique ; • une heure de concertation de l'ensemble de l'équipe pédagogique toutes les 3/4 semaines en moyenne. • Nombreux échanges de pratiques au sein de l'établissement, au cours des heures de concertation hebdomadaire ou via des ressources numériques (réseaux sociaux, viaeduc...)
  Difficultés rencontrées
  • non-adhésion ou posture très critique de quelques parents au cours des premières semaines, attachées à des formes scolaires plus traditionnelles ; • dérive techniciste au cours des premières semaines : trop nombreux outils préparés par les enseignants et imposés à la classe sans diagnostic initial ni concertation avec les élèves et leurs parents (ex : Plan de Travail dans chaque discipline, appropriation nouvelle de Sacoche, fiches bilans diverses...) • implication et adhésion variable au sein de l'équipe enseignante, source de tensions multiples. Les causes sont diverses : formation pédagogique, maitrise des outils, projets annexes, communication difficile...
  Moyens mobilisés
  5,5heures DHG
  Partenariat et contenu du partenariat
  .
  Liens éventuels avec la Recherche
  Contacts établis avec de nombreux acteurs, enseignants et/ou chercheurs, liés aux pédagogies coopératives : Catherine Mazurie de l'ICEM, Sylvain Connac, mais aussi des enseignants de diverses académies, tels que Lena de Casablanca du CLEF de la Ciotat, Anni di Martino du projet NéoAlta. S'y ajoutent les échanges riches avec des enseignants ayant mis en place (ou en cours) une classe coopérative, telle que le collège PONS de Perpignan, lauréat des Journées de l'Innovation 2015. Parmi les nombreuses références bibliographiques : - Apprendre avec les pédagogies coopératives. Démarches et outils pour l’école par Sylvain Connac, Paris, ESF éditeur, collection pédagogies (2009) - La personnalisation des apprentissages, par Sylvain Connac, ESF éditeur (2014) - Revue « Nouvel Educateur », édité par l'ICEM. - Nombreux ouvrages édités par l'ICEM, notamment disciplinaires.
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  • Nombre de projets interdisciplinaires développés par l'équipe et aboutis • Nombre de compétences acquises par les élèves (grâce aux évaluations par compétences et bilan) • Taux d'absentéisme des élèves potentiellement décrocheurs ; • Taux de participation des familles dans le cadre des rencontres parents/enseignants. Implication des élèves dans les apprentissages et responsabilisation (nombre de prises de parole en classe, nombre de productions finalisées)
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  • Auto-évaluation, évaluation interne et externe, à partir des indicateurs ; • Réunion de préparation avant la rentrée et le jour de la pré-rentrée ; • Réunions de bilans et d'ajustements en cours de projet ; • Questionnaires de satisfaction aux parents, à l'équipe enseignante et aux élèves
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : • Améliorer les acquis et la motivation des élèves, éviter le phénomène de décrochage précoce, lutter contre l’échec scolaire. • Recentrer les élèves sur leurs apprentissages en les rendant davantage conscients des objectifs à atteindre, de leurs progrès et donc davantage acteurs et responsables de leurs apprentissages.
  Sur les pratiques des enseignants : • Développement du travail en équipe interdisciplinaire. • Régulation des difficultés, diagnostic plus fin des difficultés des élèves, possibilité d’individualiser la progression de chacun ; réflexion et évolution des pratiques.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : • Intégrer progressivement les enseignants intéressés par les outils et méthodes mis en place dans le cadre de la classe coopérative. • Permettre des échanges pédagogiques plus riches en vue d'une harmonisation des pratiques au bénéfice des élèves.
  Sur l'école / l'établissement : • Instaurer un climat de confiance, de respect, d’entraide et de coopération entre les élèves et entre l’équipe éducative, les élèves et leur famille. • Diminution des tensions et du décrochage précoce.
  Plus généralement, sur l'environnement • Renforcer l'ouverture de la classe sur l'espace vécu des élèves, en intégrant « leur milieu » comme source de questionnements. • Intégrer davantage les parents à la vie scolaire de leurs enfants, par de nombreuses rencontres liées aux productions des élèves, par leur participation/intervention dans la classe, notamment au cours des « temps d'accueils » matinées (expériences, profession,...)




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte